FC PORTO – JUVENTUS TURIN (2-1) Le Magouillico en binôme, Acte 1

Bom Dia,
Retrouver la Juve c’est un peu affronter notre pendant italien. Un club qui domine, intemporel, dont la gagne est le principal moteur et qui a connu un passé légèrement sulfureux avec les arbitres et la justice.
Mais la Juve c’est cette vieille Dame qui est en fait une MILF redoutable avec des atouts indéniables et sans doute détentrice de la pierre philosophale.
Alors que l’on stagne en championnat en laissant le titre s’échapper, cette confrontation doit faire loi sur notre niveau.
Alors oui mon bel Homerc, mais nous aussi on stagne en championnat en laissant le titre s'échapper. Et même si à titre personnel je garde un souvenir ému de la belle ville de Porto (et Villa Nova de Gaia), un multi-poignardage saucissier me ferait le plus grand plaisir. Comme vous l'aurez compris, ce sera l'italique pour l'Italien.

O EQUIPE :

Sergio a décidé de poser ses couilles et d’imposer son jeu. C’est donc le traditionnel 442 qui est mis en place au lieu du 433 ou 532 des dernières sorties en Ligue des Champions.

—————–Marchesin—————-
Manafa—Pepe—M’Bemba—Zaidu
————Oliveira—-Uribe————
Corona—————————-Otavio
———–Marega——-Taremi———-

La Squadra

Pas de Bonucci
pas de soucis. Oui mais Chiellini a trois cent ans et demi. OK, mais on a McKennie, et Cricri, épaulé par Kulusevski ! Pas certain que cela nous épargne la sod…

Szczesny-Danilo-De Ligt-Chiello-Alex Sandrine-McKennie-Rabiot-Bentancur-Chiesa-Kulu-Cricri

O JOGO :

Pas le temps de gamberger, c’est pressing haut, Taremi qui s’arrache, pine de SZCZESNY et BOOM 1-0 (2e).

Purée même pas le temps de trouver un streaming que la première saucisse tombe droit dans le fondement.

Les Italiens semblent sonnés et ne parviennent pas à s’approcher de la cage de Marchesin

Sans témoin, sans personne.

Le match ronronne, on étouffe les turinois sans s’affoler, comme les matchs de poule.

Il faut réellement les feux d’artifice des supporters ou une parade sur un retourné hors-jeu de Rabiot pour voir de l’action.

N’est pas Ocampos qui veut.

On maîtrise complètement la première période renvoyant les Juventini au niveau de l’OM en LDC.

Quelle violence !

Mi-temps :

Dès la reprise on joue haut, pression, Manafa déborde et trouve Marega qui colle le second 2-0 (46e)

Nom d’un chibre !

On défend comme des chiens, une vraie équipe de Portiste comme on les aime, que les commentateurs ne peuvent pas comprendre, ça donne sa vie sur le terrain et Oliviera manque de tuer le match par une percée plein axe mais Szczesny repousse.

Si Oliviera était Allemand, Szczesny n’aurait rien pu faire.

La Juve essaie enfin de jouer plus simplement et plus rapidement mais sans nous mettre en danger alors qu’on continue de gérer le match en attendant de placer nos contres.

Efficaces à dose homéopathique.

Dépités les joueurs de la Juve tentent de frapper de 30 mètres sans plus de succès.

On se fait encore une occasion sur contre avec Corona qui se prend pour Amara Simba mais hors-jeu au départ.

La Juventus et notamment Cristiano ne lâche rien mais Marchesin tient toujours bon.

Notre amour commun. Cricri, pas Marcassin.

On fait des changements défensifs avec Grujic pour renforcer le milieu et on joue en conséquence plus bas.

Cependant sur nos sorties on reste dangereux avec les coups de pieds arrêtés d’Oliviera, d’abord avec Rabiot qui manque le CSC puis Grujic qui ne cadre pas sur le corner.

Alors que le plan se déroule sans accroc, sur le seul marquage manqué Rabiot file côté gauche et centre pour Chiesa qui trompe Marchesin pris à contre pied.2-1 (82e)

Le match reste sur le même sentiment qu’on contrôle la Juve, une dernière frayeur avec Cristiano qui s’effondre et ça aurait dû être pénalty mais on prend ! 

Le dragon bleu n’a pas laissé la Vieille Dame prendre les choses en main. Meuah, je m’en branle. Je vais pouvoir avoir des boobs dans mon académie sans me faire gronder par le rédac’ chef qui a step-down mais qui l’est toujours un peu dans le cœur des hommes.

O Dragões :

Marchesin (4/5) :
Un match de roc, de péninsule! Il a été monstrueux et il a fallu une frappe imparable pour le passer.

