Porto – Paços de Feirreira (6-1) : Porto paços pas loin de coller une Fanny

Quand tu tombes en Ligue des champions, rien de tel que de gifler un faible pour te redonner confiance.

Bom Dia,
Après la désillusion face à l’équipe de la boisson qui dope les ailes, retour au quotidien et à l’objectif principal de la saison : le championnat.
La suite de la semaine a été complètement orientée sur le remplacement de Casillas et les déclarations de Sergio « Le seul qui a un statut au FC Porto c’est M. Pinto Da Costa, les autres ne sont rien. »
Si le coach annonce que le choix était technique, la presse lâche que Casillas ne fait pas assez d’effort à l’entrainement et qu’il est sur son portable pendant les séance vidéo. Du coup direction le banc.

O Equipe :

Sergio applique donc sa loi sur le vestiaire contrairement à un vulgaire Unai Emery et remet Casillas sur le banc.

compo porto paços

O Jogo :

Pas le temps de niaiser, Ricardo par tout feu tout flamme comme un feu Axel Foley jouer un une deux avec Brahimi pour ouvrir le score.1-0 (4’)

Brahimi fait danser la paso doble à Paços de Ferreira et à la 6’ Aboubakar manque de doubler la mise.
Là t’es bien, t’es conquérant, t’es au duel, tu marches sur un adversaire faiblard comme Le Medef sur le code du travail.
Pan! Ballon perdu au milieu, Welthon avance, avance, avance, fait un selfie, signe des autographes, et frappe des 30 mètres. José Sá glisse un peu et prend un but encore sur une frappe de loin, encore sur son premier ballon. 1-1. (8’)

On n’a pas le temps de douter Telles, Marega et Aboubakar assurent le spectacle mais le Camerounais est hors-jeu.
La machine est en route et si pour le moment Paços fait bloc, on peut faire du ketchup à n’importe quel moment.

Et il commence à sortir à la 18’ sur un corner repoussé, Felipe reste au côté d’Aboubakar et reçoit un ballon de Ricardo pour conclure comme un avant-centre. (18’)

Derrière Brahimi part en soliste et donne à Aboubakar qui dévie pour Marega qui marque 3-1 (25’).

Paços a un peu la balle mais ne peut s’approcher de la cage. On reprend la marche en avant.
Bon tu commences à comprendre, qu’on continue de pousser, Ricardo déborde toujours et met un caviar à Marega qui se jette et met son doublé. (33’) 4-1.

Paços essaie de revenir et sur un coup franc repris par Welthon, Sá brille d’une belle horizontale.
Brahimi voit sa dernière frappe de la première période repoussée sur la ligne puis Marcano sur corner fait briller Filgueiras.

Mi-Temps :

Une mi-temps maîtrisée mais qui a vu encore le pauvre José Sá prendre un but sur la première frappe.
Pour la reste la machine s’est remise en route avec le 442, Paços ne sort pas du pressing, Corona et Brahimi entrent pour laisser à Telles et Ricardo les couloirs. Marega 2 buts et Ricardo 1 but 3 passe dés assurent le spectacle.

45’ 30 Afonso prend un jaune.
Oui, on n’est pas revenu pour gérer mais encore aller marquer et en moins de 30 secondes la défense est en panique.
On prend les même et on recommence, Ricardo déborde, Brahimi dribble, Marega est intenable.
Alors oui on ne marque pas de suite mais les défenseurs se vexnts et Baixinho prend son jaune pour découpage de Corona.(51’)
On pousse. Danilo puis Felipe sont proches de marquer mais le but de Felipe est refusé après vidéo arbitrage.

Paços essaie de jouer mais se fait repousser, mâchurer, écraser par la machine portista.
C’est beau, ça joue en une ou 2 touches de balle, avec un gros pressing.
Felipe 60’ prend un jaune.
Herrera 65’ prend un jaune.
Le train de notre puissance roule sur les rails de leur désespérance.
67’ Brahimi lance Marega mais Filgueiras gagne le duel et repousse sur Corona qui conclut. 5-1

70’ André André remplace Danilo.
Il ne faut que 5 minutes de plus pour conclure ce premier set. Ricardo blabla centre pour Abou contré, blabla, Corona récupère remet à Aboubakar qui termine.

75’ Sortie de Corona entrée d’Hernâni.
On est en démonstration de conservation, Paços ne voit plus le ballon.
Après 3 bonne minutes de possession Hernani accélère entre et frappe mais Filgueiras repousse en corner.
80’ Entrée de Galeno pour Marega.
On termine par une dernière accélération, Aboubakar lance Brahimi déséquilibré qui tente le piqué en se cassant la gueule mais l’arbitre dit de jouer… Ok…

O Dragoes :

Sá (2+/5) Prends un but sur la première frappe puis fait le taf. Une habitude à vite perdre comme laisser le titre aux salopes en rouge.
Ricardo (5/5) Comment on peut se passer de lui? Sergio sérieux plus jamais tu me met Layun ou Maxi. Tu ne mets pas Danzé quand t’as Maldini.

Ricardo Porto Paços

Quand la jeunesse est aguichante

Felipe (4/5) Tous les duels gagnés, un but. Mais laisser Welthon frapper -1.
Marcano (3/5) Sobriété et relance assurée, comme quand tu laisses les enfant chez mémé, une soirée assurée.
Telles (3+/5) Il a tellement fait d’allers-retours dans son couloir que c’est devenu un monorail.
Danilo (3+/5) Aboyeur, boussole du jeu et de la relance. Que de sobriété !
Herrera (3/5) Beaucoup d’activité, volontaire mais rien de concluant, comme nos lecteurs à leur rendez vous meetic.
Corona (4/5) De la vitesse, des combinaisons, et du spectacle.
Brahimi (5/5) Vous vous souvenez de NBA JAM et des joueurs en duel ? Ben voilà pour lui c’est de l’arcade.

http://boooooooooooooooobies.tumblr.com/post/166809372297/kik-submitboobies-snapchat-boobguy123

Quand tu sais tout faire

Marega (5/5) Doublé, pressing, passe dé et un repli défensif à faire lever le public. Moussa MaREIga comme disent les supporters.

Marega Porto Paços

Aboubakar (4/5) un doublé qui aurait facilement pu faire un triplé. Plus aguichant que les beaux éphèbes que les vieilles vont trouver en Afrique pour s’amuser.

O Banco :

André André (3/5) Joker de luxe qui peut se fondre parfaitement dans l’effectif.
Hernâni (2+/5) Tente beaucoup mais peu de réussite.
Galeno (Não Bigode) Le jeune prend ses marques, une bonne intégration.

Remarque à la con :

9 matchs, 8 gagnés un nul. On ne lâche rien et on a raison car les Lézards ont gagné et restent à 2 points, tandis que les salopes en rouge avec encore un arbitrage vidéo personnel à domicile restent à 5 points.

J’ai maté le match de Taça da Liga et ce 0-0 moisi ne sera pas académisé. Trop de changements et pas de rythme, on n’a pas trouvé la faille dans une défense de L2 regroupé.
Les remplaçants n’ont pas su saisir leur chance tout comme les jeune. Tant les entrées de Marega, Brahimi et Corona en 10 minutes ont mis le feu dans la défense.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.