ASSE – Lille (0-1) : La Forez Académie perd ses nerfs

Une nouvelle défaite dans les dernières minutes, deux joueurs et un entraîneur exclus. Dimanche de gala dans le Chaudron.

Le premier trimestre 2019 des Stéphanois n’est pas beau à voir. Entre les défaites qui s’enchaînent, un jeu qui ne ressemble plus à rien et les blessures : c’est la gueule de bois permanente du côté de Sainté.

Alors que tout allait bien jusqu’en janvier, la défaite dans le derby a fait sacrément mal à la tête (sans doute bien plus qu’on pouvait l’imaginer). Deux mois plus tard, les ambitions de podium annoncées début janvier sont bien loin, et c’est même la 4e place européenne qui s’éloigne désormais.

Avec un effectif aussi léger en quantité (un choix assumé de Gasset), les blessures nous rattrapent assez logiquement. Et du coup, la notion de concurrence n’existe plus dans cet effectif. 80% des joueurs professionnels de l’effectif sont certains de jouer, alors difficile d’aller trouver la motivation pendant ta semaine d’entraînement quand tu es certain de gambader sur le pré le week-end suivant. Pas motivant non plus pour les jeunes (hormis Saliba) qui ont finalement assez peu de temps de jeu et qui voit toujours les mêmes jouer devant eux.

La compo :
Jean-Louis se décide ENFIN à ranger sa défense à 3 (ou à 5 c’est selon) et la fout au placard (enfin, perso, j’espère plutôt à la cave). Car les problèmes ont commencé à apparaître à partir du moment où on a changé de système… Retour donc à une défense classique à 4. En l’absence de Perrin, c’est le jeune Saliba qui se retrouve titulaire. Kolo bascule à gauche comme au début de saison. Au milieu, c’est du classique. Et devant, on note le retour de l’Inspecteur Beric. On se dit que Jean-Louis s’est enfin décidé à réagir avec cette compo plutôt intéressante.

Le résumé du match

https://www.youtube.com/watch?v=FZGQekeZGXE

Les notes du match :

Ruffier (4/5, presque) : il a maintenu tant bien que mal l’équipe dans le match en multipliant les arrêts face à Pépé et Leao. Il a sorti deux-trois arrêts de grande classe qu’on avait pas vu depuis un moment de la part de notre CRS. Abandonné par sa défense et un Subotic cramé, il a fini par craquer à la 88e. Par contre, ton geste de la main à l’attention des journalistes et supporters parce que tu fais une sortie sur corner, c’est d’une débilité… Laisse ça à Nasri.

Debuchy (1/5, Debu qui ?) : méconnaissable. Déjà dépassé à Marseille, il a enchaîné contre Lille avec une prestation plus que moyenne. Debuchy n’est plus que l’ombre de lui même. Pourtant habituellement correct et posé, il pète un câble en fin de match et prend un deuxième jaune. Quand je vous dis méconnaissable…

Saliba (3/5, pourquoi pas) : à 17 ans, il faut en avoir des couilles pour être le patron de la défense à côté d’un Subotic dépassé et d’un Debuchy cramé. Un potentiel intéressant, même si je le trouve trop prudent sur certains gestes. Pas besoin de dégager en touche, gamin, quand ton attaquant est à plus de 10 m de toi… Ce n’est pas le joueur le plus technique et il me rappelle Zouma à ses débuts. Espérons la même suite.

Subotic (0/5, calvaire) : tel un gilet jaune un samedi sur les Champs Elysées, un plot qui reste sur place. Avec la vitesse lilloise devant, on savait tous que la tige serbe allait se faire déposer sur place. Et c’est bien ce qu’il s’est produit. A la rue du début à la fin, le match a semblé long pour lui (et pour nous aussi). Les dirigeants stéphanois tardent à le prolonger, on a bien compris pourquoi. Fait pas le con Roro, et fait revenir Lacroix. Non, j’déconne.

Kolo (3/5 , solide) : un des seuls qui a tenu son rang. T’as toujours l’impression qu’il s’est enfilé 10 tacos avant le match, mais on doit admettre que c’est le seul cadre qui tient son rang pour le moment.

Ait Benasser (1 / 5, perdu) : sans aucun doute son plus mauvais match depuis son arrivée à Sainté. Éprouvé physiquement, on l’a senti en difficulté sur le pressing lillois au milieu de terrain. Il a perdu deux ballons très dangereux qui aurait pu coûter deux buts si Ikoné n’avait pas eu un moellon à la place du pied (et du cerveau aussi remarque). Le problème quand tu recrutes un mec qui n’a pas joué depuis 6 mois, c’est qu’il est cramé au bout de quelques matchs. Et là aussi, on avait pas vu venir que l’absence de Selnaes serait aussi préjudiciable. Son style de jeu est vraiment trop proche de celui de M’Vila (avec le talent en moins), et on a perdu toute complémentarité au milieu de terrain.

M’Vila (1/5 , pas dans son match) : il avait appris le décès de son grand-père avant le match, il a quand même tenu à jouer. Lui aussi à souffert du pressing lillois et a connu quelques pertes de balles inhabituelles. Son sens du jeu et sa qualité technique sont toujours un régal. Mais sa condition physique était bien trop limitée et c’est dommage.

Cabella (3/5 , du mieux) : des dribbles inutiles et un individualisme désespérant pendant les 15 premières minutes. Il a commencé à se faire siffler par le stade, alors il a enfin compris qu’il fallait simplifier son jeu. Une première mi-temps intéressante où il a pris le dessus plusieurs fois sur le défenseur, mais une deuxième mi-temps où il a été inexistant. Gasset s’entête à continuer de le faire jouer, alors qu’un petit tour sur le banc ne lui ferait pas de mal.

Hamouma (1/5, deux sur deux) : deux matchs de suite et deux prestations de merde pour Hamouma. Normalement c’est au troisième match consécutif qu’il se fait le mollet. Rendez-vous samedi prochain donc.

Khazri (1 / 5, hors sujet) : à l’image de l’équipe depuis plus d’un mois, Whabi Khazri c’est transformé en Whabi Gâchis. Il court dans le vide, n’apporte plus rien au jeu et ne crée plus le danger. C’est lui qui perd le ballon qui engendre le contre lillois sur le but. Pour parfaire sa superbe prestation, il va insulter l’arbitre et prend un rouge direct. Génie.

Beric (2/5, il a essayé…) : une première mi-temps intéressante, où il s’est battu et puis… plus rien. Il a disparu en deuxième période. Son entente avec Khazri est totalement à construire et pour le moment, ça ne saute pas aux yeux.

CQFR (Ce Qu’il Faut Retenir) :

  • Pépé face à Subotic : qui était le Pépé finalement ?
  • Khazri, pas loin du double double : 1 but pour 1 carton.
  • En face, c’est très solide derrière et ça court très vite devant. Pas étonnant de les voir deuxièmes au classement…

Robert Binouzaret

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas ! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Robert Binouzaret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.