Brest – Auxerre (0-1) La Penn Ar Bed Académie sombre à domicile

En même temps, c’est un finaliste de la Coupe de France en face.

L’Avant Match:

Il faut gagner, parce que faire des matchs nuls c’est bien gentil mais tu n’avances pas comme ça.

Le Match:

  • On fait 15 minutes à fond, puis progressivement on s’éteint, et on laisse l’adversaire se reprendre.
  • Les différences que l’on peut faire dans ces 15 premières minutes sont illusoires, elles ne reposent que sur un surplus d’énergie mis et non sur de véritables situations de déséquilibres créées chez l’adversaire qui n’a qu’à faire le dos rond, avant d’être tranquille. Et vu notre efficacité devant le but, ils n’ont pas à craindre de prendre la foudre et de se retrouver à 2 ou 3-0…
  • On a un 442-433-411112 (dans l’ordre Touré-Ramaré-Grougi-Alphonse-Adnane+Courtet à la queue leu leu), personne n’en sait rien, pas même les joueurs. Courtet, Adnane et Alphonse s’entassent dans l’axe (même si Courtet est mobile) Grougi est parfois au relais, parfois à gauche, parfois haut dans l’axe. C’est impossible pour nos latéraux de s’y retrouver, pour Ramaré de se placer… C’est le bordel.
  • L’absence de création et de plan de jeu se ressent particulièrement lorsque nos joueurs se retrouvent en position de centre, ça a encore été le cas aujourd’hui, le centreur ne sait jamais où va couper l’attaquant (même si c’est le + souvent au 1er poteau) et lorsque les joueurs sont 2 dans la surface, ils font systématiquement le même mouvement, jamais d’appel/contre appel pour se démarquer, ils plongent en ligne droite.
  • En 1ere mi temps, on est à 57% de possession, 10 tirs. Mais un seul cadré, c’est celui de Falette, de l’épaule sur corner. On a notamment 3 frappes assez symboliques : une de Courtet, une d’Adnane et une de Grougi. Les 3 ont le temps de faire mieux mais envoient une praline dans les nuages en étant en total déséquilibre. La plus grave étant celle de Grougi puisqu’il est seul dans la surface. De la précipitation, du manque de confiance, en soi, et aussi dans les partenaires, puisqu’on préfère prendre une chance minime plutôt que d’attendre le soutien d’un partenaire qui pourrait être mieux placé.
  • On a aussi goinfré magistralement un 3 contre 2 sur une perte de balle dans leur 35m des Auxerrois : Alphonse, axe, a Courtet à sa droite et Adnane à sa gauche, il décale le ballon dans les pieds d’Adnane qui cafouille. La balle est mal mise et Adnane en rajoute en ratant complètement son contrôle.
  • En 2e mi temps on se fait logiquement punir, si les occasions brestoises se font plus précises, le gardien auxerrois sort de beaux arrêts (c’est son travail) et sur un coup franc qui aurait pu (dû) être anodin, Puygrenier trompe Thébaux.
  • Tout part d’une faute très légère (j’aurais pas sifflé mais ça peut) Sammaritano gagne 5m (c’est normal de tenter) et notre défense en zone. Comme toujours sous Dupont. Qu’il ait choisi cette défense et qu’il s’y tienne, soit, mais qu’on la travaille. Les joueurs sont systématiquement statiques, ne sautent pas, et regardent leurs adversaires, je pense qu’il y a un problème de définition. La défense en zone mise en place par le coach est en fait une défense en plot.
  • Auxerre ne mérite rien. Mais quand je dis rien, c’est vraiment rien. C’est pas de la haine ou de la rage, mais un constat, leurs supporters semblent d’accord. Mais vu que nous ça nous convient apparemment, je ne leur en veux pas de mettre fin à notre invincibilité à domicile.
  • On a pu voir à la mi temps un petit reportage sur Malm qui venait défier Adnane à Pen Helen… Je vous laisse deviner qui s’est montré le plus convaincant.
  • Malm et Ollivier, l’ont signalé à l’entrée de Manuel Perez. La paire Ramaré-Perez fonctionnait, ils aimaient cette association capable de ressortir proprement le ballon, et à cette époque, Brest tournait.

Avant l’équipe gagnait des matchs.

Les Joueurs:

Thébaux ?/5 : N’a eu qu’à aller chercher la tête de Puygrenier au fond des filets, c’est malheureux mais c’est comme ça

Bélaud 3/5 : Trop de déchets aujourd’hui, mais il s’est proposé et a pu monter dans le dos de Castelletto, après ses centres n’ont pas été satisfaisants. Sa fin de saison est moins bonne, mais il maintien un niveau acceptable dans un système qui permet moins de mettre en valeur les latéraux.

Traoré 3/5 : Pas grand chose à faire, c’était Julien Viale en face. De l’envie, mais aussi quelques imprécisions. Une tête qu’il aurait du cadrer sur un corner.

Falette 4/5 : Le meilleur Brestois, dans un match où on a pas eu à défendre, c’est bête. Le plus dangereux devant, et notamment un superbe tacle et la volonté de faire des relances à terre. N’est pas en réussite devant le but, mais il a essayé !

Tritz 3-/5 : J’arrive pas à lui en vouloir même si ses matchs manquent de consistance et d’intérêt, il fait ce qu’il peut du mauvais côté du terrain, et comme pour Bélaud, actuellement rien n’est fait pour mettre nos latéraux en valeur. J’aimerai bien un gaucher pour voir, on a laissé partir Makonda, on pourrait pas essayer Ranneaud ? Il est arrivée hors de forme et a réussi à passer du choix de casting catastrophique à celui de solution de remplacement crédible pendant la blessure de Bélaud. Mais seulement de remplacement, pas de titulaire, du mauvais côté du terrain, chez un prétendant (déclaré mais pas assumé) à la montée.

