Tondela Porto (0-0) Une purge mal payée mais payée

Bom Dia,

Après avoir mangé la feuille en Ligue des champions, retour à la LIGA pour le FC Porto qui doit s’imposer. Oui car comme tu le sais Porto doit gagner tous ses matchs, tout le temps, partout et surtout ce soir à Tondela.
Tondela c’est ce club qui a réussi une plus grosse remontée que Toulouse l’an dernier pour se sauver. C’est bien, une jolie histoire, mais ce soir faut leur faire découvrir la fissure anale pour se remettre en ordre de marche.


O Equipe :


Pour ce faire Nuno fait tourner et comme d’habitude après avoir parlé de 433 et de 4231 en conf de presse, ben il balance tranquilou un 442 plein de surprise et de promesse : Neves titulaire et capitaine, Brahimi qui enchaine et la première de Willy Boly.

porto


O Jogo :


Dès le début du match Tondela nous presse et commet la première faute 1’.

Les joueurs de Petit (Pas Manu celui qui était une pute au Benficaca) sont rudes, cherchent le duel et le contact sur chaque partie du terrain.

Dès la 5’ Otávio qui contrôle dos au jeu se fait dégommer le genou par Ferreira mais l’arbitre ne siffle pas.

Donc on résume : Stade plein à 3500 places, des joueurs réputés inférieurs qui jouent sur l’intimidation, et un arbitre de tendance Premier League : tant que la jambe n’est pas brisée, ça doit jouer.

Première action à la 6’ avec Neves qui voit le départ d’André Silva, le gardien sort et repousse sur Depoitre qui n’arrive pas à reprendre pour conclure.

Arrive la première frayeur, à la 7’ Tavares part sur le côté, Felipe le suit et essaie de l’éviter mais un léger accrochage fait croire au péno.

L’arbitre à la surprise général dit YAPAPENO ! Je reprends ma condition d’être humain et laisse au concombre de mer le soin de respirer par l’anus l’expérience ne m’ayant pas convaincu.

Tondela a mis en place un plan de jeu simple mais efficace, on presse comme des morts de chiens, on récupère et on lance les attaquants qui courent vite dans le dos des latéraux.

8’ Nouvelle faute sur Otávio.

9’ Faute sur Neves

On essaie de construire mais on se fait harceler par Tondela qui commet faute sur faute dès qu’on enchaine 3 passes.

10’ Neves trouve Silva seul dans l’axe à 25 mètres qui frappe mais hors cadre.

Le problème c’est qu’on ne peut pas décaler nos latéraux car chaque fois qu’ils montent il y a une faute.

11’ faute sur Telles.

On s’engage alors dans un jeu de patience en essayant de libérer un joueur, donc ça devient du hand, donc c’est horrible.

Heureusement on a des éclairs comme Neves (14’) trouvant Brahimi qui contrôle et se joue de la défense de Tondela mais ni Depoitre ni Silva ne se décalent vers le point de penalty. Le ballon traverse la surface comme une âme en peine… à jouir du coup.

16’ Encore une faute sur Otávio par derrière. Le Brésilien montre son agacement et l’arbitre lui dit de se calmer ou il lui colle un carton. Ce match est sur des bases de district au milieu d’un quartier sensible en deuxième division de district.

18’ Kaka balance dans la surface André Silva pour qu’il ne reprenne pas le ballon mais là encore YAPAPENO. A la vue de celui de la 7’ on ne va pas faire les pleureuses, on est pas à Lisbonne.

Le match est un peu moins haché car Tondela décide de jouer et sortir !

Ahahaha évidement que non, c’est pour voir si tu suivais. Entre 2 fautes ou des ballons dégagés à la zob on se crée des situations : 20’ Otavio décale Telles qui donne à André Silva, le jeune portugais centre pour Depoitre mais c’est repoussé devant le Belge.

22’ Encore une faute sur Telles.

Otávio c’est reculé et Brahimi prend la largeur pour créer du mouvement. Mais cela ne se traduit pas par des occasions mais par une meilleur maitrise de notre part.

26’ encore une grosse faute sur André André mais toujours pas de jaune, on est à 26 minutes c’est la neuvième faute. Oui plus d’une boite toute les 3 minutes mais pas de jaune.

Otavio continue de partir de plus bas pour prendre de la vitesse et créer du danger (28’, 30’) mais une dernière touche en trop ou des fautes viennent stopper ces initiatives.

31’ Encore une semelle de Wagner sur Layún mais pas de jaune.

On continue de se créer des occasions sporadiquement comme Brahimi  qui fait un festival et sert André Silva. Ce dernier tente un contrôle et perd la balle, serré de près par la défense centrale de Tondela (32’). A la 39’ Felipe prend sa chance à 30 mètres mais ce n’est pas cadré.
Les plus psychologues d’entre vous y verront un symbole de frustration, moi je dis il a essayé de changer de rythme je suis un philosophe de comptoir qui tiens mieux l’alcool.

