La Gunners academy note Marseille-Arsenal (0-1)

Le Père Fidalbion ne lit pas Notre Footballologue.

Tous les éléments étaient réunis pour passer une belle soirée : du Coca, des Gros membres (pintés de préférence), et un joli Marseille – Arsenal, qui s’annonçait au moins comique. Imaginez : Walcott face à Morel, RVP face à Diawara et N’Koulou, Mertesacker et Jenkinson face à Rémy ou Valbuena. Ca vend du rêve. Mais c’était sans compter avec la frilosité des deux coachs, et la nullité de certains acteurs. Sans déconner, OK, Arsenal est à l’extérieur, Arsenal n’est pas très bien en ce moment. Mais merde, un peu de panache quoi. Alors on a eu droit à deux beaux blocs bien compacts, chacun posé devant sa surface, avec un gogol pour courir devant, et au milieu comme dirait notre ami Footballologue, un baby-foot.

Disons-le tout de suite : Arsenal est loin d’avoir fait le match de l’année, et un match nul aurait été très juste pour tout le monde. Malgré tout, les quelques occasions que les Gunners se sont procurées ont fait la différence avec la prestation olympienne. Je passe sur les erreurs d’arbitrage, qui se sont largement équilibrées au cours de la rencontre.

Premier quart d’heure en papier-carton, comme d’hab. J’ai même plus envie de le dire tellement ça devient récurrent. Marseille se dit qu’en face y’a du boulet, et que finalement, y’a peut-être moyen. Le secteur central échappe aux Phocéens, mais sur les côtés Ayew et Valbuena tombent comme des mouches et obtiennent pas mal de coup-francs. Qu’ils s’empressent de tirer n’importe comment. Les Gunners se réveillent doucement à la demi-heure de jeu, un peu comme un gosse qu’on met devant Oui-Oui avec son doudou pour qu’il réussisse à ouvrir les yeux. C’est pas glorieux, mais les corners s’enchaînent. Arteta et Van Persie les frappent exceptionnellement bien, et le Hollandais manque d’ouvrir le score sur une tête lobée que Diawara dégage sur la ligne. Mertesacker, de son coté, fait de son mieux pour être ridicule et ridiculisé, mais Marseille a du mal à se montrer dangereux.

Deuxième période, on se fait toujours autant chier. Mais les Gunners remettent doucement le pied sur le ballon. Ca sert à rien mais ça rassure un peu. Frayeur à l’heure de jeu : Jenkinson, qui jouait sur une jambe depuis un coup pris en première période est remplacé par Djourou. A droite. Bordel, en heure de grande audience en plus. N’Koulou, tout en glissure dans sa surface, essaie de rivaiser avec Mertesacker en offrant un but à Walcott. Mais Mandanda s’interpose bien. Avance rapide à la 70e. Gervinho rentre pour remplacer un Arshavin… euh, j’ai du mal à trouver un mot agréable. Il croque toujours, mais a au moins le mérite de dynamiter la défense chancelante de DD. A la 91e, il lance une première fois RVP dans la surface, qui trouve un Mandanda décidément bien présent. Puis, alors que tout le monde (enfin surtout les quatre arrières de l’OM) attend le coup de sifflet, le coup de pute. Djourou centre en profondeur, Van Persie et Gervinho plongent dans la boîte, embarquant avec eux toute la petite famille marseillaise. Azpilidretti suit le mouvement et oublie Ramsey, qui ajuste tranquillement le portier olympien.

Moi qui attendait ce duel depuis des lustres pour le potentiel blagues… Espérons voir un peu plus d’humour au retour.

Les notes :

Szczesny : 3/5 : Je crois qu’il a pas fait un seul arrêt. Ouais, mais bon, là, franchement c’est pas sa faute.

Jenkinson : 2/5 : Désormais baptisé le Cacatoès par les Gros membres. Régulièrement bouffé par son vis-à-vis (Ayew puis, Rémy), il a toujours du mal à gérer ses débordements. Et puis il s’est blessé sur un dégagement à la con. Chétif.

Santos : 0/5 : Ouais, bah en fait, non. J’ai cru, et puis non. Toujours hors de position, il a ensuite deux alternatives : revenir en faisant une faute grotesque ou laisser Koscielny gérer. Encore et toujours. Le Choa a cru voir revenir Gronaldo.

