Leeds-Liverpoule (0-3) – La Hipster académie se fait plumer.

Notre cot-cot baisse

Il fallait bien que ça arrive un jour. L’idée qui permette d’unir d’une façon plus ou moins maladroite le contexte d’un match de foot glorieusement disputé par les troupes de l’armada bielsiste d’un côté, et de l’autre le thème approximatif de l’académie, eh bien aujourd’hui l’idée, elle n’est pas là. En même temps, on aurait du se douter que baser tout un texte sur le fait que Liverpool et poule riment, c’était un lien ténu. Du coup, sans plus de justification que cela, nous avons plongé à pieds joints dans le sexisme ordinaire des années trente, et pastiché « Ah, si vous connaissiez ma poule » de Maurice Chevalier.

Depuis Birmingham jusqu’à Manchester
Des coins de Londres à Everton
Y a pas une équipe en Angleterre
Qui mouille le maillot plus que nos hommes
De la tête aux pieds quand elle opère
On ne trouve rien à lui reprocher
A part certains soirs
qu’on est peu veinards
Quand c’est la branlée qu’on vient chercher

Ah! si vous connaissiez ma foule,
Vous en perdriez tous la boule.
Ses chants solidaires
Qu’on gueul’ au travers
du grand terrain vert
Vous mettent la tête à l’envers !
Ils n’en font pas à Liverpool
A Soton, Brighton ou Burnley,
De mieux branlée…
Si vous l’entendiez
Vous en rêveriez !
Ah! si vous connaissiez ma foule.

Bien qu’elle ait des joueurs de Championship
Elle a tenu son rang l’autre année
Le ballon qui brûle elle vous le chipe
Les joueurs à gros transferts couronnés
auxquels le métier taille une pipe
Sont de la crotte de bique à côté
Sans diams et sans clips
Ils vous éclipsent
Toutes les stars les plus réputées

Ah! si vous connaissiez ma foule,
Vous en perdriez tous la boule.
Ses chants solidaires
Qu’on gueul’ au travers
du grand terrain vert
Vous mettent la tête à l’envers !
Ils n’en font pas à Liverpool
A Soton, Brighton ou Burnley,
De mieux branlée…
Si vous l’entendiez
Vous en rêveriez !
Ah! si vous connaissiez ma foule.

>>>>>##### Les compositions #####<<<<<

Marcelo disposait a peu près de son effectif complet. Le psychodrame des sélectionnés brésiliens nous permet de voir Raphinha gambader sur le terrain, et les internationaux sont tous de retour, en bonne forme. On mentionne ici les internationaux parce que le sieur Southgate a offert sa première cape à Bammie contre Andorre. Avec tout l’amour que nous avons pour Bammie, tout ce à quoi il sert dans le système de Bielsa, on n’arrive toujours pas à se faire à l’idée qu’il soit international anglais. Bref, la compo ressemble à ceci :

Dallas
Meslier
Latérayling LlorenteStruijk Cooper Firpo
Phillips
Raphinha RodrigoRoberts HarrissonJames
Bammie

>>>>>##### Les Match #####<<<<<

Le truc un peu énervant ici, c’est que l’on fait notre meilleur match de la saison, quelque part de meilleure facture que le 4-3 de l’an dernier. Liverpool était supérieur, il n’y a pas de doute là dessus, et ils ont pu jouer une main dans le slip.

Firpo nous a aidé à ne pas prendre l’eau contre Salah, la charnière n’a pas concédé de gros vents, Phillips a été absolument partout (même avant centre lorsque nous avons été réduits à dix), et il a été beaucoup trouvé à la relance, et la précision de son jeu long a été un bonheur, nos ailiers ont plutôt dominés leurs duels…

Bref, on se demande ce qu’on aurait pu mieux faire. Dans le point de vue de l’attaque, on sent qu’on était à notre limite de compétence, et si sur certaines situations nous avons éparpillé les Scousers, un contrôle de Bammie raté, une légère imprécision dans la passe, Fabinho qui arrive à couper des trucs improbables… et c’est fini.

Du point de vue défensif, visiblement, Liverpool avait bien compris des trucs, et arrivait à attirer Bammie d’un coté pour renverser et attaquer l’espace libre. Ce qui s’est payé sur l’action du premier but, où Matip peut tranquillement lancer son ailier depuis l’entrée de notre surface. Comment le corriger sans se renier ? La suite au prochain match, avec les ajustements de Marcelo. Et ces déséquilibres ont fait que nos deux relayeurs n’ont pas pu bloquer grand chose ; ils ont surtout vu le jeu leur passer dans le dos.

Et puis, entre leurs centraux et leur sentinelle, ils avaient trois mecs plus forts que nous dans les airs, chaque corner bien tiré (la plupart le furent) fut une occasion de changer de slip.

