Liverpool – Norwich City (4-1) : la Reds academy livre ses notes

La Premier league reprend et Liverpool repart sur ses bonnes habitudes.

Salut les lopettes non-champions d’Europe. Pardon ? Mon academy sur la finale de LDC ? Mais tu te prends pour qui pour me réclamer des choses, t’es un parrain de la mafia envers qui j’ai des dettes ? T’es M. Blanchot, mon prof de 5e et qui attend toujours son DM à faire pendant les vacances ? Pire, T’es contrôleur de la RATP ? Écoute, je vais la jouer franc jeu : j’ai procrastiné sec. J’ai tellement eu de vacances depuis la victoire en finale de la LDC (ce qui veut dire qu’on est Champions d’Europe, et toi ?) que je me disais : « Allez, c’est pour demain ». Puis, le lendemain : « J’aurai plus de temps demain ». Etc., etc., etc. Puis je suis parti à l’autre bout du monde siroter des tits punchs sous les cocotiers et claquer mon salaire de simple professeur des écoles dans des rhums pour fêter notre titre de Champions d’Europe. Bref, tu l’as compris, je suis un grosse feignasse et ce scénario s’est encore répété avec cette acad’. Mais promis, je me rattraperai. Enfin je vais essayer.

Mais dans cette rude épreuve de la non-activité, mon club me soutient. Pour preuve, le LFCChampions d’Europe a été aussi actif sur le marché des transferts qu’une lycéenne qui fait l’étoile de mer. Trois recrues, un départ presque un peu triste allez c’est parti pour un papier mercato en 15 lignes :

  • Du côté des départs, on retiendra le départ du gardien Simon Mignolet, dit « La Mignole » ou encore « La Passoire de Saint-Trond » par ses copains de jeu. On retiendra tes boulettes, ton assurance lors de tes sorties mais aussi ton professionnalisme quand Alisson est arrivé.
  • Côté arrivées, notons celle d’Adrián San Miguel del Castillo pour remplacer notre gardien n°2. Ne vous fiez pas à son nom en « Château : comme le vin, c’est pas parce que l’étiquette est pompeuse que c’est forcément bon.
  • On comptera peut-être aussi sur Sepp van den Berg. Il est jeune, roux, Néerlandais et a un nom qui va encore me faire criser à écrire. Ce qui fait déjà beaucoup de défauts.
  • Enfin, Liverpool s’est offert les services du prometteur Harvey Elliott. Un Anglais bourré de talent mais qui a la coupe de cheveux du frère de Zaz et qui semble avoir autant de neurones qu’il a de poils sur les couilles, c’est à dire 26. Ne me demande pas comment j’ai vérifié cette information.

Bon, allez, place au premier match de cette saison contre les nouveaux venus de Norwich City. Dans leurs rangs, 9 puceaux de la Premier league. Dans nos rangs, 11 presque champions. Pas la peine d’être Einstein pour comprendre qu’une équipe va prendre le brouillon et l’autre retrouver ses bonnes habitudes de dynamiteur de lucarnes.

Dans une société où le temps c’est de l’argent et dans laquelle le seul moment où les gens ont le temps de lire un tant soit peu c’est dans le RER, t’es un petit veinard de lire ce papier puisque je vais la faire très rapide. Et puis moi non plus, j’ai pas beaucoup de temps. Comme supputé un peu plus haut, et malgré leur bonne intention de petits nouveaux dans le championnat, Norwich a eu du mal à résister à la cadence imposée par les Reds, pourtant encore en rodage. C’est côté gauche que tout s’est passé. Robertson en rampe de lancement pour un Origi impliqué et plutôt bien inspiré et patatra, l’envie de bien faire des pigeons jaunes est détruite par un CSC d’Hanley (7e). Douze minutes plus tard, c’est à Salah de remettre le couvert.  Alexander-Arnold essaye de passer son vis-à-vis mais le ballon revient dans les pieds de Firmino. Ce dernier pousse le cuir pour Salah qui ne rate pas le coche. Encore un peu sonnés, Van Dijk fait parler son mètre 93 pour marquer de la tête, sur un corner tiré par Salah. Bon, à 3-0 n’importe quelle équipe lâche du lest et contrôle le jeu. Oui, peut-être la vôtre mais ici, à Liverpool, Champions d’Europe en titre, c’est tout l’inverse. Sur un superbe service de TAA, Origi transperce Krul d’un coup de tête. 4-0 en 45 minutes, la fête est belle.

Belle ? Pas tout à fait. Disons plutôt avec un goût amer comme un bol de céréales gâché par ton grand frère qui a trempé ses couilles dedans : la soirée aurait pu être excellente sans la blessure d’Alisson.


LES NOTES

Alisson (3/5) : tout se passait bien jusqu’à la rupture de frein. Une effusion de sang, de larmes et Adien est rentré (3/5) alors que lui-même pensait passer une saison pépère sur le banc. Au boulot mon gars !

TAA (4/5) : plutôt naze pendant la pré-saison, le petit a retroussé ses manches et montré une bien meilleure figure.

Gomez (3/5) : rouillé comme Robocop qui revient de la plage, Joe a été l’élément faible de notre défense. Il y a encore du boulot.

Van Dijk (4/5) : dans les trois nominés pour le Ballon d’Or. Et toi, ça donne quoi tes défenseurs centraux ?

Robertson (4/5) : infatigable comme toujours, a laissé quelques espaces comme rarement. On retiendra surtout sa bonne entente avec Origi.

Fabinho (4/5) : match XXL, Fabi a fait disjoncter de nombreuses attaques de Norwich. Propre et brillant, comme son front.

Henderson (4/5) : positionné dans un rôle plus avancé, Hendo était encore un peu court mais toujours essentiel. Un capitaine qui beugle autant, c’est gage de qualité.

Wijnaldum (3/5) : héros du match retour contre Barcelone, Gini, il s’appelle Gini, va avoir fort à faire pour rester titulaire. Avec la pression d’Ox ou de Keita, il ne fera pas long feu s’il continue à être le maillon faible de notre milieu.

Salah (5/5) : l’Egyptien a marqué lors des trois premiers matches d’ouverture du championnat. Cette stat’ suffira a résumé son superbe match.

Origi (3/5) : le jeu a penché sur son côté et sa belle prestation a été récompensé par un joli but. Bien joué garçon.

Firmino (5/5) : Bobby est un homme brillant. Un homme qui a gagné la Copa America, fêté ça pendant 3 semaines, revenu juste avant de le début de la saison et qui reste au-dessus du lot. Oui, il a la carrière dont tu as rêvé pendant que tu créais ton joueur sur Fifa 16.

Steve Macadam

Cousin sans classe de l'élégant Steve McManaman, je cherche le glorieux passé de Liverpool au fond des pintes vides qui s'accumulent au fur et à mesure des matchs. Apprends actuellement l'Allemand grâce à GoogleTrad' pour les beaux yeux de Klopp (mais si, derrière ses lunettes. Regarde bien.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.