Evian (2-0) Guingamp, la Paysan Breton Académie livre ses notes

3

Fracassantes révélations sur Pascal Dupraz.

Salut les boudins, trois jours après de terribles émotions européennes, on reste dans la thématique football de haut niveau avec un magnifique Croix-de-savoie – Guingamp. Grosse affiche sur BeIN SPORT avec le leader du championnat à l’envers qui se déplace chez le second. Evian qui n’a pas joué depuis trois semaines, mais qui a dû se préparer remarquablement à l’image de leur préparation d’avant saison. Oui car cet été, Evian était venu se préparer une semaine du côté de Perros-Guirec. Une semaine pendant lequel on aura vu Pascal Dupraz écumer les bars de la côte, de « l’imprévu » de Perros à la « Cabane aux bambous » de Trébeurden. Et en parlant de bambous, le Pascal il s’était d’ailleurs un peu pris pour un militaire en permission à Madagascar pendant son séjour. Ça chattait des pas-farouches à grands coups de selfbite toujours ponctuée d’un clin d’oeil et d’un « pas sur les réseaux sociaux hein! » Coquinou le Pascal.


Le premier entraineur pointeur, double uzis pour mes ennemis.

T’A ENFANTÉ TOUTES MES COUSINES MORTECOUILLE MAINTENANT TU VAS PAYER POUR TES PECHÉS ET TU VAS ENCAISSER UN BUT DE LIONEL MATHIS. Pardonnez-moi mais ça fait des mois que je garde ce secret en moi. Parfois quand je fais caca, je pleure en pensant que je vais avoir des mécréants de petits cousins. Je m’en fous je les violerai et les forcerai à m’appeler Jérome Leroy pendant le coït.
J’ai bien essayé de me venger, en me rendant en Savoie le mois dernier. Dans le but de poutrer la femme de Pascal, mais ça s’est mal fini.
Je suis vraiment revanchard au moment d’attaquer ce match. Tout de suite la composition bretonne:

Lössl – Dos Santos, Angoua, Kerbrat, Sankoh – Sankharé, Mathis – Beauvue, Giresse, Yatabaré – Schwartz

Le bêchage

3ème : Dès le début on sent qu’on va avoir une fin d’après-midi poétique avec Mongolegu qui sort un gros tacle devant Yatabaré. L’arbitre ne s’était pas mouillée la nuque et colle un jaune au Savoyard.

9ème : Magnifique ouverture de l’exter’ par Sorlin et pour Thomasson dont le centre est repris par un Gianni Bruno un peu solo bien lancé mais qui manque le cadre. Kerbrat n’y était carrément pas.

11ème: Carton jaune pour Sankoh suite à une semelle.

12ème : Frappe lointaine de Beauvue pas franchement attaqué. C’est à côté.

44ème: Beauvue récupère un ballon dans les pieds de Tejeda, résiste au retour de Sankharé pour son seul geste défensif du match, remonte tout le terrain jusqu’aux abords de la surface où il colle une belle frappe, pied gauche, qui ne trouve pas le cadre.

45ème : Incroyable geste acrobatique du coude exécuté par Benezet qui préfère sortir après son récital coudé. Il est remplacé par Nsikulu.

Mi-temps : Wow. Une mi-temps avec zéro tir cadré. Un match que l’on qualifie de dégueulasse pour les personnes sobres et par un DUPRAZ ENCULE pour les personnes rondes comme des queues de pelles comme moi. Des attaques menées par trois ou quatre joueurs dans le meilleur des cas, et des latéraux qui stoppent leur course à la ligne médiane, le pestacle proposé par les Bretons est terne.

56ème: Débordement de Beauvue qui crochète son vis-à-vis et centre pour une tête contrée de Schwartz. Giresse reprend mais ne cadre pas sa frappe.

57ème : Bruno est remplacé par Nielsen, sous les sifflets des Jordan et Killian qui peuplent le public des savoyards.

