Bordeaux-Dijon (3-0): la Scapulaire Académie n’a pas été vendue

Même la tête de Triaud est plus garnie que la colonne des arrivées.

On le savait qu’il serait difficile de recruter. On se doutait que malgré ce qui pouvait être dit, les départs de joueurs importants ne seraient pas compensés. On pourrait leur signifier qu’ils se sont foutus de notre gueule, ils nous répondraient que Kamano et Pardo n’étaient pas des titulaires, que Benrahou et Bernardoni étaient déjà partis, que Mendy on s’en fout. Certes, mais avec les indemnités et leurs salaires économisés, on ne pouvait vraiment pas prendre quelqu’un ? C’est ce que Gasset s’est évertué à réclamer, en précisant qu’une recrue pouvait apporter des points, donc un meilleur classement et de meilleurs revenus. Les champions s’étant faits berner par GACP dans leur domaine, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’ils raisonnent dans celui du football.

On nous a plus ou moins fait rêver avec Cyprien, Ben Arfa, Amadou (pas Mariam)… On nous a fait peur avec Basic. Il faut bien vendre des papiers et faire vivre les radios locales. S’il fallait dégraisser l’effectif, l’ajuster n’aurait pas été plus con.

Reste à régler les fins de contrats. Quand il ne restera plus que Koscielny en défense centrale l’an prochain, on aura l’air fin. Enfin, cela voudrait dire que le club sera toujours debout…

L’effectif et sa photo officielle :

Abondance de biens devant et derrière mais des carences au milieu.

La composition :

Costil

Sabaly Koscielny(c) Pablo Benito

Adli Basic

Oudin De Préville Kalu

Maja

Le résumé :

Les notes des 33 :

Costil (3/5) :

Au chômage partiel. Il a donc travaillé efficacement sans moufter.

Sabaly (3/5) :

Une performance correcte. Il s’est proposé, il a su animer le couloir droit. De bonne augure.

Koscielny (5/5) :

Le patriarche est en pleine forme malgré les facteurs de risques qui gravitent autour de lui.

Pablo (4/5) :

Il est bien revenu. Costaud, imposant, bon dans la relance et sans penalty concédé en fin de match. Un Pablo comme on l’aime.

Benito (2/5) :

Le seul être capable d’identifier les attaquants de Ligue 1 rien qu’en regardant des photos de leur cul.

Adli (2/5) :

Il a joué plus reculé avec la suspension d’Otavio. S’il a parfois réussi à éclairer le jeu, il reste plus proche de la lampe de poche que du projo.

Remplacé par un joueur aussi chevelu mais pas plus « 6 » que lui, Paul Baysse. On l’a senti investi mais ce n’est véritablement pas son poste. A ne peut-être pas tenter un soir de score serré. Mais comme à Bordeaux, on s’en fiche un peu du poste d’origine…

Basic (4/5) :

Gasset le veut « multifonctions ». Remplacer Otavio, percuter, tenter sa chance et marquer pourquoi pas. Il peut aussi mettre des gants, non ? La pelouse du Haillan aurait-elle besoin d’un coup de tondeuse ? Quelqu’un pour regarder pourquoi ma chiotte met deux heures à démarrer ?

On tire sur la corde jusqu’à la rupture. Autant de milieux au Matmut que d’infirmiers en infectiologie au CHU. Au fait Toma, tu sais faire les tests PCR ? On va peut-être attendre pour ton départ, alors.

Ah quand-même ! Ça va finir à Arsenal ça…

Oudin (3/5) :

Un but, de l’activité et un jeu juste. Une belle et encourageante performance. Comme quoi, le mettre à son poste peut aider.

De Préville (0/5) :

Plus je le regarde jouer, plus je m’énerve et moins je supporte les céphalées. Il faut que je pense à souffler à Roche le nom de mon petit cousin, un petit bonhomme qui ne coûte pas cher et qui a du talent (Alain, si tu nous lis : Vaaloficin Avalvic-Kardegic, une solution durable pour la prévention des AVC).

Kalu (3/5) :

Savio en première, Kamano en seconde. Comment cet écart peut-il être possible ?

« J’ai bouffé à la mi-temps, tout simplement »

Covid oblige, il a été remplacé dans un silence de mort par l’agneau Bakwa.

Maja (0/5) :

Enfin titulaire dans un match que l’on domine. Il avait tout pour être heureux mais a tout gâché. Il n’est jamais entré dans sa partie. C’est vraiment frustrant.

Remplacé par…

Briand.

Keskifait ?

On parle aujourd’hui d’un expert en son domaine.

Des jeunes voire très jeunes spécimens triés sur le volet, venant d’un peu partout. Entassés les uns sur les autres, certains dans des cages, d’autres sur un bout de pelouse. Ils se bouffent entre eux afin de gagner leur place en attendant de devenir la cible de chasseurs de tête. Rare sont ceux qui pourront voler de leurs propres ailes. Il faut bien quelqu’un d’expérience pour gérer tout cela.

Alors, keskifait Souley ?

Il s’est lancé dans l’élevage de faisans.

Petit hommage :

Tu t’appelais Olive mais tu jouais dans les buts. Tu a rapidement vu que quelque-chose clochait et tu as troqué les crampons contre des instruments à quatre puis six cordes. Bien t’en a pris, tu aurais pu finir aux Girondins.

Tu aimais la vie. Elle aura été beaucoup trop courte.

Je te dédie cette académie. Si tu la lis d’où tu es…

Bisous mon Beatle.

Pour conclure :

Quand nous avons dit au début de l’académie que la direction se foutait de notre gueule, nous ne pensions pas si bien dire. Nous venons d’apprendre la signature de Ben Arfa aux Girondins. Et voilà toute une intro foutue !

On ravale notre fierté et on réfléchit. La venue du meneur de jeu est une bonne idée. Moins de 100 000 balles par mois et un abonnement à Psychologie Magazine, cela ressemble à une affaire. On a déjà tout entendu sur son comportement, la difficulté de le gérer… Faisons confiance à Gasset. Vu l’état dans lequel se trouve l’effectif et les galères rencontrées pour créer du jeu, on ne va pas se plaindre de sa venue. Et puis le joueur paraissait vraiment intéressé pour venir, ce qui est son premier exploit.

Autre bonne nouvelle, la Scapulaire Académie n’a pas été vendue à un vulgaire club de seconde zone et continuera donc à vous parler des Girondins.

A bientôt.

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.