France – Ukraine (1-1) : L’Académie française n’a pas Kievé ce match

Eh oui, les Bleus sont de retour pour vous jouer des mauvais tours. Au programme : trois matchs en huit jours dans le cadre des qualifications à la CDM 2022. Entre le fait que cette dernière se déroulera au Qatar et qu’en plus on risque d’y voir Léo Dubois et Moussa Sissoko, y’a plus qu’un truc à faire : picoler au bar. Et merde…

La dernière fois, c’était y’a pas si longtemps : une bonne branlée comme on les aime. Mais ce coup-ci, ça n’a pas été la même limonade. Faut dire que les Ukrainiens n’étaient pas décimés comme en fin d’année dernière et que ça ressemblait davantage à une équipe. Tout perturbés, nos Bleus n’ont pas su battre l’adversaire le plus relevé du groupe (c’est dire).

La compo :

Le derrière, le milieu et le devant : pas de chichis, c’est l’équipe-type du moment. La variable d’ajustement étant dans la composition du milieu, ici sans Pogba compte tenu de l’état de forme de ce dernier. Une équipe qui a de la gueule au niveau offensif, avec quatre vrais joueurs dont c’est la vocation première. DD a dû attraper un rhume.

Le match :

Globalement chiant, on va pas se mentir. Un Stade de France vide, une équipe ukrainienne venue défendre et chercher le nul, des Bleus peu inspirés face à ces deux lignes bien en place… Comment ça on devrait mieux faire car on est habitués à ce genre de situations et que La Dèche est en place depuis 32 ans ? Quoi ? Qu’est-ce que vous dites ?

Heureusement, Grizou passe par là : trouvé côté droit, il gagne son duel au physique, rentre intérieur à l’angle de la surface et enroule du pied gauche dans le filet opposé. Quel bel homme ! (1-0, 19e). Un passage chez le coiffeur ne serait toutefois pas de trop Antoine, sinon tu vas finir par ressembler au Benoît Trémoulinas de Las Ramblas.

Y’avait hors-jeu de Pavard au départ de l’action, mais il n’y avait pas de VAR ce soir. Pourquoi ? J’en sais rien, ça n’a aucun sens. Il est même fort probable qu’il n’y ait pas de VAR pour les 2 premiers matchs des éliminatoires de la CDM en zone Europe mais qu’elle soit là après, qu’elle n’existe pas dans la zone Asie et qu’elle soit constamment utilisée dans la zone AmSud. Pourquoi ? Mais parce que c’est de la merde.

Le fait est qu’un match sans VAR, comme c’est agréable. Preuve en est : fauché par le gardien quelques minutes après le but, Kingsley Coman n’obtient pas de pénalty. Certainement une erreur de l’arbitre. Et alors ? « Ca aurait p’tet fait 2-0 !» me dit-on. Et alors ? C’est peut-être une erreur, tant pis, passons à autre chose. Les Bleus ont qu’à se sortir les doigts pour marquer et faire le break.

Après la pause, même topo : les Ukrainiens n’existent pas mais les Bleus sont assez inoffensifs, pas inspirés, mous du gland. Cela profite aux Jaunes : sur un ballon aérien anodin, Mbappé ne défend pas (comment ? Qu’est-ce que j’apprends?) et laisse Karavev s’emparer du cuir. L’Ukrainien centre en retrait pour Sydorchuk : sa frappe n’est pas terrible mais, heureusement pour lui, Presnel Kimpembé l’est bien plus qu’elle. « Une défense pourrie, un dégagement raté, un contre-son-camp mérité, maestro Kimpembé ! » (1-1, 57e).

S’en suivirent 35 minutes fort habituelles pour nos Bleus, incapables de mettre à mal un bloc adverse bien regroupé et dense, infoutus de le contourner ou de le transpercer, mal voire pas du tout inspirés dans les petits espaces… Du classique et, ce coup-ci, pas de pénalty pour une main, pas de tête d’un défenseur sur corner, pas de ciseau acrobatique de Giroud, bref, pas de chatte à DD.

Un match nul qui porte bien son nom et qui ne permet pas aux Bleus de parfaitement lancer leur campagne. On ne s’en contente pas. Face à 5 défenseurs et 4 milieux qui défendent, la France n’a pas trouvé la faille et ce malgré ses « nombreux » (pour DD) offensifs alignés sur le terrain. Ca ne devrait pas inciter La Dèche à renouveler l’expérience dimanche : 4-3-3 face au Kazakhstan en vue ?

Les notes :

Lloris (3/5) :

Greg Coupet l’aurait sortie celle-ci.

Hernandez (2/5)

Plaisir simple de le voir gambader à toute berzingue (si, c’est possible) le long de sa ligne en dérouillant quelques tibias et en proposant des solutions offensives. Mais c’était pas le cas ce soir où le jeu à penché à droite.

Varane (3/5)

Aussi haut sur le terrain que Rachida Dati dans un sondage de sortie des urnes à la mairie de Paris 7, le succès en moins.

Kimpembé (1/5)

Tu as bientôt 26 ans Presnel, il s’agirait de grandir. Ou alors garde tes régulières bourdes pour le PSG, ça fera du bien aux Bleus (et rire beaucoup de gens).

Pavard (3/5)

S’est bien échauffé pour son quart de finale de Ligue des Champions face à Paris car, rappelons-le, Benji est titulaire au Bayern malgré la concurrence de Bouna Sarr.

Rabiot (2/5) :

Bien moins en vue que face au Portugal, Adrien semble s’adapter en toute circonstance à son environnement tel le phasme aux cheveux fous qu’il est. En l’occurrence, dans une équipe chiante et sans solutions, il est aussi chiant et n’en trouve aucune.

Kanté (3/5)

En grande forme en club, Ngolo a montré ses qualités habituelles en Bleu. Malheureusement, face à une équipe plus faible, son apport en récupérations ne fait pas marquer des buts.

Coman (3/5)

Assez entreprenant en première période sur son côté droit, il a pas mal perturbé la défense ukrainienne. La majorité des actions sont venues de son côté malgré la forêt de joueurs devant lui : à ce compte-là, beaucoup plus intéressant que Kylian… Remplacé par Dembélé (non noté).

Mbappé (0/5)

Nul. Et relève-toi bordel, t’as juste la lèvre qui saigne, qu’est-ce que ce sera quand t’auras mangé trop pimenté la veille. Remplacé par Martial (non noté).

Griezmann (3/5)

Un très joli but qui sauve son match mais ça a manqué de lumière pour illuminer le jeu des Bleus notamment quand il fallait mettre le deuxième.

Giroud (2/5) :

Olivier a gâché le peu de munitions qu’il a eues, c’est-à-dire deux. Remplacé par Pogba (non noté).

Suivez Horsjeu, suivez-moi, abonnez-vous, faites des dons.

Didier Décampe

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.