Liverpool – Porto (2-0) La Dragão Académie livre ses notes

Angleterre, terre maudite sous l’angle du FC Porto, jamais victoire nous avons trouvé, même le nul nous n’avons pas ramené.

Bom Dia,
Retour dans la plus belle des compétitions avec un quart de final de tous les dangers chez les Reds de Liverpool pour un remake inversé de l’an dernier qui n’a donc rien à voir. Bref, faut encore aller sur cette île à la bouffe de merde, aux autochtones aux dents pourries et leur royauté la plus inutile de l’univers. Dans notre sprint lancé en championnat, un match contre Liverpool c’est parfait pour garder le rythme.

O Equipe :

Bon là faut calmement faire le bilan : Pepe suspendu, Herrera suspendu, Manafa pas qualifié, Oliveira prêté en Grèce. Donc on attaque un 3-5-2 avec Maxi en troisième central, Corona en latéral droit et Telles de retour avec sa hanche en vrac….MAXI À DROITE? On fait le bilan avec Jeanne Calment donc.

O Jogo :

On entre dans le match sans peur. C’est Marega qui fait la première frappe mais elle n’est pas cadrée. Alors qu’on est en place, sur le premier ballon des Reds vers notre surface Keita voit sa frappe contrée battre san Iker : 1-0 (5e)

Malgré la douche froide, on reste sur le même plan de jeu en restant haut. On a des escarmouches mais le match se passe au milieu, à noter un bon une-deux entre Tiquinho et Marega contré, puis une volée de Salah captée en deux temps par Iker. Alors qu’on commence à trouver des situations sur une mauvaise passe, Salah récupère la balle mais ne trouve pas le cadre. On recule, enfin Liverpool nous fait reculer petit à petit et on se débarrasse trop vite de la balle, ce qui nous fait prendre des vagues dans la gueule mais qui s’écrasent sur la défense avant Iker. Et ce qui devait arriver arrive. On laisse les Anglais se mettre en place et en une passe la défense est trouée, la seconde trouve Firmino qui n’a plus qu’à tromper Iker en poussant la balle. 2-0 (26e)

On tente de se relancer, Marega en rate deux devant Alisson (sa copine à lui) et une situation de main que le VAR juge licite YAPAPÉNO.
On ne semble pas résigné mais dans ces matchs-là, il faut marquer sur les occasions, sinon c’est la punition. On revient en essayant de rejouer haut mais Maxi relance 3 fois dans l’axe et Sané voit son but refusé sur horsjeu.net
Cette chaude alerte (au 8 22 22) ne nous refroidit pas, on pousse et même si on ne cadre toujours pas, il y a une sorte de pression qui s’installe sur la cage de Liverpool. On se replie pour tenter les contres. Le problème c’est que Liverpool se rapproche petit à petit de la cage d’Iker.

Sergio fait entrer Brahimi pour Tiquinho, on trouve un temps fort avec Brahimi qui bouge la défense puis des contres de Marega. La surprise c’est Oliver sorti pour Costa venu renforcer le milieu défensivement. On a la balle pour revenir à la 78e, Militão lance Marega qui prend sa chance au lieu de centrer et ne cadre pas. Une minute plus tard, il a la même de l’autre côté mais sa frappe est trop croisée pour attraper le cadre et pas assez pour être un centre. On emballe la fin de match, on manque d’avoir un pénalty avant que Salah ne manque de péter Danilo. Mais le VAR dit encore YAPAPENO et YAPAROUGE, bref le VAR c’est de la merde.

O Resumo :

O Dragoes :

Casillas (2/5)
Une frappe déviée, un joueur laissé seul à deux mètre de lui, une sale soirée avec deux buts sans avoir été réellement mis en danger

Maxi (1/5)
Sur le premier but ça vient de son côté, sur le second il est nulle part. Va falloir signer en vétéran.

La descente d’organe de Maxi au bout de 5 minutes

Felipe (2/5)
Fort sur les duels, faible sur les relances, aurait pu bénéficier d’un péno.

Militão (2/5)
Une première période à se faire maltraiter par Salah avant de le bouffer en seconde. C’est donc le passage de David Banner à Hulk.

Telles (2/5)
Une hanche en bois ça ne vaut pas une bite en bois.

Danilo (3/5)
le seul à surnager, il a réussit à gagner la bataille du milieu et permis de ressortir les ballons mais trop seul.

Oliver (1+/5)
Il ne fait pas un mauvais match si on oublie le CSC car il ne sort pas assez tôt sur la frappe ou qu’il ne sort pas sur Henderson pour la passe qui troue la défense sur le second.

Corona (2/5)
Une première mi-temps compliqué avant de faire danser la défense, mais sans danser n’est pas baisé (proverbe de bal du 14 juillet)

Otavio (2/5)
Une première mi-temps fantomatique avant d’enfin apporter offensivement, en même temps il devait faire le taf défensif au milieu.

Tiquinho (2/5)
Il a tenté avec ses armes, bon c’était un opinel dans un pédalo face à la première puissance maritime mais t’y serais allé, toi, équipé comme ça?

Marega (3/5)
Le seul qui a pesé sur la défense, ok c’était pas Lovren mais un Hollandais qui n’a jamais fait de coupe du monde, mais quand même.

O Banco :

Brahimi (3/5)
Ben oui de façon incroyablement surprenante il a mis le bordel dans la défense, créé des décalages, mis la pression…Dommage qu’il ne soit entré qu’à la SOIXANTIÈME!

Bruno Costa (3/5)
La surprise du chef ! le gamin n’a joué avec Porto en équipe première qu’à Anfield, et ça lui réussit bien, voir même de quoi essayer AILLEURS!

Andrade (2/5)
pas déméritant mais pas spécialement utile.

Remarque à la con :

Refaire la même qu’à Rome c’était pas une mauvaise idée à condition de marquer et de pouvoir espérer plus que de devoir faire un exploit.

Amigas, amigos, personne qui s’est perdue ici, tu verras deux jolis boutons: – Un pour nous rejoindre et narrer les exploits de ton club de cœur : « Rejoins-Nous ! » – Un pour nous aider financièrement à poursuivre cette aventure trépidante afin que l’Alterfoot continue en attendant de triompher un jour : « Faire un Don ». Je t’invite à y faire un tour si le cœur t’en dit.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

  1. Pour la bouffe pourrie, je veux bien laisser passer mais on ne touche pas à la royauté nom d’un ours ! Tu veux qu’on parle de Sébastien Ier pour voir ?

    • Hé ho on s’en est débarrassé NOUS! Et Porto est la ville qui a résisté alors vos petite remarque so Brexit là hein!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.