FCGB-Dijon-Nantes (2-0) : La Scapulaire Académie fait coup double

Il y a des hippies qui tendent l’autre joue après avoir pris une baffe. Les Girondins, eux, giflent tout le monde deux fois. Pif! Paf!

Après avoir pris une rouste à Lille, les Girondins ont une double occasion de se rattraper avec les réceptions de Dijon en Coupe Moustache et de Nantes en championnat.


Bordeaux-Dijon

Place d’abord au seizième de finale de la Coupe BK BK Tam BK BK Tam Ohé Ohé.

Alors que l’on pouvait s’attendre à une large revue d’effectif, seuls Poussin et Maja ont rejoint l’équipe type. Sousa, qui a encore fait référence au glorieux passé de notre club, semble porter une attention particulière à cette compétition. Et puis, notre entrée en lice se déroule la semaine de la Toussaint, quoi de mieux pour espérer entrer un peu plus dans le Panthéon de cette future défunte Coupe?

On vous passe les détails, Bordeaux a gagné sans livrer un grand match.

Que retenir de cette rencontre ?

La qualification, bien évidemment.

Un tour de passé + un million engrangé = trois recrues pour la réserve.

Même dans un match comme celui-là, pas de Poundjé à l’horizon. Le club a bien passé un cap.

Maja qui reprend de la tête un centre de Kalu qui reprend un centre de Benito: il y avait un problème avec la manette?

Un but en début de match, on a retrouvé notre Josh Mojo. Yeah Baby Yeah!

La mine de Nico De Préville, en vidéo ici. Et sa célébration, .

On a gagné à domicile, signe indien conjuré. Encore quatre victoires et on file en Coupe d’Europe. Finalement, la Coupe de la Ligue, c’est bien.

Otavio a pris un jaune et sera suspendu pour Monaco. Adli s’est pété les adducteurs et sera absent contre Nantes. Finalement la Coupe de la Ligue, c’est nul.


Le mini-jeu du jour:

On a pu voir que Paulo Susurra une consigne à Otavio, lequel s’empressa de la répéter à De Préville. Ce dernier a esquissé un sourire en l’écoutant. Mais qu’a bien pu dire l’entraineur?

Voici quelques suggestions (n’hésitez pas à en rajouter en commentaires si vous avez d’autres idées):

« Dislui que sa femme est dans le coffre de ma bagnole et qu’il sait ce qu’il lui reste à faire s’il veut la revoir ».

« Dis-lui que sa femme est dans le coffre de ma bagnole et qu’il sait ce qu’il lui reste à faire s’il ne veut pas que je donne les clefs à Jimmy ».

« Dis-lui de viser la tête de Brunet ».

« Vu son dernier coup-franc contre Lille, dis-lui de te laisser frapper, on va bien se marrer ».

« Dis-lui de tirer côté ouvert. Cela permettra à la Scapulaire Académie de faire de la pub pour Lucarne Opposée ».

L’homme qui murmure à l’oreille d’Otavio.

La note du 33:

Poussin (5/5):

Parce qu’il est formé au club, qu’il ne joue presque jamais et surtout parce qu’il nous a sauvé les miches, il mérite bien la note maximale.


Bordeaux-Nantes

Retour au championnat avec la réception de Nantes. En plus de la perspective de battre un club qui ne nous est pas très sympathique, les propos de Pallois et la possibilité de se rapprocher des équipes de tête sont deux raisons de tout donner pour l’emporter.

Pour l’occasion, nous recevons les Canaris avec un postiche sur le maillot alors que la Coupe Moustache vient de passer. Si nos calculs sont bons, on devrait se déplacer à Nice avec une plume dans le cul.

Mais avant cela, place au derby.

La composition :

Costil (c)

Mexer Koscielny Pablo

Kamano Otavio Tchouaméni Benito

De Préville Hwang Ui-Jo

Briand

Costil et Briand retrouvent leur place. Pour le reste, c’est comme d’habitude.

Le résumé :

Le match:

Comme souvent, Bordeaux démarre fort. Suite à un bon pressing, De Préville récupère le ballon et alerte Lafont qui détourne en corner. Tchouaméni tente aussi sa chance, c’est cadré mais sans problème pour le gardien.

Au bout de dix minutes, le jeu s’équilibre, les fautes et les cartons s’accumulent. Hwang ne touche que peu de ballons, De Préville en perd quelques-uns et les Girondins ont du mal à accélérer.

