Liverpool – Fulham (2-0) : la Reds academy livre ses notes

Seul sur le front, votre humble serviteur a bravé les méandres du streaming pour une académie à la hauteur de la qualité du stream : basique.

 

On le sait, on l’admire mais on le craint : Liverpool effectue un début de saison tonitruant avec huit victoires pour trois nuls. Un rythme de futurs champions me direz-vous ? Hé bien ma bonne dame, regardez votre main, retirez vos bagues et fourrez-vous la dans le cul car, non, un tel parcours ne nous offre même pas un petit matelas d’avance sur nos poursuivants : City et Chelsea se tirent la bourre pour nous gâcher la vie. Bon Dieu, un peu de pitié les gars : laissez-nous ce titre.

 

 

Alors, à l’heure d’accueillir la lanterne rouge, tout Anfield s’attend à un bain de sang car le championnat pourrait bien, à ce rythme, se jouer sur le goal-average. Finalement, ô surprise, rien de tout ça n’est arrivé. Certes, les Reds se sont imposés. L’essentiel est bien là. Mais les Liverpuldiens restent sur la continuité des précédents matches en championnat : des victoires, mais peu d’éclats. On serait presque à s’inquiéter, à se dire qu’on ne tiendra pas le rythme imposé par les hommes en bleu de Guardiola et Sarri. Certains se posent même les bonnes questions.

 

 

Car lors de la première période de ce Liverpool – Fulham, ce sont bien les Cottagers qui auraient mérité d’ouvrir la marque. Manque de chance, ils ont buté sur un Alisson en forme. Manque d’adresse, Sessegnon a craqué devant Alisson. Liverpool, qui avait aligné son trio offensif vedette, a profité d’un contre éclair suite à un but injustement invalidé à Mitrovic pour ouvrir la marque par l’intermédiaire de Salah.

 

À partir de cette injustice, qui nous convient parfaitement, les visiteurs ont baissé les bras. Shaqiri, beau coup mercato de cet été, a définitivement scellé leur sort d’une magnifique reprise. Bruit de filets, cris des supporters, bruit de filets, cris des supporters, bruit de filets, cris des supporters, bruit de filets, cris des supporters… Qu’est-ce que c’est bon !

 

Steve Macadam

LES NOTES

Alisson (3/5) : en dehors de ses sauvetages en début de match, on n’a guère été convaincu par sa performance. Certes, il est à l’origine, par une relance rapide, du but de Salah mais pour le reste… Attention à ne pas se reposer sur ses acquis mon petit.

 

TAA (2/5) : on restera sur sa passe dé pour Salah. Le reste, on oublie.

 

Gomez (4/5) : très belle prestation de notre défenseur central préféré n°2. Rien à lui reprocher si ce n’est un petit couac sur une occasion de Sessegnon mais l’Anglais a préféré manquer le cadre.

 

VVD (5/5) : capitaine pour ce match, notre Hollandais préféré et défenseur central préféré n°1 a été d’une solidité indéfectible. Oui, je l’aime d’un amour pur.

 

Robertson (4/5) : notre jeune Ecossais a été on ne peut plus efficace, adressant une passe décisive de qualitey pour Shaqiri. Le bonhomme retrouve doucement mais sûrement ses repères et cela se voit.

 

Fabinho (3/5) : toujours en phase d’adaptation, le Brésilien a fait ce qu’il a pu. On en attend mieux, forcément.

 

Wijnaldium (3/5) : un match ni bon, ni mauvais. Remplacé par Henderson.

 

Shaqiri (5/5) : oui, je ne croyais pas en ce recrutement. Oui, il m’a donné tort. Donnez à ce mec un maillot rouge et il en sortira des prestations superbes. Dangereux dès le début du match, il a été le plus créatif et a bien mérité son ovation lors du remplacement par Milner. Quel but !

 

Firmino (3/5) : on est loin du Firmino flamboyant de la saison dernière et qui brillait par son talent autant que sa dentition parfaite. Qui sait, un petit retour à la maison pendant la trêve et un petit barbecue local lui feront peut-être reprendre du poil de la bête…

 

Mané (2/5) : il va falloir se reprendre mon petit et retrouver ton niveau de jeu de la fin de saison précédente. Et rapidement s’il-te-plaît.

 

Salah (4/5) : s’il prend le rythme d’un but par match, je prends. Il m’a semble être le plus concerné du trio offensif et s’est avéré toujours dangereux.

Steve Macadam

Cousin sans classe de l'élégant Steve McManaman, je cherche le glorieux passé de Liverpool au fond des pintes vides qui s'accumulent au fur et à mesure des matchs. Apprends actuellement l'Allemand grâce à GoogleTrad' pour les beaux yeux de Klopp (mais si, derrière ses lunettes. Regarde bien.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.