Porto – Rio Ave (1-1) La Dragão Académie livre ses notes

La VAR c’est pire avec que sans. Sans on a un doute, l’arbitre s’est raté ou est juste nul, avec…

Bom Dia,

Dans la course au titre, Porto a une chance en or de prendre 4 points d’avance. Le Benficaca malgré des faits de jeu encore favorables avec un but sur pénalty (“généreux”) fait match nul chez le douzième. Clic sur le résumé .

Les hommes de Conceição peuvent s’envoler mais la suite va vous surprendre.


O Equipe :

Sergio ne prend pas de risques avec Pepe et décide de sortir Manafa pour faire redescendre Corona. Donc Marchesin à la cage, Corona-Mbemba-Marcano-Telles. Un milieu à 4 avec Oliveira et Danilo à la récupération et Otavio et Nakajima sur les côtés. Devant Soares et Marega.


O Jogo :

Le match est parti pour être une grande blague.

Dès la 3e sur un long ballon, le gardien sort de sa surface mais évalue mal la distance et se fait devancer par Moussa. Pour se récupérer, il plonge et dégage de la main en corner sauf qu’il est hors de sa surface. L’arbitre donne faute de Marega car le gardien a plongé.

via GIPHY

On joue haut pour vite marquer et Oliveira est tout proche de réussir sur un centre d’Otavio mais le gardien adverse s’est pris pour Gordon Banks.

Tout s’équilibre autour de la 10e. Rio Ave met en place un jeu de possession en ayant remonté son bloc à la perte de balle. En réponse on tente de jouer très vite à la récupération, sauf qu’au lieu de contre assassin on est plutôt inefficace en balançant de partout comme des éjaculateurs précoces.

via GIPHY

Bon on remet quand même le pied sur le ballon en foutant la pression et enchainant les corners. Sur l’un d’eux le ballon est repoussé sur la ligne est magnifiquement remis par Nakajima pour Mbemba qui ouvre le score 1-0(18e)

Rio Ave reste sur ses principes de jeu alors que nous, ben pour une fois on ne recule pas comme des cons et continuons pour mettre un second pion. On apprend de nos erreurs, certes cela a pris 2 ans, mais quand même faut le noter.

Le seul problème est notre déséquilibre, quand Corona monte très haut personne ne compense sauf Mbemba ce qui forcément ouvre des possibilités dans l’axe et à l’opposé.

Et voilà, on laisse Rio Ave venir et sur un une-deux Marcano se fait mystifier laissant Taremi battre Marchesin 1-1 (32e)

via GIPHY

Basculement en mode débile le dernier quart d’heure. Soit des louches inutiles au milieu de terrain, soit des ballons à l’aile pour centrer sans avoir fait de décalage. Ce panic mode me fait revenir complètement sur le “on a appris de nos erreurs”, on est comme un gamin qui n’a rien branler au premier trimestre se met à bosser après avoir pris une soufflante mais après 15 jours et deux trois notes passables recommence à rien branler.

MI-TEMPS :

C’est mieux mais entre le rythme cassé sans carton et nos maladresses, on se retrouve à 1-1 en jouant comme des poulets sans tête après 30 minutes parfaitement maîtrisées.

Au retour des vestiaires on essaie de mettre du rythme, mais on n’arrive pas à combiner devant ou dans le surface de Rio Ave. Par contre on continue de faire de l’huile à chaque fois qu’ils partent en contre.

Un constat alarmant s’impose, nos frappes sont plus mauvaises que les interventions de Sibeth Ndiaye.

Sur un éclair Marchesin lance Marega, il prend de vitesse son défenseur et se fait faucher en même temps qu’il frappe, ça frôle le poteau et l’arbitre ne bronche pas re LOL. On a le ralenti, on attend le rouge et le péno mais…Le VAR ne revient pas dessus LOLLLLLLLL

via GIPHY

On pousse, on ne voit plus Rio Ave mais la multiplication de faute ne donne toujours pas droit à des cartons, sauf Brosovich qui tente une ablation du pied de Marega, mais pas de panique hein, c’est jaune “arbitrage premier League” comme on dit.

C’est fort Alamo, mais, mais, on ne trouve déjà pas comment cadrer une frappe alors marquer ça se complique.

