Portugal-Belgique (2-1) La Bacalhau académie s’est remise à l’endroit

Bom Dia,

Après la défaite mi-figo mi-Rolando contre la Bulgarie, la Selecção doit confirmer ses intentions de jeu et surtout renouer avec la victoire face à un adversaire d’un autre calibre.

La difficulté est de savoir comment vont être les Belges suite aux événements de Bruxelles, leurs absents et le fait de ne pas avoir joué depuis 10 jours.
Pour nous de toute façon, c’est le match à gagner, pour ne pas partir sur des doutes, mettre les automatismes entrevus contre les Bulgares en place et basculer sur l’accident de parcour plutôt que le retour en arrière époque Bento.


 

O Equipe:


 

Fernando Santos décide de faire à nouveau des tests tout en reconduisant le 442 de vendredi.

Rui Patricio retrouve la cage.

Cédric-Pepe-Fonte-Guerreiro

3 changements derrière avec Pepe associé à Jose Fonte, Raphaël Guerreiro a une place à prendre face à un Eliseu moyen défensivement.

Adrien-Danilo-Joao Mario-Gomes

Seuls 2 des 4 milieux du dernier match sont là. Danilo prend la place de William Carvalho moyen et André Gomes pour Rafa

Devant Nani et Cristiano sont confirmés.

Portugal


 

O Jogo :


 

Sur les 5 premières minutes on laisse le ballon aux Belges en les attendant dans notre camp. Sur les récupérations de balles on cherche du jeu long vers Nani et Cristiano pour tester la défense belge.

Les Belges conservent le ballon sans vraiment trouver de faille et sont souvent obligés de repartir vers l’arrière. Petit à petit le bloc remonte sous le pressing de Danilo sur Fellaini, Adrien sur Mertens ou Gomes sur Nainggolan. Comme on avance et qu’ils reculent on sait très bien comment on va leur mettre.

A la 10’ on prend le contrôle de la balle et du match avec notamment Cristiano qui fixe et viole Denayer (rebaptisé la chose) en trouvant Mario, qui frappe, mais Courtois repousse sur Adrien qui s’essaie mais sans plus de succès face au portier des diables rouges.

Dès lors Courtois débute un festival d’arrêts comme à la parade. Sur une tête de Nani puis de Cristiano ou des frappes de Mario et de Gomes, Thibault donne un, deux trois thibaut partout.

Arrive la 20’ avec André Gomes côté gauche qui fixe la défense et lance Nani, entre  Denayer et Vermaelen. Il s’en va tromper Thibault, qui reste poli malgré l’abandon de sa défense. 1-0
portugal

 

On ne relâche pas la pression et garde la balle de plus en plus haut, annihilant les tentatives de pressing des Belges qui tentent de s’en remettre à Fellaini, qui se fait manger par Danilo.

Cette domination se traduit par une action à la 30’ qui voit Nani lancer Ronaldo, qui fixe ,et alors que tout le monde s’attend à la frappe (Ben oué gro perso hé, cé le fo LOL), donne à Mario qui fait la connerie de ne pas frapper de suite et faire de la merde.

Ce qui est intéressant, c’est que les milieux combinent avec Nani et Cristiano et se projettent vers l’avant, donnant des solutions et libérant les couloirs dans lesquels Guerreiro et Cédric font les pistons.

Les Belges essaient de réagir avec une frappe de Mertens à la 37’ mais bien capté par Rui Patricio.

On arrive tranquillement à la 40’ quand Joao Mario dépose le ballon sur la tête de Cristiano. Courtois pour une fois est trop court, lui. 2-0
portugal
Vexés, les Belges se rebellent en entamant un pressing tout terrain et en jouant plus vite dans les lignes, mais s’exposent aux contres et à la qualité technique de nos sorties de balle qui font vraiment plaisir. Comme à la 43’ avec Joao Mario qui remonte le camp belge et trouve à l’opposé Gomes, mais sa reprise n’est pas cadrée.

MI-TEMSP : Même si les Belges ont mis du temps, le match est lancé. Décidés à ne pas être des faire-valoir les diables rouges montrent leur orgueil et ne sombrent pas.

Nous, on arrive à reproduire et se créer des occasions comme contre la Bulgarie, avec la réussite cette fois. Le milieu de terrain est vraiment équilibré et se trouve parfaitement. Nani et Ronaldo ont chacun un pion, que demande le peuple ? Le jeu parait huilé comme chez Brazzers, avec la touche de spectacle et de geste inutile propre à faire s’enflammer tous les cousins squatteurs de city stade ou de five.

 

La seconde mi-temps reprend avec l’entrée de Bernardo Silva à la place de Joao Mario et de Renato Sanches pour Adrien.

Les Belges continuent de vouloir presser pour revenir mais même causes, même effets : nos sorties de balle montrent une supériorité technique qui commence à les dégoûter et les oblige à faire des fautes absentes en première période.

On continue le pressing amenant une nouvelle occasion pour Cristiano, mais il ne cadre pas.

Cependant on commence à baisser de rythme of the night et à plus reculer, et attendre comme en début de match. Ceci permet aux Belges de venir tester Patricio par Mertens à la 53’ ou sur coup franc à la 56’ par Nainggolan, mais Rui est impeccable même face à un Pokemon.

60’ Entré de Quaresma pour Cristiano et Eder pour Nani. Bon le message est clair, Santos a vu ce qu’il voulait voir.

