Après m’être fait souffler dans les bronches par 2 de mes 3 lecteurs pour manque d’assiduité, me revoilà aux manettes (et pas pour un PES) pour mon deuxième match d’affilé, qui sera suivi d’un troisième ce w.e, ayant ma place en poche pour Rennes. Une belle série donc, comme un symbole des Croix de Savoie qui enchainent les résultats sinon positifs, du moins encourageants.

Avant de parler de ce match contre la bande à Gourcuff sénior, je refais juste un petit détour par les commentaires sur l’académie précédente : si j’ai effectivement fait une coquille pour le poste de Wass (arrière droit plutôt que gauche), je m’interrogeais sur le bien fondé de son positionnement en offensif car si ses prestations à ce poste sont loin d’être coffes – et on en reparlera tout à l’heure – son style de jeu me parait également intéressant à son poste d’origine, surtout que Dja Djé Djé me déçoit de plus en plus. Et en ce qui concerne Laquait, il fait également de solides matchs sur sa ligne, mais je le trouve quand même moins autoritaire qu’Andersen sur ses sorties aériennes et dans son jeu au pied.

Revenons au prélude de la rencontre : on se cogne une équipe qui se paluche pas mal sur son jeu, le génial Christian Gourcuff en têtes bien aidée en cela par les média. Bon, ils ont pas tout à fait tort, j’ai de bons souvenirs des rares matchs lorientais sur lesquels je suis tombés. Pour le coup, les visiteurs sont amputés de quelques joueurs majeurs type Manga (qui est gabonais et non japonais), Jouffre, Aliadière, Campbell et Coutadeur. J’ai l’impression d’avoir déjà dit ça, mais ça semble le bon moment pour les jouer (Cf Paris, Marseille, Lille).

Khlifa suspendu pour cause de 3 jaunes en 10 matchs, soit l’inverse de Govou qui lui boit 10 jaunes et joue 3 matchs, c’est Adnane qui le remplace dans un 4 – 4 – 2 par ailleurs sans surprise donc : puisque Laquait a joué les précédents matchs, c’est normal qu’il joue celui-ci, et puisque Wass a parait-il fait la une du meilleur (et unique) quotidien de sport de France, de Navarre mais pas de Haute-Savoie, c’est normal qu’il joue milieu droit. Du côté breton, outre les absences, et comme le soulignait Alter-Gauchiste de Droite ici, ils vont tâter de la bonne herbe bien grasse et bien verte de la Yaute (je parle de la pelouse du terrain d’Annecy bien sûr) et pas sûr qu’ils se souviennent de ce que c’est, à force de jouer sur du plastique. J’étais plutôt confiant.

 

Le Match :

Gourcuff ayant insisté sur l’importance de faire une bonne entame de match, mais s’étant trompé de vestiaire pour le faire, les locaux partent à l’abordage dès le coup d’envoi. 2 touches successives font atterrir le ballon dans la surface et les pieds d’Adnane qui contrôle, se retourne et chute, retenu qu’il était par Romao (qui selon le commentateur fait 5 à 6 fautes par match : bien vu, ce sera la seule). Pénalty le plus rapide de la saison, au bout de 28 secondes de jeu. Christian est génial. Sagbo transforme pour son 5e but de la saison et ça fait 1 – 0. Cette bonne entame de match sert admirablement notre style de jeu en contre foudroyant© puisque Lorient se retrouve avec la gonfle et l’obligation de se découvrir.

De notre côté, nos 2 lignes de 4 se resserrent pour former un bloc compacte qui laisse peu d’espace, avec Poulsen et Sorlin pour harceler en milieu de terrain. Les bretons l’ont bien compris et tentent de passer par les ailes, principalement sur leur gauche où Angoula compense le marquage hasardeux de Dja Djé Djé : entre une action litigieuse sur laquelle Angoula retient Sunu, ce qui aurait mérité un coup-franc et non un pénalty comme le réclamait le brillant Gourcuff, la faute se situant en dehors de la surface, ou à la 42e quand ce même Sunu efface ce même Angoula d’une feinte de corps qui amène la première véritable action dangereuse pour les touristes. Entre temps, on aura eu quelques possibilités, avortées soit par Koné, soit par la pointe de vitesse d’Adnane, proche de celle de Govou avec sa caravane.

