Leeds – Arsenal (0-0) La Hipster académie n’est pas déflorée.

Leeds et le néant (du but), mais on est pas obligé de passer à l’acte pour que ce soit agréable à regarder

Nous devons avouer, nous avions hâte que la trêve internationale finisse pour que revienne l’heure dominicale du match de Leeds. Nos petits piou-pious nous manquaient, et à la maison chacune de nous rafraichissait fébrilement le site du Direct Matin de Leeds à la rubrique football à la recherche de nouvelles fraîches des Whites, ou de nouvelles déclarations du maître Bielsa. Pour vous faire une idée, au moment où nous écrivons ces lignes, Maradona venait d’être rattrapé par la main de Dieu (© à un anonyme dans notre mémoire sur Twitter qui se reconnaîtra s’il lit ces lignes), il n’y avait encore à Naples que quelques bougies éparses à sa mémoire, l’Argentine ne se souvenait pas encore très bien qu’elle était la patrie d’un autre Dieu du foot légèrement plus introverti, et le dealer de don Diego n’avait pas encore contrôlé le solde de son compte retraite qui lui permettra soyons en sûr de s’offrir une Villa à Capri (il ne faut jamais être trop loin du business, voyez vous), que Leeds-live avait déjà barré sa une de l’hommage au Pibe del Oro suivant :

Aurait-on préféré dans ce moment que l’hommage s’abstienne de référence à nos petits égos bouffis soucieux de maillots blancs ? Ou à la limite d’un « où étiez vous le 22 juin 86 », parce que ce sont pour les émotions que procurent les transes collectives que nous regardons encore du foot, n’est ce pas ? Remarquez que les stagaires ne nous ont pas rapporté cette rumeur de transfert…

Nous espérons que le soupçon d’irrévérence dans ce texte n’offusqueront personne, après tout, l’irrévérence cache peut-être un chagrin véritable. Allez savoir. Et puis, si nous étions vierge d’irrévérence, nous n’écririons pas pour Horsjeu.net (mâtin, quel site), mais nous écririons les communiqués de presse de Jean-Michel Aulas. Eh bien quoi, vous n’y croyez pas ?

Non, rien… Lq préface des dernières éditions est d’un certain Jean Michel A., qui ne décolère pas à l’endroit d’une maison close appelée L.F.P.

Ou mieux, nous aurions écrit pour les communiqués du ministère de l’intérieur. Ici, la virginité de notre esprit à la simple idée de provocation ferait merveille. Ce serait du littéral de chez littéral

La Hipster académie, malgré l’adéquation manifeste au paste, n’a pas voulu entrer au service com du ministère lorsqu’elle a découvert que le ministre n’était pas outillé pour la satisfaire

Que disions nous, avant d’être interrompu par nous même ? Ah oui, Maradona. Si on l’avait mieux connu, on l’aurait certainement apprécié (foot, alcool, sexe et drogue, avec des amitiés gauchistes, c’est un peu la Hipster académie résumée en peu de mots).

Ah oui, et le site des nouvelles de Leeds. Qui de temps en temps donne dans le putacliquier de beau gabarit :

Ils ont recruté trois joueurs qui parlent portugais cet été. (…)

Mais ce site nous donnais des nouvelles de nos gars : La qualification de Coop’ avec l’Écosse, ce qui a permis à Candy de goûter quelques malts…

… et la qualification de la Macédoine du Nord d’Alioski a offert quelques minutes d’ivresse à un pays, qui à défaut de pouvoir négocier pour rentrer en Europe au prétexte qu’un grand homme bulgare est né en Macédoine du temps où ces contrées étaient ottomanes et mélangées administrativement. Surprises sans cesse renouvelées du nationalisme… Sandy de son coté est contre l’entrée dans l’UE de ce pays : son dealer est macédonien, de Kuronovo, et ce dernier à peur qu’une entrée dans l’UE ne renforce la lutte contre cette plaque tournante mafieuse au cœur des Balkans…

… et les défaites de Dallas avec l’Irlande du Nord et de Koch avec l’Allemagne (d’après le résumé du match, ce dernier a réussi à ce qu’aucun des 6 buts encaissés ne soit une connerie manifeste de sa part, de celles qu’il nous inflige de temps à nous de temps à autre), a donné envie à Mandy de consoler à sa façon des beaux Vikings.

