Maroc – Portugal (0-1) : La Cristina Académie part en vacances

Salam les frères !

Alors, on va être très honnête, ce match est tombé pendant que je préparais ma visite annuelle au Hellfest. Et disons que ça a entaché ma capacité de concentration concernant ce match de la dernière chance. Vous pourrez me jeter la pierre si vous voulez, ça me rappellera le pays.

Le 11 de départ :

Image

Une compo en 6-6-6 ambitieuse de la part d’Hervé The Fox. Le héros du match contre l’Iran est encore sur le banc. On espère donc le voir rentrer à la 89e pour nous crucifier.

Le résumé du match :

Image

Vous êtes Manuel Da Costa (entouré en bleu), que faîtes-vous ?

A – Vous êtes en retard, et vous laissez Cristiano Ronaldo tout seul. Tel The Czar, CR7 crucifie le gardien.
B – Vous êtes en retard et laissez une High Road à CR7 qui peut tuer le gardien d’une tête rageuse.
C – Vous êtes en retard. On vous surnomme le Sleeping Giant et vous permettez à Cristiano Ronaldo d’ouvrir la marque.
D – Vous êtes en retard et vous permettez au Portugal d’être devant au score. Moralement, vous êtes au fond. Vous aimeriez être dans une Cold Dark Place.

La bonne réponse étant A, B, C & D. C’est toujours plaisant de prendre un but au bout de 4 minutes de jeu. Tu sais que tu peux passer 87 minutes à faire autre chose vu qu’on ne marquera pas. Pourtant, on se montrera dangereux. A la 10e, le capitaine Mehdi Benatia place sa tête sur un corner, mais Rui Patricio est sur ses gardes. Le portier portugais aura été d’une qualité égale à un album des Miss Lava.

Toute la première mi-temps s’est jouée sur un rythme assez plaisant. On aurait dit une cavalcade de Steve Harris. On s’approche souvent de la surface Portugaise, sans véritable succès. Tandis que les Lusitaniens se montrent dangereux sur une frappe de Guedes bien repoussée par Munir. Une main de fer dans un gant en mousse. On dirait les fans du Hellfest qui viennent d’acheter leur merch à 30 balles. Tout ça pour revenir aux vestiaires avec un seul but de retard. Vu notre prestation, on se dit que tout est possible.

Surtout quand à la 57e, Younes Belhanda dévie le ballon sur un coup-franc de Ziyech. On l’a tous vue dedans (Titre), mais Rui Patricio nous a fait une Dikembe Mutombo. Not in his house. Un peu comme la carrière de Lostprophets. Tout partait bien, ça faisait son trou. Et puis tout s’arrête d’un coup à cause d’un chanteur qui… Bon je vous laisse faire des recherches, si vous aimez les infos sordides. La grande classe.

Et puis, 3 minutes plus tard, le drame.

Image

Vous êtes Mehdi Benatia (entouré en bleu), que faîtes-vous ?

A – Vous frappez comme un sourd. Genre mec qui sort d’un concert de Motorhead. Du coup, ça passe au-dessus.
B – Plat du pied sécurité, un peu comme le dernier Metallica. Pas de risques, tant que ça marche. 1-1
C – Cachou en pleine lucarne, joie démesurée, vous êtes le dernier Graveyard.
D – Le défenseur ne vous laisse pas le temps de tirer. C’est Hadopi qui te coupe te connexion internet. Crucifié.

La bonne réponse étant A comme AH MAIS PUTAIN MEHDI APPLIQUE TOI BORDEL C’EST PAS POSSIBLE TU ES NUL NUL NUL NUL NUL NUL WOLAH C’EST PAS MEDHI BENATIA C’EST NABILA BENATIA WOLAH T’AS PAS DE SHAMPOING.

Hum, pardon. Me suis un peu emporté. Vous savez le metal c’est une musique dangereuse. Bref, revenons à notre fin de match qui s’est jouée sur un rythme plutôt lent. Pas très aguicheur. A moins que je confonde avec le dernier album de Yob. Je ne sais plus, je m’y perd. Jusqu’à la dernière minute, copié collé de l’action citée plus haut dans mon code de la route. Donc on en restera sur ce score décevant de 1-0 pour le Portugal.

Image

– Dis donc Hervé, pourquoi t’a pas pris d’attaquant ? – J’en sais rien, je me suis dit que 15 milieux offensifs qui font des feintes en disant « tss » ça allait faire peur aux autres – T »es vraiment un con bordel.

Je ne vous ferai pas l’affront de mettre des notes aux joueurs vu que j’ai maté que des résumés. Dans le milieu on appelle ça une Inrocks. On se retrouve pour le prochain match des Lions de l’Atlas contre l’Espagne. Pour ma toute dernière académie sur ce site. On espère un adieu aussi réussi que ceux de Charles Aznavour. Ceux de 1999. Parce que ceux de 2004 étaient un peu en dessous.

 

Le résumé du match offert par le compte officiel de la Fifa :

Adel Tarace

2 commentaires

  1. Le mec dit « jeteez moi la pierre ». Oh frère, tu t’es cru sur l’esplanade des mosquées ? Bref, dommage car superbe match, vous auriez du écraser cette sous-équipe.

    Vive Naybet!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.