Touré 2/5 : Il suffit pas de deux frappes lointaines pour réussir un match même si ça fait bien sur les statistiques. Dans un match où le milieu adverse ne met que très peu de pression, le minimum est de réussir ses contrôles passes parfaitement. Trop de raté. Il a quand même eu le soucis de trouver ses partenaires proches pour faire tourner la balle simplement en sortie de balle.

Ramaré 2/5 : Dans ce milieu à 3 asymétrique (sur certaines phases, où l’organisation n’étaient plus au 442) il doit faire le relais entre Touré/La défense et Grougi/L’attaque, dans le 442 aussi. Et on s’en rend bien compte que ce n’est pas le cas. Tout comme sa relation avec le coach ne semble plus se faire même si il reste capitaine. Il n’arrive pas à se faire « violence » et abandonner parfois les tâches défensives pour venir faire l’apport et le déséquilibre qui nous manque devant. Après entre ce qui est sa nature et les consignes…

Grougi 1/5 : Des CPA corrects ce soir, mais non exploités au maximum par ses partenaires. Pour le reste, sa position à gauche n’est absolument pas convaincante, il n’y est pas à sa place et vient bouchonner dans le paquet, ne déborde pas et manque de vivacité. De plus cela déséquilibre l’équipe puisqu’on ne sait pas trop quel est le système et où sont les joueurs.  Mais il ne faut pas en vouloir au coach, c’est un joueur qu’il connaît peu et qu’il n’a pas eu l’occasion de voir évoluer, le voir milieu gauche aurait pu être une solution valable. Comment ça non ?
Ajoutons à cela des passes directement dans les pieds adverses. Un bon gros match pourri.

Alphonse 0/5 : N’a pas faim sur le terrain, n’a plus faim. Je sais pas si il est censé être attaquant ou 10, mais en tout cas lui veut être attaquant et ça se voit. A bien réussi à se cacher le temps qu’il était sur le terrain.

Adnane 0/5 : Même si lui touche des ballons c’est quoi la zone de terrain qu’il couvre ? Et pour en faire quoi ? Il apporte ce qu’on craignait. Pas grand chose.

Courtet 0/5 : Et je cours, je me raccroche à la vie, je me saoule avec le bruit… Courtet c’est le coyote qui court après BipBip, c’est énormément d’énergie dépensée pour un résultat proche du nul à chaque fois. Il est milieu droit, gauche et attaquant de profondeur à la fois. C’est sa faute à lui, et celle du coach. Je pense que c’est l’attaquant de l’effectif qui est le plus efficace devant le but, le problème c’est qu’il se disperse. Le soucis n’est pas nouveau et les Rémois l’avaient signalé lors de l’officialisation de son prêt. Il faut un entraîneur qui, malgré ses qualités de mobilité et d’endurance intéressantes, le force à rester dans la surface. Et que lui veuille bien appliquer la consigne le cas échéant. Je ne lui demande pas d’être statique, mais dans la surface, multiplier les appels et les petites courses pour mettre en difficulté les défenseurs. Les courses de 35m pour faire le pressing tout seul, il doit être le seul pro à le faire.

Il est où le but ?

Le Coach et les Remplaçants:

Dupont 0/5 : On ne change pas une formule qui ne gagne plus. Surtout la zone sur coup de pied défensif, il faudrait que je compte combien de but on a pris comme ça…

Pelé et Hamdi : Entrées insuffisantes, j’en attendais beaucoup, de la mobilité, de la percussion, mais toute l’équipe a sombré et ils ont multipliés les choix douteux.

Perez : Je me demande bien ce que tu lui as dit au coach pour qu’il te mette au placard.

Vu que je vous ai parlé un peu de coyote, c’est l’occasion de mettre ça par ici

 

 

 

 

3 thoughts on “Brest – Auxerre (0-1) La Penn Ar Bed Académie sombre à domicile

  1. Donc c’est Wil Coutret?
    Je capte pas quand vous tourniez c’était par du jeu sur les ailes avec des latéraux mobile et des milieux en point d’appuis pour les décalages…Depuis que Dupont a annoncé changement de tactique vous êtes de plus en plus inefficace pour pas dire nul…
    La je crois que vous allez être les baisés de la montée

  2. Bah Auxerre a fait un match à l’extérieur classique, faire le dos rond et exploiter les bons coups. Disons qu’un résultat nul aurait été plus mérité, mais la victoire n’est pas scandaleuse. La nullité abyssale de Nabab et le positionnement de Viale sur un côté (???) les ont empêché de se créer des occasions franches, mais dans le jeu c’était équilibré en 2nde mi-temps, après une 1ère mi-temps dominée dans l’intensité par Brest.

    Vous devez souffrir d’un manque de confiance terrible, la seule bonne frappe du match est la volée de Courtet détournée par Lembet. Pour le reste, c’était soit à côté, soit en plein sur le gardien comme votre occase sur un coup franc avec un de vos joueurs pourtant tout seul aux 6m…

  3. Disons que je comprends la fatigue et le remaniement de l’équipe, mais pas une offensive c’est dur de dire que la victoire n’est pas scandaleuse
    Tous vos joueurs et le staff ont mentionné le côté hold up.
    J’aurais aimé voir au moins.une ou deux séquences.comme vous avez pu faire sur les derniers matchs
    Même à l’extérieur.
    On souffre de beaucoup de choses mais on met ça.sur le.dos de l’efficacité… y’a des choix dans la position des.joueurs qui les rendent inefficaces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.