La RAIE du 15 juin

Une raie délicate aujourd’hui, qui se déguste du bout des doigts

L’étrange Gulacsi espérait bien garder son papier propre contre les Portugais et a dû s’allonger de tout son long sur cette frappe de Fernandes. Ce n’est pas la RAIE la plus spectaculaire mais il n’est jamais facile d’avoir le bon timing sur ces frappes de l’extérieur du pied. Le ballon s’éloigne latéralement du gardien, au fur et à mesure qu’il se rapproche de lui. Vous suivez ? Si oui allez à 1’09.

Sébastien F. Ray

Petit prodige du poste de gardien de but, j'ai vu ma carrière brisée par une fissure anale. Maintenant j'assure la promotion de ce poste ingrat de gardien de but en criant "RAIE !" à chaque parade exceptionnelle.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.