Alex Bourouf (Old School Panini) répond au questionnaire proustballe

Mentalement présent

 

Pour le retour du proustballe, nous avons décidé d’alterner journalistes et footballeurs. Jessica Houara avait eu l’amabilité d’y répondre la semaine dernière. Revenons-en maintenant à nos camarades de la presse.

Comme un symbole, ce sont Vincent Duluc et Daniel Riolo qui inauguraient cette nouvelle rubrique suivis de Philippe Auclair du Professeur B(u)RP, de Bernard Lions,de Thibault Lécuyer des Cahiers du football puis de Francis Van, notre consultant vedette à Horsjeu.net suivi de David Astorga, de Nicolas Puiravau (football365), de chezlesgirondins.com, de Stéphane Kohler, de Thomas Pitrel (sofoot), d’Arnaud Ramsay (france soir) d’Alexis Bernard (le10sport.com), de Pierre Orlac’h (chronofoot.com), de Romain Canuti (sofoot), de Chistophe Hutteau, des académiciens, des gros membres, de vous lecteurs, de Grégoire Margotton , de Patrick Montel, de René Malleville, de Gilbert Brisbois, de Florent Toniutti de panenka fr, de Vincent Rousselet-Blanc, rédacteur-webmaster d’enpleinelucarne.net, et d’Emery Taisne de lequipe.fr, de Vincent Couëffé, de François Pinet, de Romain Del Bello, de Jeff Pérès, , de Fred Hermel , de l’Editeur bel homme , de notre footballologue et enfin de Nicolas Vilas de répondre au questionnaire. Cette semaine, c’est le fondateur d’Old School Panini, Alex Bourouf qui a accepté de s’allonger sur le canaproust.

Inconnu du service wikibio, le service facebook a pu nous apprenndre que le fondateur d’Old School Panini, ce très bon blog , est un lyonnais de 36 ans, grand amateur de Game of Throne, des schtroumfs, de Dj Element, des insupporters et surtout de football. Il supporterait d’ailleurs l’Olympique Lyonnais, le Stade Brestois, Boca Juniors et Horsjeu.net. Le service twitter le définirait davantage, reprenant ses propres termes, comme « une baltringue des temps modernes. »

Faisons donc plus connaissance avec Alex via son questionnaire

 

1. Le principal trait de votre caractère dans votre travail ?
J’espère l’humour mais sinon toujours avoir le souci de vérifier les sources.

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un journaliste sportif et celle que vous préférez chez une journaliste sportive ?
Qu’il soit exact et précis dans ses propos. Qu’elle sache de quoi elle parle.

3. Votre principal défaut dans l’exercice de votre métier ?
Bon Old School Panini n’est pas mon métier et c’est là mon principal défaut ;-)

Votre principal défaut dans l’écriture ?
L’orthographe

4. votre rêve de bonheur footballistique ?
Interviewer Platini ou faire un bouquin sur un grand joueur, peut-être pas Platoche mais une référence historique.

5. Quel serait votre plus grand malheur de journaliste sportif ?
Etre comparé à Christian Jean-Pierre.

6. Quel serait votre plus grand malheur de supporter ?
Voir l’OL en D2 ah non y’a un sentiment de déjà vu, voir l’OL en national alors.

7. Le pays où vous désireriez évoluer ?.
U.S.A ou Royaume Uni, voir Italie aussi allez à Little Italy à New York serait un bon conpromis.

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
On peut aimer plusieurs clubs mais on ne peut être supporter que d’un club je pense.

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
CAVEGLIA

10. Vos journalistes sportifs favoris en prose ?
Margotton et feu Thierry Gilardi

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
Cantona, Magico Gonzalez, Gabi Heinze, Paul Breitner, Harald Schumacher…non la liste est trop longue.

12. Vos héros de fiction footballistique favoris ?
Julian Ross dans Olive et Tom.

13. Votre (joueur) artiste favori ?
Platini puis Maradona

14. Vos héros footballistiques actuels ?
C’était RIQUELME mais aux dernières nouvelles il a bien raccroché définitivement*. Pas de héros actuel dans le football même si j’admire ce que font Messi et C.Ronaldo.

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
Pas d’idées, je ne me souviens que de celles qui m’ont fait chier.

16. Vos noms favoris de joueurs ?
Sans photos ceux des argentins et leurs surnoms « Turco » « Chelito » « El piojo »….

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
Les footix, qui ne s’intéressent au football que lorsque leur équipe gagne.