Nantes, sans pratiquer un beau football, se montre dangereux à la suite d’un coup-franc mal dégagé. Simon voit son tir dévié par Costil sur son poteau.

Cela a le don de réveiller les Bordelais. Mexer récupère le ballon et sert De Préville dans le rond central. Ce dernier transmet à Hwang. Il percute dans l’axe et, d’un extérieur du pied, trouve magistralement Kamano qui enchaine contrôle- frappe. Un joli but pour l’ouverture du score (1-0, 37è)!

Costil est allumé une seconde fois, directement en pleine tête. « Velpeau », nouveau sponsor maillot?

L’arbitre siffle la mi-temps sur cet avantage d’un but pour les Girondins. Le jeu a été haché mais l’essentiel a été fait.

Bordeaux redémarre du bon bout. Un surplus de maîtrise est visible. On contrôle le ballon sereinement et on se porte à bon escient vers l’attaque.

Même Kamano continue sur un rythme soutenu, c’est dire!

De Préville tente sa chance de loin sur coup-franc, une frappe mi-cou de pied mi-extérieur, c’est cadré mais Lafont se détend bien.

Juste avant l’heure de jeu, tous les supporteurs girondins vont voir leur membre se tendre, eux. Otavio gagne le ballon au milieu du terrain, embarque quatre Canaris (chaque espèce a ses défauts; celui des oiseaux est de tous voler dans la même direction, si l’un va à droite, les autres le suivent) et sert Hwang. Tout le monde sait qu’il va tirer, le gardien adverse aussi du coup. Mais sa frappe enroulée entre après avoir touché le montant. Lafont n’a pas bougé (2-0, 57è). But magnifique, la joie s’empare de chacun de nous, il va y avoir un baby boom dans neuf mois en Gironde, ça c’est certain! Maman reste là, j’en n’ai pas fini avec toi!

Hwang, la taille au-dessus.

Bordeaux poursuit sur sa lancée. Kamano travaille bien dans la surface, centre pour Briand qui s’est bien démarqué. Sa reprise est stoppée.

Et Nantes, dans tout cela? Il aura fallu un immonde acte d’antijeu pour les revoir aux avant-postes. Pablo se claque, veut mettre le ballon en touche. Bamba, ce vilain garnement, se rue pour éviter que le ballon ne sorte et s’avance vers Costil. Notre gardien repousse sa tentative et s’emporte devant tant de bêtise.

La fin de match est gérée par des Bordelais à dix, Pablo devant sortir alors que les trois changements avaient été effectués.

Bordeaux l’emporte et se replace dans le championnat!

Les notes des 33:

Costil (5/5):

Trois arrêts déterminants dont un du tarin, bien aidé qu’il fut par son anatomie faciale. C’est pas Landreau qui l’aurait arrêté.

Mexer (4/5):

Il confirme sa bonne passe actuelle. Costaud dans les duels. Il se retrouve souvent en un contre un lorsque l’on perd le ballon en phase de construction. Il se montre heureusement très difficile à passer. Et dire que certains ont eu Jérémy Morel en tant que joueur libre… Tiens, ce sont les mêmes qui ont perdu Mexer.

Il a du sortir après avoir pris un coup. Jovanovic a fait le taf: un jaune en guise d’échauffement puis des gestes défensifs décisifs.

Koscielny (3/5):

Pas vraiment besoin de forcer pour maîtriser un jeune chiot quand t’as été habitué aux pitbulls enragés.

Pablo (3/5):

Un match qui se déroulait bien jusqu’à dix minutes de la fin. Comme souvent. Cette fois-ci, pas de boulette commise mais une blessure. Il a semblé s’être claqué juste après le troisième changement. A-t-il pensé à se mettre au rugby afin de nous économiser de ces dix dernières minutes souvent fatales?

Kamano (4/5):

Son meilleur match de la saison et de loin! Une activité incessante, des bons retours défensifs et des prises de risques en attaque. A l’origine de plusieurs actions dangereuses et surtout à la conclusion sur l’ouverture du score. Premier but contre Nantes, il sait comment se faire pardonner. Mais attention François, le chemin de la rédemption est encore long.

Lui qui avait l’habitude d’aller tout droit, ça doit lui changer!

