ASSE-BORDEAUX (1-1) : LA FOREZ ACADÉMIE TRÉPIGNE

Après une qualification dans le temps additionnel contre Rennes, les Verts reprenaient la Ligain quelques jours après. L’objectif ? Confirmer l’embellie rennaise et enfin prendre 3 points. Mission en partie remplie.

On a souvent parlé du calendrier de ce début de mois de mars. Rennes, Bordeaux, Monaco… Des équipes à gros budgets à l’échelle de la Ligain. Des matchs pas drôles pour l’équipe moribonde qu’était Sainté. Ça puait la défaite et la menace de la Ligue 2. Et une bonne partie du peuple Vert renâclait, malgré le soutien indéfectible des kops et de nombreux autres.

On a toujours le souffle chaud de l’antichambre dans la nuque, mais voilà que l’équipe semble réconciliée avec son public. Ces derniers matchs, on a vécu cette passion pour le maillot vert de bien des façons. On a vu des joueurs ne pas lâcher. Se battre lors des duels. Venir au pied des tribunes pour échanger. Et au final, lors de ce match de Coupe de France, on a vu des joueurs presque surpris de rejouer au football, de mordre dans la chique, d’entreprendre et, merde, de réussir. On a aussi vu des joueurs s’arracher, se racheter et évacuer une pression contenue depuis des mois. C’était beau et on se sentait un peu con aussi. On se sentait à nouveau proche de ces mecs. Et on les suivra. Et on gueulera. Et on se sauvera, les gars. Voilà que le public y croit à nouveau, les joueurs et le Glaude ont rallumé la flamme, retrouver le sens du jeu et un peu de fierté et de confiance. L’envahissement du terrain été beau à voir (et à entendre !), n’en déplaise à certains.

Alors merci les Bret… pardon ; merci les Gallos. Dans son académie, l’ami Binouzaret vous a bien appegé, beauseignes. Ce match nous a remis dans le droit chemin, on l’espère.

.

LE ONZE

Le Glaude reconduisait beaucoup de choses par rapport à Rennes. Et pourtant.

La défense était la même. On note que Puel sait qu’avec Silva en délicatesse, Kolo est notre meilleure option à gauche. La même avec Debuchy à droite, capitaine, taulier et de retour en forme – mais qui doit enchaîner les deux matchs à quelques jours. Pas simple à 34 ans, pour ce poste. A l’opposé, la jeunesse et la complicité de Fofana et Saliba leur permettent d’enchaîner sans souffrir.

Au milieu… Puel a mis M’Vila en sentinelle très basse, derrière deux relayeurs durs dans les duels et capables de se projeter vers l’avant… Mais… Mais sans la justesse technique qu’exige une telle tâche. Leur abattage est donc leur avantage premier. Et cela me pose quelques soucis puisque nous avons besoin de justesse technique au milieu pour pouvoir remonter le terrain et nourrir nos offensifs en ballons propres. L’objectif ici était de gêner le milieu adverse avant de construire notre jeu. Pourquoi pas, dans la mesure où l’on venait de jouer une demi de coupe et compte tenu de la configuration du milieu et du jeu bordelais. Mais j’espère ne pas revoir une telle composition pour les Verts dans le Chaudron. Cela sera peut-être aidé par les retours de Khazri et Hamouma dans un futur… encore inconnu.

Enfin, en attaque Boudebouz se voit récompensé par sa belle rentrée contre Rennes. Il prend l’aile droite, tandis que Bouanga prend la gauche et que Diony partira au mastique pour ouvrir des brèches pour ses coéquipiers.

.

LE MÂCHE

Déjà, les images :

Contre les Girondins, on a vu que les bonnes intentions et la confiance étaient encore là. Il nous aura fallu de la malchance, un badabeu et un peu de fatigue pour louper les 3 points. Il y a quelques temps, on aurait rentré la tête après ce but de Maja (0-1, 65e), encaissé suite à une bourde de Kolo (et une faute non sifflée sur Saliba ?). Là, on a eu une réaction immédiate, un éclair : un amour de centre de Boudebouz pour la tête limpide de Bouanga (1-1, 68e).

On s’en remet à nos individualités ? Pas que ! Nos lignes retrouvent du liant, une équipe est en train de se dessiner. Faut dire que Puel peut enfin avoir un peu de continuité dans ses compos. Notamment en défense, mais aussi à la récup’ et le duo Bouanga-Diony. Des automatismes commencent à poindre dans des séquences qui auraient été techniquement impossible ; mais aussi mentalement. Déjà, il en fallait du mental, pour se mobiliser, surprendre et égaliser si vite. Surtout après un but pris contre le cours du jeu.

Alors on pourra dire qu’on passe à côté de 2 points. Que Camara fait chier à se faire expulser. Que Bordeaux était prenable justement parce qu’ils n’ont pas été bons… On s’en fout. On constate de vrais progrès, qui semblent plus solides que ceux entraperçus lors de la série positive lors de l’arrivée de Puel.

Un bémol toutefois : les joueurs semblent avoir retrouvé la confiance, mais ils ne semblent toujours pas redouter la relégation. Regardez le classement et vous verrez qu’on a pas intérêt à se louper, pour peu que Dijon et Nîmes se décident à faire quelques points. On doit aller chercher 10-12 points ? Alors faisez-le, le mors entre les dents, qu’on en finisse avec cette course au maintien, le plus vite possible.

.

LES NOTES

Moulin (3/5) : pas un gros travail à faire pour lui. Sur le but, il est fusillé, c’était un peu la loterie… Toujours aussi prompt à recadrer les jeunes mais il était cette fois trop loin de Camara pour lui gueuler dessus comme contre Rennes. Il est toujours un peu juste niveau positionnement et technique, mais il est là, motivé et concentré. Ça fait largement le taff.

