Watford 1-0 Everton : La Caramel Anglais Academy en grève

Bonjour à tous ! Laissez-moi le temps de rapidement dépoussiérer mon bureau. Il s’avère que j’ai eu le droit à des vacances de la part de la direction, ce qui m’a empêché de commenter les matchs en FA Cup et en Ligue des Champions.

Mais que s’est-il passé pendant ces vacances forcées ? Rien. Une blessure pour Mangala qui ne rejouera pas de la saison, une prolongation bien méritée pour Gueye et une déclaration de Rooney souhaitant devenir, dans le futur, coach des toffees. Tout ça n’est pas très passionnant, mais nous sommes à Everton donc il ne fallait pas s’attendre à grand-chose.

Le diffuseur du match n’ayant pas l’habitude de commenter une rencontre aussi peut alléchante, ce dernier a décidé de mettre Everton à son avantage en publiant un reportage sur toutes les boulettes de Pickford depuis le début de la saison. Merci du soutien.

La compo :

Baines, Coleman, Jagielka, Mangala, McCarthy et Funes Mori. Voici la liste des blessés. Il est alors plus aisé de comprendre la composition ou le placement de Rooney (pensées très fortes pour Davy Klaassen). Concernant Tosun, il était la grande interrogation, pourquoi ne joue-t-il pas ? Nous avons enfin la réponse venant de Big Sam himself : il n’aime pas jouer quand il fait froid. Les supporters sont enfin rassurés.

Le résumé du match au passé simple :

Les drapeaux jaunes flottaient en tribune et les supporters de Watford chantaient pour combattre le froid. Le match fût lancé par Everton qui tenta directement un enchaînement de passes. Raté. Dès le début de match, Everton mis de l’intensité et obtenu rapidement un coup-franc très bien placé et envoyé au deuxième poteau, Niasse rata cependant sa reprise de volée. Et comme à son habitude quand les Toffees dominent, ces derniers subissent un gros contre et celui-là aurait pu mener à un but sans une frappe dévissée de Doucouré. J’avais l’impression que les deux équipes s’étaient mises d’accord pour lancer un concours de maladresse technique. Après 15 minutes, le score était donc de Watford 18-27 Everton (il m’était nécessaire de trouver un moyen pour que les minutes défilent plus rapidement). Peu de temps avant la demi-heure de jeu, Keane décida de se reconvertir en boucher et découpa Doucouré, faute non sifflée parce que « insérer blague Angleterre ». Côté maladresse, le score avait nettement évolué ayant vu les hornets prendre le dessus 67-54. Bien heureusement pour les toffees, Gueye prit à son tour la décision de découper un joueur avec un lourd tacle par derrière, non sanctionné d’un carton. Arbitrage très laxiste dans la première période qui se termina pour le plus grand plaisir des fans de football.

La deuxième mi-temps démarra sans changement de part et d’autre. Dommage. Étonnamment, ce fut Everton qui disposa de la première occasion, avec une tête de Keane frôlant le poteau. Après 55 minutes, les toffees effectuèrent un premier changement, Niasse laissant sa place à Tosun. Le Turc eu un impact immédiat en obtenant une bonne occasion détournée par le fessier d’un défenseur. Après 70 minutes, le score maladresse avait battu un nouveau record et restait toujours légèrement dominé par Watford : 210-204. Cependant, sur une relance de Pickford, son dégagement raté redonna 50 points d’un coup à Everton qui repassa largement devant, et ce, juste avant de prendre un but de Troy Deeney tout en puissance. Watford 210-350 Everton. Sam Allardyce compris alors qu’il avait le droit d’effectuer des changements et fit alors rentrer DCL et Bolasie à la place de Rooney et Sigurdsson à la 82e minute. Le résultat n’en fut pas impacté et les Toffees remportèrent la victoire de la médiocrité.

Les gentlemen:

Pickford (2/5) :
Une clean quoi ?

Kenny (1/5) :
Coleman.

Williams (1/5) :
Ses dreads arrivent à m’énerver, on a atteint le point de non-retour

Keane (1/5) :
Ce n’était pas Ben Mee le bon défenseur de Burnley ?

Martina (1/5) :
Baines.

Gueye (2/5) :
Très propre, de bonnes récupérations mais a perdu de son impact au fil du match

Davies (3/5) :
Excellente première mi-temps, très présent dans tous les duels, il s’est aussi éteint en deuxième mi-temps

Rooney (2/5) :
Plus d’apport en défense que devant, à tester à la place de Williams

Sigurdsson (2/5) :
Aucun impact ni dans le jeu, ni dans les coups de pieds arrêtés.

Walcott (3/5) :
Très bon en première mi-temps, il a complètement disparu par la suite ne touchant quasiment plus de ballons

Niasse (2/5) :
Quelqu’un vous a déjà dit qu’on avait dépensé quelques millions sur un attaquant turc ?

Les gentlemen sur le divan :

Tosun (2/5) :
Gros impact, il n’est pas rentré dans les meilleurs conditions… Il ne faudrait pas que ça influence Allardyce.

DCL (NN/5) 

Bolasie (NN/5)

À l’aide. 

Sir Layton Baynessi

Sir Layton Baynessi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.