Zenit – Juventus (0-1) service minimum pour la Bianconero Académie

Andiamo a Leningrad !

Mouais bon c’est pas gagné, mais en tout cas ça passe par des victoires étriquées (qui ne font pas triquer en somme) et le retour d’un football qui, vécu de l’extérieur par un spectateur lambda, s’apparente à de l’anhédonie pathologique, ces deux piliers de l’identité bianconera nous permettent de rêver à un sacre européen. Ajoutez à ça quelques joueurs moyens, une paire de revanchards et un médecin à la pointe du vice… En attendant, il fallait taper les Leningradois chez eux comme on brise une grève : salement, sans panache, sans couilles. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé.


Les notes

SZCZESNY (3/5) : Un arrêt à faire, réalisé de manière un peu slipométrique pour tenter de nous réveiller. Raté.

DE SCIGLIO
(4/5) : Groupie de Jésus le Mattia ? Il a en tout cas décidé de revenir d’entre les (gros) morts depuis quelques matches. Continue, ragazzi.

BONUCCI (3/5) :
Détendu comme un sphincter après avoir déféqué.

DE LIGT
(4/5) : Aime la bagarre au moins autant que Marcelin Albert. Et comme on aime Marcelin Albert…

ALEX SANDROÏNE (3-/5) : On entraperçoit un retour à la normale, c’est bien. En ces temps troublés, un peu de constance dans la médiocrité nous ferait le plus grand bien.

LOCATELLI (2/5) :
Dans le dur ce soir, Manu serait-il humain après tout ?

BENTANCUR (3/5) :
Anémié ascendant enragé.

McKENNIE
(3+/5) : Enragé ascendant anémié.

BERNARDESCHI (2/5) : Le Sandrine blanc.

MORATA (3/5) :
Alvaro à moitié vide.

CHIESA
(3+/5) : Cocaïne Fred a encore couru partout comme un fou. C’est pour ça qu’on l’aime au village (dont il est le centre si vous suivez un peu, merde).

Il y a eu plein de remplacements et d’ordinaire je m’en branle avec des ciseaux, mais K(T)ULUSEVSKI a répondu à l’appel et en bon Grand Ancien, il a poignardé le cul des Péteurs Bourgeois avec une saucisse au tentacule (ouais bon j’ai peut-être pas la même édition de Chtulhu que vous).


Cliquez-moi donc sur ces sémillants boutons du dessous, vous m’en direz des nouvelles.




Fino anal fine,

Roberto.

5 thoughts on “Zenit – Juventus (0-1) service minimum pour la Bianconero Académie

    1. Que voulez-vous, je suis un MarcelinAlbertiste convaincu. Pour ce qui est de Jésus, vous en faites pas. Je l’ai mangé, digéré et déféqué. Mes sphincters en sont tout bonucciés.

Répondre à Bichon 74 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.