Le pas avis de Notre Président :

Ouais, comme je me suis déplacé en terres stéphanoises au dernier moment, ben j’ai pas eu le temps d’appeler Notre Président. Donc y’en aura pas cette semaine.

On se revoit dans pas longteuemps b’let, t’inquiètes pas.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Bamba-Beric, les BB pas burnes »

Maitrise complète du mâche, Sainté aura bouffé du Nantais pendant 90 min sans jamais être vraiment inquiété. Et en plus de ça, on a vu 2 beaux buts : un slalom plein de fougue et un but de pivot alliant puissance et technique.

 

La compo :

Galtier avait dit qu’il ferait tourner par rapport à Rosenborg, et c’est le cas. Exit Clerc, Assou-Ekoto, Sall, Lemoine et Roux. Bienvenue à Malcuit (1er match avec les Verts), et retour de Polomat, Pogba, Pajot et Bamba. Les hommes changent mais l’organisation reste la même avec ce 4-2-1-3 très efficace et convaincant depuis le début de la saison. En pointe, on trouve toujours mon Beric, qui enchaîne son 2e match à ce poste. Après, il ne faut pas voir ça comme une sanction vis-à-vis de Roux : ce dernier devrait normalement jouer dès mercredi pour faire souffler un peu le grand Slovène.

 

Le mâche :

De mâche, il n’y en a pas vraiment eu. Les Verts ont dominé cette rencontre sans véritablement être inquiétés. Un match du dimanche 17h parfait pour digérer sans avoir d’aigreurs d’estomac. Les tribunes sont garnies mais sans plus (29 000 personnes environ), les Green Angels ont déployé un tifo feuille en anglais pour le public européen qui se passionne de nos exploits, et il n’y avait pas de Nantais en parcage. La préfecture de la Loire ayant, pour la 2e année de suite, imposé des mesures de déplacement ultra-restrictives, les supps nantais ont décidé de boycotter cette rencontre.

Sur le terrain, les Verts jouent simple mais bien. Les sorties de balle sont propres, et sur les rares incursions nantaises, la défense et le milieu font parler leur physique (notamment Malcuit qui a envoyé quelques tacles et tampons bien sentis). Par contre devant, Sainté a du mal à se créer des situations : Hamouma piétine, Beric n’est pas souvent trouvé et Bamba loupe beaucoup de dribbles. Du coup, on permute : Bamba passe à droite, Hamouma à gauche. Et là, tout change. Bamba devient très tranchant sur son aile, et commence à mettre la misère à Lenjani. La sanction tombera à la 26e minute : grâce à un slalom fougueux sur son aile droite, ponctué de gestes de grande classe, Bamba fusillera Riou (ce Lyonnais) d’une frappe du gauche dans la lucarne opposée (1-0, 26e). Les Verts ouvrent logiquement le score et vont faire passer encore quelques frissons. Tout d’abord par Beric (29e) qui tentera une madjer sur un centre de Hamouma, tout juste détournée par Cana. Beric encore lui bénéficie d’une bonne balle en profondeur sur le côté droit. A la lutte avec le boucher albanais, ce dernier lui ouvrira l’arcade avec son coude avant de tenter de le décapiter avec ses griffes. Mais le Slovène est puissant et pas tricheur, et au lieu de chercher la faute comme un vulgaire Valbuena, il restera debout et tentera une frappe qui passera de peu à côté (32e). Bon, par contre, même avec la gueule en sang, l’arbitre n’accordera rien à mon Robert sur cette action. C’est n’imp’, et « Roro II » va devoir jouer à colin-maillard tout le reste du mâche avec son bandeau sur les yeux. Dernière action de la mi-temps : faute de Djidji aux 20 m et coup-franc pour les Verts. Hamouma le frappe, mais comme on le pressentait, ça sera au-dessus.

