La Bacalhau Académie – Jornada 3

Et ça continue tranquillement au Portugal.

Au programme de la Jornada 3, une seule victoire à domicile, six victoires à l’extérieur, Porto, Benfica et Braga sur le podium et le Sporting Portugal déjà (encore) en crise.

 

Sporting 2 – 3 Maritimo

Sus aux lâches !! En pleine tempête sportive, Yannick Djalo et Helder Postiga quittent le navire Sporting en plein naufrage après une lourde défaite face au Maritimo.
A l’image du but refusé pour hors-jeu, les locaux se sont lancés assez rapidement à l’assaut. Ils sont mêmes récompensés de leurs efforts après l’ouverture du score du revenant Russe, Marat Izmailov (1-0, 37°).
Mais, après la pause, les visiteurs semblent revenir avec de nouvelles intentions. Preuve en est avec l’égalisation sur corner de Miranda (1-1, 48°).
Les Vert et Blancs, complètement à côté de la plaque, encaissent même un deuxième but dans la foulée par le copain de Scoubidou, Sami (1-2, 52°).
Les Lions parviennent tout de même à revenir au score et laissent croire à une fin heureuse. Le coup-franc de Jeffren, détourné par le mur, trompe le portier du Maritimo (2-2, 75°).
Cependant, les hommes de Paciencia craquent et encaissent un troisième but dans les arrêts de jeu par le bien-nommé Baba – on évitera bien évidemment tout jeu de mots (2-3, 90°+1).
Djalo et Postiga quittent donc le Portugal sur une défaite. Et laissent leurs frères d’armes dans une belle galère.
La campagne 2011-2012 du Sporting risque d’être longue. Très longue.

 

Rio Ave 0 – 1 Olhanense

Rio Ave-Olhanense, c’est un peu la rencontre des extrêmes…géographiques. Car, en ce qui concerne le football, les deux équipes se valent. Dans la médiocrité.
Aucune des deux formations n’a, en effet, pas encore gagné de match depuis le début de la saison. Le RAFC espère donc l’emporter à domicile ; alors que Olhanense a rejoint le Nord du pays dans le secret espoir de revenir dans ses terres sudistes avec 3 points dans les bagages.
Décidé à en découdre, Eder, attaquant de Rio Ave, se met rapidement en lumière. Même si, sur le coup, il aurait pu s’abstenir. A la demi-heure de jeu, suite à un corner pour Olhanense, il marque un but-contre-son-camp. (0-1, 33°).
Le peu d’occasions faisait regretter aux supporters de s’être déplacé au stade.
Les joueurs d’Olhanense rentrent donc en Algarve après avoir empocher 3 les points de la victoire. Avec une unité en 3 journées, le RAFC s’apprête tranquillement à rentrer dans la zone de relégation. Pour ne peut-être pas en ressortir.

 

Gil Vicente 2 – 0 Academica Coimbra

Après la cuisante défaite lors de la Jornada 2 face à l’ogre Porto (1-3), Gil Vicente avait besoin du soutien indéfectible de son public pour l’emporter face à l’Academica. Ce sont donc 3 291 fervents supporters qui se sont déplacés pour voir leur équipe essayer de l’emporter. Ça laisse rêveur…
Mais les Gilistas ne sont pas rancuniers et ont offert à leurs afficionados la première victoire de leur club pour l’exercice 2011-2012. Même si celle-ci fut longue à se dessiner.
En effet, André Cunha ouvre le score tardivement en reprenant de la tête un coup-franc tiré depuis la touche (1-0, 69°).
Claudio alourdit le score en convertissant un penalty en toute fin de match (2-0, 87°). A noter la magnifique présentation capillaire du second buteur de la soirée, mix entre Gabriel Milito et Noémie Lenoir.

Le geste technique de la soirée est à mettre au crédit de Abdoulaye Ba. Le défenseur de Coimbra nous a régalé d’une roulette involontaire, suivie d’un auto-croche-pied, d’une perte de balle et d’une occasion de but pour Gil Vicente en suivant. Du bon boulot, on vous dit…
Ce sont les 3 291 amateurs de beau jeu qui étaient contents. Vraiment contents.

 

Union Leira 2 – 5 FC Porto

Supercoupe d’Europe oblige, le FC Porto et l’Union Leira ont joué le dernier match de la Jornada 3 une semaine après tout le monde. Ce qui n’a pas empêché l’autobus Dragon de renverser violemment le dernier de la Liga Sagres.
Falcao parti et Varela en méforme, Vitor Pereira a choisi de titulariser le jeune James Rodriguez et le nouveau-venu Kleber. Sympas, les deux minots l’ont remercié de la plus belle des façons.
Le premier ouvre le score sur une lourde frappe, chronométrée à 95 km/h par la TV portugaise – sans doute (0-1, 28°). Le second aggrave le score en profitant d’un bon travail de Belluschi. Ce qui n’a rien d’étonnant quand on s’appelle ainsi… (0-2, 36°).
De retour des vestiaires, les effrontés de Leira réduisent la marque. Almeida voit sa frappe légèrement détournée par Maicon – pas celui qui est bon, l’autre (1-2, 51°).
James et Kleber, nouveaux chouchous de Pereira, vont punir l’insolence des locaux en marquant chacun leur second but de la soirée aux 73° et 83° mn (1-4).
Croyant à un retour inespéré, Diego profite lui-aussi d’une erreur de Maicon – encore lui ? – et marque le but du 2-4 (88°). Ce mince espoir est coupé en plein élan lorsque Varela marque à son tour pour Porto, après un débordement du Belge Defour – qui étrennait là son nouveau maillot Azul e Blanco (2-5, 90°+1).
Avis aux équipes de Liga Sagres : l’autobus Dragon est en forme et écrase tout ce qui passe sous ses roues. A bon entendeur.

