Le Onze Anal de la semaine

Avec plein de nouveaux anus dedans

Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Gomes – Tottenham 1£/5 : Quatre buts dans la musette dont deux d’Adebayor, ça a dû lui faire drôle et lui rappeler sa première saison à White Hart Lane. Rastapopoulos n’a pas survécu à sa charnière horrible, abjecte, nulle, part. Le nasique a fini le nez dans le gazon bien aidé par son physique et la gravité.

Othon – FC Nantes (0/5) : A parfaitement appliqué son manuel (le livre, pas le Portugais) de « J’apprends le poste d’arrière gauche avec Damien Tixier ». Relances à l’adversaire, auto-tacles, centres derrière les buts et autres merveilles du même acabit. Blessé à la cheville droite, il n’est finalement resté que 70 minutes sur la pelouse. C’était déjà 70 minutes de trop.

Djilobodji – FC Nantes (0/5) : Djobi-Djoba semblait remonter la pente depuis 2/3 matchs. Heureusement, il a rétabli la vérité dès la 8eme minute en taclant aux genoux Salibur dans la surface et en se trouant complètement par la suite sur le but de Thil. Ce « joueur » est donc une énorme buse. Coco rêve d’une association magique Djilobodji- Diakhaté pour le plus grand bonheur de tous les attaquants du monde et des bêtisiers de fin d’année.

Diakhaté – Lyon (0/5) : Aurait dû être sorti à la 48e après avoir pris son premier carton à la 47e… Mécontent de l’indulgence arbitrale, il va lutter pendant 42 minutes pour enfin obtenir sa juste récompense et partir aux vestiaires, acclamé par un public en délire. S’il veut rentrer en Ukraine, il s’y prend de manière plus habile que Maazou. Après, dire qu’on veut jouer c’est bien. Le montrer sur le terrain, c’est mieux…

Chivu – Inter (0/5) : Battu dans les airs, mis dans le vent balle au pied, laissant des boulevards sur le deuxième but, prenant un 2ème rouge stupide dans la semaine… Comment dire… cacaclysmique !

Devaux – TFC (1/5) : 2 vaux < 6 soko = Ma chatte a bon dos < ou = Ta banou. Equation apparemment trop complexe pour le staff qui a mis Moussa sur le banc à cause d’envie de départ. Pourtant, n’importe qui le comprendrait.

Marcq – Caen (1/5) : Est allé à la friterie du stadium après le match sans jamais réussir à se faire servir, comme un symbole.

Hernandez – Man U (0 tir/5) : Peu vu, ou alors hors-jeu. Il rate le but à la 66e – il est vrai que Cech dévie la balle, et l’empêche de placer sa tête. Sortie logique pour Dimitar. 0 tir pour 0 cadré d’après itvSPORT, pas de ballon récupérés. Retour sur terre.

Dja Djédjé – AA (1/5): bégaye son football aussi bien que son nom le laisse suggérer.

Crouch – Tottenham (0£/5) : Synonyme : cataclysme, crach boursier, Euro-tunnel. Son équipe lui doit la défaite, mais s’il était resté, par sûr qu’elle lui aurait dû la victoire (si jamais un journaliste de l’Equipe passe par là, c’est cadeau). Merci pour ta participation et bonne vente.

Erding – PSG (0/5) : c’est définitif, Mevlut est le pire attaquant de Ligue 1. C’est pas possible d’être aussi mauvais que ça. Incapable de se procurer des occasions, incapable de tirer au but, incapable d’être à la réception des centres qu’on lui adresse, incapable de dribbler, incapable de faire des appels potables, incapable tout court. Dégage !

Les remplaçants :

Almunia – Arsenal (-5/5 ) : Toujours insupportable, toujours dans le négatif. Il aurait pu se prendre encore deux buts casquettes : le premier sur une sortie aérienne au poing, classique, avec 18 minutes de retard ; le deuxième sur une magnifique savonnette. Si Arsène a des ronds cet été, qu’il les mette dans un gardien, la santé mentale de millions de supporters est en jeu.

TORRES – Chelsea (1/5) : Et ? Il a failli marquer un but en fin de première mi-temps, mais il n’a trouvé que le poteau. Ca aurait pu lui donner un peu de confiance, ce qui ne lui ferait pas de mal. Il continue donc son coup de Blues, mais garde, à la faveur du chéquier, la confiance de son entraîneur. Les joueurs de MU ont bizarrement voulu lui mettre la pression à chaque fois qu’il touchait terre. Et il avait vraiment l’air d’un petit garçon dans un T-shirt trop grand pour lui, au bord des larmes. Il va finir par faire de la peine à Adam.

VILLA – Barcelone (1/5) : septième match sans marquer ça commence à devenir inquiétant, même très inquiétant. Quant à l’excuse de son exil sur l’aile droite, elle ne tient pas, cela fait seulement deux rencontres qu’on le dézone. Mais s’il plante 4 buts dans les prochains matchs face au Real alors il aura réussi sa saison.

Faites du bien à votre anus et offrez lui un peu de onze Mondial ici.

10 thoughts on “Le Onze Anal de la semaine

  1. autant pour moi, Djilo-Bodji n’est qu’un seul joueur… vive les dessins du service…

  2. Une telle note pour Torres ne me parait pas juste. Sous peine qu’il n’a pas scoré il est mal noté. C’est un peu primair comme vision, VDS lui sort deux superbe frappes…Torres est capable de 100 fois mieux, je vous l’accorde…

  3. au même titre que la présence de Zanetti dans le Onze Mondial, je suggère au comité celle d’Erding dans le Onze Anal. A bon entendeur…

  4. 11 matchs, 0 but. Certes des occasions et des envolées de VDS, mais on l’a pas acheté pour faire briller les gardiens. S’il pouvait se contenter de marquer des buts, et voire des buts importants … Eh oui, même Adam, parfois, a l’exigence du chéquier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.