Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

La Merlus Académie note Lorient-Lyon (0-1)

Tristan Bourrepif, première défaite sur synthétique

Sur le palier de la ligain

Lorient a chopé la grippe. Il est cloué au fond de son lit, ses tentatives d’aller se promener dans l’appart sont rendues désagréables et difficiles par des mouvements saccadés et fébriles. Lyon l’apprend. Lyon est un taulier sur le palier. Il était même il y a quelques saisons le big boss, bien aidé par son mentor Jean-Michel Aulas qui rate régulièrement l’occasion de se taire. D’ailleurs, un certain Loïc Féry, proche de Lorient qu’il aide financièrement, semble suivre le même chemin. Bref, depuis trois saisons, Lyon a baissé de ton, c’est plus lui qui s’envoie en l’air avec Lyly Championne. Il se contente de la soeur, Lili, avec qui il a eu quelques belles nuits de plaisir, mais c’est pas pareil.

Puis dernièrement il n’était pas très bien, ça lui a presque été fatal, au point d’envisager de se rabattre sur Europa, la voisine moins sexy. Mais  Lyon a trouvé des ressources et il a enflammé le lit de la petite, au point de la faire monter au septième ciel. Il a ainsi gagné un petit sursis. Bref, Lyon se la joue toujours, et est toujours relou. Donc quand il a vu que Lorient s’était grippé en se prenant un vent par Montpellier, il a décidé de venir le taquiner. Et que je te rentre dedans, et que je te charrie, et que je te complique la vie.

Finalement ce dirty bastard de Lyon finit par un joli coup de pute en faisant croire à Lorient que le suppositoire « Lacazette » qu’il lui refile va le guérir. Et ben nan, ça fait juste mal au cul ! Lorient dans un vague accès de lucidité essaye de se rebeller et de lui rendre la monnaie de la pièce, mais la grippe le rend trop faible, tout ce qu’il entreprend est vain. Lorient va se recoucher, avec un sacré mal de tête, et quelques frissons lorsqu’il entend un colocataire bien connu lui adresser la parole, avec des relents anisés: « Hé, couillong d’Hulumerlu ! Ca va bieng ? ».

 

La chose footballistique

Et oui, le prime-time ne réussit pas aux lorientais. Définitivement, pour gagner rien ne vaut Stéphane Guivarc’h aux commentaires, c’est moins indigeste qu’un Elie Baup qui se demande bien ce qu’il faisait là alors qu’il avait réussi à obtenir le droit de commenter le clasico la veille.  Du coup première défaite au Moustoir cette saison, et qui n’a rien d’illogique au vu du match. Les Merlus auront été en dessous de leurs stats habituelles dans tous les domaines, le but de Lacazette venant sanctionner le trop grand nombre de ballons perdus rapidement, en ayant à peine franchi la ligne médiane.

Christian Gourcuff alignait ce qu’on peut penser être son équipe-type du moment, notion bien plus vague que les dernières saisons du côté du 56, avec le retour de Koné en défense, celui de Romao au côté de M’vuemba au milieu, ce qui fait passer Coutadeur sur le côté et Monnet-Paquet en pointe. Le problème c’est que Coutadeur semblait avoir envie de jouer à la place de M’vuemba et Monnet-Paquet à la place de Coutadeur. Comme à chaque fois qu’ils ont été alignés à ces postes, ils m’ont donné l’impression de forcer leur nature pour essayer de construire quelque chose. Le résultat ? C’est M’vuemba, sorti à la 60e, qui a le plus tenté sa chance, mais je crois que c’était plutôt pour essayer d’arrêter la pluie, notamment sur sa troisième et dernière alors que le but était assez ouvert, et cela juste avant l’ouverture lyonnaise.

Sinon, les tentatives de combinaisons étaient souvent stoppées à l’entrée de la surface, et Lloris a su s’imposer à chaque fois que les lorientais sont finalement arrivés dans ses seize mètres. Cette défaite est amère et laisse envisager un mois de décembre catastrophique pour les morbihannais. Mais bon, quoi de mieux qu’une victoire au vélodrome pour faire parler dans les journaux et casser l’élan marseillais ?

 

Les notes :

Audard (4/5) : Il a tenu son rang,  et permis d’y croire. Hélas pour lui, on ne retient que les gagnants.

