Portugal – Maroc (1-0), La Bacalhau académie note le nullico

Atlantico ? Algarvico ? Moustachico ? Rendezleuro ? Gofastico ? Non un nullico qui restera profond dans mon anal à défaut des annales de la Coupe du monde.

Bom Dia,

Après le nul du match d’ouverture contre les Salopes sauf Iniesta espagnoles, la meilleure équipe de la galaxie de l’univers du monde doit battre le Maroc afin d’empêcher les salauds de profiter des enfants de ne pas se mettre de pression inutile (la pression utile étant toujours celle qu’on boit ).

Pour cela il faudra contrer le génie tactique d’Hervé “chemise blanche” Renard, qui rappelons le a perdu contre le génie tactique de Dupraz.

O Equipe :

Fernando décide d’ajuster l’équipe en procédant à un seul changement.
Mario remplace le jeune Fernandes qui n’avait pourtant pas démérité contre l’Espagne.

 

O Jogo :

D’entrée les Marocains ne calculent pas et foncent vers l’avant, visiblement coach “ white shirt” a décidé de tout miser sur la tactique Jean-Claude Dusse en espérant le malentendu.

On répond par un gros pressing et à la première possession on fait le siège sur le but en enchainant deux corners. Sur le second Moutinho dépose une caresse pour la tête de RONALDO, 1-0, 4e.
Alors comme Benatia “QI de Bénitier” balance Pepe sur Hakimi, ça donnera une excuse à Hervé “Camisa Branca” pour pleurer mais on en reparlera.

Derrière on se fait des frayeurs notamment avec Pepe qui ne semble pas dedans.
Mais on se reprend sur un contre magistral de Guerreiro qui sert Cristiano qui ne cadre pas.
Les Marocains ne baissent pas les bras et continuent de vouloir attaquer, ils se montrent dangereux sur corner mais Patricio impeccable bloque la tête.

On décide alors de reculer et d’arrêter le pressing haut pour aspirer les marocains et les prendre en contre (ce n’est pas sale).
Le problème c’est qu’on tombe dans nos travers en voulant jouer facile au lieu d’aller chercher le second , ce qui nous met en danger.
On se fait encore une frayeur sur une double faute entre Amrabate et Guerreiro mais YAPAPENO dit l’arbitre recadrant Hervé “ihembe elimhlophe” Renard avec un ferme mais simple “ferme ta gueule”.

On joue avec le feu en laissant trop de libertés aux Marocains qui balancent des duels entre Pepe et Fonte occasionnant des actions litigieuses comme des malettes versées à des politiques français venues d’Afrique.
Alors qu’on se laisse endormir, sur un une-deux Guedes-Ronaldo, Gonçalo se retrouve seul face à Munir mais il ne marque pas, comme un hommage à Guivarch.

Mi-temps :

On a marqué trop tôt ! On a du coup géré et reculé alors qu’il fallait pousser pour les faire exploser.
Maintenant on est dans une position de merde à attendre, en n’étant pas à l’abri d’un fait de jeu ou que les Marocains comprennent que pour marquer il faut d’abord cadrer une frappe.

On reprend la seconde période en prenant le jeu. On se crée une occasion sur corner mais Fonte ne cadre pas. On continue de dominer obligeant les marocains à faire des fautes. On joue vite les coups francs mais on se fait un plaisir de rater que ce soit Guedes ou Cristiano. Heureusement mes espoirs de voir du jeu sont plus vite dégagés qu’une remarque chez LREM ou une opposition à Wauquiez. Au bout de dix minutes on retombe dans un rythme de sénateurs type Gérard Larcher et sur un coup franc et une tête de Bellanda il faut une énorme claquette de Patricio pour sauver la patrie(cio).

On est à chier. Mais genre vraiment à chier, Mario s’en bat plus les couilles de défendre qu’un académicien de son taux d’alcoolémie aux horsjeuïades et laisse le côté gauche se faire souiller limite une main dans le short profitant du spectacle.

A la surprise général Santos sort Bernardo pour Gelson. Du coup les Marocains ne cherchent plus à construire et balance, chaque coup franc est dans la boite ce qui leur donne de l’espoir. Il faut attendre la 70e pour qu’enfin Mario sorte du terrain et Bruno le remplace.

Cependant en deux minutes j’ai envie de fracturer la télé. Fernandes court comme un poulet sans tête et quand il récupère la balle se met en mode panique ne faisant que des choix de merde.
La seule chose qui nous sauve, c’est les tentatives marocaines qui heureusement pour nous sont aussi efficaces que la lutte contre la fraude fiscale Macronienne.