La deuxième mi-temps commencera aussi fort que la première mais comme l’aurait dit l’inénarrable Pierre Salviac, les mouches ont changé d’âne, et c’est Lorient qui égalise à la 46e sur corner, un but par ailleurs entaché d’une petite mimine de Romao, ce que ne signalera pas l’intelligent Christian Gourcuff. Le temps de savourer le Lorient Express qui s’enrhume sur les rives du lac Léman (à Annecy, nan mais franchement, ces cons de commentateurs parisiens devraient vraiment fermer leurs gueules) et c’est Koné qui fera le même geste que Romao, à savoir je tire un peu le bras de Barbosa dans la surface pour l’empêcher de me casser les reins, mais cette fois M. Enjimi ne bronche pas. Patrick Trotignon is now friend with Jean-Louis Triaud.

Pas grave cousin, dans tous les cas on s’en sort bien, vu que Tié Bi est entré et apporte sa pénétration, aussi puissante que celle de Van Bommoul, provoquant un bon mouvement qui voit Sagbo, sur l’aile droite, adressé un bon centre à Wass, qui vient de ? L’aile gauche bien sûr. Le commentateur s’extasie « Wass a dit je peux jouer milieu droit » : ouai bin là il était à gauche, essaye de mieux placer tes anecdotes, monchu.

La fin du match verra une domination lorientaise aussi stérile que papa, ce qui en y repensant explique la joie de maman quand le facteur passait tous les matins, Adnane ratant tout de même l’occasion de se mettre à l’abri grâce à un bagage technique du niveau de sa pointe de vitesse, et ça fait 2 – 1 pour l’ETG.

4e match sans défaite, une 12e place au classement avec 3 points d’avance sur les bordelais de l’ami Claude Pèze et la zone de relégation : ça va un peu mieux. Méfiance quand même, la fin de 2011 s’annonce périlleuse avec des déplacements à Rennes (où je pourrais peut-être croiser Roazh ?), Toulouse et Lyon et la réception de Montpellier. Encore 28 points pour le maintien.

 

Les Gars :

Laquait : 4/5 : Très bon match du portier qui nous a sorti de belles parades et a remporté tous ses duels.

Dja Djé Djé : 1/5 : J’ai perdu patience avec ce garçon. Défensivement aussi faible que la syntaxe de Morlino, et bien plus inoffensif que les drogues à Roustan.

Angoula : 2/5 : Des approximations dans ses interventions qui plombent sa note, mais aurait sûrement été plus serein avec un arrière droit à ses côtés.

Cambon : 4/5 : Une bonne présence, genre qui fait rêver les ménagères, mais quelques imprécisions inhabituelles dans ses relances. +1 pour le rappel de son titre de champion d’Europe des U19 en 2005, avec des mecs comme Lloris, Gourcuff, Diaby Gouffran ou Kaboul, par le commentateur

Ehret : 3/5 : Un match sérieux, sans trop d’emmerdes. L’astucieux Gourcuff avait dû donner des consignes pour passer de l’autre côté. Habile, Christian.

Sorlin : 4/5 : Le capitaine a bien ratissé, pressant haut et de concert avec Poulsen.

Poulsen : 4/5 : Le danois a bien ratissé, pressant haut et de concert avec Sorlin. Sorti à la 56e.