La 2e mi-temps démarre sur le même rythme. Hamouma fout le feu sur un contre, où il enrhume d’abord un Nantais sur un contrôle orienté / feinte (je peux pas trop dire, j’étais un peu loin de l’action) avant de se faire reprendre au dernier moment par Touré (47e). Sur le corner qui suit, Beric fait l’amour à Djidji l’amoroso (en passant, lui, quand il fait l’amour, ça doit plus se rapprocher de la boucherie sans préliminaires que des caresses toutes douces), et double la mise d’un plat du pied sécurité (2-0, 48e). Les Verts vont pousser pour marquer ce 3e but, car il y a clairement la place. Tout d’abord c’est Polomat qui profite d’un bon relai avec Hamouma sur le côté gauche, il élimine son vis-à-vis d’un crochet pour se recentrer et envoyer une frappe du droit, dans le petit filet extérieur (59e). Puis c’est au tour de Bamba de tenter une frappe de 25 m, qui passe juste à côté du poteau droit de Riou (65e). 1 minute plus tard, Bamba est bouillant et dribble sur son aile droite avant de servir Eysseric dans l’axe. Le milieu stéphanois est seul mais son contrôle est trop long, et il ne peut véritablement frapper ce ballon, sinon le tacler, ce qui sera sans danger pour Riou (66e). A la 71e, la seule occasion qui nous fera un peu peur : Audel expédie une magnifique reprise du plat du pied au niveau du toit du stade, alors qu’il était tout seul au 2nd poteau.

Ça sera tout ou presque sur ce match, les Verts empochent une victoire logique face à une équipe nantaise pas vraiment dangereuse. On se rappelle qu’elle nous avait battu en amical, mais à l’époque Sainté était une équipe en pleine préparation pour l’Europe et ne comptait pas encore toutes ses recrues. Les Verts enchaînent : 4e victoire de suite en Ligain, une place de 3e anecdotique, mais surtout une confiance en attaque qui semble grandir match après match. De bon augure pour la suite. Autre bon point : les remplaçants Polomat, Malcuit et Bamba se sont montrés très à leur avantage, preuve que le recrutement n’a pas été basé uniquement sur la quantité (doubler les postes) mais aussi sur la qualité. Je pense même que pour un de ces 3 (Polomat), il ne devrait pas rester remplaçant très longtemps. Enfin 2 trucs qui m’ont fait plaisir : la joie de toute l’équipe sur les 2 buts avec un regroupement collectif autour des buteurs. C’est remarquable surtout pour Beric qui ne parle pas encore français mais qui semble déjà très bien intégré au groupe. Et puis la petite haie d’honneur en face des Kops à la fin du match pour communier avec le public : les sifflets étaient une erreur, tout le monde s’est pardonné.

Après le mâche, Robert (on le reconnaît à son polo) en a profité pour faire une dégustation

 

Les buts :

   26: but de Bamba, 1-0. Longue ouverture de Pogba vers Bamba côté droit. Ce qui suit est magique : contrôle en sombrero au-dessus de Lenjani et débordement tout en puissance malgré les tentatives de raccrochage au maillot du Nantais. Bamba arrive face à Cana qu’il crochète intelligemment du droit pour se remettre sur son pied gauche. Et pour finir, plat du pied qu’il logera dans la lucarne droite de Riou. C’est parfait.

   48: but de Beric, 2-0. Suite à un corner côté gauche de l’attaque stéphanoise, la balle est dégagée par la défense nantaise, mais Pajot réussit à remettre dans le paquet en chandelle. Ça arrive sur Beric qui contrôle un peu difficilement la balle dans un 1er temps, protège bien cette dernière après le rebond face à Djidji, se retourne parfaitement en un temps record et ajuste Riou d’un plat du pied.

 

Les notes :

Ruffier (le retour, 3/5) : il m’a rassuré. Serein sur les quelques prises de balles aériennes qu’il a eu à négocier en 1e mi-temps, il a eu peu de boulot au final, comme souvent. Mais je l’ai trouvé plus en forme que sur ses dernières sorties.

Pogba (le danseur, 4/5) : le mec a livré un duel de titan face à Sala, qui l’a eu constamment sur le dos, sans jamais réussir à prendre le dessus. Il a aussi sauvé quelques balles chaudes en 2e mi-temps, et n’a pas fait une seule erreur. Bon match. Quelques pas de danse devant le Kop Sud en fin de match qui lui remontent sa note artistique. C’est aussi le joueur qui a le plus touché la balle, preuve de sa participation active dans la relance.

Perrin (dueliste, 3/5) : j’ai eu peur quand je l’ai vu rater quelques relances en 1e mi-temps. Puis, il a recommencé à gagner tous ses duels de la tête ou presque, et tout est rentré dans l’ordre. Le Cap’tain est de retour, ça fait du bien.

