La Jup’Académie – Playoffs are cumming

Les Playoffs sont de retour. Profitez, c’est la dernière édition avant la réforme des championnats et un énorme bordel

Salut les filles ! La phase classique est finie, on va enfin pouvoir jouer au football. Enfin sauf pour 10 clubs qui ont (presque) fini leur saison. Bon, on abuse un peu mais c’est presque vrai. Les PO1 vont être le centre d’intérêt pendant 10 matchs et on ne hypera les PO2 que quand la finale arrivera. Et encore. Mais bon, sérieusement, quels sont les enjeux de ces PO ? Qui en est ? On vous dit tout.

(Cet article a été écrit avant la finale FC Bruges – Standard, donc certains points ne sont plus d’actualité. Vous n’êtes pas obligés de nous excuser, puisqu’on en a rien à foutre)

Play-off 1, 6 équipes pour un titre ?

Pas vraiment, on voit mal Ostende et Genk jouer les premiers rôles, tout comme Zulte-Waregem qui s’est qualifié grâce à une belle victoire contre le RMP et l’aide du Standard qui s’est fait manger à Malines, pour autant ces trois équipes joueront gros (enfin on verra dimanche) et ne seront pas des oiseaux pour la Gazelle. Pour l’académie, le titre se jouera entre les 3 premiers actuels du classement. En tête à l’entame des PO, le Club de Bruges n’aura que 2 points d’avance sur son dauphin, La Gantoise, qui sera malheureusement privé de l’élégant et talentueux Brecht Dejaegere. Enfin, en embuscade, à 4 points des gazelles de la Venise du Nord, nous retrouvons Anderlecht. Et à l’académie, on ne rigole pas ; on a simulé les résultats des PO1 en prenant, tout simplement, les résultats de la phase classique et en les transposant. Et cela donne :

Et oui, vous l’avez bien lu, Bruges sera champion. Pas besoin de jouer, c’est écrit dans les étoiles, enfin, surtout sur Twitter. D’ailleurs cette simulation a une conclusion assez évidente, le classement ne changera (presque) pas. Seul le KRC Genk gagnerait une place (malgré une égalité dans les points avec Ostende (mais ces derniers bénéficient d’un demi-point en plus suite à la division des points).

Mais la vraie question, quels sont les enjeux de ces PO1 ?

Pour la première place, en plus du titre, c’est une qualification directe pour la Ligue des Champions (et ses millions comme dirait l’autre). L’occasion pour un club belge d’humilier l’ogre lyonnais (ou d’en prendre 7 à Paris, au choix) tout en étant « un club inconnu » « un oiseau pour le Lyon ».

Le deuxième lui, connaîtra les qualifications en Ligue des Champions. L’espoir de qualif ? Mince, très mince même. Il faudra passer deux tours dans la « Voie de la Ligue » (C’est à dire avec les autres non-champions) et c’est l’assurance de se prendre un gros morceau. Voila, fin de la partie facile.

Pour les 3, 4 et 5e, cela dépend grandement de deux choses, la finale de la Coupe de Belgique FC Bruges – Standard et du classement final du FC Bruges en cas de victoire de ce dernier.

  • SI le Club de Bruges gagne la Coupe, et finit dans les deux premiers :
    • Le 3e sera qualifié directement pour l’EL
    • Le 4ee sera qualifié pour le 3e tour de qualification de l’EL
    • Le 5e jouera contre le grand vainqueur des PO2 pour une qualification au 2e tour qualif de l’EL
  • SI le Club de Bruges gagne la Coupe et finit en dehors des deux premières places
    • Le Club de Bruges est qualifié pour l’EL
    • Le 3ème (ou 4ème si Bruges fini 3ème) sera qualifié pour le 3ème tour de qualification de l’EL
    • Le 4ème (ou 5ème si Bruges fini 3ème ou 4ème) jouera contre le grand vainqueur des PO2 pour une qualification au 2ème tour qualif de l’EL
  • SI le Standard de Liège gagne la Coupe
    • Le 3e sera qualifié pour le 3e tour de qualification de l’EL
    • Le 5e jouera contre le grand vainqueur des PO2 pour une qualification au 2e tour qualif de l’EL

Simple non ? Tout ce qui est sûr c’est que les engagés en PO1 seront derrière le Club de Bruges ce dimanche. [oui mais non, finalement, puisque le Standard a gagné 2-1, ndsr]

Les Play-Off 2, huit équipes pour une place en Europe à la mi-juillet.

Vous cherchiez des clubs wallons dans la première partie de l’article ? Ne vous inquiétez pas ils sont tous les trois ici. Le Standard s’est fait dessus à Malines et Charleroi a totalement raté son sprint final, à l’inverse du RMP qui aura su se sauver juste avant la dernière journée. Les autres participants sont Courtrai, Malines, cette belle équipe de Waasland-Beveren, Saint-Trond (qui a dû serrer les fesses jusqu’à la fin) et Lokeren (qui a ouvert ses fesses pour aider le Stvv). Vous l’aurez compris, deux clubs manquent à l’appel. Westerlo et OHL. (Mal)heureusement pour nos académiciens, Oud Heverlee Louvain ne sera plus des nôtres la saison prochaine, et Westerlo, qui a fini on ne sait comment 15e, est en vacances, comme depuis le début de saison en somme.

Groupes et enjeux :

Le groupe A sera composé du Standard (7e de la phase classique), Courtrai (9e), Waasland-Beveren (12e) et du RMP (14e). Le groupe devrait se jouer entre les deux mieux classés avec un avantage à Courtrai. Les résultats en phase classique leur sont favorables et le Standard retrouve sa méforme du début de saison. De plus, la finale de la Coupe de Belgique, et son résultat, auront sûrement une grande influence sur le groupe.

