Rio Ave – Porto (0-1) La Dragão Académie livre ses notes

Ave Rio, ceux qui vont te gagner te salue

Bom Dia,

Test pour nos dragons aujourd’hui puisqu’ils se rendent à Vila Do Conde pour affronter le Rio Ave, quatrième bien en place qui veut jouer les troubles fêtes et pourquoi pas créer une année extraordinaire.

C’est aussi l’occasion de tester la nouvelle stratégie de Sergio, faite de jeu de patience, court qui relance de derrière, face à une équipe qui doit venir les chercher et les empêcher de développer leur jeu.
On va donc à Rio de Vila Do Conde pour rester en haut HO HOHO.


O Equipe:

Sergio a tout le monde sur le pont, sauf le jeune Baro, et décide de deux changements.

D’abord Nakajima est titulaire à la place de Luis Diaz, ensuite Zé Luis revient titulaire à la place de Soares dans une course à l’échalote qui semble amusez Sergio.


O Jogo:

En ce début de match Rio Ave décide de jouer haut et de ne pas se mettre devant sa surface pour nous attendre. Ça donne un début de match équilibré avec toujours ce jeu de patience au sol.
Le seul problème est qu’on penche tellement à droite que LCI veut diffuser le match et les échanges Corona-Otavio qui sont aussi utiles que Zemmour et Alexandre pour les avancés démocratiques.

Et le hasard comme par hasard, sur notre première approche à gauche on obtient un corner. Telles le frappe, tête de Marega 0-1 (12e)

Rio Ave ne s’en laisse pas compter et tente de revenir, nous privant de ballon pendant cinq minutes sans être réellement dangereux.
On laisse passer l’orage et on reprend le contrôle mais Rio Ave au désespoir, sort les fautes. L’arbitre est chaud et dégaine des cartons mais pas pour les fautes d’anti-jeu. Le pire est qu’il casse le rythme car à chaque coup franc ou corner, il met trois minutes à faire attention qu’il n’y ait pas d’anti-jeu, de poussette, de tirage de maillot et tout retombe.
On se fait chier et rien ne se passe jusqu’à la mi-temps.

MI-TEMPS:

Rio Ave fait deux changements avec Taremi et Jambor

Ca ne change rien, on domine mais on est trop imprécis dans la dernière passe.
Un beau coup franc de Telles voit le gardien briller, c’est sympa mais bon, on est toujours à 0-1 et sur un coup franc et une combinaison à 3, Rio Ave nous rappelle que le match n’est pas terminé. Corona se blesse et sort pour Manafa.


On domine mais on ne marque pas et alors qu’on joue haut, Manafa rate son dégagement qui est mis à profit en une touche par un ballon au dessus de Marcano qui ne peut revenir et Marchesin est battu 1-1 (62e).
AH non pardon, VAR, oui oui, la VAR dans l’oreillette, bon alors horsjeu.net et on reprend le match à la 68e…. Quelle Merveille ! 6 minutes car le hors-jeu est presque mais pas sur la même ligne pour un doigt.


On reprend notre marche en avant avec toujours Marega en perforateur.
Puis Zé Luis qui s’essaie mais encore une parade du gardien.
Sinon Telles trouve la barre sur son coup franc, forcément. La barre ça ne sert qu’au challenge téléfoot, dire si c’est inutile.
Réorganisation, Nakajima sort pour M’Bemba qui passe en 6 avec Danilo et Uribe remonte pour un 4-2-3-1. Zé Luis est remplacé par Diaz.
Cette réorganisation tactique nous a complètement éclaté. On ne ressort plus un ballon, on ne joue aucun ballon de contre on les perd dès la récupération. Ceci ne nous apporte rien sauf être solide, en place et MERDE ON N’EST PAS VENU ICI POUR SOUFFRIR?!
On finit par gagner, sans briller mais solide.


O Resumo:


O Dragões:

Marchesin (3/5)
La parade qu’il faut, quand il faut, ou il faut, c’est pas faux.

Corona (NN)
Le bon point pour lui c’est que son remplaçant a été aussi plat que lui.

Pepe (3/5)
L’humour d’un croque-mort dans sa fonction, le sérieux qui va avec.

Marcano (2/5)
Sauvés par la VAR. C’est vraiment pourri les reboot, elle est où Kelly Kapowski HEIN? Y’a plus que Screech visiblement.

Telles (3/5)
Candy man, la patte gauche qui donne de rêve, mais l’arbre qui cache la déforestation.

Danilo (3/5)
Une belle alternance pour organiser le jeu mais quand tu donnes au créatif qui n’ont le nom que pour leur salon de coiffure.

Uribe (3/5)
Une belle alternance avec Danilo pour articuler le jeu, se projeter et se substituer aux créa-tiff.

Otavio (1/5)
Tiff de Cré-tiff donc

Nkajima (2/5)
Deux, comme le nombres de ballons reçus et d’occasions créées.

Zé Luis (2/5)
Une frappe et c’est tout. Il est tellement nonchalant qu’il est pressenti pour le ballon de plomb.

Mais il fait quoi là??

Marega (3/5)
Maregol a frappé, comme le café glacé, t’en prends un, c’est sympa mais on veut tous plus.


O Banco:

Manafa (2/5)
A failli coûter un but pour sa relance à l’arrache alors qu’il n’y avait pas de danger. Il est passé où le latéral offensif qui débordé plus que du lait qui bout??

M’Bemba (1/5)
Pourquoi?? Pourquoi alors que la terre chauffe on continue le diesel?? Pourquoi on continue de tout importer de Chine?? Pourquoi les policiers ont le droit de tabasser gratos?? Pour M’Bemba entre en jeu??

Quand tu changes de slip

Luis Diaz (1/5)
Inutile.


Remarque à la con :

On a demandé à Sergio du jeu, mais ce changement radical ne satisfait personne. Le rouleau compresseur est devenu une machine à faire tourner la baballe qui n’a pas encore les accélérations pour tuer les matchs et en coller 3 ou 4 faciles.
Va falloir muscler notre jeu sinon on va vers de grosses désillusions Roberto.


Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
Beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.