24h dans la vie du RC Lens (de Franck Haise)

- Lens -
Promu en L1 après 3 matches de L2, auteur du meilleur démarrage avec le Racing depuis 2002, Franck Haise est le petit nouveau des entraîneurs L1. Fred Perry sur les épaules, mèche de bel homme et sourire goguenard, la perplexité qu’il soulève au sein de la fanbase lensoise nous pousse à enquêter.

Longtemps mise en berne par l’incapacité du Racing Club de Lens à retrouver l’élite, la LICEF (Luissette Investigation Corporation Entertainment & Fricadelle) remet le bleu de chauffe pour essayer de comprendre qui est le nouvel entraîneur de Lens. Chanceux-comme-pas-deux et homme d’un seul système de jeu pour ses détracteurs, l’Homme-qu’il-nous-fallait pour les autres, Horsjeu s’immisce, Horsjeu s’introduit, Horsjeu pénètre dans la vie de l’homme qui offre la palette de jeux de mots la plus dense du moment : Franck Haise.

3h52.
Franck dort, tout en maitrise.

4h33.
Franck dort, occupant toute la largeur du lit.

4h42.
Franck dort, se servant avec efficacité des 2 oreillers en haut du lit.

6h45.
Le réveil retentit en musique. Tina entame l’intro de The best, Franck lève les yeux, sourit. Il presse le bouton snooze et étouffe le son. Il écarte la couette et s’oriente directement vers la porte du couloir.

6h50.
Franck ouvre le frigo et prépare le petit-déjeuner. Le sien et celui de madame. Il prend 3 oranges, écarte la pelure et les presse. Il garde 2 quartiers dans lequel il plante 2 petites pointes en bois. Le résultat est sans appel : le jus est excellent, les 2 pointes sont immédiatement servies sur un plateau, qu’il apporte à madame.

7h30.
Départ pour la Gaillette. Il monte haut dans son Range Rover, presse le bouton de l’autoradio et savoure. Santana résonne, un des titres préférés de Franck. « winning« . Il étouffe le son quand il découvre une faute note de Santana.

7h56.
Raymond ouvre la grille du parking à Franck. Badé se gare juste à côté de lui, ouvre son coffre, se saisit de son sac, salue ses coéquipiers tout en slalomant tranquillement entre eux. Puis il remonte sereinement l’allée vers le centre d’entrainement. Il salue du regard Jonathan Clauss qui s’échauffe en faisant des aller-retour depuis 50 minutes entre le parking et l’entrée du centre.

7h59.
Florian Sotoca, parti à 7h51 de Berck sur mer, s’arrache et dépasse Badé pour rentrer en premier dans le hall.

8h12.
Michelin et Cahuzac arrivent un peu en retard, ils géraient la grille d’entrée du parking réservé à la presse. On déplore 3 blessés graves et un bouchon de 2 km part de la rue Arthur Lamendin.

8h37.
Joseph Oughourlian ferme son PC après sa 4e réunion zoom de la journée. Grâce à une alliance astucieuse avec des actionnaires minoritaires et un investissement de 341€30 en ticket-resto, il vient de mettre Bolloré en minorité au sein du groupe du même nom. C’est un peu cher mais il compte bien avoir rentabilisé ça avant 8h39.

8h50.
Florent Ghisolfi accueille le champion du monde 2017 de Football Manager, venu pour un masterclass. La thématique d’aujourd’hui « signer en prêt gratuit avec OA N’Golo Kanté en posant des jalons sur Mamadou, son arrière-petit neveu, qui joue en poussins B au Grand-Quevilly ». La base donc.

9h49.
Fin de la causerie de Franck Haise et du replay du match précédent. La victoire 3-2 après avoir été mené 2-0 à la 91e a agacé Franck. L’équipe n’avait que 78% de possession de balle.

10h08.
Franck intègre 3 anciens Toulousains à l’essai. Après Fortès, Jean et Sylla, c’est donc Santander, Pavel Fort et Yanis Tafer qui viennent essayer de se relancer dans le Nord. Jean-Louis Leca les accueille guitare à la main sur l’air de « on dirait le Sud« .

10h14.
Badé se saisit du sac de ballons et les distribue proprement à ses coéquipiers, dispersés aux 4 coins du terrain. Banza essaie de tous les reprendre de la tête tandis que Gradit et Kakuta les contrôlent parfaitement et servent Ganago avec élégance.

10h20.
Arrivée de Corentin Jean à l’entraînement, le vigile l’avait envoyé sur le terrain des cadets.

Badé
Badé s’occupe de la distribution des ballons.

