Gil Vicente – Porto (0-2) La Dragão Académie aime la taça

Bom Dia, Retour à la taça (coupe) pour conserver notre titre. Cette fois c’est un déplacement chez le leader de la Liga II, en pleine forme. Comme d’habitude, arrivée entre janvier et février on enchaîne les matchs plus vite que Castex les annonces pour la COVID, enfin sauf que nous tout est décisif.

O Equipe :

Contrairement à son habitude Sergio met une équipe proche de ses titulaires pour la taça, COVID oblige, il fait plus avec ceux qui peuvent ou qui doivent reprendre du rythme.
———————– Costa————————
—–Manafa-Pepe-M’Bemba-Zaidu —-
—————-Grujic—–Uribe——————
Corona———————————Otavio—
————–Tarémi—–Diaz——————–

O Jogo :

Sous une pluie battante nos ardeurs ne sont pas freinées tel Jean-Edouard dans une piscine avec Loana.

Dès la quatrième minute, un contre assassin voit Taremi lancer Corona qui sert Diaz, mais Beunardeau s’interpose. Ah ben donc pas terrible comme assassinat.

La pluie emmerde les deux équipes pour construire, mais le leader de la L2 joue quand même au sol et essaie d’imposer son style. C’est noble, mais pressing de Diaz, relais avec Taremi, Diaz sert Corona qui lobe Beunardeau d’une merveille de pichenette. 1-0 (10’).

On ne relâche pas la pression, mais le Gil Vicente se ressaisit et continue de vouloir construire et nous emmerder par son jeu plutôt plaisant.

Bon, on domine, on a des occasions mais Beunardeau fait son match ou on ne cadre pas.

Cependant, sur son premier contre, Gonçalves fait briller Costa mais il était hors-jeu.

La seconde période repart comme la première. Grosse domination mais sans marquer (50 nuance de Grey mais par Kink production).

On n’arrive pas à doubler la mise, on se fait quelques (Mia) frayeurs, mais surtout on perd Corona et Otavio sur blessure.

Alors que l’entrée de Vieira amène de la vitesse, Oliviera décide de faire la différence en enchainant grand pont puis passe dé pour Taremi qui lui aussi met une pichenette au-dessus de Beunardau. 0-2 (88e)

Os Dragões :

Costa (3/5) :
Pas de but encaissé, décisif sur les seules occasions adverses, il a profité de la pluie.

Manafa (2/5) :
Sérieux, pas d’excès offensif il a géré son côté en bon père de famille.


Pepe (3/5) :
Ligue des champions ou Taça contre une L2, rien à foutre lui son but s’est de bouffer les attaquants adverses.

M’Bemba (3/5) :   

Solide, appliqué, Chancelle n’a pas chancelé.

Zaidu (2/5) :
De l’activité c’est bien, réussir des centres ou des frappes c’est encore mieux.

Grujic (1/5) :
Je pense qu’il faut avoir de la compassion et arrêter de mettre à mal ce garçon sur un terrain de foot, ce n’est pas un animal c’est un homme.

Uribe (3/5) :
Au kidnapping et à la production de coca comme on dit chez les FARC. Match complet.

Otavio (3/5) :
Quand il est là l’équipe redevient fluide, se projette vers l’avant et se créée 25000 occasions, un hasard.

Corona (4/5) :
Dribles, passes, centres, but… Tu veux quoi de plus hein ? Jamais content !  

Diaz (3/5) :
Dribles, passes, centres mais pas décisif, le bon c’est pas le très bon ! 

Taremi (4/5) :
Un joueur d’une intelligence incroyable, comme quoi avoir des attaquants qui ne sont pas que des sprinters qu’est-ce que c’est bien.

O Banco : 

Anderson (2/5) :
Ne pas tirer sur l’ambulance, ok, mais quand c’est pas une ambulance mais une camionnette de clown, c’est bon non?

Oliviera (4/5) :
Il est entré pour terminer le boulot, il a fait exploser la défense adverse, c’est lui le patron.  

Vieira (2/5) :
Décevant, il est resté dans un rôle trop stéréotypé alors qu’on attend sa folie et sa spontanéité.

Remarque à la con :

Un tour sans encombre pour atteindre les demi-finales. Le seul problème c’est qu’au lieu de faire tourner pour ce mois de février DANTESQUE® on est obligé de remettre en forme des titulaires. 

Tu aimes horsjeu.net ? Évidemment !

Tu te demandes comment nous rejoindre ? Ici

Tu veux nous filer de quoi acheter des 8.6 ?

Tu n’es pas poète et un peu radin ? Tweete, partage sur tes réseaux socianaux préféré, ou dénonce au Comité.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Un commentaire

  1. Qui êtes-vous monsieur ? Qu’avez-vous fait d’Homerc ? Je vais vous dénoncer à la police pour enlèvement, séquestration, (viol à l’huile de morue ?) et usurpation d’identité. Je ne tombe pas dans le piège, vous n’êtes pas l’auteur de cette Académie, la preuve est que vous ne développez pas son « argumentaire » habituel.
    #DragaoAcadémieGate
    #BringHomercBack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.