Maroc – Iran (0-1) : La Cristina Académie fait du tourisme

« Watch them run
Watch them fall »

Salam les frères !

Voilà 20 ans que nous n’avions plus connu l’ivresse d’une coupe du monde. 1998. Ricky Martin était encore dans le vent, les Spice Girls marchaient sur le monde, Mastodon n’existait pas et la France truquait, gagnait sa seule étoile. Nos adversaires en poule étaient la Norvège, le Brésil et l’Ecosse. Cette année, on a le droit à nos voisins ibériques (Espagne et Portugal) ainsi qu’à l’Iran. Objectif, être un poil à gratter et pourquoi pas faire l’exploit.

Le 11 de départ :

Image

Le sorcier blanc N°18454952515 nous a concocté un 3-4-3 offensif qui nous promet du gris-gris et de la technicité. On espère voir des buts, même si le seul attaquant de pointe aligné n’inspire pas la confiance.

Le résumé du match :

L’arbitre donne le coup d’envoi et c’ BZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZzzz
Ah ? Je crois que ça s’est calmé. Putain de Vuvuzela de merde. Profitons de la mi-temps pour faire un petit instant code de la route.

Image

Vous êtes Amine Harit, entouré en bleu, que faîtes-vous ?

A – Vous la jouez solo, retour intérieur, frappe du droit, dans les bras du gardien.
B – Vous la jouez solo, retour intérieur, frappe en lucarne, c’est la fête.
C – Vous voyez votre coéquipier à l’entrée de la surface qui a suivi, vous lui donnez, frappe placée, 1-0.
D – Vous marchez sur le ballon, et réclamez un pénalty. Tout le monde se fout de votre gueule.

La bonne réponse étant la A, comme Ah bordel encore une occasion loupée. Domination, actions, mais pas de buts pour les Lions de l’Atlas. Voici un résumé de cette première période, ou l’Iran, en contre, aurait pu ouvrir la marque, sans un Munir bien inspiré.

Pour la deuxième période, je ne vais pas vous faire l’affront d’une deuxième vanne sur les Vuvuzelas. A la place, un roman photo fera très bien l’affaire, vu qu’on s’est fait chier.

Image

Oui Hakim, nous aussi on se demande qu’est-ce qu’on fout là devant cette purge.

 

Image

– Dis donc Hervé, ça marche pas trop ton dispositif là – Ouais bah en même temps, je suis bon qu’à la CAN moi, pas dans d’autres compétitions. – Ouais, ils auraient dû s’en douter les Marocains, vu ce que t’as fait à Lille et Sochaux.

 

Image

Vous êtes Aziz Bouhaddouz (entouré en bleu), que faîtes-vous ?

A – Placement parfait, vous êtes serein, dégagement de la tête.
B – Placement parfait, vous êtes serein, dégagement en corner.
C – Placement parfait, vous êtes serein, but pour l’Iran.
D – Placement parfait, vous êtes serein, William serein.

La bonne réponse étant bien évidemment la C, comme C’EST BIEN LE BON MOMENT DE TE CHIER DESSUS WALLAH T’ES NUL AZIZ NUL NUL NUL *Pète une télévision*

Les notes des joueurs :

Munir (4/5) : Le seul à avoir fait son taf. Décisif sur un contre Iranien en fin de première période, il n’a pas été inquiété, jusqu’à cette tête rageuse de Bouhaddouz. Crucifié.

La défense (2/5) : A chaque petite accélération Iranienne, les mecs n’étaient pas sereins. Un point en plus pour Romain Saiss, patron. Bon après, l’entrée de Da Costa a assuré la fin de match. Ce n’est pas moi qui le dit.

Image

Amine Harit (4/5) : Il a explosé avec Schalke, s’il continue comme ça, il va passer un palier et toquer à la porte des plus grands. Très bon match du jeune Amine. Harit de passage bien exécuté.

Mbark Boussoufa (Existe encore ?/5) : Les Fmistes ont la larme à l’œil. Oui, Mbark est toujours vivant. Son match était très moyen en revanche.

Karim El Ahmadi (3/5) : Très solide. Rien à dire de plus, à part que c’est aussi une chanson de Mika.

Younes Belhanda (3+/5) : Léger plus pour l’enchaînement « Sombrero, passe de la tête » pour Hakim Ziyech à la 80è qui aurait mérité que ce dernier mette la balle au fond.

Nordin Amrabat (KO/5) : Il est sorti sonné après une mauvaise chute. Et bizarrement, la méthode « Claques + jets d’eau dans la tronche » ne marche pas pour le remettre d’aplomb. Faudra le dire au staff médical.

Hakim Ziyech (3/5) : Ah bah on sent qu’il a un sacré talent. Mais des fois, il devrait simplifier son jeu. Jouer plus direct. Il gagnerait en efficacité. Et ça profiterait à toute l’équipe.

Ayoub El Kaabi (1/5) : Je mets 1 parce qu’il a fait acte de présence. Pour le reste, c’était ridicule.

Les remplaçants :

Manuel Da Costa et Sofyan Amrabat : Osef/5

Aziz Bouhaddouz : Ah bah c’est sûr que son but est un vrai geste d’attaquant. Dommage qu’il arrive dans le temps additionnel et que ça soit un CSC.

Le résumé du match offert par le compte officiel de la Fifa :

Des enseignements à tirer ?

Bon, bah on est déjà éliminé. Merci d’avoir suivi nos aventures, c’était vachement bien. Sinon Hervé, t’iras à la compta récupérer ton chèque ? Merci.

N’hésite pas à claquer un follow sur Twitter auprès de @Tololkian si tu aimes les barbus rouquins. Et si tu t’ennuies, la cœur battant académie est faite pour toi. Oui je n’ai aucune honte.

Adel Tarace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.