10h30.
Pour la séance basée sur le mental, Vincent Lannoy livre les 15 hyènes demandées par Franck sur le terrain Maracana. Michelin arrive lancé et fauche par derrière Shenzi et Banzaï, qui décèdent sur le coup. Aleksandr Radovanovic est prié de faire le plot tandis que Florian Sotoca briefe les hyènes.

10h40.
Kakuta est invité à arrêter de mettre des petits ponts aux hyènes, ça les rend folles et Alou Diarra craint que Mauricio et Jean se fassent bouffer. Gradit défie du regard Yanis Tafer, qui se blesse. Lilian Nalis prend Simon Banza à part et lui rappelle qu’il n’est pas obligé de jouer tous les ballons de la tête.

11h45.
Fin de la séance du matin, Franck est satisfait du travail de son groupe. Kakuta a réussi à faire marquer 9 buts à Pavel Fort tandis que le bloc défensif a tenu bon. Jean-Louis Leca repose sa guitare et court rejoindre son prof de bel canto. Les 3 hyènes qui courraient après Clauss tombent, épuisées. Les fauves restantes implorent Florian Sotoca d’être leur Dieu.

11h58.
Gradit et Badé ont récupéré tous les ballons et remontent vers la réserve pour les déposer proprement dans la caisse dédiée. Yanis Tafer se rend à l’infirmerie Mouad Madri, où il finira sa journée.

11h59.
Alou Diarra finit de ramasser les reins de hyènes qui jonchent le sol suite aux feintes de Kakuta. Ça agrémentera l’apéro de Médina.

Sotoca
La hyène qui manquait à l’appel était celle que poursuivait Doucouré. Elle décède d’insuffisance respiratoire.

12h10.
Fin du conseil d’administration exceptionnel de Renault, Joseph Oughourlian prend le contrôle de la filiale européenne, grâce à une savante utilisation de ses points Renault-Minute.

12h12.
Il y a un problème avec les douches. Kakuta et Sotoca partent avec Ganago remettre la pression.

12h30.
Les joueurs sortent de la douche en musique. L’ambiance est au beau fixe mais le fond sonore est un peu fort. Le bruit résonne. Fofana et Doucouré discutent et l’étouffent.

12h50.
Pause repas, Gradit prend Corentin Jean sur ses épaules pour qu’il puisse atteindre son plateau. Badé pose son assiette et ses couverts parfaitement alignés sur son plateau. Il lance une excellente vanne à Gael Kakuta qui la saisit tout de suite et la transmet à Ganago. Qui conclut d’un rire puissant.

13h24.
L’ambiance est bon enfant à table, Jean-Louis Leca entame les Corons a capella tandis que Cahuzac, Doucouré et Fofana finissent de manger Shenzi et Banzaï, que Médina a grillées sur son asado. Franck Haise apprécie, même s’il aurait préféré les voir cuites à l’étouffée. Badé amène calmement les desserts sur un plateau.

13h28.
Jonathan Clauss arrive à la cantine, il avait oublié ses écouteurs à Bielefeld et était allé les chercher en trottinant.

13h58.
Florent Ghisolfi raccroche avec son homologue de Dortmund, l’échange entre Pavel Fort et Erling Haaland est en bonne voie. C’est plus compliqué pour Sancho, le Borussia souhaiterait que l’échange avec Santander soit assorti d’un prêt avec OA du petit cousin de Valentin Belon, qui joue en U9. Il va falloir négocier.

Joseph Oughourlian
Quand le sage montre le ciel, l’imbécile regarde le doigt.
Dictionnaire illustré des proverbes. Larousse.

14h31.
Le groupe est à la sieste, tandis que Franck Haise joue en ligne à Risk avec un internaute. Alors qu’il ne lui restait que 3 pions, les dés sont avec lui 3, 5 puis 2, il accule son adversaire en haut de l’Asie et l’asphyxie. Il relance. 4, 4, 2, et met la pression sur les autres zones du jeu.

14h32.
Dans la chambre d’à-côté, Fofana et Doucouré font un concours de Squats. Ils doivent s’arrêter à 1723, le sol se fissurant.

14h53.
Joseph Oughourlian traverse la Gaillette avec son écharpe du « Racing-Club » autour du cou. Après une accolade avec chaque président de section, conviés à une réunion de répartition des abonnements, il file rapidement. Un meeting l’attend au cours de laquelle il devrait pouvoir intégrer le board des Los Angeles Lakers.

15h15.
Arrivés un peu avant les autres pour la 2nde séance d’entraînement, Gradit et Badé discutent avec Franck Haise. Un groupe d’oies sauvages traverse le ciel. Les 3 hommes lèvent la tête et sourient. Sous les conseils de Franck, elles se réorganisent en 352 avant de remonter leur chemin vers l’Afrique du Nord. Avec efficacité et maitrise.