Baca (3/5) : Cyril Linette ne réussissait à convaincre aucun de ses supers consultants (en un mot) à venir se les peler à Lorient au mois de décembre. Mais Cyril est quelqu’un de rusé :
« – Elie ça te dit de commenter le match du club de Baca contre celui de Reale le 11 décembre?
– Je croyais que c’était Real-Barça le 10.
– Une fausse date pour des raisons de sécurité. Ah oui, le match est à Lorient, celui auquel tu assisteras la veille est un faux.
– Bon d’accord, pas de problème. »
Cyril raccrocha, soulagé. Face à lui, Hervé Mathoux, interloqué :
« – Mais Reale, il est à Boulogne cette saison.
– Ta gueule Hervé ! Il faut vendre du rêve. Bon ! Voilà ton autorisation pour poser des questions à Ménès pendant le CFC.
– Tu veux dire Ménez ?
– C’est ça Hervé, c’est ça… »

Koné (2/5) : -1 pour être resté statique sur le but.

Ecuele-Manga (3/5) : Il a fait son match. Je ne sais pas si on peut dire qu’il est fautif sur le but, on sait jamais avec les gens…

Mareque (3/5) : Un très  bon match défensif. Hélas ses rares tentatives d’apporter le surnombre ont échouées, laissant de l’espace dans son couloir.

Romao (2/5) : Son retour au milieu était attendu, mais son match est décevant.

M’vuemba (3/5) : En difficulté également, il a tout de même réussi à aller de l’avant. Dommage qu’il ait pêché dans le dernier geste.

Jouffre (2/5) : Pris par la défense lyonnaise la plupart du temps.

Coutadeur (3/5) : Le plus de ballons touchés, le plus de kilomètres parcourus… mais rien finalement. Alou Diarra pourra donc dire qu’il a de meilleurs stats.

Monnet-Paquet (3/5) : Pour ceux qui ne savaient pas qu’il allait vite… ou qui ignoraient que Cris était cramé. Mais bon, c’est le brésilien qui l’emporte quand même.

Sunu (0/5) : Ce n’est pas dans mes habitudes de mettre des zéros, mais je crois qu’il a perdu tous les ballons qu’il a touchés ! Des mauvais choix, des passes ratées, des initiatives vaines et une frappe vers la cité de la voile Eric Tabarly. Sorti à la mi-temps.

 

Les remplaçants :

46e – Sunu par Campbell (2/5) : Quelques incursions, et la plus belle frappe lorientaise. Ce n’est pas assez.

59e – M’vuemba par Emeghara (NN) : Quelques incursions, et une frappe moche.

74e – Jouffre par Autret (NN) : Quelques incursions et une frappe facilement captée par Lloris.

 

La vidéo du match (http://www.fclweb.fr/webtv/voir/le-resume-du-match-lorient-lyon-en-video-aaaa-aa2)

 

Chères lectrices (si vous existez), chers lecteurs, je suis désormais sur Facebook (http://en-gb.facebook.com/people/Tristan-Bourrepif/100003207704053) autant que je le peux parce que c’est génial. Donc si vous voulez venir me poser des questions, m’apprendre quelque chose, me demander en mariage ou me faire des remarques de toutes sortes, n’hésitez pas à venir faire un tour.

 

Je m’adresse désormais spécifiquement aux lorientaises et lorientais connaisseurs du club qui traîneraient par ici. Je travaille actuellement à la conception des  onze mondiaux et anaux historiques du club, alors si vous avez des suggestions de noms à me faire, encore une fois, n’hésitez pas, que ce soit par mail (tristanbourrepif@gmail.com), sur Facebook, ou dans les commentaires ! Ca m’évitera de tout prendre dans la gueule une fois que j’aurai fait n’importe quoi.

Ah oui aussi, si t’as de l’argent dans ta poche à la fin du mois, abonnes-toi (http://horsjeu.net/abonnement/), comme ça on pourra payer des coups à l’éditeur pour fêter sa réussite sur notre dos.

 

Tristan Bourrepif

13 thoughts on “La Merlus Académie note Lorient-Lyon (0-1)

  1. Salut tristan,

    Tout d’abord bravo pour ton académie dont je suis un fervent lecteur !

    Des pistes pour ton onze de légende (liste loin d’être exhaustive):

    Je précise que je ne suis pas le FCL depuis assez d’années pour pouvoir être objectif, je me contenterai donc de proposer des joueurs de ces ~10 dernières années.

