ETG-NICE (1-0) La Croix de Savoie Academie livre ses notes

Out of Hell

Bonjour à toi,

 

Une semaine riche en enseignement de la vie hein ? Entre des gens qui s’entre mutilent au couteau pour faire du Buzz; Sagnol et sa description définitive et erronée du joueur africain, couronnée par sa chialade humanisto-chrétienne suite à un crochet de Traoré. Mais aussi les 30 ans ans en fanfare d’une chaine hertzienne qui n’a plus d’esprit  et enfin ma maman qui s’est fait faire le maillot pour se rendre en République Dominicaine en me demandant si j’appréciais le résultat : c’était chaud patate raclette niveau actualité cette semaine et même un peu fatigant.

Mais ne vous en faites pas la Croix de Savoie représente. Elle ne sait pas encore quoi, mais elle y travaille. Un peu de football donc à Annecy et son bucolique Parc des Sports, pour le match contre nos cousins avec qui nous entretenons une relation chaleureuse et fusionnelle ce qui n’est pas sale. Pas de critiques acides ni de racisme régionaliste de rigueur aujourd’hui, nos peuples étaient biens content d’avoir été un peu rital à une époque et d’avoir été chic dans la manière de s’habiller.

Les choses ont évolué, les Niçois font confiance à un sous-homme comme Estrosi mais à leur décharge je connais la démographie sénile de ce coin de côte d’Azur et les risques politiques que comportent un excès de vieux. Car si on peut considérer Nice comme l’anti-chambre de la mort, Evian en serait son cimetière naturel. Unis jusqu’au décès. Issa Nissa. Issa Savoia.

IMG_2061
Des supporters des Croix accueillant leurs homologues Niçois sur leur balcon à Annecy.

 

La Maison de Savoie :

Et voici notre onze type en action !! Pardon ? Franck Ripoux me glisse à l’oreillette qu’on est pas foutu d’en avoir trouvé un en douze journées ?? Essayons celui-ci alors :

 

1146337_Evian_Thonon_Gaillard_- NICEl_Club

 

Dupraz change tout de même de système, et nous met un 4/4/2 ce qui ne profite pas à Ninkovic,  un véritable meneur de jeu est sacrifié au dépend de deux attaquants…

-Vous reprendriez bien un peu de Bruno en Pointe sur son lit de gâchis?

-Non merci c’est indigeste.

-Vous devriez, c’est raffiné et rare, ça ne court pas les rues vous savez de nos jours !

-MAIS PUTAIN JE VEUX PAS QUE CA COURT LES RUES MAIS LES TERRAINS DE FOOT BORDAYYYYYYL !

– Oups la commande est déjà partie en cuisine, bon match !

 

Conditions de jeu : Temps anal, sec et froid. Vent nul.

IMG_2075
A noter que la lune était voilée pour le match, C.Estrosi a joint dans l’urgence notre préfet pour s’en indigner.

1ére période :

Pauvre comme un jeu de mot de Laurent Ruquier, j’avais l’impression de voir le Servette de Genève jouer Chiasso en Coupe de Suisse. Oui c’est dur mais soyons honnête le peu d’action de la part des Niçois découlait du fait que nous reculions un peu trop par manque de confiance, et nos attaques placées et les rares circulations rapides du ballon démontraient deux choses : notre système dérangeait beaucoup ces jeunes Aiglons, et ils n’étaient de surcroit pas dans un bon soir.

Nous n’en profitions pas pour autant et cette mi-temps fût ponctué par deux beaux ratés de Sougou et Burno, et d’un manque flagrant d’envie à la finition (ce qui est pourtant typiquement et égoïstement masculin) côté visiteur, notamment par Pléa et Carlos Eduardo. Résumons cette mascarade par 10 minutes à notre avantage en début de match, les 15 dernières aux cousins et au milieu des longs ballons et des approximations indignes de la belle pelouse préparée avec soin par notre jardinier Didier.

2ème période :

On s’attend à la même mauvaise soupe mais ça part un poil plus fort . Beauthéac oblige Juelsagaard à une intervention djeust niveau main, puis Barbosa lance en profondeur Sougou stoppé par un Genevois héroïque (ndlr : je parle bien du joueur pas d’un Helvète du bout du lac). Wass nous gâche deux belles opportunités par excès de gourmandise et deux changements vont intervenir pour nos couleurs qui seront selon moi le tournant du match : Benezet et mon petit Clarck rentrent pour remplacer notre inefficace duo d’attaque.