O RESUMO (de merda) :

Os Quinas :

Patricio (5/5) :

Heureusement que lui il est au niveau, de la claquette à faire baver des Allemands en chaussette.

Cédric (1/5) :
C’est dommage ce mur qu’il a pris à chaque fois qu’il a voulu passer le milieu de terrain, sinon on aurait pu attaquer.

Pepe (2/5) :
Je ne sais pas si je l’ai déjà vu aussi mauvais… Ah si en 2014 contre l’Allemagne.

Fonte (3/5) :
Il a soulevé les attaquants marocains comme à la salle.

Guerreiro (2/5) :
Ohé Ohé raphaël abandonné, ohé ohé violé par Amrabate.

William (5/5) :
Sa nonchalance empêche les simplets de voir qu’il est un des trois meilleurs six du monde.

Moutinho (4/5) :
Un vrai soldat du feu Portugais, sur le pont jusqu’à épuisement.

Bernardo (1/5) :
N’a pas pesé beaucoup offensivement, a au moins essayé d’aider sur son couloir.

Mario (0/5) :
João Luigi

Peut être une idée à quoi il peut servir

 

Guedes (2/5) :
De l’envie, de l’abnégation et une débauche d’énergie incroyable pour un numéro six! Ah merde c’est notre 9…

Cristiano (3/5) :
Ben voilà après le beau et séduisant Docteur Ronaldo, on a eu le vilain Mister Cristiano. Oui il marque mais a vampirisé les attaques.

O Banco :

Gelson (1/5) :
Sous pression il devait nous permettre de piquer en contre. Le seul truc qu’il a piqué est notre espérance de vie.

Fernandes (1/5) :
Oh putain je ne sais pas si c’est l’espoir de ton entrée qui implique une si grosse désillusion, ou si tu t’es juste mis au niveau des autres…

Adrien (1/5) :
Entrée pour stabiliser, j’aurais préféré un synthétique…

Remarque à la con :

Hervé ‘camicia bianca’ Renard a fait le chenapan. Il a donc chialé sur l’arbitrage à la fin. Evidemment que Pepe se jette sur le défenseur, ou est poussé par Benatia, qui bizarrement, n’a fait que chialer tout le match mais là n’a rien dit.
Évidemment, rien sur le fait que ce même Benatia n’ait pas pris un second jaune… Bref encore la preuve que la VAR ne change rien car on le sait, les actions sur but sont visionnées et les planqués à Moscou n’ont rien dit mais Hervé lui il sait.

Hervé reprend ta carrière dans la chanson

Bref le dernier match contre l’Iran sera le soulagement ou le drame selon le résultat et le mauvais coup que veut nous jouer Queiroz.

Lien Sponsorisé :

Comme les amis de mes amis sont mes amis de mes amis ou un truc du genre, merci de cliquer et donner vos votes à Charlotte pour faire la couv’ de Maxi.
En plus grâce un peu à nous elle a passé le premier tour, félicitations à elle.

View post on imgur.com

Clique ICI

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

5 commentaires

  1. Olà Homerc !

    Que puta partida !
    J’ai cru à un match maîtrisé avec l’ouverture du score précoce… ba non, on a fait notre spéciale « match dégueulasse et serrage de fesses ». L’essentiel est là on va dire.

    Guerreiro s’est fait souiller comme pas possible, grâce à la complicité de João Mario. Ton 0 à son égard est justifié.
    Patricio a sauvé la patrie. Guedes il commence à me faire de la peine. Il court, il a envie mais bordel applique toi devant le but.

    Sinon, R. Pereira, il remplace quand Cédric ? Parce que là…non je vois pas.

    Je le sens bien le 0-0 moisi contre l’Iran.

    Força Portugal.

    • Ola amigo!
      Vu ce qu’a balancé Santos à la fin, ça va faire des changement, je pense qu’on va revoir du Ricardo pour éclater l’Iran, André Silva qui est meilleur en 9 sans contestation possible et peut etre Quaresma pour Mario.

      Après on a joué les prépas contre des équipes en bloc pour justement trouver les clés, donc Santos sait quoi faire.

  2. Attendez. Ce sont les maillots blancs qui ont gagné???? Sérieusement ? Alors que le Portugal joue en rouge et vert habituellement, ce sont aussi ses maillots là, une fois n’est pas coutume, qui ont outrageusement dominé le match!!! Quelle leçon de football. Mais le Portugal passe une fois de plus, comme boulevard Ney.

  3. Mieux que ça.
    L’amie de ton amis qui est ton amie car les amis des amis sont des amis d’amis (un truc comme ça)
    Est en finale elle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.