On manque de se faire punir sur un contre avec Corona qui se fait bouffer, centre en coup du foulard et tentative de talonnade acrobatique qui fini au dessus.

Putain c’est plus un match, c’est un beug FIFA.

Alors qu’on galère comme des cons, le salut vient d’un pressing sur une touche, après 3 fautes et avantages, Telles déclenche, le gardien repousse sur Soares mais c’est encore repoussé, surgit Marega qui voit sa frappe détournée dans la cage par un défenseur qui s’est jeté…GOLOOOOOOOOO

Hé NON!!! Les arbitres du VAR se sont réveillés et mettent CINQ MINUTES, CINQ PUTAINS de CARALHO de MINUTES pour un révélateur tout pété dont les traits montre un hors-jeu de Soares de 3 cm au moment de la première FRAPPE!! LOL ! Il faut écrire l’écart en CM car les traits sur l’image ne se voit PAS!

via GIPHY

Dans la Foulée Soares sort pour Aboubakar.

On essaie de construire mais on n’arrive pas à entrer dans la surface.

Fort Alamo mon cul, les indiens ne massacrent pas ces salauds de Yankee et donc on ne prend pas les trois points qui nous tendaient les bras.

On s’est fait voler à domicile pendant qu’en face force est de constater que “ça tourne bien” pour les salopes en rouge LOLLLLLLLL.


O Resumo :


O Dragoes :

Marchesin (3/5)
Tout le problème de ces matchs, 3 arrêts à faire et rester vigilant, mais prend un but car on laisse un mec seul face à lui.

Corona (2/5)
À l’abordage!!! C’est bien sauf que t’as abordé comme les pirates dans Astérix et on a presque coulé le navire.

Mbemba (3/5)
Un but et puis s’en va. En même temps en plus de couvrir Corona, il devait couvrir Marcano il a peut-être 3 jambes mais quand même.

Marcano (1/5)
Expérience ok, mais là faut s’inquiéter, vu son âge de joueur il est dans la catégorie à risque pour le COVID-19.

Telles (3/5)
Le maître artificier n’a pas eu l’occasion de trouver les filets mais son impliqué sur les deux buts, ah non, pardon le second on se l’ait fait niquer.

Danilo (3/5)
Maître du donjon tellement il a été dominateur au milieu.

Oliveira (4/5)
Au four, au moulin, à la vente, à la livraison. Il manquait le but de la victoire pour être légendaire. #Oliveira2021

Qui peut résister à ça?

Nakajima (3/5)
Un ballon, une passe dé, dommage de balancer au dessus de sa tête pendant 60 minutes au lieu de le trouver dans les pieds.

Otavio (2/5)
Il a essayé de courir, pour rien ok, mais il a essayé.

Soares (2/5)
Le dindon de la farce, le cocu de l’histoire ou comme le dit si bien le grand Manu Petit “le bouquet mystère”.

Marega (3/5)
Tant qu’à être complotiste, l’arbitre a sa famille ultra de Guimarães et veux terminer d’être un connard fini ? Sérieux deux fautes subit qui méritent un rouge rien, un péno pas sifflé il est poli Mousa à la fin il aurait dû balancer ça 

O Banco :

Barro (2/5)
A cherché des passes pour trouver la faille sans succès

Aboubakar (2/5)
A tenté d’amener quelque chose encore fallait-il avoir un ballon dans la surface

Silva (2/5)
De l’envie des initiatives mais on n’est pas le sauveur tous les jours.


Remarque à la con :

Donc là 3 matchs de suite, c’est plus une coïncidence. On est en train de nous enculer. Franchement c’est juste incroyable. La VAR qui s’active quand ils veulent, les décisions plus que surprenantes et le hors-jeu de deux centimètres après 5 minutes de ralenti je crois bien qu’il n’y a pas de question.


Pendant cette période de confinement, j’espère que vous prenez soin de vous et vos proches.

C’est peut être aussi l’occasion de vous lancer pour nous rejoindre, nous soutenir (clic sur les boutons en dessous)  ou acheter “SUPERACAD contre MENESIS” pour dire à vos enfants et à votre famille “j’en étais”.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.