59ème : Faute de Mathis sur Wass. Le Danois nous gratifie d’un coup-franc sublime à 35 mètre, ballon flottant qui fait perdre son slobard à Lössl. ETG 1-0 EAG.

67ème : Douniama remplace Schwartz.

70ème : Sabaly récupère un ballon dégagé, s’avance et envoie une saucisse dans la tribune.

73ème : Grosse percée de Sankharé qui élimine deux joueurs avant de servir Beauvue à l’entrée de la surface. Le Guingampais contrôle, et frappe fort. Hansen repousse en corner.

74ème : Coup de pied de Giresse, tête de Beauvue, Hanssen repousse le danger.

75ème : Centre de Yatabaré tête de Douniama dans les gants d’Hanssen.

78ème : Frappe de Thomasson à côté.

79ème : Pied remplace Yatabaré copieusement sifflé. Quand je vois le public d’Evian siffler pendant 75 minutes Yatabaré pour une soi-disante simulation, je regrette le suffrage universel.

81ème : C’est bientôt noël et les bêtisiers de fin d’année. Même si ce but n’entre pas dans la catégorie Bêtisier car pas inscrit par Kassim Abdallah, la passivité des Guingampais est assez risible. Pied se fait déborder, absence encéphalographique chez les Bretons dans la surface qui laisse Nielsen la mettre au fond. ETG 2-0 EAG.


M’enfin faut être sacrément de mauvaise foi pour incriminer Angoua. Déjà si Pied ne se faisait pas déborder comme un lapin de trois semaines, Si Lössl n’hésite pas sur sa potentielle sortie et communiquait avec sa défense, et si Kerbrat n’était pas sous prozac, y’a pas but.

84ème : Thomasson est remplacé par Camus.

88ème : Corner et reprise de Diallo, sauvée sur la ligne par un défenseur savoyard.

La cabane n’est pas encore tombé sur le chien. Elle est pas morte la partie de Ligue 1, l’En Avant n’est pas décroché et c’est la seule satisfaction du week-end. Au classement c’est serré derrière comme dans la petite Léa du 5ème que j’ai gardé samedi soir. M’enfin faudrait appréhender les rencontres avec une philosophie différente. Là, y’a plus de caractère, peu d’envie et pas de talent. On est loin des attentes de début de saison. Cet aspirateur à muscadet de Dupraz est tout sourire au coup de sifflet final, il jubile car je n’aurais pas eu la revanche que j’étais venu chercher. Le match retour sera saignant Pascal. JE SAIS OU TU TE CACHES, VIENS ICI QUE JTE BUTE.
On se retrouve jeudi pour discuter de la victoire face à ses tricheurs de Normand.

Interlude : Paris FC – Boulogne
Vendredi j’ai assisté à la rencontre opposant Paris et Boulogne en national avec l’ancien CM de l’En Avant, aujourd’hui au PFC. Pourquoi? Non je n’ai pas décidé d’en finir avec la vie, si je suis allé braver les conditions sibériesque du stade Charléty, c’était surtout pour aller prendre des nouvelles d’anciennes gloires de Guin… Nan je peux pas le dire sans rigoler je suis désolé. Si je suis allez voir ce match c’était pour prendre des nouvelles d’anciens joueurs de l’En Avant en la personne d’Ogounbuyi, de Xavier Mercier, de Tiécoro Keita et de Julien Bègue, ce dernier appartient toujours aux Costamoricains d’ailleurs. Défaite des locaux trois buts à un, qui sont passés au travers de la rencontre en ne réagissant que trop tardivement et trop timidement. Ogounbuyi n’a pas disputé la rencontre, Keita lui à semble t-il bafouillé son football même si c’est lui qui réduit le score sur un but à l’arraché. Côté Boulonnais, Mercier a été peu en vue et rarement en réussite lorsqu’il avait le ballon. Bègue a lui été intéressant dans un rôle auquel je ne l’attendais pas, celui d’avant centre. Vraiment isolé, il a passé trente premières minutes anodines avant de se révéler être un chouette attaquant à mes yeux. Appel, décrochage, remise, il a été un véritable poison pour la paire Mehdi – Lybohy . S’il n’a pas marqué, il est à l’origine de deux buts de son équipe: Sur le second, sa tentative se fait contrer avant que Dembélé ne la mette au fond. Sur le troisième but, il est servi dans la profondeur et échoue face au portier adverse, plus prompt. Sortie du gardien, qui laisse le but vide et l’opportunité à Rolland d’inscrire un troisième pion.