Le groupe B sera lui composé de Charleroi (5e, Malines (10e), Lokeren (11e) et Saint-Trond (13e). Charleroi devra se reprendre et inverser la dynamique actuelle s’ils veulent avoir une chance de jouer l’Europe. Malines, avec Hanni et Verdier, étincelants contre le Standard, ne seront pas là pour le plaisir et, étonnamment, c’est Lokeren qui a les meilleurs résultats contre ses adversaires directs.

L’académicien a fait la simulation pour vous :

Vous l’aurez compris, les PO2 seront assez ouverts. Mais faut-il vraiment jouer le coup à fond ? Les deux vainqueurs de groupe s’affronteront avant de devoir jouer une équipe de PO1, tout ça pour une place au deuxième tour qualif de l’EL. Ce tour se jouera les 14 et 21 juillet, en plein Tour de France et pendant les fêtes nationales. Mais surtout 1 à 2 semaines avant la reprise du championnat. Et hormis la grande récompense de peut-être se qualifier en EL, les risques et inconvénients sont nombreux : préparation tronquée, risque de blessures, vacances écourtées, forme à atteindre beaucoup plus tôt et calendrier surchargé. L’autre solution est de se dire que ces qualifs seront des matchs de préparation compétitifs (comme Charleroi contre le Beitar) et d’en profiter pour se tester juste avant la reprise.

Enfin, une petite note sur les deux absents des PO. A Westerlo, c’est le relâchement total, le maintien est en poche après la victoire contre Waasland, pas de PO3 et autre tour final de D2. Merci au revoir, saison finie. Pour « compléter » les deux derniers mois, le club a prévu des matchs amicaux, une préparation avant les vacances, un état des lieux à faire, et surtout un groupe à préparer.

Sur le 27 joueurs du noyau, quatorze d’entre eux, dont Frédéric Gounongbe (co-meilleur buteur du championnat) et sept autres titulaires, se retrouveront en fin de contrat en juin prochain. (RTBF).

Enfin, l’OHL. Pour eux aussi la saison est finie, mais autant les sourires sont de sortie en Campine autant on on râle à Louvain. Il faut déjà préparer la saison prochaine et la D1B. Mais c’est tellement bien expliqué ici que je te conseille de jeter un œil (même deux si tu veux tout comprendre).

Les Pronos de l’Académie (européens en fin de saison) :

Lika : Bruges – Anderlecht – La Gantoise + Standard (Coupe) et le vainqueur de Malines (vainqueur PO2)/Genk

Bart : Bruges (vainqueur de la Coupe ) – La Gantoise- Anderlecht – Ostende + le vainqueur de Genk/Lokeren (vainqueur PO2)

Jean-Marie (qui nous offre une magnifique analyse complémentaire)  : Bruges – La Gantoise – Anderlecht – Genk – Ostende

 

La montée en puissance du collectif brugeois me laisse penser que le Clup va de nouveau être champion, 11 ans après le dernier titre. Preud’homme avait indiqué à l’automne dernier ne pas vouloir répéter les « erreurs » de la saison passée, à savoir tout jouer à fond et être prêt assez tôt dans la saison : vainqueur de la Coupe et quart de finaliste de Coupe d’Europe, Bruges avait fini la saison sur les rotules et, avec 17 matchs officiels de moins, La Gantoise en avait profité pour décrocher son premier titre.

La Gantoise ne conservera donc pas son titre. Fatiguée physiquement et moralement après un peu plus d’un an de totale domination, la fin de la saison régulière fut pénible. Néanmoins, Foket, Kums et Depoitre peuvent espérer une place à l’Euro. La mini-trêve doit donc permettre aux Gantois de retrouver un peu de fraîcheur et décrocher un deuxième podium consécutif.

Anderlecht brille par son irrégularité. Le talent est là, le collectif ne l’est pas. L’entraîneur est contesté, certains joueurs sont sur le départ. Les bons résultats européens ne réussissent pas à masquer la pauvreté de certains matchs. Le tout est très insuffisant pour concurrencer Bruges ou Gand.

Genk est pour le moment la meilleure équipe de l’année 2016. Détestable sur certains aspects (son entraîneur, par exemple), Genk a un effectif offensif extrêmement talentueux (Bailey, Kebano, Karelis) mais s’appuie étrangement sur sa défense, la meilleure du championnat. En grande difficulté à la relance ou dans la construction au milieu de terrain, Genk devrait souffrir face à Bruges ou Gand.

Après un début de saison de dingue, Ostende a marqué le pas. Le bilan est toutefois suffisant pour jouer les PO1 pour la toute première fois. Avec une masse salariale supérieure à Gand, on n’en espérait pas moins, même si ça n’était pas l’objectif officiel. Néanmoins, le KVO risque de bien morfler si la dynamique à chier se poursuit : sur les 10 dernières journées, Ostende n’a pris que 11 points. C’est autant que Louvain, relégué.

Enfin, Zulte Waregem a flippé mais est bien présent dans le Top 6. Sans être géniaux, sans être mauvais, les hommes du génial génie Francky Dury sont récompensés, après avoir passé 24 journées parmi les 6 premiers. Avec une bonne attaque (la 4e du championnat) et une défense franchement moyenne (la 10e), les matchs devraient être amusants, mais le score devrait être rarement à l’avantage des copains de #Bossut2014 au coup de sifflet final.

Lika, Jean-Marie et Bart

Retrouvez Jean Marie sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

Et moi, ici, c’est un twitter tout nouveau tout beau tout propre.

François Jeanpierre

4 Comments

  1. Vivement la réforme!
    Putain le Standard, c’est légendaire, se vautrer les derniers matchs mais gagner la coupe, bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.