 

Feirense – Paços de Ferreira: 0-0

Pas de but mais deux cartons rouges, un de chaque côté (Bamba pour Feirense à la 30ème minute; Figueiras à la 55ème minute). A part ça, rien.

 

Vitoria Guimarães – Beira Mar: 0-3

Gros boxon du côté des Vimaranenses. Après une cinglante défaite contre l’Atlético de Madrid en barrage retour de C3 (4-0), une défaite en SuperTaça (2-1) et une défaite inaugurale (1-0) contre le Dragão, Manuel Machado a démissionné de son poste et a été remplacé par Rui…Vitoria, ça ne s’invente pas, démissionnaire de Paços de Ferreira. Avant cette nomination, c’est Basilio Marques qui a dirigé la fessée reçue à domicile infligée par Beira Mar. Complètement hors sujet, la vidéo des buts vous donnera une définition assez claire de ce que peut être une faute professionnelle caractérisée, les Branquinhos se mijotent une saison bien bien poucrave. Le lendemain de la défaite, une trentaine de supporters sont allés se friter avec les joueurs, menaçant Faouzi de mort au passage.

 

Vitoria Setubal – Sporting Braga: 0-1

Les entraîneurs passent mais Braga semblent ne jamais s’en émouvoir. Leonardo Jardim débute son bail de la meilleure des manières en installant les Archevêques sur le podium dès la J3. D’entrée au quignon, Braga se procura deux occasions consécutives. Si Diego s’employa sur la première, Miguelito sauva les Sadinos, aidé par la transversale. A la 10ème minute, l’ancien Portiste Pitbull testa Berni, gardien italien, une fois n’est pas coutume. Henrique tenta également sa chance mais sa reprise passa à côté. Les Guerriers du Minho furent proches d’ouvrir le score sur une frappe contrée d’Hélder Barbosa mais la barre en décida autrement. Pendant la mi-temps, les quelques spectateurs purent se rincer les yeux sur les cheerleaders locales. En seconde période, Setubal buta une nouvelle fois sur Berni tandis que Diego s’envolait peu après sur un cachou de Djamal (à la jambe). Il ne manquait qu’un but. A la 82ème minute, Hélder Barbosa, ancien de Setubal, régalait la chique avant de placer une frappe du gauche imparable. Avec ce succès obtenu à l’extérieur, les Braguistas poursuivent leur bon début de saison. A eux désormais de conserver cette régularité qui leur a fait défaut pendant les 3/4 de la saison dernière.

Enfin, dans le cadre du Jorge Mendes Colchonero Experience, Pizzi a été prêté à l’Atlético de Madrid avec une option d’achat fixée à 15M€.

 

Nacional – Benfica: 0-2 

Il devait partir pour mieux garnir son livret A mais, en définitive, Tacuara Cardozo est resté au Glorioso et retrouve peu à peu son niveau d’avant le Mondial 2010. Malgré l’épaisse purée de pois qui s’empara de Madère, le Guarani a trouvé le chemin des ficelles d’une tête piquée sur un service de Nico Gaitan à la 22ème minute. Evidemment supérieurs à leurs adversaires, les Encarnados se procurèrent plusieurs occasions mais soit le poteau, sur un coup franc du Clown Aimar, soit Elisson, auteur de prouesses, empêchèrent les Aigles de boucler l’affaire. Benfica dut attendre les arrêts de jeu et un rush de Bruno César -élu meilleur espoir du Brasileirão 2010 avec Corinthians- pour enfin doubler la mise (90+4′).

Ce match a surtout mis en lumière le véritable problème du football portugais. En effet, Jorge Jesus a aligné un onze titulaire avec aucun joueur natif du pays. Il a fallu attendre la 90ème minute et la rentrée de Ruben Amorim pour que le Portugal soit représenté sous le maillot benfiquiste. Peu étonnant dès lors que les Quinas soient à la recherche active d’un véritable guarda redes et d’un attaquant de pointe livré sans accroche-caravane.

 

Luis Frigo et Choa d’Arelate.

2 thoughts on “La Bacalhau Académie – Jornada 3

  1. C’est moi ou l’Académie a un léger retard??? :/ Le Sporting l’a emporté ce week-end à Paços, Braga Porto et Benfica se maintiennent en haut en remportant leurs matchs…La bise
    ps: Nuno Gomes en a planté pour deux, histoire de dire à Vieira que c’est un con…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.