ASSE – Bastia (1-0) : la Forez Académie aime conclure de justesse

Mine de rien, Sainté restait sur une série de 4 matchs nuls toutes compet’ confondues.
On commençait un peu à faire la gueule.

Pour ce match à domicile, la victoire était clairement l’objectif. Avec tout l’respect Ciccolini. Bastia reste une équipe avec peu de moyens, qui se montre irrégulière en ce début de saison.

Côté stéphanois, le onze avait cette gueule :

compo asse bastia 2016

 

Ruffier est de retour dans les bois, mais les soucis de Sainté continuent au poste de latéral gauche.

M’bengué et Polomat absents, c’est cette fois Théophile-Catherine qui s’y colle. Pierre-Gabriel n’a pas satisfait Galette : manque d’expérience, d’autant plus à ce poste, et des difficultés dans la relance en tant que droitier placé côté gauche.

Contrairement à ce que montre le schéma de la compo, c’est Malcuit qui débute à gauche, avec KTC à droite. Mais au bout de quelques minutes de jeu, Galtier les permute.

KTC est donc latéral gauche tandis que Lacroix part titulaire en charnière centrale avec Perrin. Au milieu, on tique un peu sur Pajot, mais ça devrait taquiner la chique avec Veretout et Selnaes. Tannane et KMP pour ambiancer les ailes et Beric en pointe. Classique.

En face, une vieille connaissance : Saint-Maximin est titulaire sur l’aile droite bastiaise.

 
LE MÂCHE

 

D’entrée, les Verts s’imposent dans le camp adverse.

6ème minute : Mostefa a le ballon et n’est pas pressé, mais il transmet mal le ballon en retrait à sa défense. Beric se précipite et pénètre dans la surface. Son crochet est trop long mais Leca accroche bien son pied d’appui. Pas de quoi le faire tomber, mais le Slovène ne lutte pas trop pour garder l’équilibre. Pénalty.

Préposé à l’exercice, Tannane allait le tirer mais Beric décide de se faire justice. Pénalty mal tiré sur la droite de Leca, qui détourne le cuir. Derrière ça bataille dans la surface, pour ne rien donner.

Les Verts continuent de dominer par la suite, mais cela manque d’impulsion dans les 30 derniers mètres… Il faut dire que Bastia joue en 4-5-1 très compact, avec Cahuzac qui évolue entre la défense et le milieu pour combler les brèches. On voit de bonnes choses cependant au niveau des transmissions stéphanoises, qui sont sûres techniquement. Les Bastiais ne touchent pas la balle, Sainté est à l’aise dans l’axe du terrain. Sur l’aile gauche, on combine bien, sur la droite, on joue vite. Mais sur chacune des ailes, on est bloqué dès les abords de la surface adverse.

La première parade de Ruffier advient à la 22ème sur un tir puissant de Coulibaly, suite à une touche et un contrôle en pivot de Crivelli.

Quelque minutes plus tard, Tannane gâche un coup-franc. On a l’habitude.

La pelouse de Geoffroy Guichard est vraiment dégueulasse…

Petit à petit, Saint-Maximin prend la mesure de KTC qui jusqu’ici l’avait bien maîtrisé, avec l’aide de KMP. Heureusement, Sainté garde clairement la maîtrise du ballon (plus de 60% de possession de balle sur cette première demi-heure) et continue de mettre (un peu) la pression sur les cages de Leca : centre fort de Tannane au second poteau, Pajot reprend ça comme un badabeux et ne cadre pas. On fait c’qu’on peut mes belets.

28ème : Saint-Maximin grille la priorité à KTC et le déborde avant de rentrer dans la surface. Heureusement, son tir est trop croisé !

37ème : superbe ouverture de Perrin à destination de KMP dans la surface, qui s’impose de la tête. Leca détourne superbement en corner ! (bon, la balle était pas cadrée apparemment, mais beuon)

Une dernière occasion pour Bastia (accélération de Saint-Maximin, centre pour Coulibaly dont la frappe n’est pas cadrée) et Sainté rentre aux vestiaires en restant à égalité, malgré sa domination. On en a pris l’habitude n’est-ce pas ?

