Portugal – Lituanie (6-0), La Bacalhau Académie livre ses notes

Le retour du jeu, avec le talent qu’on a, c’est quand même un putain de bonheur.

Bom Dia,

Après le  non-match en Ukraine, plus de choix pour le champion d’Europe avec deux derniers matchs a priori facile, encore faut-il faire le boulot.
C’est d’abord la réception de la Lituanie dans le stade de l’Algarve avant le déplacement au Luxembourg, deux victoires et c’est la qualification.


O Equipe :

Santos décide d’innover en faisant des choix dictés en partie par des blessures mais pas que. C’est d’abord les deux latéraux puisque c’est le retour de Ricardo Pereira qui flambe à Leicester et Mario Rui qui semblait cramé à Naples. Ruben Neves prend la place de regista accompagné de Fernandes et Pizzi. Devant Cristiano est mis à gauche, Paciencia prend l’axe tandis que Bernardo Silva est à droite.


O Jogo :

Il faut cinq minutes à Bernardo pour humilier la défense lituanienne mais Cristiano manque sa tête.

Sur son second ballon Paciencia dévie pour Cristiano, pris de panique un défenseur le fauche, péno, Cristiano et 1-0 (7e).

On domine et sur un beau mouvement, Rui dépose le ballon sur la tête de Paciencia mais le gardien sort la raie.

Ce qui est bien est qu’on est là pour en mettre, donc on joue, on construit et tout le monde est concerné. Paciencia a les occases, Bernardo régale, mais c’est sur un ballon intercepté sur notre pressing que Cristiano, lancé par Paciencia enroule dans la lucarne 2-0 (23e)

Bon ben la Lituanie est venue pour prendre une valise car 3 minutes plus tard nouveau péno, validé puis annulé par Ruddy Buquet. Pas de VAR en qualif, c’est donc mesdames et messieurs un arbitre de touche français qui déjuge son arbitre de centre, fait jamais vu en Ligue 1 depuis 5 ans.

Sinon ça régale, transversale vers Ronaldo qui remet poitrine pour la volée de Paciencia mais ça frôle la barre.

C’est un festival tant offensif que dans les petits gestes. le pressing est là, les sorties de balle au sol sont propres et les occasions même s’il n’y a pas plus de but sont présentes. Putain on se croirait revenu aux plus belles heures des années 90, quand ça flambait de partout.

La seconde période débute comme la première, on veut donner de l’amour, au public, à la télé, aux fesses des Lituaniens.

Après un bon décalage de Bernardo, Pizzi lâche une lourde qui fait barre poteau et entre 3-0 (53e).

Et allez quand y’en a plus y’en a encore! Pereira régale et sur un centre repoussé, Paciencia reprend et marque 4-0 (56e).

Et alors on poursuit cette destruction en règle, Cristiano veut son triplé et donc on pousse.

Après quelques parades, Bernardo entre dans la surface et marque de l’extérieur 5-0 (64e).

Pas le temps de célébrer que Bernardo sert Cristiano qui trompe Septus qui devient plus cocu qu’Anne Sinclair 6-0 (66e).

Alors à noter, Paciencia déboule pour donner une offrande à Cristiano qui met au dessus, comme quoi ça arrive même au meilleur de l’univers.

Bref, on pousse on pousse et le gardien lituanien continue de faire des raies devant Paciencia et Cristiano.

Heureusement que Septus fait son match, il pourrait y avoir 12 zéro sans un super match du gardien.

 O Resumo :


Os Quinas :

Patricio (2/5)
Pas un arrêt, il a profité du bon air de l’Algarve.

Pereira (4/5)
Il a déboulé dans son couloir plus vite que le Vésuve sûr Pompéi avec la même efficacité pour flamber la défense Lituanienne.

Fonte (2+/5)
Sobre, efficace, même pas de taquet pour un petit carton, tout se perd.

Dias (2+/5)
Simple, efficace, et ni pine, ni taquet, il a du manger des cailloux pour passer ses nerfs.

Rui (2/5)
Putain pas mis en difficulté car en face il n’y avait rien, mais tu sens que Mario il n’est pas serein et surtout qu’il n’a pas de rythme.

Neves (3/5)
Il a régalé en coupant les lignes de passes et en relançant une main dans le slip.

Pizzi (4/5)
Il est parfaitement entré dans ce jeu court, technique, il a lâché le ballon dans le tempo et a mis un but. Le saquer sur ce match est un délit de sale gueule.

Fernandes (3/5)
Pas un mauvais match mais moins en vue que les autres. Il a permis de laisser l’équipe haute et de de fluidifier mais moins en vue offensivement.

Paciencia (4/5)
Oui il a croqué, oui il aurait pu foutre un triplé, mais il claque une passe dé, et la passe du péno en plus de marquer.

Silva (5/5)
Il sait tout faire, il passe, il marque, il défend, il est le football quand Cristiano se retirera, le ballon d’Or sera pour lui.

Comme un poisson dans l’eau

Cristiano Ronaldo (5/5)
Gneu Gneu Gneu il est fini, à la Juve il l’a sorti… Sûrement lui le problème vu son match, pas que Sarri n’arrive pas à faire jouer la Juve.

Encore un triplé


O Banco :

Bruma (2/5)
Il a tenté de se fondre dans le collectif, mais dans une défense regroupée, il n’est pas très à l’aise.

Moutinho (2/5)
Pas fait grand chose mais bien, en même temps le match était plus plié qu’une pâte feuilletée.

Jota (NN)
Pas pu montrer quoi que ce soit.


Remarque à la con :

Les noms des Lituaniens sont entre un mauvais péplum et des faux noms de violon.


Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

  1. Ah tiens, je m’attendais à un autre GIF pour le triplé (you know why) mais celui-ci est très bieng aussi.

    • Alors figurez-vous Francky que j’avais imaginé le caler le pour le Luxembourg, le triplé qui dépasse les 100 buts en sélection apothéose tout ça tout ça était avant de voir le champ de patate Luxembourgeois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.