La semaine prochaine, retrouvez moi pour la rencontre Mont-de-Marsan – Stade Bordelais pour prendre des nouvelles de ce diable de Patrick Leugueun.

Les Paysans notés:

Lössl (1/5) : Cette détente de femme enceinte sur le coup franc et cette hésitation sur le second but, on ne veut plus revoir.

Dos Santos (3/5) : S’est contenté de faire son taff. Avec sérieux mais sans plus.

Angoua (3/5) : Un regard de soldat burundais. Une défense efficace avec peu de question et beaucoup de victimes. J’espère qu’au club on envisage de lui proposer un contrat.

Gourvennec tentant de saisir les subtilités défensives de Benjamin.

Kerbrat (1/5) : L’ombre de lui-même. il est dans le creux de la vague un peu comme un aqua tube qu’on aurait mis dans les chiottes et qu’on aurait tiré la chasse. Et puis arrêtes de sauter les lignes avec tes longs ballons stériles.

Sankoh (3/5) : Seul défenseur un peu burné qui a essayé d’apporter le danger sur quelques éclairs offensifs.

Sankharé (2/5) : Toujours peu intéressé par les gestes défensifs, il a été en vue sur deux-trois percées mais c’est trop peu.

Mathis (2/5) : Rincé, il n’a pas su influer sur le jeu de son équipe et a laissé la relance à sa paire de centraux sans offrir la moindre solution en fin de match.

Beauvue (4/5) : Le seul qui surnage, qui continue courir la tête levée jusqu’à la 93ème. Il a cherché à se mettre en situation de frappe ou de centre sur chacun de ses ballons. Très bon état d’esprit. Notre salut offensif ne survie que grâce à lui depuis quelques matchs.

Giresse (2/5) : Quelques gestes de classes en première et puis il s’est fait rattraper par son âge et son arthrose. Il n’a pas été ridicule et a même été utile sur certaines phases défensives.

Yatabaré (3/5) : Un match difficile pour lui. Pris en grippe par le public bouillant du parc des sports d’Annecy, il n’aura pas eu son rendement habituel. Un match correct tout de même.

Schwartz (1/5) : Compliqué pour lui, il a été complètement abandonné par ses coéquipiers qui ne l’ont jamais servi dans de bonnes conditions et qui ne l’ont rarement accompagné sur une offensive.

Ses coéquipiers l’ont foutu dehors et ont fermé la porte à clef.

Les grouillots :

Douniama : Un tweet éloquent qui résume son entrée.

Pied : Une naïveté qui n’est pas sans rappeler la petite Léa du 5ème qui a vraiment pensé qu’on allait garder nos pyjamas pour la sieste. Ou que ça c’était un personnage du futur Disney.

Diallo : Le meilleur Guingampais du match, et il n’a été présent que cinq minutes. C’est possible quand on est concerné.

Gwen Tagrenmer

3 thoughts on “Evian (2-0) Guingamp, la Paysan Breton Académie livre ses notes

  1. La vache, le GIF du but est dur, mon pauvre Gwen. Sinon je ne suis pas très étonné concernant Dupraz, il a la tête de l’emploi.

  2. Putain c’est moche, surtout que vous avez pas fait grand chose, alors que se sont ces matchs là contre les concurrents direct qui les marquent le plus…

    Mais tu es bon dans la défaites, comme quand tu as relâché la petite Léa, et c’est tout à ton honneur…

  3. Vous nourrissez trop vos blacks, ils ont plus la dalle sur le terrain. Un yahourt par jour et tu vas voir ce qu’ils vont prendre ces connards de caennais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.