Polomat (sur sa lancée, 4/5) : sur la lancée de son match contre Montpellier, Polomat rend encore une copie très propre. Intraitable défensivement, il a su aussi combiner avec Hamouma et se créer une belle occasion en 2e période. S’il continue de jouer à ce niveau, les rôles avec Assou-Ekoto vont s’inverser.

Malcuit (débuts en fanfare, 4/5) : pour sa 1e dans le Chaudron, il a assuré. Des tacles bien sentis, des tampons bien à propos, et une capacité à se projeter devant supersonique. Il a fait un très bon match, montrant toutes les qualités qu’un latéral moderne doit posséder. Maintenant, faut confirmer.

Pajot (de mieux en mieux, 3/5) : il avait démarré très doucement en préparation, avec un jeu beaucoup trop timide. Puis il s’est blessé et avait un peu disparu des écrans. Pour revenir tranquillement contre Montpellier et sortir un bon match. 2e titularisation, et 2e bon match pour Vincent qui m’a surpris par sa hargne. Plaque tournante du milieu avec 53 ballons touchés, il est un peu emmerdé quand il se retrouve aux avant-postes par contre, mais ça viendra avec la confiance. Plus une passe décisive en chandelle, coupe du monde de rugby oblige.

Clément (au poil, 3/5) : depuis qu’il a rasé sa couette, Jérémy a retrouvé ses jambes. C’est un peu le Samson inversé. Il a ratissé comme son compère, mais sans être autant en vue que lui. Bon match malgré tout.

==> Remplacé à la 61e par Lemoine (non noté), qui a pris le relai de Clément en chassant les mollets adverses. Il a touché autant de ballons que celui qu’il a remplacé en 2 fois moins de temps, preuve de son activité.

Eysseric (organisateur, 3/5) : s’il n’a pas touché énormément de ballons, c’est aussi parce qu’il a essayé de le lâcher très rapidement vers ses attaquants pour les lancer au but. Je l’ai trouvé remuant et disponible, n’hésitant pas à se projeter devant comme sur cette action en 2e période qu’il n’arrive pas à conclure malheureusement.

==> Remplacé à la 69e par Corgnet (non noté), qui a été très disponible au cœur du jeu pour servir de relais, ou de point d’appui grâce à son jeu de tête. Bonne entrée.

Bamba (la jeunesse au pouvoir, 5/5) : il lui aura fallu 20 minutes et 1 changement d’aile pour se mettre en marche. Mais une fois qu’il a été lancé… Son but est superbe, et l’a mis en confiance pour la suite de la partie. Débordements, centres, frappes de loin : il aura tenté et presque tout réussi. Et il n’a que 19 ans…

Beric (1 but par match, 4/5): 2e match, 2e but. Robert aime le Chaudron, et le Chaudron le lui rend bien puisqu’il a scandé son nom plusieurs fois après son but. Un but qui montre encore une fois la palette étendue de ce joueur : présence physique (il a résisté à Djidji, qui est une sorte de Zouma sans le talent), protection de balle, crochet court et plat du pied précis. Les prévisions sur l’occurrence du prénom « Robert » dans les futures naissances de la région sont en hausse.

Hamouma (énervant, 2/5) : je reçois la balle (souvent sur un côté), j’accélère mais pas trop et je laisse revenir le défenseur derrière moi, j’essaie de le passer en faisant un dribble de l’extérieur du droit, je me fais reprendre, j’entends un mec gueuler dans les tribunes « BORDEL ! Il  fait TOUJOURS le même crochet extérieur du droit, et il se fait TOUJOURS reprendre en essayant de le placer ». Une belle occasion en tout début de 2e mi-temps, plus son coup-franc en fin de 1e. Mais c’est tout. Et c’est peu.

==>Remplacé à la 74e par Bahebeck (non noté), qui va devoir se sortir un peu plus les doigts s’il veut jouer plus que Bamba cette saison.

 

Les adversaires : quand tes attaquants vedettes s’appelle Bammou, Audel et Sala, on peut toujours se foutre de notre gueule avec Roux, mais il a déjà marqué plus de buts en Ligain que les 3 réunis. Quand en plus tu t’aperçois que Cana a sans doute repris 4 fois du dessert à chaque repas depuis son dernier passage en Ligain, que Riou a le jeu au pied d’un Lloris en béquilles, et que le dépositaire du jeu nantais s’appelle Bedoya, ben t’as vite compris.

