SC Guimarães Porto (0-2) Seule la Vitoria est belle à Guimarães

Bom Dia,

Nouveau test pour Porto à Guimarães ce soir face à l’équipe surprise de ce championnat. Elle s’accroche à la 5e place, ce qui est plutôt pas mal pour un club plus habitué au ventre mou, notamment grâce aux 2 joueurs prêté par Porto Marega et Hernani, qui ne jouent pas ce soir.

La dernière fois que l’on a gagné à Guimarães c’est l’année du dernier titre.

On n’a pas le choix, le Benficaca a étrillé Arouca 3-0 et a donc repris un peu d’air.


O Equipe :


Nuno dispose de tout son effectif et fait donc des choix :

Depoitre et Layun pas dans le groupe, Rui Pedro retourne en B alors que Neves revient avec Oliver et Corona sur le banc, Herrera revient dans le 11

 

https://twitter.com/CedPouchol/status/830702855296270336


O Jogo :


Le match démarre sur une bataille au milieu. Si Guimarães décide de nous presser pour nous gêner à la relance, nous, nous sommes trop bas et attentiste pour les contrer. L’œil de Sauron veille.

Il faut attendre la 8’ pour la première action construite où après avoir fait tourner la balle,  Danilo finit par trouver Maxí dont la frappe est captée sans soucis par Douglas.

On a un long round observation dans le premier 1/4 d’heure, chaque ballon est disputé comme un morceau de viande lancé aux piranhas, et chaque drible ou accélération engendre une faute. Le résultat c’est un match  haché, les fautes ne sont pas grosses mais plutôt dues à un engagement fort des 2 côtés avec un arbitre qui siffle rapidement.

C’est un concert de punk avec un mec qui a commencé la guitare il y’a 1 mois, c’est volontaire et ça veut cogner, mais c’est à peine audible.

Les occasions sont faméliques, les seules satisfactions sont une défense hermétique et des joueurs qui ne relâchent pas leurs efforts comme Brahimi qui est au marquage sur son latéral.

Ce n’est qu’à partir de la 30’ que l’on commence à avoir des ballons dangereux, Brahimi et André André combinent et entrent dans la surface.

Cela nous amène à contrôler la balle et sur une action placée où le ballon navigue de gauche à droite, Telles centre pour Herrera qui remet de la tête à Silva dont la reprise écrasée est coupée par Soares qui ne rate pas l’occasion.

 

 

Le Vitoria met directement la pression sur corner mais Danilo peut sortir le ballon après un cacafouillage dans mon slip.

40’ Jaune pour Maxi

Le Vitoria veut égaliser avant la mi-temps,  Martins à 6 mètres fusille Iker qui sort la balle mais l’arbitre siffle le hors-jeu. (44’) puis Rafinha déclenche soudainement à 20 mètres mais ce n’est pas cadré. (46’)

Mi-Temps :

On a fait le dos rond en début de match pour placer nos pions et d’un coup les mettre hors de position pour marquer.

 

On repart sur les mêmes bases en contenant le Vitoria qui ne s’approche pas de notre surface.

51’ André André prend un jaune.

On n’arrive toujours pas à prendre totalement l’ascendant et à s’installer dans le camp de Guimarães. On n’arrive pas à créer au milieu un mouvement ou une accélération déstabilisant les locaux. Mais eux non plus, c’est Verdun, chaque bout de colline est âprement défendu et l’heure n’est pas aux poètes mais aux baïonnettes.

Il faut attendre la 56’ pour enfin avoir un pressing qui permet à Herrera de déstabiliser la défense en lançant Brahimi dans la profondeur mais Douglas s’interpose.

Comme en première mi-temps cette mise en action de Brahimi fait reculer les locaux, du coup Telles en profite pour enfin monter et combiner mais son centre est sorti par un défenseur devant Soares.

62’ Bernard Mensah prend un jaune pour avoir mis un coup de pied à André André c’est orangé.

Dès qu’on se relâche dans le pressing les joueurs du Vitoria reviennent centrer et frapper.

65’ Corona entre pour André Silva avec un passage en 433.

Le match ne fournit toujours pas d’occasion.

