ASSE – OM (0-2) : la Forez Académie n’aime pas la friture

 

Cette académie est dédiée à Moké ainsi qu’au supporter stéphanois décédé dans les attentats au Bataclan.

 

L’avis de Notre Président :

Notre Président te parle de choses et d’autres, et pas forcément que de football. Extrait :

Alors beuon, la vie continue, mais faut aussi dire qu’c’est en liseuant la prose d’un des personnages qu’il avait créé (un supportère des Kantaris, le Francis je croâs) que l’ami Gromerdier a eu envie d’m’appeler chaque semaine ou presque pour qu’j’lui donne meuon avis. Paraît qu’j’ai la même passieuon des mots qu’le Francis. Et ben j’vais t’dire meuon b’let, c’est p’tet une bonne chose qu’ça t’ai donné l’idée d’venir m’voir pour parler des Verts, parce qu’avec toutes les figures d’pain cuit comme Merguez de Canal ou Riz-au-lait de RMC qui débigoisent sur not’dos à longueur de teuemps, fallait bien que quelqu’un vienne remettre un peu d’ordre sur la place !

Pour la suite, c’est à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « 4 matches le dimanche, 4 défaites »

Donc le dimanche soir, on a pris 4-1 (x2), 3-0 et 2-0. 13 buts encaissés pour 2 marqués. Les mecs qui ne regardent que ces matches là de Sainté doivent se demander comment on fait pour avoir 22 points. Et encore une fois, y’a rien à redire : on donne le bâton pour se faire battre, et c’est le modèle « martifouet piquant » en plus.

 

La compo :

Des absents en pagaille (Beric, Pogba, Lemoine et Bayal sont blessés, KTC en phase de reprise) et du coup, Galtier est obligé de bricoler une défense avec Polomat dans l’axe. Sachant que Bayal sera sans doute encore absent pour les 2 prochains matches, que Pogba ne reviendra pas avant la fin de l’année, tout comme KTC, on risque de voir cette doublette alignée encore quelques matches à moins que le coach ne fasse appel à Karamoko. Au milieu, on notera le retour de Cohade (préféré à Clément), et devant, Hamouma occupera le rôle de pointe que ne semble pas prêt à assumer Nolan Roux. Pourquoi pas, il a déjà joué à ce poste et plutôt pas mal. Maintenant, il va falloir repenser toute la manière d’attaquer car clairement, ça manquera de physique devant.

 

Le mâche : 

Le match démarre avec l’instant émotion : une Marseillaise interprétée par Ghezlane Hanzazi, soprano de l’Opéra de Saint-Etienne et reprise par les 35 000 supporters du Chaudron. Ensuite, une minute de silence parfaitement respectée, sauf par un abruti du Kop Sud me dira Vincent Péricardetçarepart. Un génie qui a cru bon de crier « J’encule la France », et qui auront été ses dernières paroles avant de se retrouver avec une cinquantaine de drapeaux tricolores dans le fondement. Non, là tu vois, c’est la France qui t’encule.


ASSE-OM : le Chaudron rend un hommage vibrant par ASSE

Le match démarre et ça part fort. On vient à peine de commencer qu’Ocampos s’échappe déjà sur le côté droit et vient défier Ruffier : heureusement, sa frappe a la force d’un coup de poing de Clément Grenier et la Ruff’ se saisit facilement du ballon (3e). La réaction stéphanoise ne se fait pas attendre et alors que Pajot porte trop son ballon côté gauche et décale Hamouma salement dans l’axe d’une passe trop derrière lui, ce dernier bonifie la galette-saucisse servie par le joueur formé à Rennes (une sale habitude sans doute) et envoie une belle frappe plongeante que Mandanda détourne en corner (9e). On voit même Roux contrôler un ballon en extension, enchaîner avec un jongle et centrer dans la foulée. Bon, évidemment, le centre est au 3e poteau, faut pas déconner (10e). On aura alors un aperçu de ce qui va suivre : Diarra à 25m décoche une lourde qui file vers la lucarne droite de Ruffier. Le portier stéphanois s’envole, touche la balle qui s’écrase sur la barre, lui revient dans le dos et… file en corner. OUF ! Mais ce n’est que partie remise pour les buts estampillés « Pierre Richard » (16e). On a eu chaud, mais les Verts réagissent avec une tête d’Hamouma trop enlevée (22e) et surtout sur ce raté (pléonasme) de KMP face au but : centre plongeant de Cohade qui vient de la droite, et KMP qui se jette pour tacler la balle. Alors oui, il la touche, mais du talon et ça part n’importe où (28e). KMP est chaud et, sur un ballon récupéré par Pajot, il envoie une praline enroulée du droit sur le poteau gauche de Mandanda, complètement battu (30e). Les Verts poussent encore: Assou-Ekoto côté gauche centre vers Pajot qui st tout près d’ouvrir le score sur une tête qui file vers la lucarne. Mandanda s’interpose encore (38e). Trop d’occasions ratées, on va le regretter. Pas raté : Batshuayi inscrit un but un peu contre le cours du jeu après une série de ratages assez incroyables mais qui vont tous dans le même sens (0-1, 41e).