 

La question minitel : la question n’a rien à redire ou presque sur ce mâche.

4e victoire de suite, un podium à la fin de la journée, un but splendide d’un jeune formé au club et un autre de mon inspecteur. Une bien belle journée passée sous le soleil de Saint-Etienne. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Click to enlarge your question

On n’en verra pas tous les week-end des comme ça, alors profitons de ce but magnifique de Bamba. Le jeune semble avoir envie de se montrer cette saison, et c’est plutôt une bonne nouvelle. Beric lui confirme son bon match face à Rosenborg en marquant un but de vrai pivot. Quand en plus on l’a vu prendre la profondeur à plusieurs reprises (mais trop bouilli pour conclure proprement), on se dit que ça sent la bonne pioche. Après, j’ai fait une erreur : Skoda est une marque slovaque tchèque (merci à Mimo) et non slovène, pardon à la famille tout ça. Malcuit a, quant à lui, convaincu tout le stade avec une performance de haut niveau. Tant mieux, mais le plus dur est à venir. Enfin, la série de victoires se poursuit, et les Verts montent pour la 1e fois sur le podium : anecdotique, mais ça fait plaisir quand même.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du mâche. Une belle victoire qui fait plaisir et 1 but magnifique.

Pour l’avis d’en face, faudra aller voir du côté de la Canaris Académie.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

6 thoughts on “ASSE – FCN (2-0): la Forez Académie danse la Bamba

  1. Super Acad, comme d’habitude j’ai envie de dire.

    On aurait pu même mener 3-0 si Hamouma « tête dans le guidon », avait décalé un Eysseric absolument tout seul. Mais il a préféré tenter de faire le show, comme trop souvent… C’est dommage d’avoir autant de talent et de le balancer dans les poubelles la plus part du temps.

    Et sinon, ne tente plus de métaphore ou blague en rapport aux marques de voiture. Skoda n’est ni slovène ou slovaque, c’est tchèque ;).

  2. Belle acad’,
    Roro est un peu dur avec le Romain, je trouve qu’on le voit à chaque matchs ce qui n’étaient pas le cas les années précédentes ou le bougre avaient tendances à disparaitre des écrans radars et de ressurgir pour un exploit (période pré etg durant la phase allé l’année passée) Il me semble que cette année à défaut de le voir toujours bien faire, on le voit toujours faire, pas évident dans not’ ligue 1 limitée.
    Robert coeur de Panthère.

  3. Le but de Bamba… Même dans FIFA tu ne peux pas le faire, à moins de t’appeler KSI. J’ai beaucoup apprécié sa célébration avec le Kop Sud, ce but a même rendu son match meilleur alors qu’il était un peu brouillon avant ça.

    Beric est vraiment un attaquant au-dessus du lot. Non seulement réaliste, mais aussi harceleur, avec un bon jeu dos au but façon Brandao. En plus de ça, il a une vitesse et une technique assez bonnes pour un attaquant de son gabarit. Bref, je crois en lui, et ses buts rapides l’ont bien mis en confiance et intégré. Cana = sale con.

    D’ailleurs, ça me rappelle un message innocemment posté sur P² fin juin 2015, en réponse à un gars qui voulait qu’on achète Deni Alar.
    « Hosiner, qui avait d’énormes stats en Autriche, n’a pas réussi à Rennes et tu veux que l’ASSE recrute un gars qui a mis 6 buts en 25 matches dans ce championnat ? Quitte à donner un faux bon plan autant prendre Robert Beric du Rapid Vienne, il a de meilleures stats et n’est pas très cher. »
    Prédiction insensée, mais très mauvaise analyse :p

    Je serai un peu plus dur que toi concernant Malcuit, qui même s’il est bien intervenu a fait deux ou trois relances dangereuses (ou qui l’auraient été avec une vraie équipe en face).

  4. Malcuit, il a démarré doucement mais il m’a bien plu ensuite. Faut pas oublier que c’était son 1er match avec les Verts, et qu’il vient de L2: son +1 sur la note est peut-être un peu exagéré, mais bon, fallait souligner quand même qu’au départ, c’était pas évident de le voir à ce niveau. Pour l’instant, il découvre mais s’il maintient ce niveau, il va peu à peu gommer ses petites erreurs et devenir très crédible à ce poste.

    Maintenant, comme je l’ai dit dans l’acad, le plus dur est à venir pour lui : confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.