18. Le cas de dopage qui vous fascine // intéresse le plus ?
Harald Schumacher et les Allemands lors de la demi-finale de Séville 82 et Diego à la coupe du monde 94.

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
L’interdiction pour le gardien de prendre le ballon à la main sur une passe d’un de ses coéquipiers.

20. Où et comment aimeriez-vous exercer votre métier pour la dernière fois ?
….

21. État présent de votre esprit professionnel ?
….

22. Votre statistique préférée ?
Le plus/minus au hockey sur glace. A chaque fois qu’un joueur est sur la glace et que son équipe encaisse un but son compteur personnel est débité d’un point, à contrario à chaque fois que l’équipe marque son compteur est crédité d’un point. Cette stat permet tout de suite de connaitre l’influence d’un joueur sur le jeu de son équipe. Elle serait très intéressante à transposer au football. Ainsi on verrait l’importance de tous les joueurs et pas seulement de ceux qui font les passes décisives ou marquent les buts. A mon sens la meilleure stat individuelle dans un sport collectif.

23. Votre devise et votre devise de club préférées ?
Quand le jeu devient dur, les durs deviennent bons (Paolo ROSSI dans le texte mais c’est trop vrai)

24. Si votre média était une équipe, quel poste occuperiez-vous ?
Je fais tout sur Old School Panini, donc toutes les places ;-)

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?
Giresse – Seville 82 mais aussi Lisandro Lopez quand il montre ses couilles

26. Quel est votre stade préféré ?
Gerland

27. Votre occupation préférée en dehors du foot ?
Le foot américain

28. Votre CSC préféré ?
Sylvain Kastendeuch lors du derby aller de la saison 90-91 à St-Etienne. 89ème minute, Lyon n’a eu aucune occasion de tout le match et l’emporte 1-0 sur ce CSC. Elu 100ème plus beau but de l’histoire de Lyon et à tout jamais le préféré de Raymond Domenech selon lui.

29. Si vous n’étiez pas journaliste, dans quel corps officieriez-vous ?
Bah comme je ne suis pas journaliste facile de répondre, dans le BTP et plus exactement sur les Grands Projets Urbains (aéroports, villes nouvelles…). Trop facile pour moi cette question lol

 

Conclusion…
A qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ?
A des vrais journalistes ;-)

 

*Aux dernières nouvelles de l’époque, ce questionnaire ayant été réalisé en décembre dernier

20 thoughts on “Alex Bourouf (Old School Panini) répond au questionnaire proustballe

  1. Je croyais que le « Quand le jeu devient dur, les durs deviennent bons » était de Gianluca Vialli.

  2. Bordel les Schtroumpfs c’est ma femme qui me pique mon compte pour jouer !!!!
    Par contre j’approuve le « baltringue des temps modernes »
    Merci en tout cas les gars ;-)

  3. Faux.
    La phrase « Quand le jeu devient dur, les durs deviennent bons » est de ma maman.
    Merci de rectifier.

  4. J’ai failli vomir pour le foot américain. On peut peut-être aimer plusieurs clubs, mais on ne peut pas supporter plusieurs foots. Y a que Christian Jeanpierre pour faire ça. D’ailleurs il a parlé du Superbowl pendant France-Allemagne, ce salaud.

  5. Quand le jeu devient dur, les français se font niquer, c’est pas une phrase de F.Lebeuf ça citant un des nombreux à l’avoir humilier sur un terrain ?

  6. Tu m’étonnes qu’il craigne le National, quand tu vois des équipes comme Epinal ou Clermont…

  7. Pour le Foot U.S, j’assume pleinement j’y ai joué de longues années.De 14 à 20 ans pour être plus précis c’est pour ça qu’il existe aussi la version U.S d’Old School Panini : http://osp-usa.blogspot.fr/

    Pour la citation, elle est-ce qu’elle marche dans l’autre sens : « Quand le jeu devient mou les mollassons deviennent bons » ?

  8. Putain Ménès2Society, tu m’insultes ? Clermont est pas en National, putain !
    Epinal et Metz, oui par contre.

  9. Nan, nan, je sais, Porthos Molise, c’est juste qu’à l’époque où vous faisiez des misères à l’OL en Coupe, vous y étiez, il me semble, c’est pour ça.

Répondre à BOUROUF Alex Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.