Et là ce n’est pas la même rémoulade : des appels dans les intervalles, des courses dans le dos de la défense et des solutions proposés à notre milieu de terrain. On pose enfin la gonfle à terre ! Ce regain est ponctué par un joli mouvement côté gauche Benezet qui accélère et se fait faucher à un peu plus de 20 mètres du but de Hassen. Daniel Deublehiou, beau gosse Danois aux coupes de cheveux douteuses s’élance :

cume
Voici l’effet de Daniel sur mon organisme et sur le visage de mon fidèle voisin de la tribune Bowl

BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT , quel homme ce Daniel béni soit ton nom de baptême. Magnifique frappe puissante et enroulée dans le petit filet opposé d’Hassen  1/0 (76ème).

La suite fût plus consistante de notre côté, Benezet bien lancé par Nielsen en contre-attaque était à quelques centimètres de tuer le match. Ce fut laborieux mais malgré plus d’approches offensives des Niçois dans l’ensemble, j’ai senti plus de détermination chez nos garçons en 2ème mi-temps.

Ces trois points font du bien, nous quittons la zone rouge mais à la vue du classement nous ne sommes pas à l’abri de la retrouver prochainement, ça risque fort de faire du yoyo entre dix équipes pour un bon moment…

 

Les notes :

Hansen 3/5 : les cousins étaient sympas, ils ne lui ont tiré que sur les gants. Si vous retrouvez son jeu au pied, merci de joindre le club pour lui restituer.

Angoula 2/5 : J’ai hésité pour lui mettre la moyenne , mais j’ai revu des images et il a eu autant de retard au marquage sur ce match que moi jadis au lycée sur une semaine. Beaucoup trop donc.

Cambon 3/5 : Il a fait des ballons longs et imprécis en veux-tu en voilà, mais je reste persuadé que c’est le coach qui lui avait donné ces consignes. Sa vitesse et son pressing sur le porteur du ballon nous ont bien aidé.

Sabaly 2/5 : Étrangement pour un droitier, il est perdu sur ce côté du terrain certainement par manque d’automatismes. Il est vraiment mieux à gauche, surtout offensivement.

Juelsgaard 2/5 : De bons gestes défensifs salvateurs mais ballon au pied… On dirait qu’il se chie dessus à chaque fois qu’il le touche, il a pondu un air-contrôle qui n’a heureusement rien apporté de méchant. Du mieux par rapport à ses premières sorties, mais de grosses lacunes techniques qui peuvent être fatales à ce niveau.

Sorlin 3/5 : Du Sorlin dans le texte, efficace à la récupération et avec de bons ballons distillés. Attention au replacement tout de même.

Koné 4/5 : L’homme du match. Le milieu défensif Africain par excellence avec tout les stéréotypes que cela implique chez les faibles d’esprit. Mais avec des gestes techniques maitrisés et surtout une capacité à se projeter intelligemment vers l’avant. Indispensable dans le XI.

Wass 3/5 : Énervant en partie à cause d’un excès d’individualisme  et des replacements défensifs aléatoires qui ne lui ressemble pas, il a encore malgré tout étalé sa classe sur le coup franc et par conséquence sur mon voisin de tribunes.

Barbosa 2/5 : Pas de grosses fautes de jeu à déplorer mais il n’a pas pesé offensivement dans le match. Insuffisant. Il faudrait penser à le reposer davantage. Remplacé par un Nielsen peu en vue mais maitrise bien une contre attaque malheureusement gâchée par Benezet.

Sougou 2/5 : De bons appels dans la profondeur et un jeu sans ballon pas inintéressant, mais deux gros loupés sur le dernier geste. Remplacé par Benezet, qui sans être flamboyant nous obtient le CF de la victoire. Merci Nico.

BURNO 1/5 : Je lui met 1 un pour ses retours défensifs. Il est rédhibitoire de ne savoir ni courir ni sauter à ce niveau, remplacé par mon chouchou  Clark Nsikulu, qui en 20 minutes de beaux gestes me fait dire que notre numéro 9  providentiel est ce jeune homme.