15h16.
Nicolas Dieuze intègre le groupe pour l’entraînement, il remplace Yanis Tafer, que Ghisolfi vient d’échanger avec Leroy Sané.

15h19.
Michelin descend Dieuze d’un tacle assassin par derrière, son genou vole. Banza tente une reprise de la tête, Sotoca l’harangue, Ganago conclut d’une frappe dans la rotule qui finit au fond des filets.

16h02.
Pour clôturer la séance en douceur, Kakuta et Doucouré envoient des ballons longs dans le dos de la défense tandis qu’un troupeau de buffles est lâché pour presser Badé et Gradit. Ceux-ci récupèrent les ballons et slaloment calmement entre les bovidés avant de transmettre proprement leur balle à Doucouré, qui écarte pour Clauss.

16h09.
Tandis que Médina découpe un bébé buffle isolé, Clauss et Sylla se lancent dans une chevauchée à travers les champs voisins avec les adultes.

433
A l’aise sur leur plan de vol, les oies gèrent parfaitement la pression atmosphérique.

16h31.
Kakuta propose un toro, il jouera seul contre les 23 autres joueurs de l’équipe.

16h45.
Ayant conservé le ballon du toro, Kakuta propose un challenge golden barre. Banza s’élance et frappe la barre du front.

16h45.
Ghisolfi raccroche son téléphone. La Juve est OK pour un échange Dieuze-Dybala. Florent est confiant pour récupérer en complément Morata et Demiral en prêt.

17h00.
Fin de l’entrainement, Sotoca a gagné le challenge golden barre en réussissant ses 5 derniers essais en 21 secondes. Mauricio sauve l’honneur, en finissant avant dernier devant Corentin Jean, trop petit pour lever suffisamment son ballon.

17h30.
Franck Haise termine son débriefing de la journée. Serein et souriant, il donne la compo de l’équipe pour le match de demain. Michelin, Cahuzac, Fortès, Médina, Sylla et Gradit suspendus, c’est Doucouré qui les remplacera.

18h21.
C’est fait, Joseph Oughourlian prend le contrôle du groupe Mulliez. Ses vignettes décrochées au drive du Auchan Fouquières, assorties du soutien du syndicat des hôtesses de caisses du Nord de l’Escaut font basculer le groupe dans son escarcelle.
Il débouche une bouteille de Champagne pour fêter ça avec son groupe. Banza prend le bouchon en pleine tête. Franck Haise place les verres sur la table parfaitement et les remplit, en maitrisant la pression des bulles.

18h55.
Les joueurs repartent un à un chez eux sauf Clauss et Haïdara, qui partent vers l’Afrique du Nord vérifier que les oies sont bien arrivées.

18h56.
Badé sort du parking avec sérénité mais Sotoca arrive comme un fou dans son rétro et le dépasse juste devant le portail. D’un point rageur il salue son ami défenseur, qui prend position dans son siège et remonte calmement sa vitre.

Boura
19h03. Ismaël Boura signe son contrat avec Desigual. Il devient leur égérie 2021.

19h21.
Clauss remonte l’A26 en courant et salue Sylla, qu’il dépose chez lui.

20h01.
Franck sort de table avec avoir mangé avec madame, qui semble d’humeur badine. Ils vont tous deux prendre le dessert dans la chambre.

20h44.
Fin de journée pour Joseph Oughourlian, qui vient de finir de dispenser son cours particulier de stratégie à Vladimir Poutine. Et de poser quelques jalons sur Gazprom.

20h52.
Franck a bien géré la pression des préliminaires. Clair dans son plan de jeu, madame Haise succombe. Il écarte les jambes de madame et conclut plein axe. Avant de s’endormir du sommeil du juste.

23h12.
Le fax du club clignote et la feuille de papier glisse sous les rouleaux. Ça vient d’Allemagne.
« Bonjour Florent.
Organisez-vous des visites guidées des installations? ch’aimerais beaucoup les découvrir avec mon ami Robert. Cordialement.
Joshua K. »

R_Direktor, dit Luissette

Chômeur, pédophile, consanguin, mais aussi alcoolique et drogué. Il n’est exclu que j’ai, un soir d’ivresse, fait des cochonneries avec ta maman et ta sœur. Ou les miennes, je ne sais plus. Un seul credo : « Ma main dans la gueule, ma bite sur ton front »

2 commentaires

  1. « […]Horsjeu s’immisce, Horsjeu s’introduit, Horsjeu pénètre dans la vie de l’homme[…] »
    Certes, mais la vie de l’homme était-elle consentante à la venue de votre vit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.