On a pris un coup sur la tête avec ce but juste avant la mi-temps, et c’est pas forcément une image. Les Verts vont revenir complètement sonnés laissant Ocamps (tête à la 47e) et Batshuayi (duel raté face à Ruffier à la 48e) nous faire claquer des fesses avant que N’Koudou double la mise avec de la réussite là encore (0-2, 51e). KMP ira bien défier Mandanda mais sur l’action qui suit, il faut un retour en catastrophe de Polomat pour déconcentrer Michou qui rate le cadre alors qu’il était seul face à Ruffier (61e). Hamouma tentera bien de marquer sur coup-franc, mais ça file juste à côté (64e) tandis que Bat-sushi fera de même de l’autre côté, sauf que c’est Ruffier qui sort son ballon (69e). Les Verts ne se révoltent pas, le score en restera là même si Bahebeck se fera remarquer en tuant les pigeons qui volaient au-dessus du stade sur une frappe dans la surface (90e+3): y’a pas à dire, on nous a prêté un champion.

Voilà, 2e défaite de suite et encore face à un rival. C’est déjà la 6e défaite en 14 matches pour les Verts, c’est énorme. 2e match sans marquer : la vie sans Beric s’annonce compliquée, à Galtier de trouver des solutions. Mais surtout : aux joueurs de se bouger le cul ! J’ai vu des mecs renoncer comme rarement dès que les Marseillais ont marqué le 1er but. C’est inadmissible, surtout à domicile. On jouait le 13e de Ligain purée, s’il y avait bien une année pour les taper chez nous, c’était bien celle-là. La 1e mi-temps était plutôt encourageante, même s’il y avait des approximations. En 2e, les Verts ont disparu, facilitant la tâche des adversaires plutôt en réussite pour ne rien arranger. Au classement, Sainté pointe à une peu reluisante 7e place, mais les écarts sont tellement faibles qu’une bonne série peut les faire basculer sur le podium en un rien de temps. Mais pour ça, il va falloir montrer (beaucoup) plus que ce qu’on a vu à partir de la 41e minute dimanche. Jeudi, y’a Coupe d’Europe: espérons que cette compétition nous apporte un peu plus de joie.

Le spectacle était aussi dans les tribunes

 

Les buts :

   41: but de Batshuayi, 0-1. Dja-Djé-Djé enrhume Monnet-Paquet avec un dribble en petit pont-talonnade avant de centrer pour Ocampos qui foire sa madjer. La balle revient évidemment sur un Marseillais, N’Koudou en l’occurence, qui loupe complètement sa frappe. Sauf que ça se transforme en centre pour Michy, lâché au marquage par Polomat, qui fusille Ruffier du plat du pied.

   51: but de N’Koudou, 0-2. Polomat perd la balle au milieu et Michy peut décaler N’Koudou qui glisse. Il se relève, il s’avance, Clerc recule (comment veux tu…). Il frappe, Perrin dévie la balle de l’épaule et du coup, trompe un Ruffier qui semblait être sur la trajectoire au départ. Ah oui, la balle fait poteau rentrant aussi.

 

Les notes :

Ruffier (impeccable ou presque, 3/5) : il ne peut rien faire sur les 2 buts, et sauve déjà la baraque sur 2 ou 3 occasions. Bon, maintenant, il prend encore 2 pions et il va falloir commencer à sérieusement resserrer les boulons derrière parce que ça devient vraiment inquiétant.

Perrin (déception, 2/5) : à un moment, quand les mecs dorment en revenant du vestiaire, et que ça devient systématique, faudrait peut-être que le Capitaine prenne ses responsabilités et remobilise tout le monde avant de pénétrer sur la pelouse. Galtier avait déjà pointé que les Verts encaissaient trop de buts juste après la reprise, et visiblement le message n’est pas passé. A toi de le faire, Loïc : le brassard, c’est pas juste pour faire joli.

Polomat (l’état d’esprit à avoir, 2/5) : alors oui, il lâche le marquage sur Michy et c’est lui qui perd la balle au milieu sur le 2e but, mais c’est le seul qui a montré un tant soit peu de rage sur le terrain. Volontaire dans ses interventions, il ne faut pas oublier qu’il a sorti quelques balles chaudes lui aussi.

Clerc (où est Malcuit ?, 1/5) : KTC est en phase de reprise, mais il me semble qu’on a un autre arrière droit qui avait pas été mauvais lors du seul match qu’il a disputé face à Nantes. Et pourtant, on continue de jouer avec le bon François, toujours aussi nul. Vivement que KTC soit opérationnel.

Assou-Ekoto (1e fois, 3/5) : c’est quasiment son 1er bon match que je vois. Bon défensivement, il a aussi apporté du soutien devant et a délivré un très bon centre pour Pajot qui aurait pu être décisif. Malheureusement, il a disparu comme toute l’équipe en 2e mi-temps.