 

***

QU3LQU3S CH1FFR35 5UR L35 V3RT5

QU3LQU35 CH1FFR35 5UR L35 V3RT5

Le dernier but de Sainté en 1ère période à Geoffroy date du 17 octobre 2015. Depuis cette date, 22 buts ont été marqué en seconde mi-temps, dont plus de la moitié (12) dans le dernier quart d’heure. C’est dire que les Verts aiment nous faire attendre et suer du cul. Plus sérieusement, cela témoigne de plusieurs choses : un jeu offensif laborieux mais aussi la capacité des Verts à ne rien lâcher à domicile. L’an passé, on s’est pris quelques pruneaux dans les arrêts de jeu, à l’extérieur (Bâle, Reims…). Mais depuis 1 an à domicile maintenant, et encore plus depuis cette saison, les Verts se montrent décisifs en fin de match. Cette année, c’est 4 de nos 6 buts en Liguain dans les 10 dernières minutes. On va donc croiser les doigts et espérer un tel scénar’.

***

.

Mais dès l’entame, Malcuit lance Monnet-Paquet qui lâche rien et sert Veretout idéalement placé au point de pénalty, mais ce dernier balance un caramel qui part bien au-dessus des cages ! RAGEANT.

Après cela, la deuxième mi-temps est plutôt hachée. Saint-Maximin emmerde KTC, Malcuit est virevoltant, Tannane tente beaucoup mais manque de justesse technique et de sang-froid… Galette fait un bon choix en faisant sortant Pajot pour faire rentrer Hamouma (58ème). Choix offensif et logique.

Et à peine entré en jeu, Hamouma se signale par une grosse frappe détournée par Leca (60ème).

Bastia répond par Saint-Maximin, qui transmet à Coulibaly, mais Ruffier veille et repousse la frappe (64ème).

Derrière Tannane s’illustre par une semelle débile sur un bastiais, qui lui vaut un jaune, avant d’aller poser faire faute sur Saint-Maximin et de frôler le rouge ! Ce n’est pas la première fois cette saison que Tannane se comporte comme un badabeu et met l’équipe en danger… Du coup Galtier le remplace par Soderlund (69ème). Bon choix.

Leca s’illustre ensuite deux fois. D’abord devant une reprise de Perrin (70ème), signalé hors-jeu, puis sur une frappe de Hamouma bien servi par KMP (75ème).

De toute façon, c’est maintenant le dernier quart d’heure. On pouvait pas marquer avant, mais ça va venir.

Pourtant, les minutes défilent et rien de vient… Le match est à nouveau haché : blessure de Saint-Maximin, remplacements stéphanois et bastiais dès l’entame des arrêts de jeu, avec Veretout qui laisse sa place à Lemoine (91ème).

Quand soudain, la lumière : Hamouma s’infiltre côté gauche dans la surface adverse. Cahuzac revient vite, trop vite, et bouscule Hamouma. On dira ce qu’on veut, Leca pourra accuser l’arbitre, on pourra accuser Hamouma de plongeur, mais y’a péno. Cahuzac tape le bassin de son vis-à-vis et accroche son pied droit. Hamouma est bien déséquilibré et s’effondre.

C’est lui qui va exécuter la sentence : il ouvre son pied droit et Leca ne plonge même pas, 1-0 à la 93ème ! On peut exulter et ramasser les 3 points !

 

 

LES NOTES

 

Ruffier 3/5 : vigilant sur les rares ballons chauds. Il a fait le boulot.

Malcuit 4/5 : il a bien emmerdé Nangis, qui n’a pas existé, et il a joué vers l’avant, capable de se projeter, comme toujours. Un match convaincant.

Lacroix 4/5 : franchement, j’ai été agréablement surpris. Il a été solide et s’est illustré dans ses relances. Il a essayé de repartir vite de derrière, de trouver ses coéquipiers dans des intervalles. Ceux-ci faisaient les bons appels, mais encore fallait-il les servir : Lacroix a osé et il a assuré techniquement. Je demande à le revoir ! Surtout quand tu repenses aux matchs de Pogba…

Perrin 4/5 : sûr derrière, relances propres, un centre dangereux, une présence intéressante dans la surface adverse (une tête, une reprise repoussée in extremis). Bon match du capitaine qui épaulait Lacroix pour sa première titularisation.