Mais c’était un peu triste de voir tous ces résumés, on sentait bien qu’ils ne s’ébattaient pas sur le terrain aussi passionnément que sous la bruine anglaise… ce qui n’a pas manqué de leur arriver pour la réception d’Arsenal.

>>>>>##### Le Match #####<<<<<

On commence comme toujours avec beaucoup d’envie, et dès le départ Raphinha, titularisé sur l’aile droite, se prend pour un joueur de handball en prélevant les reins de son adversaire grâce à une magnifique feinte de corps, passage de bras, etc… Puis le match suit sa petite musique, entre maîtrise de l’axe par Philipps (de retour de blessure) et Klich, courses et centres des ailiers dédoublés par les latéraux, frappes de Raphinha qui se prend pour Coutinho avec une frappe d’asmathique, occasionnelles Robin Kochnneries au duel. Il semble que Mikel (r,?) ait concentré sa tactique sur les ailes gauche des équipe respectives. Harrison est bien pris et ne peut donc pas trop centrer, et dans notre moitié de terrain Willian fait quelques incursions peu agréables, notamment en tout début de première mi-temps où son centre manque de nous rappeler les mauvais souvenirs de contre-son-camp des matchs précédents. Heureusement, personne de chez nous pour la pousser dans le but, Meslier aux aguets: fausse alerte : Ca ne rentrera pas sur ce coup là.

Fausse alerte aussi mais malheureuse celle-ci, quand Bammie force le gardien d’en face à une belle RAIE, lui qui nous avait habitué à des geste incroyable d’attaquant de classe internationale, eh bien, on est encore servis mais quitte à sortir le grand jeu autant qu’elle puisse rentrer à la fin, hein ?

Même chose pour Dallas, peu de temps après, qui lancé reprend un centre de Harrison (comme quoi, ils faisaient bien de le bloquer un peu), mais c’est à côté.

Arsenal ne semble pas vraiment être intéressé par la possession du ballon (tout ceci finira à 66%-33%…), on construit bien, de mieux en mieux même mais on finit mal.

La deuxième mi-temps s’engage sur les mêmes bases que la première. Alors qu’on espérait enfin attenter à la virginité de la table de marque, c’est un autre type de rouge qui vient faire fauter la feuille de match. Pépé, aguiché par Alioski depuis quelques actions, finit par s’approcher de notre ponceur du couloir droit pour lui mettre un coup de boule qui même à vitesse réelle semble être au ralenti. À défaut de véritable sensation, Alioski joue la carte de la simulation de l’exagération et s’effondre en se prenant le visage dans les mains. L’arbitre, qui n’avait pas remarqué l’échauffourée, nous met un petit coup de VAR et sortira ce qui (spoiler alerte) s’approchera le plus d’un dépucelage du match avec ce carton rouge.

Malgré notre domination numérique en plus d’être tactique, nous ne parviendrons pas à marquer et, plus inquiétant encore, ce sera pendant cette période qu’Arsenal aura ses meilleures occasions.

Ceci n’est pas de très bon augure sur les progrès de l’équipe en phase défensive pendant la trêve internationale, mais bon, quand un membre de la charnière s’est pris 6-0 en étant titulaire, on comprend que la confiance ne soit pas tout à fait revenue, tout ça… Par contre, rendez-nous le Bammie qui marque.

>>>>>##### Les Notes #####<<<<<

> The question that you asked me had two options. To consume all your time and to bore you with this explanation or to give you a typical response with not a lot of detail. > > A répondu Marcelo Bielsa après un long monologue, à qui dans un autre monde on aurait pu demander d’expliquer les stratégies de rédaction de la Hipster académie.

Meslier (Le petit Gregory/5) La rencontre n’a pas été assez longue pour qu’il se fasse violer et connaisse ainsi les joies de l’amour. Par contre, son plongeon la tête la première sur Saka à peu de la fin nous a sauvé la vie.