Je te propose de nous retrouver prochainement pour la Croix de Savoie Académie qui accueillera nos amis Paysans  Bretons et son Académicien très classe Gwen.

Le prochain match à Lille étant reporté au 7 janvier pour cause de finale des Coupe Davis entre les Mousquetaires et les Suisses dans le Ch’nord. Je ne comprends pas tout ces éxilés fiscaux patriotes  habitent chez les Ouin-Ouin, cela aurait été plus simple que tout ce petit monde joue à domicile à Lausanne…

 

Un bisou analement incorrect à Cyril Trool qui va sûrement académiser sur ce match.

Les plus belles actions du match sont ici.

Les News du club garantis sans Nabilla dedans sont ici chez notre ami ETG Blog, peu efficace au challenge Téléfoot d’avant match.

Vous pouvez me retrouver sur Twitter pour me dire des mots bleus ceux que l’on dit avec un RT.

Si tu ne veux pas devenir impuissant avant l’âge abonne toi vite à HorsJeu.net, l’Éditeur ce bel homme reverse tout à des œuvres caritatives et spiritueuses.

Arvi l’ami.

Pascal Diot-Maid.

 

14 thoughts on “ETG-NICE (1-0) La Croix de Savoie Academie livre ses notes

  1. l’intro est magique, et merci de ne pas avoir mis de photo du maillot de la maman.
    Sinon c’est cool, relancer la L1, merci les savoysiens!!

  2. D’ailleurs une question. Pour la finale de la coupe Davis, tu es pour la Suisse ?

    Ce serait normal, hein, avec un drapeau comme le votre et les turpitudes de l’histoire qui ont parfois rendu compliqué la construction d’une identité saine et durable.

    D’où un repli sur soi qui a provoqué la propagation d’un phénomène nommé Crétinisme alpin, ou l’endogamie des régions isolées.

    Je ne dis pas ça pour être désagréable hein, c’est la même salade pour les Niçois. AHAHAHAHAHA

  3. Putain Pascal, y’a la cuillère qui t’a traité de suisse. Et moi qui me disait qu’il avait l’air sympa, je faisais un brin de causette, le genre réservé, tu me connais. et v’là que ce petit cave est venu nous chercher, les gros mots et tout…

  4. @SPOONER LOLILOL.

    Pour en revenir à notre identité régionale, elle s’est forgée par l’isolement puisque nous sommes descendu des Alpages qu’au fil des siècles pour nous urbaniser -comme dans le reste de la France- au fil de la capitalisation et de la mondialisation Keynésienne.

    Ce qui fait de nous des gens rugueux et doté d’une carapace émotionnelle hors-norme. Toutefois avec un verre dans le nez et un doigt dans le cul, nous sommes des personnes accueillantes et avenantes pour notre prochain, même Suisse de son état.

    Je ne supporte pas la Suisse, mais vu que nos tennismen tricolores habite fiscalement dans l’arc Lémanique, cela m’amène à une quasi neutralité de principe (et aussi parce que le Tennis je m’en branle).

    Quant au crétinisme Alpin, il existe à partir de 1800 mètres d’altitude selon ma propre étude anthropologique. Ces autochtones donnent par exemple (parmi d’autres) le prénom de leur frère et sœur à leur progéniture. Bonjour les repas de famille.

    J’espère avoir été complet.

    Respectueusement.

  5. Toujours du plaisir à te lire !

    Une question : pourquoi ne retrouve-t-on pas la « croix-de-savoie Académie » dans le menu « Académies françaises » ?
    Merci d’avance pour la réponse.

  6. Si mes souvenirs sont exacts, le crétinisme des Alpes est moins dû à la consanguinité qu’à une carence en iode.

    Par exemple, dans un département du Nord de la France que je ne nommerai pas pour ne pas stigmatiser les supporters du RC Lens, point de carence en iode grâce aux influences maritimes, donc pas de crétinisme goitreux. Toutes choses égales par ailleurs.

  7. @Katkatdeux Merci. Nous ne sommes pas seuls dans ce cas, loin de là. N’y voyons que la fainéantise, je dis non à la paranoïa. Nous sommes issus d’un peuple qui a beaucoup souffert, nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir.

  8. @Blaah : le manque de goitre est peut être dû au manque de travail de cette régions du Nord, alors que dans les régions alpestres reculés le travail aux champs était la seul chance de survit?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.