    Mondial:

    GB: Audard, Le Garrec

    Def: Le lan, morel, marchal, jallet, kerhuiel, genton

    Mil: Le bert, cloarec, amalfitano, abriel, ewolo, pédron, le pen, bouafia, Mansouri, Guel

    Att: gameiro, darche, bouger

    Anal (pas évident en fait pour se souvenir)

    Jacobson (l’homme invisible, 0 match en un an), Marlet (« L’éléphant », mais pas qu’à cause de sa lenteur pachydermique), Fiorèse (même pas besoin d’en rajouter), Robson, Fanchone (2 buts en 44 matchs, yeah), Larbi, Obertan, Moura, Roth, …

    Voila, j’espère t’avoir filé un coup de main

  2. Ah oui, je ne précise même pas l’entraineur de ce futur onze de légende, tellement évident …

  3. Manque Eli Kroupi aussi dans tes propositions, je dis ça parce qu’on a failli le récupérer et qu’en fait non, et j’étais plutôt content…

    Puis pourquoi pas Koné qui vous aide bien sur la montée avec un titre de meilleur buteur de L2 nan ?

    En Anal j’espère que d’ici 10ans Autret y sera, pour avoir complètement foutu en l’air les relations entre les deux clubs et passer son temps à l’infirmerie, tout ça pour une prime de signature.

  4. Elie Kroupi, idole de Marcel Picot.
    N’oubliez pas votre maître à tous!

    26 buts en 52 matchs à Nancy, dont un triplé contre les renés. Nancy, club réputé pour son attaque de feu. ça pose votre homme.

    Et puis c’était le seul à avoir un cul aussi gros que celui de Darcheville.

  5. Kroupi mouais, pas un si mauvais attaquant, je le trouvais un peu laborieux. Après j’étais encore un peu jeune pour pouvoir le juger.

    Koné oui, j’ai hésité à le mettre et j’aurai surement dû, meilleur buteur de D2 pour la montée, et toujours acclamé quand il est revenu avec Nice et Marseille (contrairement à Gignac, par exemple)

    Autret, on verra d’ici quelques années, p’tet un peu tôt pour l’inclure en effet mais son tranfert n’est pas des plus glorieux

  6. Mèch taquine, mais il sait bien, comme moi que l’entraîneur qui s’impose est logiquement Yvon Pouliquen.

    En top, j’aurais mis quand même Sylvain Ripoll, Seidou Keita, Pascal Feindouno et Marc Boutruche.
    Mais la grosse difficulté de ce onze va être de réussir à aligner à la fois Pédron et Lulu Le Pen qui sont les deux meilleurs joueurs de l’histoire du club sans hésitation possible. Lulu dans l’axe du coup ? Avec la Darche ? Donc Gameiro sur le banc ?

    Côté anal, je me souviens d’un Coréen qui est passé par chez vous en 1999, mais impossible de me souvenir du nom. Robson, je trouve ça dur, c’était loin d’être du niveau de Moura.
    Comme autres propositions : Cappone, Namouchi, B. Robert, Benatia pour ne citer que des récents.
    Fiorese capitaine, je pense que oui, ça s’impose.

  7. Merci La Fanette.

    @ Hollait: merci pour tes idées, je vois pas mal de noms auquel je pensais, ce qui me conforte. Le seul nom pour lequel je ne suis pas sûr, c’est Cloarec, que je ne connais pas et que je n’ai jamais vu jouer, mais j’avais vu sur un forum qu’il était « sifflé » au Moustoir sur la fin. Et être sifflé au Moustoir quand même…
    Pour l’anal, je pense effectivement que ce sera surtout ce genre de « bides », des mecs qui sont venus et qui ont très peu joués. Et Angel Marcos comme coach, c’est bien évidemment évident pour tout le monde j’ai l’impression. ^^
    Koné n’est pas là l’année de la montée, en revanche il nous aide grandement à nous maintenir l’année précédente.

    @ Mèch: Autret nous a fait passer un tour de CDF l’année dernière, ce qui l’immunise… jusqu’à ce qu’il parte pour le Stade Rennais, parce qu’il veut un club qui a de l’ambition.

    @ GentilMenton: l’académie a été écrite et publiée avant le tirage. Mais ça fera plaisir de voir Genton, en espérant qu’il ne nous empêche pas de gagner avec ses merveilleux tacles glissés. Bon fanchonne après…

  8. @ Roazh: j’ai effectivement des choix à faire et il y a des joueurs qui seront difficiles à écarter.

    Le coréen s’appelle Lee Sang-Yoon, qui a pu croiser lors de son passage (la première année en D1 en plus) un autre brésilien mythique du Fc Lorient,Emerson, bien plus catastrophique que Robson à ce qu’on me dit et ce que je vois niveau statistiques.

  9. Sifflé au Moustoir ?

    un coup de vent qui s’engouffre de façon anormale sous une tribune, je vois que ça…

Répondre à Mèch Tuyot Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.