Laterayling (Madonna /5) A chanté Like a Virgin tout le match, mais plus le match avançait, plus il devenait évident qu’il n’était pas frais. Plus de déchet dans les transmissions qu’à l’accoutumée

Koch (Mireille Matthieu /5) A il parait fait une carrière internationale en Allemagne. Pas trop de Kochnerrie aujourd’hui, un centre dangereux pas coupé à la source, mais pas trop non plus de récupération autoritaires à 40 mètres des buts adverses.

Cooper (Marie mère de Dieu/5) passe a vie entre l’âne et le bœuf, sans qu’il soit précisé qui d’Alioski ou de Koch joue quel rôle. Pour une fois plus de récupérations hautes que son compère de charnière, et a passé son match à donner la balle au Macédonien qui n’attendait que ça pour gambader sur son coté gauche, jusqu’à en donner le tournis à Pépé

Alioski (Isaac Newton (si si, il est mort puceau)/5) A produit de nombreuses contributions à la science du foot dans ce match, récupérant les balles et dédoublant Harrisson bien pris ce jour, mais ce que l’on retient à la fin, c’est qu’il s’est pris un coup sur la tête

Phillips (huile d’olive vierge/5) Lubrifie tous les rouages en envoyant des passes de 30 mètres d’une précision diabolique

Klich (le Pape /5) L’envoyé de Marcelo Bielsa sur le terrain, qui répand la bonne passe juste dans les trente mètres mécréants adverses. S’il ne sont pas d’accord, il les étouffe au pressing…

Dallas (Jean Claude Dusse/5) Ce n’est pas faute d’essayer, à chaque fois qu’il se retrouve à coté d’une ligne d’un genre 16 mètres adverses, mais faut bien avouer que ça ne conclue pas. Grosse activité entre les lignes et au pressing.

Raphinha (Le stagiaire autiste/5) On sent bien qu’il a envie, et qu’il peut faire, dans son style, des choses intéressantes; Mais il a quand même du mal à discuter avec ses semblables, et n’a pas l’abnégation pour défendre sa mère quand elle ramène d’autres monsieur que lui à la maison.

Harrison (Jeanne D’arc /5) Les anglais ont tenté d’en faire un martyre pour Leeds en l’empêchant de jouer son jeu. Par contre n’avait l’air pas trop cramé à la fin, son adversaire n’étant pas un cochon.

Bamford (Le casier judiciaire de Nicolas Sarkozy/5) Aujourd’hui il est vierge, mais avec ce qu’il nous a montré jusqu’ici ça ne devrait pas durer bien longtemps.

Poveda (Diane/5) A gambadé à la chasse au reins adverses sur le coté droit. En a fait une belle collection, mais ne s’offre pas aux Dieu des dieux du foot, à savoir, les buts.

Rodrigo (La forêt vierge /5) Son entrée à coïncidé avec la profusion de situations obtenues par Leeds en fin de match

A bientôt pour l’académie du match contre Everton. Et si vous êtes en manque de Marcelo Bielsa, toutes ses conférences de presse sont disponibles sur Leeds live avec le mot clé : Every Word Marcelo Bielsa said on … La conférence de pré-match d’Arsenal était une des plus savoureuses jusqu’ici…

Candy, Mandy et Sandy

3 commentaires

  1. Je ne pouvais rester très longtemps devant ce… cette.. il faut marquer des buts les filles !

  2. Bonjour vous trois,

    j’émets des réserves sur votre crédibilité en tant que plume pour le Sinistère de l’Inférieur. Non pas que vous n’en ayez pas les compétences, bien au contraire, mais je crains que dans ce milieu teinté de marasme macronien, votre irrévérence ne se transforme simplement en une vulgarité tout juste digne d’une production télévisuelle Hanounesque.
    Quoi qu’il en soit, vous faites de parfait.e.s académicien.ne.s sur horsjeupointnet, ne changez rien !

    Cordianalement,

    Bichon

    PS : l’acad’ était particulièrement poilante, surtout les notes avec des virginités plus ou moins douteuses. Par contre, pour Meslier, s’il commence à sortir de son sac du fil à coudre, du gin, du tonic, des morceaux de sucre et une boîte d’olives, ce pourrait être un bon signe. Enfin, pas pour les joueurs de l’équipe adverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.