L’Académie Française prend les mêmes et recommence

Ca y est, le cru 2019 de l’Équipe de France est arrivé. Les fruits sont-ils assez mûrs ? La récolte assez bonne ? Le viticulteur est-il ivre au moment d’annoncer les qualités du millésime ?

Pour ce qui est des nouveautés, il faudra donc repasser. Avant d’affronter la Moldavie (22 mars) et l’Islande (25 mars), Deschamps nous avait habitués à des listes d’une triste familiarité depuis sa prise de fonctions. “Je ne suis pas là pour tenter des choses. Je suis là pour analyser les choses et décider si un joueur peut apporter quelque chose au groupe”, La Dèche dixit.

Au vu du groupe annoncé, DD estime donc qu’il n’y a aucun nouveau joueur potentiellement sélectionnable qui aurait une plus-value à apporter au groupe des mondialistes (inclure dans ce « groupe » les suppléants de la CDM, c’est-à-dire les remplaçants des remplaçants et autres grognards tout juste bons à remplir les blancs). Soit. Voyons voir.

Les gardiens :

Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille), Alphonse Areola (PSG)

Que Lloris soit toujours appelé, c’est une évidence. Aucun gardien français ne peut se targuer d’être aussi régulier et performant au haut niveau que Captain Hugo. Et ce bien que Lloris joue pour le club pas préféré de ton consultant du foot anglais pas préféré qui plagie sans honte ni cerveau le nom de ton site préféré. Pour Aréola, c’est aussi assez logique. La presque-doublure-de-Buffon-pas-vraiment-numéro-2-ni-numéro-1 assure au PSG. La dernière place pose toutefois question, si ce n’est problème : à quel moment Mandanda a actuellement le niveau international ? D’aucuns diront qu’il ne l’a même jamais eu (moi pas). Que La Dèche veuille garder une structure d’expérience, des cadres, du vécu tout ça, OK. Mais pour des qualifications à l’Euro, je pense qu’introduire un nouveau gardien numéro 2-3 n’aurait rien eu de scandaleux et surtout de dangereux sur le groupevitbien-isme.

Le numéro complémentaire : Benjamin Lecomte.

Les défenseurs :

DC : Presnel Kimpembe (PSG), Raphaël Varane (Real Madrid), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Kurt Zouma (Everton)

Conserver Varane et Umtiti, bien que l’un ne soit pas resplendissant avec le Real et que l’autre revienne tranquillement de blessure, cela peut faire sens : c’était notre charnière à la CDM, et quelle charnière. Prendre Maestro Kimpembouze, c’est aussi valable. Il est jeune, il a déjà une expérience du haut niveau (bon, c’est sûr, il joue pas des quarts de LDC tous les ans…) et déjà démontré ses qualités (keur keur love sur ses relances entre les lignes). Mais. Enfin. Kurt-Zouma-Everton. Le dernier morceau du triptyque devrait d’office être éliminatoire. Plus sérieusement : il est gentil Kurt, c’est certainement un camarade sympa, un bon Cobain, mais qu’il vienne prendre la place d’un mec titulaire à Shity (et impressionnant) et d’un autre titulaire au Barça, c’est de la folie, de l’illusion pour naïfs. Ca me mesmerize (attention, ça ne renvoie pas vers le mentaliste). La Dèche justifie ça à cause du « manque d’expérience » de Lenglet (le recruteur RH demandant de l’expérience à des jeunes diplômés, le serpent qui se mord la teub, etc.), et sort aussi la carte du « ah oui, mais moi, 2 gauchers en DC, c’est non ». Naze.

Le numéro complémentaire : Aymeric Laporte et Clément Lenglet

AG : Layvin Kurzawa (PSG), Lucas Digne (Everton)

J’ai pas les mots. Quand est-ce que Lucas mord-les-balloches Hernandez revient ? Bien sûr, il y a plein de blessés. Mais hormis Lucas, on parle de qui ? Benjamin Mendy dont le dernier match de haut niveau doit remonter à 1940, et Ferland Mendy dont le dernier match de haut niveau n’a pas encore été joué… Reviens Lucas, j’annule tout.

