Santa Clara – Porto (0-2) La Dragão Académie Livre ses notes

Santa Clara tu me diras pourquoi, on se déplace chez toi…

Bom Dia,

Depuis notre dernier rendez-vous épistolaire beaucoup de choses se sont passées.

Il y a eu l’affaire Marega. Moussa insulté et qui reçoit des cris de singe par un public qu’il a qualifié pour l’Europe. Le Portugal fait front pendant que les débiles racistes se cachent derrière une pseudo culture de résistants seul contre tous, mangez vos morts, on vous souhaite seulement de vous faire éclater par deux mecs défoncer au crack qui veulent se la jouer moyenâgeuse.
Tant qu’à être dans les nouvelles de merde, on a perdu en Ligue Europa contre Leverkusen. Pas de honte contre une belle équipe sauf d’avoir encore foiré le match aller en jouant petite bite pour se faire éclater au retour, complètement hors de notre culture.

Enfin seule éclaircie mais pas des moindres, on est revenu à un point des salopes en rouge, ils ont chuté contre Braga et le mano à mano est donc relancé.

O Equipe :

Sergio doit encore faire sans Pepe et décide de revenir à un 433 avec Danilo en sentinelle.
C’est donc Manafa-Mbemba-Marcano-Telles en défense. Devant eux Danilo, Oliveira et Otavio pour gagner la bataille du milieu et enfin, Corona, Marega et Soares pour planter.

O Jogo :

Le début de match voit un bloc haut de Santa Clara très agressif qui semble plus là pour ramasser des chevilles, genoux ou tout ce qui passe plutôt que le ballon.

Notre stratégie est d’écarter les ballons vers les ailes pour combiner vers l’axe ou centrer.

Le plan se déroule pas si mal car dès la troisième un centre de Corona est repoussé sur le poteau par un défenseur.

Enfin ça c’est ce que l’on croyait. Manafa décide de laisser R1 bloqué, et en face Telles attend toujours que le deux du une-deux lui soit rendu.

C’est alors que Santa Clara se dit que merde, quand ils font des passes avec ce putain de ballon c’est aussi rigolo que de casser des chevilles. Comme on est une équipe de feignasses, on se replie en se disant qu’on va bien les contrer, ces cons. 

Évidemment  comme tu le sais, quand on se replie on laisse nos deux artistes centraux devoir gagner des duels, ce qui revient à jouer à Guillaume Tell bourré avec les yeux bandés et un bazooka.

On recule, on souffre, heureusement Santa Clara possède le frère de Manafa qui ne sait pas s’arrêter quand il court.

Reste qu’on se fait une frayeur à la 33e quand Costinha le sosie de Nicolas Vilas claque un coup franc sur la barre.

Il ne nous faut que quatre minutes pour réussir un une-deux et Manafa va claquer son premier but de l’année sur une belle remise d’Oliveira. 0-1 (37e)

La fin de mi-temps est chargée avec de l’engagement redoublé et Manafa qui 5 minutes après son but se voit recevoir un rouge direct, que la VAR transforme en jaune après que l’arbitre soit allé revoir les images.

La seconde période reprend comme la fin de la première.

On laisse les insulaires s’approcher de notre surface en voulant gérer comme des gars à trois grammes volant un tractopelle pour rentrer chez eux.

 Plus exactement on reprend un coup franc sur le poteau, ça chauffe et on décide de se bouger le cul et de jouer plus haut.

L’avantage c’est que Santa Clara ne vient plus voir Marchesin, l’inconvénient c’est qu’on rage sur nos erreurs techniques.

Pour changer le jeu, Baro rentre pour Corona. 

Conséquence Otavio monte d’un cran et sur un centre se sacrifie en se faisant exploser la gueule par le gardien.

On obtient un péno que Telles trans…ah ben non que Telles fout sur le poteau, putain de péno on ne peut pas en claquer deux d’affilée

Le salut vient à la 75e quand sur un coup franc de Sergio Oliveira,  Marcano marque de la tête au second poteau (0-2).

Pour une fois on recule moins même si Santa Clara tente le tout pour le tout.

Sergio décide de lancer Pepe pour verrouiller le match à la 84e.

O Resumo :

O Dragoes :

Marchesin (3/5)
Les grands gardiens ont une grosse chatte, Marchesin à la sœur de Garfield.


Manafa (3/5)
Un but mais un presque rouge et des approximations en défense qui te font regretter le lendemain au réveil ce moment ou tu as eu la lucidité de rentrer à 23h mais finalement t’as fermé le pub à 4H00.

Mbemba (2/5)
Fait le boulot, mais putain pourquoi on se le trimballe en bloquant Leite.

Marcano (3/5)
Comme Manafa le but sauve une soirée compliquée, comme un 49.3 semble sauver la face d’un gouvernement. 

Telles (3/5)
Proposer dans le couloir ok. Centrer OK. Raté un péno pour se mettre au niveau des autres OK.

Oliveira (5/5)
Sergio change tout. Il voit les passes en se projetant vers l’avant, dépose des bonbons sur coup franc, et met des taquets pour stopper les contres adverses. Comment on a pu s’en passer toute la saison ? 

Quand tu mets du coeur à l’ouvrage

Otavio (2/5)
Il s’est sacrifié pour l’équipe en se faisant éclater par les adversaires pour rien. Enfin sauf le péno qu’on a raté…LOL

https://www.luisonte.es/post/611413645418807296/era-mi-primerito-d%C3%ADa

Corona (2/5)
Pas de double flip-flap one again pour faire une vidéo de merde sur Youtube comme lors de la débacle contre Leverkusen.

Marega (2/5)
Il a passé le match à attendre des ballons qui ne sont pas venus, mais il les a vus passer comme David Vincent.

Soares (2/5)
Un seul centre exploitable pour une tête en cloche ridicule. quand ça veut pas.

O Banco :

Baro (2/5)
Beaucoup d’envie mais seul à vouloir aller de l’avant.

Nakajima (2/5)
C’est bien de vouloir jouer au foot, encore faut-il que les autres aient envie aussi.

Pepe (NN)
Le retour du patron, il ne peut plus rien nous arriver.

Remarques à la con :

La justice nique sa mère, le dernier juge portugais que j’ai vu avait plus de vice que les Balkany n’en en eu.

Donc voilà, au pays qui condamne le lanceur d’alerte des football Leaks, deux semaines après les grandes phrases et les tee-shirt “nao racismo”, Guimarães a été condamné à versé 728 euros pour chants racistes pendant que Porto doit payer 9000 euros pour des fumigènes ce soir là…

Sinon les salopes en rouge on fait match nul contre Moreirense on a donc repris notre place de premier avec un point d’avance.

Et il faut absolument que tu ulules pour SUPER ACAD le vrai super héros!

Tu peux nous rejoindre ou nous aider sur les deux boutons qui sont beaux et chaud ci-dessous.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.