Égypte – Zimbabwe (1-0), l’Académie des Poteaux Bizarres commence, et c’est déjà pas mal

Imhotep à vous,


Prenons une minute s’il vous plaît pour nous recueillir sur la dépouille encore fraîche de Momo Morsi, enfin fraîche c’est pas sûr. Non parce qu’avec la cagnard qu’il fait au Caire, ça doit être la foire aux asticots en à peine quatre heures. Momo est mort si tôt. 67 printemps à peine, dont un arabe en 2011 qui partait bien et qui a fini en eau de boudin de chameau avec son élection à la tête du pays, en bon frère en chef des Frères. Morsi mort, Al Sissi a tout le loisir d’affirmer un peu plus son statut d’impératrice de la filsdeputerie, ayant destitué Momo Bouhaf/Mor si (dictateur et lui aussi filsdeputiste convaincu au cas où vous en douteriez) pour assurer la transition démocratique. Mais en bon despote éclairé, il sait mieux que le peuple ce dont il a besoin.

Salut mon pote (non).

LES ONZE PHARAONS

El Shenawy

El Mohamady (C) Alaa Eldin Hegazy Ashraf

Hamed Elneny

Mo Salah Saïd Trezeguet

Mohsen


Notre CAN. Notre stade international du Caire. Plein à craquer, contrairement aux autres stades depuis. Bon certes, c’est facile quand on joue à la maison. Peu importe. La pression était au maximum. Et si on ne retiendra pas vraiment la manière, tout n’est pas à jeter. Une entame de match franche et incisive, comme une jolie Jacquère de Savoie. Beaucoup d’occasions nettes, mais toujours ce petit truc qui fout la merde et qui empêche les Pharaons de prendre le large. Tout est passé par Salah, sauf le but. Venu par la gauche, Mahmoud Trezeguet a signé son entrée dans la compétition de bien meilleure manière que ce que son homonyme a fini la sienne un soir de juillet 2006 (c’est gratuit, c’est plaisant, c’est cadeau). Trezegol est rentré sur son pied droit et a envoyé une merveille de frappe enroulée mourir dans les filets de Pascal Sibanda (1-0, 41e).

Le même Mahmoud essaiera bien d’y aller de son doublé, mais Sibanda (toujours pas Pascal) l’en empêchera en début de seconde période. Pour les Warriors du Zimbabwe, la partie n’aura jamais vraiment commencé. Leur léger sursaut d’orgueil n’y fera d’ailleurs rien.

Trois coups de sifflet, comme un samedi soir d’Horsjeuïades mais divisé par 100, et trois points cruciaux pour bien commencer le tournoi.


LES NOTES


Globalement des 3/5 parce que je me fous un peu de la gueule du monde, mais avec quelques variantes.

EL SHENAWY (3/5) : Deux petites raies et puis s’en va.

EL MOHAMADY (3+/5)
: Capitaine d’une barque solaire sur un Nil plat.

ALAA ELDIN (3/5)
: Pas mal face à dégun. On attend toutefois plus.

HELGAZY (3/5)
: Pas mal face à dég… vous avez saisi l’idée je crois. Le jeu long tout de même, plutôt sympa.

ASHRAF (4/5) : Le vrai bon joueur du derrière. Preuve si l’on en avait encore besoin que la solution à tous les maux vient de la gauche.

TAREK AHMED (4/5) : Le vrai bon joueur du milieu. Il est souvent redescendu pour toucher le ballon, a harcelé le milieu zimbabwéen quand il fallait (pas souvent certes mais quand-même), a dicté le tempo de l’équipe dans les temps forts… Que le spectacle continue.

ELNENY (2/5) : Usé par la longue saison de son club. Non je déconne. Juste pas au niveau.

SALAH (3+/5) : Champion d’Europe c’est bien. Mais ici c’est l’Afrique. Alors remballe ta fatigue, mets-toi au niveau de la compétition et écrase la concurrence. Pas un mauvais match non plus, mais on attend forcément plus.

SAÏD (3/5) : Entre Sabri et Wesley. Remplacé par Agnès WARDA qui n’est pas en grande forme depuis son transfert au Montparnasse FC.

TREZEGUET (4/5) : Qui d’autre que le roi Mahmoud pour mettre le pays sur les bons rails ? Un match plein d’abnégation ponctué par un but superbe. Délaissé au début pour les beaux yeux de Mo Salah, il a apporté la lumière juste avant la mi-temps. Remplacé par DUNGA, ça ne s’invente pas.

MOHSEN (3/5) : A fait tout ce qu’il a pu et plutôt bien. Mais le but s’est dérobé à lui. Allez, un doublé contre l’Ouganda et on parle plus. SOLIMAN l’a remplacé mais franchement rien à dire sur lui (je ferais bien la blague de Soliman le Magnifique mais je l’ai fait à l’article d’avant alors bon…)



Rendez-vous mercredi à 22h pour jouer une RDC qui devra impérativement s’imposer pour pouvoir continuer à rêver, après s’être fait surprendre par l’Ouganda au premier match.


Bises anales de profil.


Ah ! Et cliquez un peu sur les boutons en dessous pour voir. C’est sympa, ça fait du bien.

Pharaon Rolantournevis

Fils de Dalida et de Roland Courbis cong.

3 commentaires

  1. Salam copaing ! Bravo pour cette sympathique académie. Mais je me vois dans l’obligation de vous dénoncer au Rais pour dissidence et collusion avec les frères.
    bisous

  2. Avec vous, je me rapproche de l’Egypte, ce beau pays. Ou est-ce vous qui le rendez beau. Merci à vous.

    D’ailleurs, petite réflexion personnelle : Je note un faible pour les équipes qui gagnent tout le temps. Avez-vous le coeur fragile mon frère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.