Le numéro complémentaire : n’importe quel Horsjeuïen.

AD : Benjamin Pavard (Stuttgart), Djibril Sidibé (Monaco)

L’immunité frappe El Segundo Poto Pavard comme un LBD l’œil d’un manifestant : sans stupeur de la part de la majorité des médias, mais avec beaucoup de tremblements en ce qui concerne les intéressés. Faudra voir ce qu’il adviendra de Benjamin une fois arrivé au Bayern. Quant à Bridjil, le bond de Monaco de la 19e à la 18e place a dû jouer en sa faveur.

Le numéro complémentaire : je n’ai pas assez vu les Aguilar et autres Lala pour avoir un avis. Par contre, je m’étonne qu’on ne cite jamais Malcuit que j’ai vu quelques fois très bon avec le Napoli (si un suiveur de Serie A veut bien me renseigner sur son vrai niveau/temps de jeu, je suis preneur).

L’avenir de l’Équipe de France

Milieux :

N’golo Kanté (Chelsea), Blaise Matuidi (Juventus), Tanguy Ndombele (Lyon), Paul Pogba (Manchester United), Moussa Sissoko (Tottenham)

Nzonzi étant parti à Rome, plus personne ne s’intéresse à son cas. Turin, c’est déjà plus la came de Deschamps. Matuidi est donc là, tout comme Pogba et Kanté. Rien de choquant. Ndombélé est récompensé, j’imagine, de ses prestations sinusoïdales avec l’OL. La flamboyance et la nullité, ça fait une bonne moyenne sur la saison. Moussa Sissoko est, lui, de nouveau présent (comme en novembre, mais pas à la CDM). Il s’est, à la surprise quasi-générale il faut le dire, fait une place dans le 11 de Pocchetinno. Un milieu avec moins de rebondissements que l’affaire Benalla.

Le numéro complémentaire : Adrien Rabiot (ahah. ahahaha. Ah putain Adrien, merci d’exister). Sinon, j’ai hâte que Tolisso revienne.

Eh ouais, on se prive de Rabiot alors que bon, franchement, en 2014, il avait des meilleurs stats qu’un mec de Newcastle.

Attaquants :

Kingsley Coman (Bayern Munich), Nabil Fekir (Lyon), Olivier Giroud (Chelsea), Antoine Griezmann (Atletico Madrid), Anthony Martial (Manchester United), Kylian Mbappé (PSG), Florian Thauvin (Marseille)

Pfiou, ça gueule dans les chaumières. Du côté de l’Emirates comme de Sanchez Pizjuan. Ni Lacazette, pourtant très performant chez les Gunners, ni Ben Yedder, pourtant toujours aussi régulier avec Séville, n’ont les faveurs de La Dèche. « C’est triste » qu’il dit Deschamps, « ils méritent » qu’il répète le Didier. « Dans le cul qu’on la prend » doivent se dire les deux autres. Déjà que ne pas être appelé doit être difficile, se rendre compte que Kingsley Neuneu Coman prend votre place, faut être résistant et sévèrement burné.

Mais je tiens à rassurer Lacazette et Ben Yedder : lors des prochaines listes, si une place se libère, Thomas Lemar vous passera devant (article écrit avant la blessure de Martial, quelle vision ! ndlr ), aussi mauvais soit-il depuis son arrivée à l’Atletico. Sans surprise, Griezmann, Mbappé et Giroud sont toujours là. Fékir aussi, pour échauffer les gardiens sur pénalty. Le retour de Toto Martial prouve qu’il a fait son trou à Manchester (j’étais obligé), la présence de Thauvin prouve que l’on affronte deux équipes de merde.

Le numéro complémentaire : Ousmane Dembélé (blessé), qui prend un peu d’épaisseur à Barcelone.