62’ suite à un pressing de Sanches qui fait reculer les Belges mais n’est pas suivi par Silva, Jordan Lukaku peut prendre son couloir et se retrouver seul pour centrer sur la tête de son frère, qui bat Patricio.
portugal

 

Ce but nous réveille et Ricardo prend en main le jeu, se baladant au milieu des Belges et trouvant Guerreiro pour centrer, ou Sanches et Silva à l’opposé pour déstabiliser la défense.

Cela se traduit par des actions chaudes à la 73’ sur un coup franc de Guerreiro ou à la 75’ sur une frappe de Ricardo.

A la 75’, entrée de William Carvalho pour Gomes avec un passage en 4231, avec Danilo et Carvalho devant la défense et une ligne d’attaque Quaresma-Sanches-Bernardo derrière Eder en pointe.

Les Belges se montrent une dernière fois dangereux par une frappe de Nainggolan de 35 mètres tandis que Ricardo régale en baladant la moitié des joueurs adverses, trouve un relais avec Bernardo pour être servi à l’entrée de la surface et non pas simplement battre Courtois, tente une trivela dans la lucarne mais rate complètement le cadre.

Les nombreux changements ont fait diminuer la qualité de jeu chez les deux équipes.

Suite à une petite échauffourée entre Danilo et Dembélé (putain Courbis a dû se pendre), les 2 joueurs prennent un jaune.

Santos sort Danilo pour Danny et donc le match se termine sur ce score.


Os Quinas :


 

Ricardo (Ikki 4/5) 2 arrêts décisifs dont un coup franc que tout le monde voyait au fond. Piqué au vif par la titularisation de Lopes, il renaît de ses cendres tel un phénix bien enfermé dans une urne depuis 2012.

Cédric (2/5) De la volonté mais moyen défensivement et moins à son avantage offensivement, enfin ce n’est pas un Sagna non plus.

Pepe (4/5) Lukaku je le prends, je le retourne contre le mur et je le baise, comme une vulgaire Thérèse.

Fonte (3+/5) Sérieux, appliqué, a mal anticipé sur le but mais c’est bien le seul reproche.

Guerreiro (4-/5) Facile. Le Raph il défend bien, sait jouer à une touche, ne se planque pas en donnant la balle à Cristiano mais se propose et combine avec Quaresma.

Danilo (4/5) Fellaini, Witsel, Mertens se sont fait broyer, découper, hacher menu et sans faute, avec un plus les sorties de balles faciles sous le pressing.

Adrien (3/5) Si vendredi il a montré des idées mais pas de réussite, il a rectifié le tir et a parfaitement géré son rôle. Très complémentaire avec Danilo dans ce milieu à plat. Il a pu gérer et donner les ballons aux offensifs sobre mais efficace.

Gomes (3/5) Il a saisi sa chance. Il a montré qu’il pouvait être solide en trouvant des ouvertures comme sur le premier but ou en se proposant à la conclusion des actions.

João Mario (4-/5) Pas de temps de chauffe cette fois. Une passe dé, des solutions offensives et un beau travail défensif. Si tu avais pris ta chance plus souvent, c’eût été parfait.

Nani (4/5) Putain comment il a pu être dégueulasse vendredi contre personne et sortir un match aussi juste et efficace contre le numéro 1 FIFA ? Putain que c’est rageant.

Cristiano (fermeur de bouche 4/5) Tu as fait l’otarie mais efficace, tu as marqué, tu as fait jouer les autres, tu as soutenu les collègues sur le banc et t’es comme un gamin à la victoire ? Putain de connard prétentieux !


O Banco :


 

Quaresma (3-/5) De la vitesse, de la précision, des coups de pieds arrêtés dangereux et précis. S’il met sa trivela c’est légendaire, l’avoir ratée renforce sa légende.

Sanches (2/5) A fait le taf. Pas de truc de fou, mais pas de connerie et surtout pas de stress, il a joué avec l’innocence de ses 18 piges mais clairement encore trop tôt pour lui.

Bernardo (2+/5) Une mise en route difficile sur un train de sénateur, pas ce qu’on attend d’un jeune qui doit gagner sa place. C’est bouger après le but et a fait des différences mais sans réussite.

Carvalho (Não Bigode) A fait le taf, mais pas plus hein, juste de quoi ne pas se faire engueuler.

Eder (Não Bigode) Pas de connerie ni de raté.

Danny (Nao Bigode) Ah t’as touché un ballon ou pas ?


 

Remarque à la con :


 

Les supporters avaient tous des drapeaux belges au début du match pour rendre hommage.

Le commentateur de Bein a parlé de stade vétuste car il y a un mur à la place d’un virage. En fait il a 10 ans et c’est fait exprès, mon grand.

 

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ICI

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

Beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

4 commentaires

  1. J’ai vraiment essayé de regarder le match, mais avec les jeux de maillots… J’ai abandonné au bout de 20 minutes, faut être daltonien pour distinguer les deux équipes

  2. Je pense que si je n’avais pas eu Bein et du le voir sur un stream, j’aurais laissé tombé.
    Mais je remarque que tu as lâché quand on vous marchait dessus….Coïncidence?

  3. « Nani (4/5) Putain comment il a pu être dégueulasse vendredi contre personne et sortir un match aussi juste et efficace contre le numéro 1 FIFA ? Putain que c’est rageant. »

    C’est l’essence même du joueur. Il n’y a que sous Ferguson qu’il a été régulier, et encore, pas longtemps.

  4. Oui mais si c’es pour faire ça on a RIcardo qui au moins quand il est nulle fait quand même le spectacle et la bagarre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.