Debuchy (4/5) : il a géré la fatigue et à l’expérience, il a tout de même trouvé le moyen de monter, de soutenir les attaques et de combiner avec Boudebouz. Un bon match à serrer les dents, surtout qu’il a pris un coup en fin de match. Il ne pouvait pas être sorti et a continué au courage.

Fofana (3/5) : toujours aussi bon dans les airs, il fait la paire avec Saliba, avec qui il joue depuis ses 16 ans. Ça se sent. Présent dans les duels, il a parfois joliment anticipé. Il a laissé le rouge à Camara pour cette fois, c’est bieng.

Saliba (3/5) : serein et meneur, tranquille (parfois trop) dans ses relances et ses diagonales. Il a été naïf sur le but bordelais et a mal lu la trajectoire. Faut dire que Maja le pousse un peu, c’est vrai. De là à siffler faute ? Je me suis pas fait une opinion à c’t’heure, donc hésitez pas à nous dire.

Kolo (3/5) : il se merde sur le but, hein ? Pas simple d’anticiper le raté de Saliba et le ballon lui vient sur le pied alors qu’il avait appui… Le mec rate son contrôle… Bon. Ce qui m’a plu surtout, c’est que derrière, il est concentré et impliqué. Il est derrière Bouanga sur le but, lui aussi en embuscade dans le dos de la défense girondine. Il retrouve sa qualité de centre, ce qui devrait nous faire un bien fou. Un bon retour en forme après des mois de performances dégueulasses et un retour en grâce auprès du manager. C’est pas rien, mais faut confirmer.

M’Vila (3/5) : pas loin du 2 pour moi. Prise de risque zéro, il est resté tranquille au chaud entre Saliba et Fofana. Le truc, c’est que… c’était certainement les consignes. Ça faisait sens en tout cas dans l’animation proposée. A lui de se bouger pour susciter autant de confiance chez Puel qu’un Cabaye.

Aholou (2/5) : de l’impact, puis plus grand chose. Il a été brouillon et peu inspiré. Il manque de rythme, on peut lui accorder ça. Mais ça, ça va pas changer : entorse externe du genou. Pour couronner ça, il a été cambriolé pendant le match… Sale journée. Remplacé par Nordin (64e, non noté), qui a apporté de la vitesse sur des situations de contre. Sans plus.

Camara (0/5) : expulsion, zéro pointé. J’ai gueulé : déjà contre Rennes, il frôle le second jaune, ce badabeu ! Le gamin s’était permis de pousser un adversaire suite à une sortie de but pour nous, le Jessy lui avait soufflé dans les bronches… Avant son expulsion à la 75e, il a fait du Camara : il va au mastic, se projette vers l’avant ; ce qui nous fait beaucoup de bien. Puel a dit qu’il avait amélioré ses contrôles orientés. C’est vrai. Il a aussi amélioré ses déplacements. Mais techniquement… Et il manque toujours de lucidité. Mais on va pas tirer sur un gamin du centre, dont c’est la première vraie saison en Ligain. Il se forge et s’il a encore beaucoup de travail, c’est un vrai joueur de club.

Boudebouz (4/5) : pas simple pour lui car seul Debuchy était là pour le soutenir efficacement. Camara était là, mais pour l’efficacité dans cette zone du terrain… Le Ryad a tenté de tenir la chique et de donner du sens au jeu stéphanois. J’ai été étonné de le voir autant bouffer la craie. Diony lui a ouvert des brèches de temps en temps. Une presta qui vaut 3, mais +1 pour ce centre parfait pour Bouanga. Un caviar. Suite au rouge de Camara, il cède sa place à Diousse (83e, non noté) qui est venu densifier l’entrejeu. Il m’a fait râler car il peut éliminer un adverse d’un dribble ou d’un contrôle, pour ensuite totalement foirer une passe facile. S’il retrouvait du rythme… Mais pour enchaîner les minutes, il faut du mental et du taff. Y’a encore un fossé.

Bouanga (4/5) : dès que j’ai vu son appel, j’ai gueulé. Il a parfaitement su se faire oublier et il part bien, avec une marge pour le hors-jeu. Sa tête est d’une qualité… Vraiment, ce but est superbe. Sur l’ensemble du match, il a beaucoup œuvré sur l’aile gauche. Plutôt bien soutenu par Kolo. Il a eu du mal à combiner avec Maradiony, malgré le travail du p’tit taureau sur le front de l’attaque. Il manquait de jus cependant après Rennes. Compréhensible, et il ne fut pas le seul.

Diony (3/5) : oui, 3, tu vas faire quoi ? Le mec ne marque pas, mais encore une fois, quel abattage devant. Il a en plus l’énergie de mettre de bons ballons pour ses milieux offensifs ou ses relayeurs. Mais il a vite accusé le coup après le match de coupe. Puel le préserve et il sort très fatigué, remplacé par Abi (55e, non noté), qui accuse le coup depuis un certain temps. Difficile de confirmer à son âge, mais on sait qu’il a du talent. Sur ce match, il a été bon physiquement, tant dans la conservation en pivot que dans le pressing.

.

Pour la suite, c’est ce week-end, à Monaco. Avec un public…? Trop facile de dire que Louis II à l’habitude d’être vide. On espère surtout que le COVID-19 ne nous fera pas louper de points à domicile : on a besoin d’un Chaudron plein dans cette course au maintien…

.

La bise anale, ça f’sait longtemps.

.

Gruger Rocher

.

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club et les photos illustrant cette académie, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.