Mertesacker : 1/5 : Il a fait plus d’interventions que dans n’importe quel autre de ses matchs : 3. Et parallèlement à ça, il réussit tout de même à être ridicule et mauvais. Rémy et Valbuena se sont moqués de lui, mas dribbler un Brontosaure n’a jamais fait un joueur de foot.

Koscielny : 5/5 : A quand le maillot rouge, la planche en plastiques et le T-shirt « Lifeguard »?

Song : 3/5 : Beaucoup, beaucoup trop bas. Ce qui n’est sûrement pas de son fait. Mais ça n’a pas forcément aidé Van Persie, abandonné également par Arteta. S’il a largement fait le boulot en bouchant complètement l’axe du terrain aux Marseillais, il a eu du mal à aligner deux passes correctes.

Arteta : 2/5 : Plus ça va, moins on le voit. Il marche, joue latéral, remplit un quart de son job. Ca va que Marseille avait Lucho pour compenser. Niveau capillaire ça se vaut en plus. Il s’est au moins appliqué sur les corners, c’est déjà ça.

Rosicky : 3/5 : Moins incisif que contre Sunderland, il a toutefois été un rouage essentiel dans la conservation de la balle. Rien de décisif, mais réglé comme une horloge. Croit toujours qu’il a un talent de tacleur. Un jour, ça fera rouge.

Arshavin : 0/5 : Une prestation aussi vide que le Vélodrome ou que le slip de Jenkinson.

Walcott: 3/5 : A joué à la machine à centrer, sans trop réaliser qu’il n’y avait qu’un pauvre type dans la surface. Ouais, y’a de la bonne volonté, mais ça sert à rien. Mais bon, il chope quand même la moyenne pour avoir répondu à une de mes attentes : l’aqueduc sur Morel.

Van Persie : 3/5 : RVP a dû vivre le même match de merde que nous autres téléspectateurs. Esseulé à la pointe de l’attaque, Dutchman a fait ce qu’il a pu pour porter le danger. Je préfère le dire, Van Persie contre Diawara et N’Koulou, ça se vaut franchement. Bon après, tout seul contre quatre, c’est défier les lois de la physique.

Les substitutes for love :

Djourou : Le coup de flippe de la soirée. Djourou à droite, c’est un peu Marine Le Pen à un mechoui, tu guettes la connerie. Ca a pas tardé : 5 minutes après son entrée, il tentait avec une assurance toute suisse une tête lobée en retrait qui a mis dans la merde toute la défense.

Gervinho : On retiendra son bon impact sur le match. Le type au marquage d’Arshavin a forcément été surpris. C’est un malin, Tonton.

Ramsey : Un but plein de sang-froid. Oui, sans déconner.

 

En face : Le meilleur pour en parler, c’est le spécialiste. Allez voir, le Mad, il a besoin d’amour.
Tu aimes la Gunners Académie au moins autant que tu détestes Morlino? Alors fais savoir à tout le monde que tu es un lecteur éclairé en partageant cet article sur Facebook et Twitter.

Et si tu n’as plus envie de voir des mioches avec le maillot d’Arsenal quand tu cherches « Gunners Académie » sur Google, aide au référencement en faisant remonter la page grâce au bouton +1.

Et sinon, comme d’hab, quand on n’est pas là, allez lire et discuter avec les gunners de Groover et Gunners.fr c’est bieng.

17 thoughts on “La Gunners academy note Marseille-Arsenal (0-1)

  1. 5 pour Koscielny ? Tu peux encore dire que tu as fait une faute de frappe et demander une correction.

  2. Yes, Officer Moké. 5/5 pour le Kosc’ qui a juste été irréprochable. Je persiste et signe.

  3. Quand tu n’as pas grand chose à faire, c’est plus simple de l’être. Le rouquin est d’accord avec ça ? Ou les autres gunners du coin ?

  4. Kos a mis 15 bonnes minutes pour rentrer dans son match, après il a été excellent… comme d’habitude j’ai envie de dire.

