AEK Athènes – ASSE (0-1) : les Verts aux forceps

Le match en une phrase : « On retrouve un vrai buteur ».

Le mache retour face à Athènes, on y était pas vraiment, mais on l’a vu.

Y’a eu la qualif’ et ça c’est bieng. Mais le match a aussi livré son lot d’enseignements, en plus d’une sacrée tuile.

Y’avait 200 Stéphanois pour encourager les 11 Verts alignés par Galette :

aek-asse

4-3-3 classique et logique, qui représente l’équipe type (M’Bengué mis à part). Galtier aligne cette fois les gars laissés au repos à l’aller car trop juste physiquement, avec en tête de file l’ami Beric dont on attend beaucoup. Dommage que cette histoire de 4-4-2 n’ait pas porté ses fruits, mais c’est un système en rodage que l’on pourrait revoir plus tard dans la saison à ce qu’il paraît.

 

Une première période pour prendre l’avantage

Galtier voulait jouer plus saignant. Moins apathique et naïf en tout cas. Alors soit, les Verts la jouent à l’expérience et en allant de l’avant dès que le rythme le permet. Les Athéniens sont stériles lorsqu’ils ont la balle, car les Verts sont sérieux. Pogba se foire une fois, Tannane perce plein axe, avant que les équipes ne s’endorment un peu. Ou s’observent. La première occas’ est grec, et Pogba est laxiste sur un centre. Heureusement, la frappe de Bakasetas est à côté. Lemoine se fait ensuite marcher dessus tandis qu’il voulait tacler le ballon sur une passe trop courte de Selnaes. Cela va laisser des traces sur notre breton, mais ça aura le mérite de remettre les Verts dans le combat. Selnaes sert bien Dabo qui fait un appel tranchant sur la droite. Sainté va clairement de l’avant et à la 22e, après une frappe contrée de Tannane, Hamouma s’échappe sur l’aile droite pour centrer au cordeau pour Beric. Le Robert s’impose au physique pour rester devant son défenseur et marque de la tête un pur but d’avant-centre, 1-0 pour nous ! Les Verts sont devant, avec un but à l’extérieur. Tannane se prend un tampon de Chygrynskiy, qui reste un sacré client. Et derrière, la tuile. La cheville de Dabo part en couille et le néo-Stéphanois doit absolument sortir. On craint le pire, mais c’est finalement 3 semaines de plâtre. On reviendra là-dessus. 5 minutes après, Ruffier repousse un caramel qui partait en pleine lucarne. Notre CRS veille, on se sent en sécurité, et la première période se finit sur cet avantage.

 

Gérer comme des grands

On sent les Verts plus forts dans les duels, plus incisifs. Les Grecs mettent quelques coups d’accélérateur de temps en temps, mais globalement Sainté domine. Au retour des vestiaires, les Verts la joue encore à l’expérience : on a poussé, on a marqué, maintenant on va gérer. A ce petit jeu, on remarque bien Polomat et KTC qui jouent bien en piston, mais après, cela s’effrite. On manque d’imagination et de percussion dans l’axe, pour servir un Beric qui abat un travail précieux en pivot. On ne casse pas les lignes, avec ou sans la balle. Alors on casse plutôt le jeu grec, à l’image de Lemoine. Ca marche, mais cela fait grimper la température aussi. Hamouma puis Lemoine resteront au sol quelques instants, alors qu’ils avaient mené une belle action côté gauche. Finalement, le match se délite. Il faut l’entrée de Roux pour donner un coup de fouet : le Nolan s’échappe sur l’aile et centre pour Beric, dont la frappe s’envole après un contrôle raté. Pas grave, on gagne ce match, et on attend de revoir l’association Roux – Beric. Au terme d’un match plein de sueur, les Verts valident leur ticket. On était venus pour ça, et pour rien d’autre.

 

LES NOTES

Ruffier 4/5 : il a été là, pour sortir dans les airs comme pour aller nettoyer sa lucarne. Sérieux.

KTC 4/5 : peut-être le meilleur défenseur ce soir. Solide derrière, force de proposition devant.

Perrin 3/5 : il l’a joué à l’expérience, anticipant beaucoup de ballons et en s’appliquant à la relance.

Pogba 2/5 : il impose son physique, mais niveau marquage c’est ça… Heureusement qu’il n’a pas été souvent sous pression, parce qu’il ne tient clairement pas la baraque.

Polomat 3/5 : il a globalement tenu son couloir, même s’il s’est fait passer deux fois. Il a proposé des choses pour des contres aussi, plutôt pas mal.

Selnaes 3/5 : ses passes sont des petites douceurs après avoir connu Clément dans ce secteur de jeu toutes ces saisons. C’est bien, on avait besoin de cette qualité de transmission pour lancer des mouvements offensifs. Sauf que nos milieux offensifs manquent d’imagination et ne proposent pas grand-chose. Pour revenir à Selnaes, c’est très bien donc, mais il doit s’inspirer de ce que Clément faisait bien pour colmater certaines brèches.

Lemoine 3/5 : un autre joueur expérimenté et il l’a montré. Il a bien géré les temps faibles de l’équipe et a bien emmerdé les Grecs au milieu. Remplacé par KMP (non noté) qui a beaucoup couru pour peu apporter.

Dabo (non noté) : il partait très très bien et c’est rafraîchissant d’avoir un mec comme lui au milieu, qui se bat et qui peut casser des lignes au milieu. Mais il s’est pété au pire moment pour nous : on sera sans lui pour la qualif’ définitive et pour le début du championnat. Autant dire qu’il faudra compenser pour se mettre sur de bons rails pour la saison. Remplacé par Pajot (2/5) que j’ai peu vu mais qui m’a semblé appliqué derrière. Par contre, il était pas à son avantage devant.

Hamouma (3/5) : il a fait du Romain, à savoir courir, dribbler, le tout en rentrant la tête dans les épaules. Ca lui a tout de même permis de centrer pour le but de Beric et ça c’est bien mon belet ! Remplacé par Roux (non noté) qui s’est montré tranchant pour ses 5 minutes.

Tannane (2/5) : il est trop gourmand mais on peut aussi dire qu’il est généreux. Il apporte du mouvement devant mais c’est trop brouillon encore.

Beric (4/5) : mis à part quelques contrôles ratés en fin de match et quelques difficultés dans nos temps faibles, il a bien fait ce qu’on lui demandait : mettre la défense sous pression, jouer son rôle de pivot pour l’équipe et planter les ballons propres qui lui parvenaient. Il en a eu un, il l’a mis. Merci.

 

Voilà, Sainté poursuit sa course à la Ligue Europa. On ira en Israël pour la prochaine. C’est jouable.
Mais il faudra être sérieux là encore, s’imposer à l’envie et gérer l’absence de notre grosse signature du mercato, Dabo, qui apporte beaucoup au milieu. On peut craindre des matchs indigents, mais finalement, cette partie avec notre équipe type rassure pas mal. On espère que ça prendra définitivement durant ce mois d’août.

 

Absintement vôtre,

 

Gruger Rocher

Gruger Rocher

2 commentaires

  1. Bonne acad’, il me semble que c’est Polomat qui tente sa chance sur le but et non Tanane…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.