Leicester Porto (1-0) Angle « terre maudite »

Bom Dia,
Après avoir merdé en beauté notre entrée dans la compétition, Porto se doit d’aller en la terre maudite d’Angleterre à Leicester pour récupérer des points.

Oui notre victoire dans le derby a remis de la confiance et en face, l’équipe surprise de l’an dernier ne semble pas au mieux.
Mais cette terre nous est maudite.
En 15 rencontres nous sommes à 13 défaites et 2 nuls. 13 putains de défaites dont celle de l’an dernier qui a provoqué la fin de Lopétegui.
Bon ce soir on a rendez vous avec l’histoire ou la merde.


O Equipe :


Nuno décide de tester mes nerfs et remet le 442 avec Adrian qui est sans doute le mec le plus mauvais de l’effectif, va comprendre.
La grosse surprise est que Brahimi est en tribune.

porto


O Jogo :


On démarre le match en pressant Leicester à partir du milieu et dès la 3’ Otávio récupère la balle dans les pieds de Mahrez. Il lance André Silva qui tente le lob sur Schmeichel mais c’est à côté.

Leicester nous laisse la balle en ce début de match pour essayer de nous contrer.  Mais on tient le ballon et on fait courir les Anglais.
Tiens Slimani se fait siffler contre Porto, ça lui fait bizarre.
Oliver et Otávio combinent pour décaler Layún qui frappe, mais Schmeichel capte sans problème. (8’)
Arrive alors le moment slipal qui te dit que la soirée va être longue :  longue touche de Funch, Casillas sort et se troue mais heureusement c’est un corner.
Donc une équipe anglaise pleine de grand bourrins face à un gardien fébrile sur sortie aérienne. J’ai l’impression qu’on vient de m’emmener dans la cave de Z.

Mais on repart de l’avant avec Danilo qui crève le rideau défensif pour trouver Silva, qui décale parfaitement Layún. Celui-ci centre fort devant le but mais Lopez ne peut couper.
Leicester répond avec les armes qu’ils ont, à savoir les touches longues ou les coups francs. Comme à la 14’, un centre dans la boîte sur la tête de Slimani mais Iker capte sans problème.
On maîtrise le match et Leicester attend patiemment pour jouer les contres sur la vitesse de Vardy, un crochet de Mahrez ou une déviation de Slimani.
Morgan le génie pousse Adrian sur un duel aérien et commet une faute. Putain, le mec n’a pas compris que laisser Adrian était la meilleur façon de récupérer la balle.
Nous on est patients et capables de fulgurances avec un mouvement entre Oliver, Telles et André Silva qui décale Adrian, seul, qui se retrouve avec un bon ballon. Adrian alors sur le côté gauche de la surface peut :
– frapper car tout est allé à 2000 à l’heure et il a l’effet de surprise ;
– remettre en retrait à un partenaire démarqué ;
– centrer au second poteau pour Layún resté devant.
Oui, option 4, il fait donc de la merde en faisant un centre hors de la surface qui lance une contre attaque. Du coup carton jaune pour Felipe qui stoppe Vardy.
Arrivent les 2 minutes où le match bascule :
Tout d’abord André Silva prend un jaune mais personne ne sait pourquoi car c’est une main involontaire d’Otávio qui a occasionné un coup franc.(22’) Sur le coup franc Vardy balance Otávio du mur et reçoit aussi un avertissement. Le coup franc est raté et on repart à l’attaque, mais Adrien perd la balle et relance le contre anglais : sur un changement d’aile, Mahrez centre pour Slimani qui marque.
On voit donc Marcano qui est au marquage de lui, donc Iker ne peut sortir car il a Vardy seul qui peut couper et Felipe qui laisse Slimani lui passer devant 1-0

A partir de là Leicester décide que la bonne tactique à adopter est le haché-découpé.