Mi-temps : Le match est verrouillé avec le pire scénario pour nous : Tondela joue rugueux et l’arbitre malgré 14 fautes n’a pas sorti un carton. On file tout droit vers une enculade en contre.

Le match et les équipes basculent dans une euphorie de jeu, Tondela se transforme en Brésil de 70 et ça attaque….AH non j’ai lancé PES à la mi-temps désolé.

48’ Sururu vient se chauffer avec Brahimi et le quatrième arbitre doit les séparer.

Non pas de carton, c’est folklore.

Si les hôpitaux étaient aussi stériles que notre domination il n’y aurait plus de staphylocoque doré.

Saruru chaud bouillant mais une boite sur Depoitre mais pas de carton, c’est la journée du pardon.

53’ Faute de Ruben et coup franc de Mamadou mais à côté.

55’ Entré de Oliver pour Brahimi.

56’ dixième faute sur Otavio mais toujours rien.

C’est plus le totem de Koh Lanta® c’est celui des Balkany.

60’ Oliver trouve Layún qui centre pour Depoitre mais le Belge ne peut cadrer sa tête.

Torres essaie bien de casser les lignes avec ses passes mais on est trop imprécis dans le dernier geste. Entre l’agacement de Otávio et la frustration de Depoitre et Silva on n’arrive pas à faire des choses simples (Point Herta).

On arrive à la 70’ et comme prévu à chaque contact les joueurs de Tondela, ceux qui ont mis des grandes boites jusque-là, restent au sol, se roulent simulent.

Depoitre sort pour Adrien Lopes.

Attention à la 71’ Wagner prend un carton pour…Avoir empêché de jouer le coup franc…Bon d’accord la faute c’est encore une boite par derrière sur Oliver mais bon…

72’ Boly perd son duel avec Moreno qui se présente seul face à Casillas qui gagne le duel SAN IKER !

73’ Amorim prend un jaune pour une boite sur Silva alors qu’Adrian se présente avec Otávio face au gardien !

On enchaine les coups de pied arrêtés en cherchant Boly mais sans succès.

77’ Adrien trouve André Silva mais sa tête n’est pas cadrée.

78’ Otávio sort pour Corona

83’ Sur une sortie autoritaire de Boly le ballon arrive vite sur André Silva mais il rate son face à face avec Ramos.

84’ Oliver trouve André Silva seul, le gardien n’a même pas besoin de sortir puisque l’autre tarte s’enferme et met le ballon dans le petit filet.

90’+1 Adrian centre mais personne ne coupe de devant la ligne.

90’+3 sur un ballon de Oliver Adrian contrôle et perd son duel avec Ramos, héros de la soirée.


Le résumé pour les plus courageux


O Dragoes :


Casillas (4/5) 2 arrêts pour éviter que la soirée soit encore pire, ça mérite une jolie note.
porto

Iker pépère

Layún (2+/5) Il est monté, a tenté mais son bilan est proche du tien le samedi en boite, ouais rien.

Felipe (3/5) Solide, n’a pas couté de péno, a essayé de jouer haut pour mettre la pression, n’a pas couté de péno.

Boly (3/5) La bonne surprise, présent, jouant haut, avec des sorties qui cassent les lignes, une belle première.

Telles (2+/5) Il a pris et donné, essayé de centrer et dédoubler mais comme les autres, c’est mal payé à l’arrivée.

Neves (3/5) Des superbes balles qui changent le rythme, des relances toujours propres et défensivement il a tenu le pressing. Devrait être titulaire.

André André (2/5) Sérieux mais n’a pas réussi à amener sa vista pour changer de rythme.

Otávio (3/5) Le pauvre il a reçu. Il été clairement la cible des joueurs de Tondela, mais il a quand même réussi à placer quelques beaux mouvements.

Brahimi (3/5) les seuls occases de la première viennent de lui mais pas de réussite.

Depoitre (1+/5) Il a fait des efforts mais trop de maladresse. Il doit peser devant par son physique… Il a passé son match à se fait bouger. Il va falloir conclure M. Dusse.

Silva (2/5) Il a participé, s’est offert des occases, MAIS FAUT LES METTRE PUTAIN !

Ok ils ont essayé mais bref…


O Banco :


Oliver (3/5) des belles passes et une vista bandante, mais ça,’a pas suffi.

Adrien (2/5) Il aurait pu être le héros, mais sur ses deux face à face l’un est annulé par l’arbitre l’autre raté…

Corona (Não Bigode) il n’a eu que 3 ballons.

 


Remarque à la con :


Un beijos spécial pour mon @_AlexdeCastro_ aux commentaires sur SFR Sport.

La défaite surprise du Sporting et la victoire de Benficaca nous replacent à la 3e place à 3 points des salopes en rouge.

On a merdé mais on se rattrape sans trop de dégât

Merci @FCPorto_Fr pour la compo.

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

 

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.