La Lens Académie note Clermont-Ferrand-RC Lens, 1-1

- Lens -
La Lens Académie arrive plus en retard qu’une femme enceinte.

8e journée de L2, n’ayant toujours rien écrit, mon nom a été cité en commission disciplinaire horsjeuienne. Les chefs, Luke Seafer et sa grosse voix, Homerc et son gros zgueg depuis que les Portos ont gagné et d’autres gens que je ne connais pas m’ont un peu fait comprendre que ce serait bien de s’y remettre. Avec un argument tout maléfique de Luke Seaker, ce dévot du Malin, « tu regretteras toutes ces Lens académies contre Clermont ou Nîmes que tu n’as pas écrites quand le club sera en National. 1-0 pour Manchester, un café, l’addition.

Et voilà comment je me retrouve là pour vous narrer ce nouveau match de merde du Racing, comme depuis 8 ans, contre une équipe en bois, avec un XI composé de mecs de plus en plus improbables. De quoi te donner envie de boire un litre de gasoil avant de fumer une clope.

Le XI

L'équipe, c'est devenu un beau mélange. Un peu de tout et pas mal de rien

L’équipe est devenue un beau mélange. Un peu de tout et pas mal de rien

Si tu attends de lire la Lens Académie pour te rencarder sur l’actu du Racing, logiquement tu dois avoir perdu 3 dixièmes à chaque œil. Equipe renouvelée, des chèvres ont remplacé des blaireaux, des bofs ont remplacé des moyens tandis que si on a perdu Cyprien, Lalaina et GBamin, la moitié de l’effectif s’efforce de leur rendre des hommages capillaires réguliers. Et appuyés.

Sinon on joue dans un schéma improbable en 433 / 451 avec un serrage de fesses constant pour Douchez, à qui ça doit faire tout drôle de passer des matches de coupe à Paris derrière Thiago Silva-Marquinhos à ceux du Racing avec Cvetinovic, Duverne, Ba et notre bande de poètes.

Dans le jeu, Casanova a imposé sa patte insipide, faite de pas de risques, pas de jeu, pas de génie, pas de grosses boulettes. Il sait qu’il a un « effectif limité » et semble jouer en tenant surtout compte des faiblesses de celui-ci. On sait qu’on aura du tacle de boucher, des ouvertures moisies et qu’on sera ridicule sur CPA, du coup autant jouer repliés, mettre un ou deux sprinters devant, et sortir nos nez de clowns sur les corners. En face, il y a Clermont, dont je ne connais toujours rien et sur qui je n’ai rien à raconter.

Le match :

Afficher l'image d'origine
Comme prévu, le match était pourri, pénible avec du déchet, beaucoup de déchet, plein de déchets. On aurait dit un camp de Roms.

Si on a une frappe d’Autret à la 23e, un centre de Zoubir juste après, 2 frappes de Zoubir stoppées par le gardien. C’est aussi palpitant sur le pré qu’en tribunes, où les 3 ultras locaux chantent Indochine. Putain de Larzac de merde…

La seconde période reprend sur les mêmes bases, avec des combinaisons sur CPA extraordinaires, du gros cassoulet loin devant et des contrôles de mecs d’UFOLEP. Néanmoins, Lens ouvre le score par Zoubir, seul lensois à surnager dans cet océan de médiocrité, sur l’à-peu-près seule ouverture réussie par Bostock, avant que Loppy (tain, les blazes en L2…) n’égalise. On aura ainsi pu profité d’une air intervention de Scara et d’une parade à la @Justwide de Douchez.
On ratera évidemment nos occasions de l’emporter en fin de match pour pouvoir se tâcher le slip jusqu’au bout à chaque ballon chaud.

Nouveau nul pour le Racing, habile 11e de L2, avec une seule victoire au compteurs, contre les Nîmois. Comme quoi Marcellin a raison.

Sinon, on comprend mieux pourquoi Lavillenie, star locale, s'est chié dessus dans le stade à Rio...

Sinon, on comprend mieux pourquoi Lavillenie, star locale, s’est chié dessus dans le stade de Rio…

Les gârs :

Douchez : 3. Fautif sur le but, il coûte la victoire. Décisif à plusieurs reprises, il nous offre le nul. Choisis ton camp.
Scaramozzino : 1. Le mec qui te fait rire nerveusement tellement il est débile. Et nul. Ou qui donne de l’espoir à tous les myopathes, s’il est footballeur pro, ils peuvent finir spationautes. Easy.
Cvetinovic : 3. Solide et efficace comme un mec du KGB, élégant et racé balle au pied comme un mec du KGB.
Duverne : 3. Prometteur. Comme beaucoup avant lui
Lala : 2. Sa plus belle action du match est sa coupe de cheveux peroxydée. Sinon il court vite.
Koukou : 3. Dans sa forêt lointaine, il répond au hibou.
Bourigeaud : 2. L’ex promesse se transforme en future désillusion. C’est moche un jeune qui vieillit.
Bostock : 2. Ça tricote, ça tente des trucs, c’est joli, ça fait tss-tss mais ça rate beaucoup. Un mec comme il y en a dans n’importe quel club de DH…
Autret : 1. Le mec qui marchait sur l’eau l’an dernier pourrait se noyer dans une bâche à Stella-Plage.
Zoubir : 4. Il tente, il ose, il rate, il persiste, il marque. Un joueur de foot quoi…
Fortuné : 1. A vite retrouvé son niveau National, perdu sur un malentendu en début de saison.

Je passe sur les participations de Lopes ou  Klonaridis, aucun intérêt non plus.

Next week, le derby à Valenciennes.
B.A.

Luissette. / @R_Direktor

R_Direktor, dit Luissette

Chômeur, pédophile, consanguin, mais aussi alcoolique et drogué. Il n’est exclu que j’ai, un soir d’ivresse, fait des cochonneries avec ta maman et ta sœur. Ou les miennes, je ne sais plus. Un seul credo : « Ma main dans la gueule, ma bite sur ton front »

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.