Sporting – Porto (1-2) La Dragão Académie livre ses notes de clássico

Dans un clássico il faut savoir aller à l’essentiel : gagner et être les rois de Lisboa

Bom Dia,

Après la trêve des cadeaux et des kilos, retour direct aux choses plus que sérieuses, um classico.

La donne est simple, gagner c’est rester en vie, perdre c’est relancer les lézards à la course à la seconde place, nul c’est être dans la merde pour le titre.

Bref 11 ans qu’on n’a pas gagné à Alvalade, 11 ans de trop, ce soir cela doit cesser.

O Equipe :

Sergio revient aux fondamentaux. Le retour au 433 Marchesin, Corona à droite, Pepe-Marcano dans l’axe, Telles à gauche.
Danilo avec devant lui Uribe et Otavio. Devant Nakajima anime à gauche, Marega à droite et Soares en pointe.  

O Jogo :

A peine le temps de prendre le match en main que la défense Coates-Mathieu nous sort un alignement slipale digne du mauvais goût des employés du slip français. 

6e Corona lance dans le dos de Coates Maregoal qui dribble le gardien sortie voir s’il y avait des champignons et ouvre le score.0-1

On gère le match et la première tentative du Sporting voit un tir dévié de Fernandes par Marega avec les joueurs, le staff et  le stade réclamer un péno, la VAR, un rouge et la peine de mort, même si dévié par la jambe…Que de progrès cette VAR.

On recule pour les attendre, ce qui est en plus d’être complètement con, nous met en danger, et permet à Bolassié de nous faire une frayeur et jouer le péno sur un contact à l’épaule avec Telles. L’arbitre dit jouez, la VAR dit jouez, Luigi Collange dit “En premier league c’est faute non?”

Comme tout va bien, (oui suit on est des gros cons qui avons relâché le pressing et laissé la balle à des mecs qui n’arrivaient pas à lâcher 3 passes) Pepe se claque au mollet et Mbemba le remplace. 

Telles joue avec le feu mais ne prend pas de deuxième jaune.

Seule satisfaction, Nakajima déclenche par ses passes du mouvement et manque la cible à la 34e.

Alors que le match se durcit, on ne change pas de rythme et on se fait punir,  sur une relance pas attaquée par Otavio (cabrao), en une passe Acuna est face à Marchesin et le matata, oui Acuna Matata. 44e 1-1.

On ne revient pas vraiment en deuxième mi-temps, on fait des centres devant la cage, personne ne se jette ou tente sa chance.

En face, ben ils y croient, ont des occasions mais heureusement ils n’en cadrent pas une seule.

Il y’a tellement de fois la même action non cadrée que j’ai l’impression qu’on a laissé cinquante fois les mecs jouer un triangle pourri, faire le décalage côté Corona pour centrer premier poteau. Sérieusement  j’ai cru à une coupure faisceau et une diffusion d’un entraînement U15.

Réajustement Tactique avec l’entrée de Luis Diaz qui vient manger la ligne et obliger Bolassié à défendre. Sauf que du coup, Nakajima doit sortir.

On rééquilibre le match, au moins on ne concède plus d’occase quand on change la donne.

Telles prend les choses en main et suite à un coup franc repoussé obtient un corner qu’il dépose sur la tête de Soares pour le 1-2. (72e)

Dans la foulée Diaz servi par Soares manque le chaos, puis c’est Telles qui rate le cadre.

Le Sporting aura son occasion pour égaliser mais la tête de Coates finit sur la barre et Diaz encore voit sa dernière frappe repoussée par le gardien.

O Resumo :

O Dragoes :

Marchesin (2/5)
Alors oui pas grand-chose à faire, fusillé sur la seule frappe cadrée, mais il a une telle confiance en sa chatte sur les frappes croisées que même Deschamps s’incline.

Corona (2/5)
Lâcher une passe dé au bout de six minutes, tu te dis “putain il est chaud, il va les bouffer !” ben au bout de 20 minutes c’est devenu une pub de téléphone rose le soir “Si tu veux une rencontre chaude et douce pour passer où tu veux, rejoins-moi dans mon couloir droit”.

Pepe (3/5)
Quand il était là, ils n’ont même pas vu notre surface.

Marcano (2/5)
Sérieux mais sans éclat, il a trop laissé Telles en un contre un face à Bolassié.

Telles (3/5)
La passe de la victoire, le feu dans le couloir, le prochain tube de maître Gims.

Danilo (3/5)
Il a sans doute plus facilement digéré les milieux du Sporting que ton repas du réveillon.

Uribe (2/5)
Il a couvert mais pas assez tranchant défensivement ou percutant offensivement, un match mi-figue, mi-raisin, mi-figue en fait mais mi-raisin.

Otavio (1/5)
Le but est pour lui, il évite le zéro grâce à son combativité avant de sortir mais sérieux il sert à rien. Ah oui les stats 90% de passe en arrière. Youhouuuuu.

Nakajima (3/5)
Au milieu de ce jeu rangé et stéréotypé il est le chaos car “le chaos est souvent source de vie alors que l’ordre génère des habitudes.” 

Marega (3/5)
Une occasion, un but, un sacrifice pour l’équipe. Oui vous voyez ses défauts, moi je vois tout ce qu’il réalise malgré ça.

Soares (4/5)
Ce n’est pas un chien déguisé en homme, c’est un homme déguisé en Loup ! 

Le Sporting glouglouglou

O Banco :

Mbemba (2/5)
Ah ben on a vu qu’il a remplacé Pepe, car on n’a pas vu une intervention pour les empêcher de centrer ou frapper.

Luis Diaz (4/5)
Sa fonction est d’indiquer, sur la partition, que la hauteur naturelle de l’équipe associée à ce Diaz doit être élevée d’un demi-ton chromatique, normal qu’à son entrée on ait repris la main et marqué en élevant notre niveau.

Let’s Party

Sergio Oliveira (3/5)
Entrée pour stabiliser le jeu, il a bloqué le milieu comme les CRS les sorties des manifs pour faire la sale besogne.

Remarque à la con :

On a donc vaincu le signe indien qui ne nous voyait pas gagner depuis 10 ans à Alvalade. C’est peut être un détail pour le classement mais pour nous ça veut dire beaucoup.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

7 commentaires

  1. j’imagine une association Otavio et Alex Sandro … le mec touchant le plus de ballon devient automatiquement le gardien de but

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.