Entre la 30’ et la 45’:  7 fautes. Les Anglais t’ont calé plus d’une faute toute les 2 minutes pour 1 jaune.
Pendant cette période compliquée, seul un coup franc de Layún frôle le poteau.
Petit fait de jeu rigolo  : on pousse en fin de mi-temps et on obtient un corner à 44’ 55’’.
M. Çakir siffle la pause, histoire de finir d’exciter nos joueurs qui se font secouer sur chaque faute (17 pour 2 cartons) alors que nous récoltons 3 jaunes pour 7 fautes.
MI-TEMPS :
On est complètement tombé dans le piège de Ranieri. Leicester nous a laissé le ballon en attendant un exploit, et nous en voulant gérer sans les prendre à la gorge on s’est fait encore punir par Slimani qui est quand même un putain de buteur.

La seconde période est simple.
Faute, faute, faute, passe, passe, Adrian connard, faute, passe, passe, Marcano enculé.
Adrian va te faire enculer avec du gravier, faute, passe, passe, faute, passe, passe, Otávio tu n’es qu’amour..
58’ Frappe de Mahrez mais Iker la sort.
Nuno décide donc de faire entrer Herrera et Jota pour Adrian et André André.
On commence donc à passer en 433 et à se créer des occasions.
Mais André Silva ne peut cadrer, comme à la 70’.
74’ Herrera frappe mais Schmeichel la sort.
Faute, passe, passe,Marcano casse toi,  faute.
77’ Entrée de Corona pour Oliver.
Et là enfin, le petit Jésus se met en feu et combine avec Layún et Herrera pour trouver Silva mais il ne peut toujours pas conclure (80’).

Arrive notre dernière grosse tentative à la 85’ avec Corona qui cale une volée sur le poteau.


O Dragoes :


Casillas (2/5) Une erreur qui flingue un slip, un but ou il ne peut rien et une parade qui nous laisse dans le match. Je retire 2 j’aoute 3 et t’as la note.
Layún(3/5) Il a tout tenté en prenant son couloir, sur coup franc et frappe. Impeccable défensivement très mal payé.
Felipe (2/5) Une erreur de marquage et un but pour ta gueule. C’est ça la Champions League.
Marcano (1/5) Le marquage c’est pas son truc. Les duels c’est pas son truc. Titulaire à Porto c’est pas ton truc quoi.
Telles (3/5) Un gros match ou il a étouffé Mahrez qui sur le but a centré pour éviter le duel. Offensivement très intéressant même si pas de réussite.
Danilo (4/5) Défensivement il a tout mangé et gagné. Offensivement il s’est projeté amenant du surnombre et cassant les lignes. O Monstro est de retour.
porto

Danilo joue pour 2.

Oliver (2/5) Un gros boulot défensivement mais c’est dans le dernier tiers qu’on a besoin de son talent, trop peu de réussite.
André André (2/5) Il s’est battu, a couru et tenté, mais sans réussite.
Otávio (4/5) De l’amour. Voilà ne cherchez pas, ce n’est pas Neymar qui remettra le Brésil en haut sauf s’il fait comme Déco.

portoOtávio est tellement facile.

André Silva (3/5) S’il marque c’est un héros et hélicobite, donc je garde le matos dans mon slip.
Adrian (0/5) Merci de ne plus porter ce maillot et de retourner où tu veux, mais loin de nous.

porto
Adrian essaie de jouer au foot


O Banco :


Herrera (3/5) Tout pour l’attaque et le surnombre, n’a pas suffi.
Jota (2/5) A tenté mais trop léger.
Corona (3/5) Ses dribbles et sa vitesse n’ont pas suffit mais on laissé l’espoir. Comme Silva, s’il la met je suis encore au plafond.


Remarques à la con :


Casillas ne réussira jamais un match en Angleterre.
Vardy a prouvé que les footballeurs anglais sont des salopes comme les autres.


Moi devant le match d’Adrian

Merci @FCPorto_Fr pour la compo

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/
Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.