Théophile-Catherine 2/5 : compliqué. Il a d’abord maîtrisé Saint-Maximin, mais le gamin a fini par prendre la mesure de son aîné. Pour finalement prendre un véritable ascendant. Accélérations, crochets… Un match compliqué pour KTC qui a pris une sale béquille, ce qui ne l’a pas aidé. Je n’ai pas vu quand il a pris ce fameux coup, mais est-ce pour ça que Saint-Maximin s’est baladé soudainement ? Aucune idée, si vous avez la réponse, posez un commentaire !

Selnaes 4/5 : il a été vigilant derrière, solide même. Et comme à son habitude, il a rendu des ballons propres et a bien servi ses coéquipiers. La maîtrise de Sainté (+60% de possession en 1ère période et quasi pareil en seconde) au milieu, c’est lui en grande partie. On l’aime, décidément.

Veretout 3/5 : il a de la justesse technique, c’est indéniable, et il a aidé l’ASS a confisqué le ballon. Ses contrôles-passes étaient très bien. Sa reprise au point de pénalty beaucoup moins et les pigeons s’en souviennent. Bon sang, vu ta qualité, t’as pas le droit de rater ça ! Surtout qu’un but nous aurait libéré bien plus tôt. Fatigué, il est remplacé par Lemoine (91ème) qui s’est dégourdi les jambes.

Pajot 2/5 : pfff. Un match pas dégueu, mais sans relief non plus. Classique. Il s’est montré trop prudent ou timide par moment. Et lorsqu’il s’est projeté en avant, il a foiré ses deux tirs dangereux. Il est irritant à voir jouer. Et avec la blessure de Saivet, on va souffir pas mal de matchs. Remplacé par Hamouma (4/5 sur ses 38 minutes jouées) qui s’est signalé d’entrée par une grosse frappe cadrée, avant de nous libérer en fin de match en se faisant justice. Merci Romain !

Monnet-Paquet 2/5 : il court mais manque de tranchant et ses appels sont souvent quelconques. Pour autant, c’est un mec qui mouille le maillot et qui s’est arraché plusieurs fois pour centrer au cordaux. Il est limité, mais il est généreux.

Tannane 2/5 : ce mec est pénible car il a un vrai potentiel mais il est quand même un peu con. Et que je frappe mes coup-franc flottant sans savoir faire redescendre la balle. Et que je fonce dans le tas tête baissé. Et surtout, il met encore l’équipe en danger en frôlant un second jaune. Galette l’a justement sorti pour faire rentrer Soderlund (non noté), qui s’est positionné en pointe, sans avoir de situation chaude.

Beric 2/5 : c’est la règle depuis son retour de blessure. Un match pourri succède à un match où il est notre sauveur. Il obtient un pénalty dès la 6ème minute, et veut se faire justice lui-même en prenant le ballon des mains de Tannane. Sauf qu’il tire mal son péno. Il est jamais vraiment revenu dans le match après ça.

 

 

Au final, c’est un score logique : Sainté a beaucoup plus tenté que Bastia et a eu la maitrise du ballon : 57% de possession sur l’ensemble du match, avec un pic à 64% sur 15min. 84% de passes réussies, alors que Bastia n’est a réussi que 69%. Leca peut critiquer l’arbitre, il y avait bien péno sur Hamouma. 1-0, les Verts engrangent 3 points savoureux qui sentent un peu la sueur (mais pas comme une vieille chasuble). Et si le match a parfois été contrariant, la maîtrise technique des Verts dans leurs transmissions est un gage de promesse pour cette saison… Avec moins de blessures et un peu plus d’imagination, ça pourrait sourire… A suivre !

 

Gruger Rocher

 

.

Les images du mâche, c’est par là.

Gruger et Roland tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, viens donc le saluer.

Gruger Rocher

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.