Manafa (3/5) :
Wilson a tenu son couloir défensivement et offensivement avec sa passe pour Marega qui fait oublier que Rabbiot le déborde sur le but.

Pepe (4/5) :
Même face au meilleur joueur de l’Univers, Pepe a montré qu’il est le plus grand défenseur de l’Univers.

Pepe comparé au défenseur Italien

M’Bemba (3/5) :
Il n’a pas chancelé, Chancelle. Solide, puissant, il est resté dans son registre impeccable.

Zaidu (2/5) :
Le seul qui a défailli, pas de marquage de Chiesa sur le but, la flippe du pénalty mais finalement on reste les maîtres du fait de jeu chez nous.

Oliveira (4/5) :
Le Pirlo du Douro ! Il a rayonné sur le milieu de terrain comme l’entraineur de la Juve à la grande époque. Prise d’initiative, frappe, passe tranchante et défense intraitable. Personne n’aime les 8 mais qu’est-ce qu’il pue le foot.

Uribe (3/5) :
Au four, au moulin, et dans les cauchemars des Turinois.

Corona (3/5) :
Le plus technique et le plus juste sur le terrain, le trublion de Monterey.

Otavio (?) :
Sérieux, appliqué et précis dans les transitions, sortie sur blessure communsybole de soldat tombé au combat. 

Marega (4/5) :
Il a fermé la bouche de beaucoup, beaucoup de personne! Strict au pressing, poison sur la défense, buteur chirurgical sur sa seule opportunité. “Mete o Marega”.

Révéler son talent

Taremi (5/5) :
Il voulait tester le haut niveau en Europe, première participation et but en 1/8e contre la Juve. Je ne sais pas ce que l’avenir réserve mais le pari est déjà réussi.

Alors c’est comment cette intégration ?

O Banco

Diaz (2/5) :
Du mouvement et du zbeul mais pas efficace.

Grujic (2/5) :
Rien de foufou mais pas de connerie et pour lui ça veut dire beaucoup.

Loum (NN) :
Entrée pour épauler Manafa sur le côté d’où est venu le but à la 90e.

Conceição (NN) :
Qui va le juger pour moins de 2 minutes ?




LES NOTES DES BIANCONERI

SZCZESNY (1/5) : Pire match de la saison pour Tek. Dommage.

DANILO (2/5) : Encore in love de son ex.

DE LIGT (2/5) : Pas vraiment un tireur, De Ligt.

DEMIRAL (3/5) : Comment ça pas Chiellini ? Bah non il est sorti blessé très tôt. Je le sais, j’ai regardé le match.

ALEX SANDRINE (2/5) : Le voir avec le brassard m’a fait la sensation d’un élastique de tout petit diamètre autour de la bite.

BENTANCUR (2/5) : Joueur à réaction mais pas décisif pour autant. Le Rongier blanc.

RABIOT (3/5) : Moins mauvais joueur derrière Chiesa à qui il offre le but qui nous maintient en vie.

McKENNIE (2/5) : Alterne entre Davids et le slip de Felipe Melo (ce sac à merde).

CHIESA (3+/5) : Respirateur en temps de COVID.

CRICRI (2/5) : Mauvais et vexé, il marquera donc un triplé au retour.

KULUSEVSKI (1/5) : Juste mauvais. Mais alors bien comme il faut.

Remarque à la con :

On aurait pu gagner 3 à 0, on aurait dû ne pas prendre de but, on les a bouffé de A à Zob.

Oui mais c’est la Juve. Oui ils n’ont pas fait grand chose, oui 85 minutes il n’y a eu qu’une équipe sur le terrain, oui ils sont en ballotage favorable pour se qualifier. Oui c’est ça une partie de la magie du football.

Seule consolation, on a gagné le toss de l’arbitre qui nous a été favorable REP À ÇA  l’INTER et le MILAN !

Je crois que Homerc a tout dit.

Tu aimes horsjeu.net ? Évidemment !

Tu te demandes comment nous rejoindre ? Ici

Tu veux nous filer de quoi acheter des 8.6 ?

Tu n’es pas poète et un peu radin ? Tweet, Partage sur tes réseaux socianaux préféré, ou dénonce au Comité.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal, Homerc

Fino anal fine, Roberto.

Roberto Bettégras

Humain, donc ordure.

5 commentaires

  1. Une acad à quatre mains (talentueuses de surcroît) ! Et avec en bonus des seins ! Qu’est-ce que c’est bien !

    • Ce format d’acad à quatre mains (ce n’est pas sale) est vraiment poilant. Ça donne même envie d’avoir un quart de finale de C1 OM/ASNL (je sais, ça relève du mythe voire de la psychiatrie) pour lire une acad croisée Blaah/Picon. Le Dépressivico.

  2. Hâte de voir les gifs du retour !
    Quel match meu deus
    Merci pour ces résumé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.