Il faut s’en remettre à un coup franc de Telles, au second poteau, sur Marcano qui remet à Felipe mais la reprise du Brésilien n’est pas cadré.

Avec le passage en 433 on est plus haut, Guimaraes ne ressort plus et chaque récupération nous donne enfin des ballons proches de la surface.

Pour vous donner une image ce passage en 433 c’est comme quand Actarus en a marre il fait son transfert et son autolargue pour passer la 2 et péter la tronche du Golgoth car c’est bientôt la fin.

On en arrive à des trucs incroyables comme à la 74’, Corner rentrant d’Herrera que Douglas boxe, Danilo tente une papinade mais Douglas la sort.

75’ Brahimi est remplacé par Jota.

Danilo décide qu’il faut en finir et relance vite à la récupération.

Comme à a 77’ où il trouve Soares qui lance Jota qui perd son duel avec Douglas.

Jota est de nouveau lancée par Herrera et enroule mais ne trouve pas le cadre alors que Douglas semble battu.

81’ Iker rate une sortie sur corner mais rien à foutre.

83’ Oliver entre pour André André.

85’ Après avoir frappé un corner capté par Douglas, Telles se replace et intercepte la relance à la main. Ni une ni deux, il lance Jota qui marque. JOTA QUI MARQUE!

 

Le match se finit tranquille sans frisson avec la sereinité d’une équipe qui domine son sujet sans être flamboyante… Mais conquérante.

 

O Resumo


O Dragoes:


Casillas (4/5) Dans la forme de sa vie! Des réflexes incroyables et rassurant sur ses sortis et relance. Vous le pensiez cuit, il renait comme un Sphinx.

Guimaraes

Sauveteur de talent

Maxi (3/5) Solide, avec en bonys et un jaune pour l’apéro.

Felipe (4/5)  Plus efficace pour sortir les ballons de la surface que le service d’ordre du FN pour sortir les journalistes de Quotidien d’un meeting.

Marcano (4/5) Trump tenterait de la débaucher pour combler les brèches du barrage d’Oroville.

Telles (4/5) Il a tenu son rôle en bloquant son couloir pour attendre son heure et se déchainer tel des Ent sur la tour blanche

guimaraes
Une défense toujours prête à intervenir

Danilo (5/5) Intercepte, coupe, relance, fait des passes qui cassent les lignes, aide pour lutter contre la faim dans le monde et les dames âgés à traverser la route. Superman se serait inspiré de Danilo pour savoir comment aider la terre.

Guimaraes

Toujours un côté sauvage dans ses remontées de balle.

Brahimi (3/5) Un détonateur en attaque, une vraie rage et des efforts pour défendre, Nuno a ramené Yacine en version Berzerk.

André André (3/5) régulateur, accélérateur, contrôleur, plus polyvalent qu’une salle municipal dans une commune de 500 habitants.

Herrera (3/5) Il  a fait des aller/retour comme Rocco à la grande époque. Il a fait le taf.

André Silva (3-/5) Intelligent dans ses décrochages, une passe dé,  mais pas de présence dans la surface ou on l’attend. Sa sortie est peut-être le signal de trop.

Soares (5/5) Tiquinho est déjà l’attaquant qu’il nous manquait. 2 matchs, 3 buts et 7890 km parcourus.

guimaraes

Toujours prêt à frapper
 


O Banco :


Corona (3/5) Si la bière était aussi bonne que ses matchs ce serait une trappiste.

Jota (4/5) Juste, et efficace…Putain mais ok, putain mais OK.

Torres (Não Bigode) N’a pas eu le temps de se montrer.

 


Remarque à la con :



Les jardiniers ont tellement arrosé le terrain qu’il était presque détrempé alors qu’il n’avait pas plu et qu’il faisait 11°

Coup de gueule car les 2 comptes twitter FR de Porto @FCPorto_FR et @FCPorto_FRA_ ont été suspendu.

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

3 commentaires

  1. Le Gif de la défense mériterait d’être traduit devant le Tribunal des nichons pour acte de barbarie. A ce régime, à 45 ans elles se prennent les pieds dedans.

  2. Bon, du coup cette fois mon vote est allé à Soares qui confirme la bonne impression de son premier match. Un vote d’encouragement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.