Nantes – Angers (2-0) : la Canaris Académie livre ses notes

Nan, mais on déconnait en fait, le vrai ennemi, c’est Angers. Le derby à gagner, c’est celui des Côteaux de la Loire. Le Vignoblico, on pourrait l’appeler.

Salut les p’tits beurres,<

Au sortir d’une semaine de merde, le onze anal canari avait pour mission de redevenir mondial. Ou tout du moins régional, état normalement suffisant pour bifler les voisins du 49 en bonne et due forme.

La compo :

On nous a tellement survendu cette équipe d’Angers que MDZ nous sert une équipe de golgoths, prêts à rentrer dans le lard du premier mec en noir et blanc venu. Même un fan de la Juve.

Le match :<

Au début, c’était bien. Enfin bien, c’était pas top non plus, rapport au fait qu’on rencontrait une équipe retournée en L2 depuis deux mois.

Cheikh N’Doye frôlait l’expulsion rapide après avoir manqué d’ouvrir Sala de haut en bas avec son 48 fillette. Dans la foulée, Adryan faisait la même (en moins pire quand même) sur Angoula. L’arbitre, sûrement un Nîmois, n’osait sortir le rouge pour nos amis acrobates.

Tiens, en parlant d’Adryan, Waldemar aurait dans l’idée de craquer son slip une énième fois et de lever l’option d’achat du Brésilien, même à 3,5 M d’euros. Alors, comment te dire, mec, que pour la même somme tu chopes un ou deux bons joueurs de L1 ? Je l’aime bien Adryan, il est rigolo avec ses grosses joues… C’est peut être cool d’avoir une une otarie brésilienne domestiquée à la Beaujoire, mais pas à ce prix. Même pour le nouveau Zico de la Palmyre.

Tout ça nous éloigne de notre sujet, à savoir que le portier angevin (qui ressemble furieusement à Costil, mais en meilleur) avait décidé d’arrêter tous les tirs canaris. Match nul à la mi-temps, Adryan sort sur blessure au profit de Thomasson.

A Nantes, on préfère les Argentins. Oui, même toi, Julio Hernan Rossi. Le doublé de Sala fait donc chavirer la Beaujoire et enfonce les copains d’Anjou. Joie, gloire, allégresse et empoignades fraternelles dans les tribunes. Le match se termine sur un envahissement du terrain et un hélicobite général, tandis que Rémi Riou soulève le trophée de champion du monde des Pays de la Loire. Waldemar Kita, en larmes, fier du travail accompli, annonce qu’il vend le club à Mickaël Landreau pour un euro symbolique, Eric Carrière est nommé entraineur dans la foulée et le Stade Rennais est rétrogradé administrativement en DH.

En vrai, j’ai pas vu les dix dernières minutes.

Les gars de chez nous :

Riou (3/5) : Aucun tir cadré angevin, il s’est contenté de faire nawak au pied.

Moimbé (1/5) : Le genre de mec qui est mort depuis le début du film, mais qui ne le sait pas encore, ce qui lui permet de hanter le couloir gauche de ton équipe favorite jusqu’au dénouement.

Vizcarrondo (3/5) : Buste haut, regard fier, cagade hebdomadaire sans conséquence. Torride.

Djidji (3/5) : Non Koffi, ne nous lâche pas maintenant putain, tu ne peux pas nous laisser avec Rémi Gomis en défense centrale ! Remplacé par B. Touré (53e), qui a mordu dans le ballon comme un bébé labrador malien.

Sabaly (3/5) : Solide en défense. Solide dans les duels. Solide dans Capelle.

Gillet (4/5) : Elu joueur du mois de février en L1, DEVANT CET ENCULE DE DEMBELE, TU CHIALES HEIN, SUCEUSE DE CATALANS. #MesQueUnBelge

Gomis (2/5) : Heureusement que tu es passé en défense centrale, car au milieu, tu talonnais Moimbé au classement des tocards.

Adryan (3/5) : Il a tro driblé n’1porte komen, ducou il c fé malle a la cuisse lol. Remplacé par Thomasson (3/5) (46e), affûté comme une tomme de Savoie. Ou affiné. Bref.

Bedoya (3/5) : Si le Ricain n’était pas là… Ben on aurait Jules Iloki.

Sigthorsson (3/5) : Le Nicolas Flamel du football, change le parpaing en ballon exploitable. Remplacé par Bammou (77e), encore sous anesthésie corse, non ?

Sala (5/5) : La grinta de Nestor Fabbri au service du sens du but d’Oscar-Victor Trossero. Et le coup de rein de Javier Mazzoni.

 

Les mecs d’en face (panne sèche/5) : la dalle angevine est tombée sur le toit du Stéphane Moulin. Ou quelque chose comme ça. Ça va pas motiver Cyril Téhétéro à refaire des académies, ces conneries.

 

Raynald se replace dans la course au podium. Nous devrions donc logiquement prendre une danse au Parc OL-Motorola-Tickets-Restaurant-des-Lumières. Tu veux voir un doublé de Sala ? C’est par ici.

Câlins beurrés

Raynald Dunoeud

Raynald Dunoeud

5 commentaires

  1. J’ai été obligé de vérifier deux fois pour Gillet, joueur de L1.

    Et c’est vrai. Alors que Mandanda est tellement au-dessus.

  2. Une sortie anti-Dembélé de qualité, je valide. Il finira comme gros Gignac qui avait planté un sale triplé à notre minable yougo-gardien au Merlu Stadium. Haine.

  3. @Spooner : avec une défense pareille, il a l’occasion de briller le Steve. D’ailleurs, tu remarqueras que l’on a titularisé Gomis aux côtés de notre Belge pour rester dans la course.

    @ Garcimore : y’a aussi Savidan qui a mal fini, après un triplé face à la Diva Chauve. J’annonce Dembélé au CSKA Sofia dans les 3 ans.

  4. C’est pas à Luigi Glombard que ce serait arrivé ça, de marquer un putain de triplé et de terminer à l’Apoel Tel Aviv

  5. Hahaha, vous êtes mignon avec vos comparaisons foireuses. Je vous rappelle juste qu’Ousmane Dembélé n’est pas un attaquant de pointe.
    Notre super-attaquant-de pointe-formé-chez-nous nouveau-Benzema, c’était Damien Le Tallec. Depuis, je crois qu’on a arrêté avec ce poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.