La Jup’Académie : Ou est le football ?

Salut les filles ! Les académiciens, enfin moi en particulier, en ont marre de ces play-off. Bon dans l’absolu c’est tout le système qui me répugne mais cette année particulièrement, je trouve que les matchs sont mauvais, voire très mauvais. Et attention, même si certains clubs ont des excuses (le maintien acquis, une coupe ou « on va pleurer sur l’arbitrage avant les play-offs et puis faire 2/12 pendant ceux-ci », d’autre sont présentés par la presse comme « les meilleures équipes de Belgique » avec des joueurs qui « seraient déçus de ne pas être à l’Euro ». Et bien les gars, pour l’Euro il faudrait un peu vous bouger les fesses.

Les play-off 1. Anderlecht remonte, Bruges s’effondre (encore) ?

Alors qu’après les matchs de ce week-end on sera déjà à la moitié des PO, Anderlecht est l’équipe en forme du moment, au point de vue comptable bien sûr. 10/12, victoires contre Genk et Bruges et match nul à Gand, le club de la capitale est prêt à décrocher les lauriers en fin de saison, et vu la concurrence on se demande qui va les en empêcher. Ostende ce dimanche ? Les côtiers sont « contents d’être là », étonnant pour un club professionnel, mais bon quand on fait 1/12 et qu’on prend 3 buts de Zulte à domicile, il ne faut plus s’étonner de rien.

A Anderlecht tout n’est pas rose. Dans les points positifs, en plus des résultats, on peut noter le retour de Tielemans à un niveau qui ressemble plus au sien, le retour de Dendoncker dans l’équipe qui va faire un bien fou à l’effectif et enfin Badji qui supplée très bien Najar à droite. Il y a par contre d’autres joueurs qui sont totalement à côté de leurs pompes. Filip Djuricic en est le parfait exemple. Il nous aura montré le meilleur de lui à ses début et depuis il s’éteint petit à petit. Comment expliquer qu’un joueur de son niveau supposé puisse se satisfaire de cette production ? Lui qui est capable, en temps normal, de créer un décalage par la passe ou le dribble, est aujourd’hui cantonné dans un rôle de relayeur, et encore quand il est sur le terrain. Et puis il y a Kara. Plutôt calme dans ces PO, le garçon est un coutumier des erreurs bêtes et dans un championnat si serré, chaque détail comptera à la fin.

Deuxième meilleure équipe de nos PO : le KRC Genk. Les Limbourgeois cartonnent. 10 buts marqués, une démonstration contre le Club Brugge ce mercredi, 9/12 et une petite défaite à Anderlecht sur un auto-but magnifique de leur gardien. Depuis l’arrivée de Samata, Genk marque facilement. Et puis, au cas où, les joueurs sont en confiance et tentent des gestes formidables, comme Ndidi contre Bruges. Sur le but, Butelle se demande s’il n’est pas en Espagne tellement la frappe est belle. Attention à Genk en cette fin de saison, les PO ça leur a déjà réussi et vu la forme des concurrents, tout est possible pour ces 4 premières équipes.

La première déception est ici. Bruges n’y est pas. Leurs PO avaient bien commencé, victoire à Ostende et contre la Gantoise, puis une défaite dans le topper à Anderlecht enchaînée par une humiliation à Genk. Michel Preud’homme devra changer quelque chose, sous peine de voir encore une fois le titre s’envoler. Le Club qui s’effondre dans le sprint final, une histoire que l’on commence à connaître trop bien en Venise du Nord. Et puis il y a notre cher Thomas Meunier.

Il prend l’eau de toute part. #Meunier2016, mouvement crée par notre cher Jean-Marie a perdu 50% de ses sympathisants. Ils ne sont plus que 2. Son placement est catastrophique et offensivement il n’apporte plus rien. A force de faire 45 fois la même chose, les défenseurs finissent par le connaître. Et puis ce n’est pas comme si c’était la spéciale Robben. Enfin ne lui dites pas ça, le garçon semble avoir une haute estime de lui. L’Euro, il compte y être. Et pourtant vu ses performances, hormis en tant que supporter, on ne voit pas comment cela pourrait arriver.

« Meunier tu dors, ton ailier va trop vite.