Voilà, trois zéros, on s’est faite plumer.

>>>>>##### Les Notes #####<<<<<

I just said hello.

a répondu Marcelo Bielsa à un journaliste, qui dans un autre monde lui aurait demandé « Qu’avez vous à dit à Méluche pour qu’il veuille aller débattre avec Zemou ? »

Meslier (se coucher comme les poules/5) Nul doute qu’après trois buts et la première mi-temps passée à picorer le cul de ses défenseur pour qu’il agissent de manière vaguement coordonnée, Ilan n’a eu qu’une envie au coup de sifflet, c’est de se mettre au dodo et de ne plus y penser.

Latérayling (chair de poule/5) Des frissons positifs, par exemple lors de la reprises de volée malheureusement tapée du genou, mais aussi slipocides sur quelques pertes de balles. Très bonne défense lorsqu’il est repassé central après le rouge de Pascal.

Llorente (poule mouillée/5) Se barre pour soigner ses cuisses alors qu’on est sur le point de se prendre une rouste.

Cooper (Chanteclerc/5) Marcelo nous a fait croire au début que ta présence sur le terrain suffisait à ce qu’on défende bien. Suite à quoi, après quelques interventions scabreuses et mal maîtrisées, et quelques pénos concédés, on a douté de lui. Mais à la force de ces ergots, il a regagné aujourd’hui l’estime de tous. De l’arbitre d’abord, qui lui met un jaune suite à un beau coup d’ergot sur l’épaule de Jota. Puis de ses équipiers, en rattrapant plusieurs situations bien chaudes. Un bon taux de relance

Junior Firpo (Une poule sur un mur/5) Un Firpo pas côté droit / qui picore du Mo Salah / picoti picota / on prend l’premier à la minute 23.

Phillips (poule aux oeufs d’or/5) Le meilleur anglais. Espérons que Gareth Southgate (ou la carnet de chèque de Manchester City) ne le dissèquent pas pour savoir le secret de son activité offensive et défensive.

Raphihna (Footix/5) Ses yeux criaient « I will survive » à la fin du match, où l’on sentait qu’il avait moins de jus pour réussir ses contrôles. Et au final, une défaite 3-0 pour un brésilien, ça lui fait haïr Gloria Gaynor.

Dallas (Viens poupoule/5) Stuart à essayé de chanter la chanson à Thiago dans le creux de l’oreille, pour essayer d’en faire sa chose. Ça n’a pas très bien marché

Rodrigo (la poule coup nu de Forez/5) Aurait pu nous aider à remonter le bloc plus souvent, s’il n’avait pas fait tant de mauvais choix.

Rodrigo, la plus belle crête du poulailler, ici avec un maillot de Séville l’ASaNaL

Harrisson (comme une poule qui a trouvé un Arnold/5). De mémoire de Hipster académie, Jack ne fait d’excellents matchs que contre les D3 et si son adversaire est Alexander Arnold.

Bamford (Galinette cendrée/5) Un bon Bammie, c’est quoi : il voit un espace, il fait l’appel, un partenaire voit le mouvement lui passe la balle, et Bammie contrôle… Un mauvais Bammie, ahah, mais ça n’a rien à voir, ah, ah… Un mauvais Bammie, c’est quoi : il voit un espace, il fait l’appel, un partenaire voit le mouvement, et Bammie contrôle… Non mais ça n’a rien à voir, le ballon part plus loin.

Struijk (la poule au pot de Henri VI assassiné par Ravaillac/5) Les moments de cruauté appartiennent aussi à l’histoire. Des prémisses à l’apparence inoffensifs – overdose d’injonction à manger de la poule au pot, volonté de racler une balle au milieu de terrain – donnent parfois lieu aux bains de sang les plus mémorables. Pauvre Elliot. Et de la malchance pour Pascal, qui était rentré solidement dans le match, notamment sur les corners défensifs.

Roberts (nid de poule/5) Tyler n’a pas forcément fait beaucoup plus de bon choix que Rodrigo, mais au moins il a récupéré plus de balles

James (blason de la famille de Rabastelière (blason d’argent, à sept poules de sable, crêtées, barbées, et membrées d’or. )/5) On attendait un joueur plus fort que Harrisson, surtout qu’il attaquait un défenseur déjà fatigué. Bon, on a été déçues

>>>>>##### Les Notes auxquelles vous avez échappées #####<<<<<

poulet sans tête

l’œuf et la poule

poule d’eau

les poules de la ferme des animaux

la poule et le renard

poule des nuits parisiennes

poule faisane

le cul de poule

papa poule

roule ma poule

quand les poules auront des dents

cage à poules

nid de poule

les poules pondent par le bec

la poule pond là elle voit un œuf

Candy, Mandy et Sandy

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.