  5. André Santos, quel artiste
    ce mec transpire le manque de sérénité et a un vrai don pour transformer une situation anodine en danger immédiat pour son équipe, par la grâce d’un placement au petit bonheur la chance ou d’un contrôle totalement foireux, ou les deux… heureusement que c’était Marseille v2011.2 en face…
    je me pose réellement la question de la pertinence de son recrutement (et de son statut d’international Brésilien au passage)
    son pendant à droite (Jenkinson) fait de la merde aussi mais il a au moins l’excuse de la jeunesse et de fait une grande marge de progression (ce qui n’est pas le cas quand on a 28 ans)
    en l’absence de Gibbs (et à fortiori de Vermaelen), quite à prendre le bouillon sur les côtés, je préfèrerais largement voir des jeunes type George Brislen-Hall ou Daniel Boateng
    et oui, j’ai aussi trouvé Koscielny très très costaud sur ce match

  6. Comment parler d’un match durant lequel je me suis littéralement endormi.

    Aurait mieux fait d’avoir des sous pour les filer à l’éditeur pour qu’il me paye une caïpi… Au moins, vous avez du vous marrer devant ce superbe spectacle au Balto

  7. J’ai regardé la deuxieme mi-temps seulement. Ca m’a assez ennuyé évidemment. Enfin, j’ai commencé à flipper quand j’ai vu Djourou rentrer, prendre un carton, faire une passe en retrait plein axe, moitié molle rebond pourri. Jusqu’a ce centre au sommet du dégueulasse, qui rebondit avant le point de péno tellement qu’il est moche, mais bon heureusement que les marseillais sont assez moches pour le laisser passer. Au final il m’a fait un peu rire ce con de Djourou, maintenant c’est bon, t’as fait marrer l’équipe, tu peux te casser, bye.

  8. On pourrait presque avoir une équipe potable en prenant les meilleurs joueurs de chaque équipe…ce fut un match de merde mais comme je l’ai dit précédemment ce n’est pas un hold-up puisque le match était plutôt équilibré dans le déchet et le manque d’audace. On vous fait une belle offrande, j’espère que vous en ferez de même au retour, vous avez été moins mauvais que nous et c’est tout ce que l’on peut retenir de cette purge.
    5 pour Koscielny ça fait beaucoup mais j’aurai fait de même avec N’Koulou si on avait tenu le 0/0.

  9. Djourou : Le coup de flippe de la soirée. Djourou à droite, c’est un peu Marine Le Pen à un mechoui, tu guettes la connerie. Ca a pas tardé : 5 minutes après son entrée, il tentait avec une assurance toute suisse une tête lobée en retrait qui a mis dans la merde toute la défense.

    Djourou a été ultra-solide pour une fois, sanctionné d’un carton jaune alors que son tacle était bon et qu’il est à la base du but sur un BON centre.

    Après, quand on voit le 5 de Koscielny ( en enlevant la première demi-heure, certes ) faut avouer que ça n’a jamais été ton fort, les notes.

  10. Djourou je lui aurai mis une bonne note rien que parce qu’il a fait quelque chose que Jenkinson ou même Sagna ne risquent pas de nous montrer: un centre gagnant à la dernière minute. Ou même dans les autres minutes du match.

    Quant à la Kosc je suis l’avis du Père, à un moment il faut lui donner ce qu’il mérite, en une saison et demie il a appris à jouer qu’avec 1 ou 2 partenaires en défense, en fonction des présences de Sagna et/ou Clichy, à savoir que ce dernier n’est pas toujours présent même quand il est sur le papier. Ceci dit il l’était bien plus souvent que Gibbs ou l’ami Santos. Bref, 5/5 à chaque match ou Vermaelen ne sera pas là, peu importe sa performance et le score, cette note récompense son courage et sa combativité, un mot dont les 3/4 de l’équipe ne connaissent pas la définition.

  11. Ah oui j’ai pas dit là où je voulais en venir, c’est que finalement aujourd’hui la Kosc est prêt à jouer seul en défense, c-à-d de partager la ligne défensive avec Jenkinson, Mertesacker, et André Santos.

  12. Quand on y pense, la Juve a envoyé Ziegler en Turquie, que du gâchis.

    Rami est parti à valence pour la moitié d’un prix qui aurait été acceptable pour le board d’Arsenal.

  13. @Pfiou : Ouais c’est vrai que comparer la performance d’un mec qui a joué une heure et demi avec celle d’un autre qui a joué 20 minutes, c’est super crédible. Tu constateras que Djourou n’a pas été noté, quand un joueur joue trop peu, je pense que c’est pas légitime. Après tu parles d’un centre qui est décisif certes, mais complètement loupé. Et je vois pas où il a été solide, sachant que Marseille ne s’est quasiment pas approché des buts d’Arsenal en deuxième période. Comparer avec la prestation impeccable de Koscielny est même pas envisageable.

    @PES : On va faire avec ce qu’on a derrière maintenant. Malheureusement, Tonton semble vraiment faire confiance au Teutonosaure et Jenkinson est cassé deux semaines…

Répondre à Moké Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.