Meunier tu dors, ton ailier est trop fort. »

Enfin, avec un total de 5/12, nous avons les champions sortants, La Gantoise. On est presque tenté de dire « on va garder les bons moments en tête ». Vous savez, cette phrase qu’un proche lâche toujours à l’enterrement de quelqu’un qui a eu une fin de vie compliquée. Bien sûr, on abuse un peu, les Buffalos ne sont pas morts, mais il y a un truc qui manque. Pas évident de perdre le meilleur joueur de Belgique à l’entame des PO, c’est vrai. Mais bon, qui peut remplacer Brecht Dejaegere ? Qui en Belgique peut faire du Brecht comme Brecht ? Personne. Et puis notre Milicevic adoré est un peu dans le creux, comme ses coéquipiers. Pas évident pour Hein et ses troupes, mais attention. Il n’y a que 3 points d’écarts avec le duo de tête. Et dans ce championnat fou fou fou, tout est possible. Mais Gand doit aussi regarder derrière lui, Genk revient et le match de ce week-end sent la poudre. Gershon vs Samata, nous sommes prêts !

Les deux derniers participants de ces PO1 sont Ostende et Zulte Waregem. Deux oiseaux pour les chats. Franky Dury pestait contre l’arbitrage quand son équipe luttait pour jouer ses PO1, aujourd’hui nous pestons contre Franky et son équipe. Comme dirait l’autre, si c’est pour jouer comme ça, laisse Malines en PO1.

Les amicaux de fin de saison, ou play-off 2 pour les non-initiés.

Autant j’ai de l’espoir pour les équipes du top 4 et leur capacité à nous sortir au moins 3-4 bons matchs d’ici la fin de saison, autant pour notre petit groupe de PO2, j’en suis moins sûr. Nous avons deux clubs « contents » d’être là. Ils sont sauvés, ils jouent en jaune et font un peu de figuration, je parle de Saint-Trond et Waasland. Les deux clubs ont dû batailler jusqu’à la fin de la saison pour se maintenir et pouvoir prétendre aux matchs amicaux télévisés, on peut donc comprendre leur manque d’envie et leur vision, on prépare la saison prochaine, on récompense les joueurs qui ont aidé au maintien avec du temps de jeu. Rien à redire sur ces deux clubs, on a déjà mal pour eux, la saison prochaine s’annonce difficile surtout si leur quelques bons joueurs quittent le navire.

Deuxième cas particulier de ces PO2, le Standard. Grand vainqueur de la Coupe de Belgique aux dépens de Bruges juste avant le commencement des PO, les Liégeois n’ont rien à gagner. Une victoire dans les PO2 et en barrage contre le 4e serait synonyme de 2e tour qualif d’Europa League, mais puisqu’ils ont gagné la Coupe, ils sont assurés d’être en phase de poule de cette même EL. Donc la direction et l’entraineur ont choisi de faire des tests, inclure un jeune ou deux par match. L’occasion pour eux de montrer ce qu’ils peuvent faire. Malheureusement, il est compliqué de se montrer dans une équipe qui ne joue pas, mais alors pas du tout, chaque match est plus triste que le précédent. Malgré tout, un des frères Mmaee (un attaquant de 18 ans) tire son épingle du jeu et enchaînera surement les titularisations et montées au jeu pendant encore 3 matchs. A Sclessin il est temps de préparer la saison prochaine. Il faudra définir un noyau de 25 joueurs et pas de 45. Un mercato qui s’annonce long, car le club n’a pas d’impératif de qualification européenne pendant l’été, mais qui devra être performant dès septembre.

Enfin, nous avons les autres équipes. Mouscron et Courtrai vont se battre pour la 1re place du groupe A mais ne montrent pas grand-chose niveau football. Ils sont en tête et une victoire du RMP ce soir (vendredi) au Standard mettrait une grosse pression sous les Courtraisiens. Dans l’autre groupe, Charleroi et Lokeren font exactement la même chose qu’en championnat. Ils alternent le bon et le très mauvais. Trop peu de garanties pour prétendre à l’espoir d’une place européenne. Et puis il y a le KV Malines. L’équipe la plus forte de ces PO2. Hanni est toujours là pour marquer ou faire marquer, son impact sur le jeu malinois est énorme et l’on voit mal qui pourrait gêner les hommes de Jankovic dans leur course à l’Europe. Cependant, en cas de victoire dans ces PO2 il faudra encore battre le 4e des PO1 : Genk, Anderlecht, Bruges ou La Gantoise. Une tâche ardue, mais loin d’être impossible. Le Stade Achter de Kazerne est toujours prêt pour vibrer, et un retour en Europe serait un très beau symbole l’année de remontée de l’Antwerp dans notre chère Jupiler Pro League. Hanni est le meilleur buteur de la compétition actuellement. Voici ces deux derniers buts.

Une pensée pour Westerlo. Qui ne fait pas grand-chose.

Bon on râle, on râle, mais ce soir, on sera encore devant le match, parce que au final, on l’aime notre championnat ! Mais un peu plus de football, ca ne ferait de mal à personne.

Lika

Retrouvez Jean Marie sur TwitterFacebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

Et moi, ici, c’est un twitter tout nouveau tout beau tout propre.

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.