West Ham – Arsenal (1-3) : La Gunners Academy reprend le travail

Salut les chômeurs, salut les grévistes,

Mais aussi les autres.

Accrochez-vous : Arsenal a remporté un match. Ceci n’est pas un exercice. C’est la stricte vérité. Je ne parle pas de gagner avec la manière, mais juste de marquer un but de plus que l’adversaire. Et qu’est-ce qu’elle fait du bien celle-là. C’est ma première académie victorieuse depuis le 23 septembre. Ça ne fait jamais que deux mois et demi vous me direz, mais quand même.

Contre West Ham et après deux défaites, l’ami Freddie a décidé de mener la révolution. Exit David Luiz et Lacazette. Chambers débarque en charnière centrale. Torreira et Xhaka ensemble au milieu avec, miracle, l’Uruguayen en position basse. Sur les ailes, Martinelli et Pépé. Un sacré chamboulement qui fait plaisir. Les choses devaient bouger, nous voilà servis.

Le problème c’est que quand l’équipe est au 4e sous-sol, tu ne peux pas sortir la tête de l’eau en modifiant deux trois bricoles dans la compo. Surtout quand la presse – plus ou moins fiable – te parle d’une quasi mutinerie dans l’effectif, d’une défiance envers Ljungberg (déjà, oui) et tout un tas de joyeuseries du genre. Alors s’ouvre une heure de calvaire. Un match d’un niveau affligeant. West Ham joue les mains dans les poches et ça marche. Ouverture du score sur un corner, Ogbonna reprend le cuir de la tête limite épaule. Maitland-Niles, en pleine chorégraphie, le dévie et trompe Leno. Un truc de fou, quoi. Après le but, Arsenal n’a pas évolué. Faiblard, brouillon, en marchant, l’équipe est à la rue. Comme d’habitude, oui. La déprime, encore la bonne vieille déprime parce que sur le terrain, tu ne montres rien, tu ne vois aucun point positif et tu commences à te dire qu’être à 4 points de la zone rouge, ce n’est peut-être pas qu’un délire paranormal.

Et puis l’irrationnel. A la 59e minute, il y a 1-0 pour West Ham. A la 69e, Arsenal vient d’inscrire le troisième pion et mène de deux buts. HEIN, QUOI ? Le prodige Gabigol, par son but, a sonné la révolte. D’un coup, Arsenal joue vite, met du rythme, part vite vers l’avant et asphyxie totalement les Hammers. Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? L’ange Gabriel, puis Pépé et Aubameyang vont marquer, donc. Et voilà qu’en fait, il y a eu une demi-heure de football. Une discipline presque portée disparue depuis des mois. Au bout, la première victoire d’Arsenal depuis 9 matches. Le pire, c’est que je n’ai toujours rien compris.

Les artistes

Leno 4/5 :

Comme d’hab, il a fait le taf.

Maitland-Niles 2/5 :

Il a remplacé Bellerin qui s’est blessé à l’échauffement. Et bah espérons que l’Espagnol revienne rapidos (même si on est à des kilomètres de l’assurance tous risques).

Chambers 4/5 :

Très bon match. Solide et appliqué. A mon avis, il s’installe pour de bon.

Sokratis 3/5 :

Reste loin du ballon et ça devrait bien se passer.

Tierney – non noté :

A priori, grave blessure à l’épaule. Lui qui a déjà eu des soucis à ce niveau-là. Ça n’augure rien de bon. Ça pue même. On parle d’une absence de trois mois…

Torreira 4/5 :

IL A JOUE 6, IL A JOUE 6. ET IL A ETE BON.

Xhaka 2/5 :

Sa réhabilitation continue… pour le meilleur et pour le pire. Défendre correctement ne l’intéresse toujours pas.

Pépé 4/5 :

Il a montré de l’envie, beaucoup d’envie. Ce n’était pas parfait, mais il a marqué un super but. Espérons que cette fois, sa carrière à Arsenal soit définitivement lancée…

Özil 3/5 :

Pas ouf.

Martinelli 4/5 :

Pourrave jusqu’ à son but qui a relancé le match. Son 8e de la saison (le 1er en PL pour sa première titularisation).

Aubameyang 3/5 :

Pas foufou mais buteur, encore.

Les intermittents du spectacle

Kolasinac 3/5 :

Il va redevenir titulaire avec toutes ces conneries.

Guendouzi 4/5 :

Une entrée en jeu courte mais pleine de panache. Il aura un grand rôle dans cette (possible) rédemption.

Nelson – non noté :

Ça fait plaisir de le revoir, même 5 minutes.


Le temps additionnel

Quelques points à aborder (d’ailleurs plus ça va, moins les acad’ ont une mise en forme cohérente) :

  • Wow c’est dingue : quand Torreira joue à son meilleur poste (le seul d’ailleurs) en 6, il est bon. Et réalise son match le plus abouti depuis des mois !
  • Les cojones de Ljungberg qui bench David Luiz. C’est bien, continue comme ça. Avec Sokratis aussi si possible.
  • Freddie a aussi fait le choix de jouer avec deux « vrais » ailiers. Sur la demi-heure de football, c’était cool. Avant, moins. Va-t-il continuer ?
  • Quid de Lacazette ? Nerveux, agacé et très en-dessous de son rendement habituel sur le terrain, les intellectuels fans anglais demandent déjà sa tête. Ce qui, en soi, est d’un ridicule absolu. Il est dans le creux de la vague mais apporte une qualité dingue à la ligne d’attaque.
  • Episode 750 : des nouvelles de Rob Holding ? Le naufrage continue alors qu’il avait déjà du mal à revenir après sa grave blessure.
  • Alors qu’on récupérait nos deux latéraux titulaires, les voilà pétés. Et revoilà Maitland-Niles surtout, vu que Chambers est passé dans l’axe. Génial.
  • Oui je me répète parfois. Et alors ?

En résumé :

Première victoire d’Arsenal TCC depuis le 24/10.

Première victoire en PL depuis le 06/10.

Et première fois qu’Arsenal marque 3 buts en PL depuis le 22/09.

Après trois matches, petit point sur les joueurs utilisés par Freddie le Suédois (oui, je n’ai que ça à faire) :

Deux joueurs ont joué l’intégralité des minutes (270) : Leno et Aubameyang. Viennent ensuite Özil (269), Xhaka (266), Kolasinac (223) et Torreira (200). Trois centraux ont joué deux matches : Luiz, Sokratis et Chambers (180). Suit Lacazette (167). Pour le reste, il y a eu beaucoup d’essais et tout peut toujours très vite évoluer.

Bon, il ne va pas falloir tortiller du derrière. Nos matches jusqu’au 1er janvier : City (D), Everton (E), Bournemouth (E), Chelsea (D), Man United (D). En plus du Standard de Liège pour assurer la qualification en 8e de C1.

Euh seizièmes de C3 pardon.

En ce qui concerne le futur manager, il y a des infos qui sortent de partout et elles sont souvent contradictoires. Le club souhaiterait prendre son temps… mais agir vite aussi. Arteta serait la priorité, à voir si City et Pepe acceptent de le lâcher, surtout en cours de saison. Sinon, on lit que Vieira, Ancelotti, Allegri, Pochettino voire Paulo Sousa seraient dans le viseur. Bref, on ne pige pas grand-chose.

Bises.

Ray.

Ray Parloir

Franco-australien au cerveau complètement azimuté par tant d'années de dépression

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.