Wass : 4/5 : Le blondinet a sorti un match de bonne facture, mais plus sur le plan offensif que défensif. +1 pour son but sur une belle montée, but pas si simple étant donné le rebond juste avant la frappe. On ne m’enlèvera pas de l’idée qu’il peut être intéressant en arrière droit avec Barbosa ou Khlifa devant lui. Sorti à la 83e.

Barbosa : 4/5 : Encore un match plein pour celui qui a été élu joueur du mois d’octobre par les supporters hauts-savoyards. Se prend un jaune pour simulation alors qu’il aurait pu bénéficier de deux pénalty. Sorti à la 76e.

Adnane : 1/5 : Ce joueur ne m’a jamais convaincu, et ce n’est pas sur ce match que ça changera. Pas de vitesse, pas de technique, pas de physique, bref, pas grand-chose d’utile pour son rôle d’attaquant. Tellement inutile que je l’ai oublié sur ma première version du compte-rendu. Mériterait 0 mais +1 pour le pénalty provoqué, et 1 point pour 30 secondes de jeu, c’est rentable.

Sagbo : 5/5 : Un pénalty plein de sang-froid dès la première minute, une passe décisive en seconde période, une bonne présence sur le front de l’attaque et une note de 7 dans l’Equipe qui le place dans le 11 type de la 14e journée : fuck le ballon d’or, si ça c’est pas la consécration.

 

Les remplaçants :

Tié Bi (pour Poulsen) : 3/5 : Comme d’habitude, gros impact physique et la volonté de jouer vers l’avant. Du coup ça marche encore mieux quand l’adversaire est fatigué.

Leroy (pour Barbosa) : 2/5 : Le maestro commence à hiberner un peu. Faut dire qu’il commence à faire froid, ça doit être dur pour ses vieux os.

Rabiu (pour Wass) : NN : Un parpaing de plus dans le mur haut-savoyard.

 

Le Coach :

4/5 : Casino a fait la nique à l’ingénieux Gourcuff en plaçant un bloc aussi impénétrable que Sœur Emmanuelle. Ses changements ont apporté la fraicheur nécessaire à l’obtention puis la conservation du résultat.

 

Les touristes :

Une équipe qui aime bien avoir la chique, qui s’en sert pas trop mal, mais qui a du mal dans le dernier geste, comme un symbole de gros membre durant l’acte sexuel. Gourcuff est génial, mais plus pour alimenter le comité avec ses déclarations que pour s’adapter à l’adversaire.

 

Franck Ripoux

Franck Ripoux n’est toujours pas si pourri et vous donne les images de son bonheur ici.

3 thoughts on “La Croix de Savoie Académie note ETG – Lorient (2-1)

  1. Non mais a chaque fois que je regarde les resultats je vois Evian qui marque des points
    Pourtant ils sont seulement 12e
    Je dois pas regarder les resultats souvent finalement

  2. Bin sur les 4 derniers matchs, on a pris 8 points sur 12, à l’inverse des 4 matchs précédents où on en avait pris seulement 1. On a gagné 5 places sur cette périodes.

  3. C’est gentil de réagir à nos réactions. :-) Bon de ce que ma mémoire a gardé, je ne disais pas préférer Laquait (moi aussi je mettrais Andersen,même si Laquait est loin de me décevoir, malgré quelques non-sorties très effrayantes lors des matchs contre l’ASSE, l’AJA et Lorient notamment) mais j’expliquais qu’il n’était pas surprenant qu’il soit titulaire. Bon du passé faisons table rase (la devise d’un club, je ne sais plus lequel, étant « l’Histoire se joue maintenant »), ego te absolvo.
    Pour pinailler je crois que Campbell a joué, et je te trouve dure avec DDD, non pas sur ce match que je n’ai pas vu, mais sur le reste de la saison, malgré des imperfections flagrantes il a énormément progressé et montre qu’il a du potentiel. Sinon effectivement c’est dingue comme le (possible) penalty oublié aux Lorientais a éclipsé la main sur le but et le penalty (tout aussi possible) sur Barbosa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.