Otavio (3/5):

Encore une fois précieux à la récupération, il n’a pas hésité à monter à bon escient. Passeur décisif pour Hwang et auteur d’une jolie frappe qui a rasé le poteau. Allez, tu finiras bien par le mettre ton but. On y croit. On y croit? On y croit.

Tchouaméni (4/5):

Il progresse, c’est indéniable. Alors que l’on a eu peur pour lui (averti tôt et pas loin du deuxième jaune), il a su gérer la suite de son match sans perdre de sa générosité. La concurrence d’Aït-Bennasser semble lui être bénéfique. Tant que le Marocain n’aura pas revendu sa caravane, il lui sera difficile d’aller chercher sa place.

Est sorti au profit de Maja qui a mis Pallois sur le cul sur un double contact. Rien que pour cela, cela valait le coup que Kalu fasse le mou pour rentrer…

Benito (3/5):

Le postier n’a pas forcément les capacités pour être auxiliaire de vie. C’est pourtant ce qu’on lui demande d’être, parfois. Mais alors, quand il accompagne Mamie aux toilettes, il ne faut pas lui en vouloir s’il ne change pas son slip alors qu’une trace de pneu en tapisse le fond.

Benito lui, n’est pas un latéral de débordement mais il fait ce qu’il peut avec ce qu’il a, ce qui est déjà pas mal. Et contrairement à un certain Maxime P., mon calbut reste propre avec lui.

De Préville (2/5):

C’est qu’on va commencer à être exigeant avec lui. Trop brouillon en première période, c’était mieux en seconde. Toujours capable d’enchaîner geste de classe puis erreur technique bête.

Remplacé par Basic en fin de match. On a flippé en le voyant s’échauffer en première période mais il n’est rentré qu’une fois le score acquis donc ça va.

Hwang (4/5):

Quel joueur ! Inspiré, élégant, collectif, efficace… Hwang San le foot, il a toujours le geste juste. Sa passe décisive est une merveille, que dire de son but? La spécialité Scud-Coréenne a encore frappé.

Briand (3/5):

De la combativité, comme toujours. On aurait aimé plus de vivacité sur le centre de Kamano mais on ne peut pas lui en vouloir d’avoir 34 ans. Sur ce type d’action, on aurait quand-même envie de dire aux dirigeants :« on vous l’avait dit ». Après la sortie de Pablo, il a fini arrière gauche, ce qui montre son esprit d’équipe.


Pour conclure:

Deux victoires, quatre beaux buts marqués et aucun encaissé.

Une qualification en Coupe et un derby gagné.

Une bonne semaine, en somme.

La Garonne est à nous, la Côte Atlantique aussi. La conquête de l’Ouest, c’est bien américain, tout ça.

Bordeaux est bien placé dans un championnat où n’importe quelle équipe peut gagner ou perdre dix places en deux rencontres. En gardant ce sérieux, d’autres succès devraient suivre. Les progrès sont réels mais la prochaine étape sera d’être à la hauteur face à un adversaire supposé supérieur.

Un déplacement à Nice nous attend. Après les Canaris, les Aiglons. Ce n’est pas le même bec, ni le même plumage mais si on pouvait aussi les faire voler en éclats, on ne va pas se gêner.

Kiki ne se fera pas prier pour vous conter ce voyage en terre anglaise.

Nous nous retrouverons après la trêve. D’ici là, portez-vous bien et mettez-vous horsjeu.

A bientôt.

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

2 commentaires

  1. Finalement l’académie de (double victoire) est tout aussi savoureuse que l’académie au vitriol !
    Magnifique mise en valeur de la célébration de NDP, tout en symbole…
    Va falloir faire une thèse sur la frappe du « scud-coréen » (magnifique encore).
    La pub pour LO c’est pas hors jeu ça ? En ce moment on est plutôt sur les contributions à la 2e salve des revues des CDF !

    merci j’ai re-kiffé ces victoires.

    • Merci pour ces compliments.

      Ravi que les académies puissent faire revivre des bons moments.
      Les victoires nous permettent de nous renouveler…

      Il y a un monument parisien de type phalloïde qui irait bien pour symboliser notre plaisir au moment du but de Hwang… Quand au plug anal qui a été temporairement exposé à la Capitale, je le laisse pour les Nantais.

      La pub pour LO, après vérification de la VAR, le hors-jeu était limite, avantage à la défense. Les CDF font un sacré boulot, je leur souhaite de pouvoir continuer encore et encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.