Cohade (Djézon is back, 3/5) : le mec s’est mis minable d’entrée de jeu avec des tacles à foison, et un bon centre vers KMP. Puis il a commencé à tirer la langue dès la 30e minute avant de disparaître progressivement des débats. Un retour compliqué mais qui fait plaisir quand même.

==> remplacé à la 64e par Bahebeck (non noté), dont la nonchalance de sa frappe dans les arrêts de jeu prouve encore une fois que ce mec ne veut rien prouver chez nous. Barre toi.

Pajot (lâche ta balle, 1/5) : s’il marque, il a 1 point de plus mais faut pas déconner non plus. Des touches de balle inutiles qui ont ralenti le jeu et souvent coupé des contre-attaques : Vincent m’a bien fait chier sur ce match quand même. Un début de partie dégueulasse bien compensé par un Cohade omniprésent, invisible comme tout le monde après le 1er but.

Eysseric (un de plus, non noté) : il n’a joué que 43 minutes donc il échappe à la note, mais il aurait sans doute ramassé un 1/5. Inutile dans le jeu, il tire toujours aussi mal 2 coups de pied arrêtés sur 3 et ça commence à vraiment m’emmerder. Sorti avant la mi-temps, il a pris un coup sur le pied et a quitté le stade sur des béquilles. Longue absence à prévoir.

==> remplacé à la 43e par Corgnet (invisible, 1/5), qui est rentré au pire moment (juste après le but) et n’a jamais pu peser sur la rencontre.

Monnet-Paquet (à 2 cm, 3/5) : sa frappe était magnifique, mais les poteaux étaient carrés. Alors qu’il avait loupé une balle juste devant la cage de Mandanda 2 minutes plus tôt, KMP prouve qu’il a au moins progressé dans la confiance qu’il peut avoir dans son jeu. S’est éteint comme toute l’équipe après la pause.

Roux (trop juste, 1/5) : incapable de passer Manquillo en 1 contre 1, sa technique balle au pied est vraiment très limite. Il n’a jamais été dangereux, et on a toujours eu l’impression qu’il centrait les yeux fermés tant ses ballons arrivaient n’importe où. Le problème, c’est que sans les appels de Beric, il risque de devenir moins décisif.

==> remplacé à la 81e par Maupay (non noté), que j’aimerai voir un peu plus que sur des fins de matches afin de juger un peu mieux son niveau.

Hamouma (intermittent du spectacle, 3/5) : il envoie une belle frappe en 1e mi-temps, puis disparaît. Il revient 50 minutes plus tard pour taper un coup-franc, et aurait pu obtenir un penalty à la 74e s’il s’était appelé Lacazette ou Lavezzi. Trop peu quand même, on attend toujours plus de lui, et ça fait quelques saisons que ça dure.

 

Les adversaires : Mandanda.

 

La question minitel : la question espère voir des jours meilleurs.

Ben voilà, encore une défaite. Les Verts sont dans une sale spirale en Ligain, et on commence un peu à douter du niveau de jeu. Même si les absences nous font mal. Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Click to enlarge your question

Ces matches qu’on ne joue pas (du moins en partie), ça commence à être saoulant. Même si les Verts ont clairement manqué de réussite sur les buts encaissés, et sont tombés sur un grand Mandanda, ça ne doit pas non plus masquer les insuffisances de certains (coucou François) et surtout le manque d’envie flagrant sur le terrain. On peut pardonner les défaites, pas le fait de voir des mecs résignés sur la pelouse. On le répète assez souvent : on veut des guerriers. En l’absence de leaders comme Lemoine ou Bayal, voire Beric, c’est à des mecs comme Perrin ou Clément de forcer leur nature et d’impulser une rage de vaincre pour aller chercher ces putains de victoires ! Sainté compte déjà 6 défaites, c’est énorme : une réaction sera attendue dès dimanche prochain face à Guingamp. Et on attend pas autre chose qu’une victoire.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du mâche. Une seule mi-temps de valable côté Sainté. 

L’avis d’en face sera forcément plus enjoué. Et c’est l’excellent Camelus Blaah qui te le donne, à retrouver sur la page de la Canebière Académie.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. Salut le roland
    Alors chapeau pour la maresillaise et pour la minute de silence : j’admets que vous etes beau en tribune.
    Bon par contre on parle pas de football cette semaine entre nous : soyons plutot dans le recueillement…
    BA
    Gregor

  2. @ MacGregor : je te rappelle que l’on parle de l’ASSE de Galtier ici, alors parle-t-on véritablement de football ? vous avez 4 heures.

  3. A la place du staff, forcément concerné par l’apathie du Dimanche soir, je ferai un point sur les activités du Samedi soir, en relation avec l’agenda d’un certain Roland G.

  4. @Thiriez à vue : Pardon ? Mais qu’ai-je donc fait donc ? Samedi soir, j’étais avec des témoins, dont nombre d’académiciens de ce site, et je n’ai rien fait d’autre que boire, oublier mon sac de sport au bar et pisser partout en rentrant chez moi.

    Un samedi soir quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.