Southampton – Liverpool (1-3) : la Reds academy livre ses notes

Un bon week-end est un week-end avec une victoire de Liverpool. On va bâcler rapidos ce chapô : ce samedi commence bien.

Il est 20h50 et les voisins chantent déjà un « Joyeux anniversaire » à l’un des leurs. Est-ce à la pétasse à moitié folle ou à l’autre mal sucé qui lui sert de mari ? Excellente question, que je balaye d’un lever de coude et que j’oublie alors que l’amertume de ma bière atteint mes papilles. Il n’y a pas de raison que ces connards, qui m’inondent les oreilles d’une musique de merde,  soient les seuls à picoler. D’autant plus que ce soir, c’est presque le champagne que je devrais sabrer : Klopp a laissé Henderson au placard, Milner dans le cagibi et a décidé de lancer d’entrée de jeu Fabinho et Keita. All in.

J’ai pas les compositions mais, en échange, acceptez cette tronche exceptionnel de Roberston.

Les Reds débutent le match avec volontarisme mais, face à la combativité des Saints, nos hommes se font rapidement bousculés. Mal aidé par une maladresse inhabituelle, les hommes de Klopp se font rapidement punir par l’intermédiaire de Long. Sur un centre parti de la gauche, Hojberg dévie de la tête face à Van Dijk (oui oui, vous avez bien lu)  pour l’international irlandais. Ce dernier voit sa frappe faire trembler le petit filet gauche (8e). Alisson est impuissant, Matip absent. Les Reds tentent bien de relever la tête, notamment sur une superbe montée de Matip, mais Salah tergiverse dans la surface. Son centre retrouve néanmoins le crâne de Mané, dont la tête est repoussée, sur sa ligne, par Gunn (15e). Mais les Reds n’y sont pas. Pour preuve, Van Dijk est tout proche d’un CSC sur un centre Redmond. Face à la pression des joueurs de Southampton, les Reds n’y sont pas. Pourtant, une petite lueur d’espoir s’allume. Là, près des buts de Gunn, surgit Ketia sur un second centre d’Alexander-Arnold. Le Guinéen voit sa tête repoussée par Gunn mais dans ses propres cages. Les deux équipes se quittent alors sur ce score de parité.

Là, ma petite dame, vous me direz que les Reds vont repartir plein pot et mettre en avant le football rock’n’roll de Klopp ? Mon cul, football guinguette ouais ! L’égalisation n’a pas soulagé les Liverpuldiens qui balbutient comme depuis plusieurs matches, leur football. Keita se voit refuser un penalty (58e), une décision loin d’être évidente mais n’oublions pas que, aux dires de certains, la FA fait tout pour nous offrir le titre. Klopp décide alors de faire rentrer Henderson et Milner respectivement à la place d’Alexander-Arnold et Wilnajdium. Un changement aussi tôt, ce n’est pas courant chez Klopp. Alors un double changement, pour certes deux tauliers mais loin d’être créateurs… Oui, j’ai presque voulu insulter Klopp mais ce satané Jürgen m’a donné tort. Car ces deux monstres de l’endurance ont apporté avec eux leur rage de vaincre, tout particulièrement Henderson qui évolue alors en électron libre entre les lignes. C’est d’ailleurs lui qui, sur un corner, lance Salah pour une course fantastique qui verra l’Egyptien marquer son premier but depuis huit matches. Pour couronner l’entrée fantastique de l’international anglais, une célébration tout en rage et en passion avec un intérieur du gauche imparable sur un centre tendu de Firmino. Une victoire longue, difficile, mais ô combien vitale pour la course au titre. GET IN !


Les notes

Alisson (4/5) : notre portier préféré n’a pas tellement eu à forcer son talent et a été impuissant sur le but de Long.

Alexander-Arnold (3/5) : notre jeune ailier a été très sollicité, les attaques des Saints parvenant très souvent depuis son côté et profitant de son positionnement haut. Il délivre un superbe centre pour Keita. Est sorti relativement tôt, à la 59e, pour Milner (3/5) à un poste où il dépanne plus que convenablement. Il a continué à étirer le jeu et apporter de la pression sur la défense adverse.

Matip (3/5) : du bon, du moins bon, de la lenteur, des belles percées en attaque… Un match avec parfois de la nervosité de sa part. La tension de fin de saison va peut-être lui faire perdre ses quelques cheveux.

Van Dijk (3/5) : le Néerlandais n’a pas réussi à s’imposer lors de son duel avec  Hojberg et il n’a pas été loin du CSC… Peut-être pas le meilleur match de Virgil mais il faut aussi noter de belle interceptions.

Robertson (3/5) : on ne pourra pas le blâmer à la vue de tous ses efforts réalisés sur ce match, comme à chaque fois qu’il est sur le terrain. Mais ce vendredi soir n’était pas un grand soir pour Andy.

Wilnajdium (2/5) : Wijni a semblé avoir les jambes lourdes sur ce match. Plutôt discret, il a été remplacé par Henderson (5/5). Ce dernier a réalisé une entrée incroyable : un fighing spirit essentiel, une passe décisive pour la délivrance et un but pour la sérénité.

Keita (3/5) : Naby a marqué ici son premier but sous le maillot de Liverpool, et ce malgré une absence de titularisation depuis février. Il a parfois souffert mais n’a pas manqué de générosité sur le terrain. Espérons qu’il répondra aux attentes de Klopp en cette fin de saison.

Fabinho (3/5) : Fabi n’a pas apporté tout ce que l’on pouvait attendre de lui sur ce match et a eu du mal à s’imposer dans ce milieu.

Salah (4/5) : à l’image de ces derniers matches, Salah s’est montré comme un poison pour la défense adverse. Il a multiplié les appels, les duels mais toujours avec peu de réussite. Finalement, la libération est venue grâce à lui et, plus que de satisfaire tout le parcage visiteur, elle lui a aussi enlevé un poids. Espérons que ce but le libère pour les 5 matches qui nous attendent en championnat.

Mané (3/5) : plutôt bien muselé lors de la première mi-temps, Mané s’est ensuite libéré pour être une pièce essentielle de cette victoire qui s’est dessinée sur le tard.

Firmino (4/5) : une prestation tout en simplicité mais diablement efficace, à l’image de sa passe parfaite pour Henderson. Un maillon essentiel.

Steve Macadam

Cousin sans classe de l'élégant Steve McManaman, je cherche le glorieux passé de Liverpool au fond des pintes vides qui s'accumulent au fur et à mesure des matchs. Apprends actuellement l'Allemand grâce à GoogleTrad' pour les beaux yeux de Klopp (mais si, derrière ses lunettes. Regarde bien.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.