Alors qu’un autre numéro 9 se prépare tranquillement à passer devant Lacazette (quel jouor).

Avis général

Islande, Turquie, Albanie, Moldavie, Andorre. Voici le nom des monstres qu’on aura à affronter lors des Éliminatoires pour l’Euro 2020. Rappelons que le premier et le deuxième de chaque groupe seront directement qualifiés. Je ne retire pas à Deschamps sa connaissance monstrueuse du football, ni ses capacités de sélectionneur ou de manager, et encore moins sa capacité à tirer le meilleur d’un groupe qu’il a lui-même composé. Je m’interroge cependant quant au non-renouvellement, même partiel, d’un groupe qui, par certains aspects, peut paraître archaïque ou illogique. Qu’il ne s’agisse pas de prendre « les meilleurs » pour une compétition internationale, cela s’entend. Que l’on s’appuie sur les joueurs champions du monde pour faire l’ossature du groupe, cela relève de la logique élémentaire. Mais que les premières retouches, in fine inévitables, n’interviennent pas maintenant, alors que l’importance de l’objectif à atteindre est inversement proportionnelle à la difficulté d’y parvenir, cela me laisse pour le moins sceptique.

Prenons Lenglet, prenons Lacazette : quoi de mieux que de les lancer (ou re-lancer pour Alexandre) face à des nullos ou des équipes moyennes ? Bien entendu, on me rétorquera que si Deschamps ne le fait pas maintenant, ça ne sent pas bon pour les concernés, car il le fera encore moins plus tard. C’est pas faux. Sauf à ce que les Lacazette et les Lenglet deviennent les Pavard et Hernandez de demain, appelés à la rescousse et à la surprise générale pour la Coupe du Monde 2018. On connaît la suite. Souhaitons alors ce pire futur, à défaut d’un meilleur présent.


Tu vois les boutons ci-dessus ? Clique à gauche pour une photo de Keira Knightley, clique à droite pour une photo de Scarlett Johansson, clique sur les deux pour une photo de Pierre Ménès.

Didier Décampe

9 commentaires

  1. « Je ne retire pas à Deschamps sa connaissance monstrueuse du football »

    Je te remercie pour cela. En même temps le contraire eut été un comble pour un type ne parvenant pas à distinguer un ailier d’un avant-centre.

    • Plait-il ?
      Si c’est pour me faire remarquer que Lacazette est un 9 et Coman un ailier, on le sait en effet. Mais le problème est plus large : pourquoi Thauvin ? Coman a déjà joué à droite. Tu peux très bien virer Thauvin, prendre Coman à sa place, et ça te laisse un vrai 9 en doublure (bien sûr, c’est supposer que DD va arrêter de mettre Matuidi ailier gauche).

      • Si t’as une astuce pour virer Thauvin merci d’en faire profiter les copaings.
        Ca fait un ptit moment que j’en veux plus chez nous non plus …

      • Alors en fait il a pris 7 joueurs devant (+sissoko et matuidi) donc un des postes n’est pas doublé. Il préfère doubler les ailiers sachant qu’il n’y a pas de remplaçant viable à Giroud (Ben Yedder trop petit, Lacazette trop nul). Mbappe ou Martial peuvent faire le taf en cas de pépin.

        Pour les défenseurs centraux, beaucoup pensent que l’idée des deux gauchers incompatibles est stupide mais Deschamps y croit vraiment (cf euro 2016).

        Spoiler alert: Vous verrez Dayotchanculle en bleu avant Aymeric ou Clément.

        • Le problème c’est qu’on peut tout à fait considérer qu’il y a des remplaçants viables à Giroud et que Lacazette n’est pas trop nul + que le système n’est pas figé et qu’il ne devrait pas avoir nécessairement besoin de doubler avant tout ses ailiers plutôt que son 9.

          Pour Laporte et Lenglet, je me dis qu’on verra sûrement le dernier avant le premier simplement parce que le premier a déjà ouvert sa gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.